Technique d'irrigation

Ouvert par light83, 20 août 2016

Page 1 sur 1
Sam 20 Aoû 2016 08:11 #1
Salut,peux t'on avoir un retour d'expérience sur le GAG sur forage? Ce serait pour arroser 1.5/2ha par lot de 5/7ha(parcelles qui craignent chaque année)
Les autorisations?
Quel arrosage viser:10l/vigne 2 fois dans l'été?
Quel stockage d'eau:cad il vaut mieux arroser 1/2ha avec 200hls et changer de parcelle tous les soirs pendant 1 semaine ou stocker un max (600/800hls) et arroser en 1 fois? sous-entendu:est-ce qu'il vaut mieux refaire le stock tous les jours ou prévoir un gros stock à l'avance?
Est-ce mieux un stockage aérien (cuve à vin) ou enterré (série de cuves plastiques)?
.........
merci....(pensez quand même au sujet de Dajo sur les vendanges!! :mdr :mdr :byec
Sam 20 Aoû 2016 17:11 #2
Je suis brave, je te remonte ton sujet.
C'est le débit du forage qui va ètre limitant, on dirais pas mais un ha de GAG il faut quand mème du débit. Il faut que tu vois ta coop. d'appro, normalement ils ont les ratios précis.
Sam 20 Aoû 2016 17:31 #3
Pour arroser 1ha de vigne il faut à peu prés 4000 goutteurs à 2l/h soit un débit de 8m3/heure. Il faut 2 à 3kg de pression pour les faire goutter. Après il faut prendre en considération l'éloignement des parcelle par rapport au forage ainsi que la pente. Je viens de finir d'installer 1,5ha de g à g pour cette année en coteaux.
Dim 21 Aoû 2016 07:53 #4
Merci :byec mais je pensait à un stockage adapté à la quantité d'eau nécessaire pour un tour et arroser 0.8 à 1.5ha avec l'installation en 1,2ou3 fois ???...cad:si 10l/vigne et arrosage de 2000 vignes il suffit de 200hls pour la nuit et 2 tours/ha,donc 200hls ou 20m3/8h=2.5m3/h pour le forage c'est faisable (avec même moins de débit,le stockage peut être rempli en 2/3 jrs).Arroser en direct,il faut trop d'eau et ça arrive aux excès notés par l'insoumis sur un autre post.
Dim 21 Aoû 2016 08:52 #5
Pour moi il vaudrait mieux arroser moins de vignes et plus lontemps, minimum 48h. Le GAG progresse en "entonnoir " , si tu ne met que quelques heures c'est pas bon.
le copain à l'Insoumis est en IGP et si tu part sur 8m3/h il a arrosé 125h c'est a dire 2 fois 3jours. C'est pas énorme.
Dim 21 Aoû 2016 12:56 #6
personne n'irrigue avec un enrouleur?
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Dim 21 Aoû 2016 14:00 #7
mathieu33 a écrit:
personne n'irrigue avec un enrouleur?

Si moi j'ai goutte à goutte sur une parcelle ou j'arrose avec des 2l/h/pieds pendant 36 à 48h. Et j'arose ailleurs au canon en mettant environ 40mm d'eau par passage.
Dim 21 Aoû 2016 14:15 #8
Ha! C'est bien ce que je disais : 1000m3/ha c'est l'équivalent à 100mm et donc l'équivalent à 2,5 passages au canon. C'est donc pas énorme un été sec.
Dim 21 Aoû 2016 14:30 #9
L'orage de ces derniers jours à laissé 27mn mais à voir la violence il n'y a sans doute eu que 15mn d'utile et on voit déja la différence sur les raisins.Bon c'était en plein et non en localisé....
100mn me semble ambitieux,50 en 2 fois ça doit bien soulager.
Dim 21 Aoû 2016 14:53 #10
quel est l’intérêt du GAG si c'est pour pour inonder les terres :eusa_think , je croyais que le but du GAG etait justement d'apporter uniquement la quantité d'eau nécessaire , et pas plus :idea:
Dim 21 Aoû 2016 15:20 #11
Oui mais il faut quand même un minimum pour ne pas que tout parte en évaporation . Et plus l'eau descend dans le sol et au plus tu développe tes racines en fond de terres. C'est mieu que celle de surface qui lâchent rapidement au premier coup de chaud. Après le gag est mieu adapté pour certaine installation car moins gourment en m3 et en pression de pompage. Mais l'aspersion a aussi du bon car le remarque que certains cépages, notamment le merlot s'hydrate aussi beaucoup par la feuille. En aspersion, 1000 m3/ha représente une bonne saison d'arrosage mais pas démesuré pour une année sèche.
Dim 21 Aoû 2016 15:31 #12
loict2006 a écrit:
mathieu33 a écrit:
personne n'irrigue avec un enrouleur?

Si moi j'ai goutte à goutte sur une parcelle ou j'arrose avec des 2l/h/pieds pendant 36 à 48h. Et j'arose ailleurs au canon en mettant environ 40mm d'eau par passage.


tu irrigues de quand à quand? combien de passage fais tu par saison? et quel rendement fais tu dans les parcelles irriguées au canon?
excuse moi de te poser autant de questions mais j'ai en projet de planter des parcelles en vsig et l'irrigation me semble indispensable.
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Dim 21 Aoû 2016 15:38 #13
padel50 a écrit:
quel est l’intérêt du GAG si c'est pour pour inonder les terres :eusa_think , je croyais que le but du GAG etait justement d'apporter uniquement la quantité d'eau nécessaire , et pas plus :idea:

Dans ma vallée il nous manque 140mm minimum de cumul depuis janvier par apport à la moyenne. Avec des températures qui dépassent facilement les 30° en journée et un Mistral qui sèche bien. Dans ces conditions 100mm en 3 fois étalés de mai à août tu appeles ça inonder?
Dim 21 Aoû 2016 16:13 #14
Le gag c'est simple, un goutteur tout les mètres, donc si vous êtes plantés entre pieds un mètre le calcul est vite fait.
Nombre de souche est égal au nombre de goutteurs.... :sill
Débit, 2 L à l'heure. Ce qui fait 48 L par goutteurs au 24 heures. (amplement suffisant pour la vigne)
Le gag, je le laisse tourné 24 h.
Cette année, je m'en suis servis 2 fois sur les parcelles équipées.
Pour info, il faut de l'auto-réguler, sans quoi, la moindre pente, influe le débit entre goutteurs.
Les soucis du Gag ....... la machine à vendanger :eusa_shifty , les battons de secoueur pinces le gag au niveau des piquets. Si je dois vous donnez un pourcentage de dégat au mètre, je dirai à la louche 0,1%. (que ce soit en piquet cornière ou profiler...)
Pour une éventuelle réserve d'eau en cuve, j'y avait pensé moi aussi ....
Sauf que je me suis levé ça de la tête rapidement pour deux raisons ....
Comme dans ce pays on n'a pas que des gents bien ..... :pascon une cuves de stockage qui reste en permanence au coin d'une terre, je lui donne pas longue vie pour rester "étanche" Il y a malheureusement quelques counas dans les rangs des chasseurs, qui prendront la cuve pour cible .... histoire de s'amuser. C'est tellement marrant ....... :colere
Puis l'autre problème, prolifération d'algues assurées. l'ennemie numéro un du gag. Vous pouvez mettre un filtre, si c'est pas le gag, ça sera le filtre de colmater ..... de longue à surveiller, et de longue colmaté. 8-)
Buvez du vin en hiver parce qu’il fait froid,
et en été parce qu’il fait chaud.
Henri-Georges Bohn
Dim 21 Aoû 2016 18:07 #15
les années pluvieuses j'arrose pas, les années "normales" j'arrose une fois et les années seches j'arrose deux fois. ! Le premier tour ou le seul si c'est qu'un passage se fait la première quinzaine de juillet ou fin juin si c'est vraiment sec. si il y a un second tour ca se fait 3 à 4 semaines plus tard.

Dans ces parcelles je vise chaque années 90 à 100hl/ha mais je n'ai pas de sols très riches . J'ai eu fait des merlots à 16T/ha les bonnes années et à 13,5°. sachant que je suis à 4000 pieds/ha.
Dim 21 Aoû 2016 19:36 #16
L'objectif est différent avec les gros rendements et les terroirs. Chez moi pour dépasser les 80hl/ha il faut l'irriguation et bien mouiller. En AOC c'est pas pareil, c'est un objectif de qualité donc plus proche de la méthode Viticool. En plus les techniques changent celon les terres drainantes ou argileuses.
Dim 21 Aoû 2016 20:57 #17
loict2006 a écrit:
les années pluvieuses j'arrose pas, les années "normales" j'arrose une fois et les années seches j'arrose deux fois. ! Le premier tour ou le seul si c'est qu'un passage se fait la première quinzaine de juillet ou fin juin si c'est vraiment sec. si il y a un second tour ca se fait 3 à 4 semaines plus tard.

Dans ces parcelles je vise chaque années 90 à 100hl/ha mais je n'ai pas de sols très riches . J'ai eu fait des merlots à 16T/ha les bonnes années et à 13,5°. sachant que je suis à 4000 pieds/ha.


merci :pouce
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Dim 21 Aoû 2016 21:11 #18
viticool a écrit:
Pour une éventuelle réserve d'eau en cuve, j'y avait pensé moi aussi ....
Sauf que je me suis levé ça de la tête......


Et ton forage est à quel débit?as-tu une cuve tampon pour réguler la marche de la pompe du forage?
Dim 21 Aoû 2016 22:22 #19
light83 a écrit:
viticool a écrit:
Pour une éventuelle réserve d'eau en cuve, j'y avait pensé moi aussi ....
Sauf que je me suis levé ça de la tête......


Et ton forage est à quel débit?as-tu une cuve tampon pour réguler la marche de la pompe du forage?


Je n’alimente pas par forage, j'ai la chance d'avoir des bornes d'arrosage.
N'importe comment, que ce soit pompe de surface, forage, vanne d'arrosage, il faut obligatoirement un régulateur de pression et un filtre.
Le prix de ses équipements est fonction du débit demandé.
Si tes parcelles ne sont pas grandes, exemple 50 ares, régul+filtre ça te coute moins de 100 €.
Après, quant tu tables sur des surfaces de 4 ha par exemple, les prix explosent, une bonne filtration et régul te coute quelques mille euros.
Tu changes complètement de gamme de fournitures.
Pareil pour l'alimentation (pompe)
Tout ce calcule, mais honnêtement, mieux vaut faire des tronçons et rester dans du petit matériels.
Buvez du vin en hiver parce qu’il fait froid,
et en été parce qu’il fait chaud.
Henri-Georges Bohn

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut