La campagne de Russie de Macroléon

Ouvert par Miloux11, 03 février 2022

Jeu 3 Fév 2022 10:01 #1
Le printemps est encore loin , oMacroléon nous la joue jusqu'au-boutiste et quoi qu'il nous en coute.
Quand on est quadruple-shooté á l'état d'urgence permanent on peut plus décrocher de la sécurisation sécuritaire.

"Je vais devoir prendre des décisions, certaines difficiles" et peut être que certaines d'entre elles "ne rendront pas possible" (juin 2021 sur sa candidature). "C'est trop tôt pour le dire", a-t-il répondu, affirmant sa détermination à "faire les choses jusqu'à la fin" :eusa_think
Image
“J’ai d’abord l’obsession que la phase aiguë de l’épidémie et le pic de la crise géopolitique actuelle soient derrière nous”
Je ne peux pas raisonnablement expliquer aux Français que je vais m’adonner à ce temps démocratique important, alors que je leur ai dit que je serai président jusqu’au bout et que nous avons une crise à la frontière ukrainienne qui menace notre sécurité collective.” :interr
Jeu 3 Fév 2022 10:20 #2
«Celui qui dicte le rythme et les règles, c’est le virus.» En mars dernier, lâchait-il déjà, quasi fataliste : «Le maître du temps, c’est le virus malheureusement. Nous sommes en train de le vivre.»
CQFD:
Le Maitre des horloges c'est le virus et le théâtre du guignol le front Russe, alors préparez vous á ce que je m'asseye sur votre élection de con-citoyens bien terrorisés, con-in-fine, et conscrits s'il le faut pour votre bien collectif bien sur á l'insu de votre plein-gré.

Ukraine : selon Le Drian, l'invasion par la Russie est imminente, "toutes les conditions sont réunies"
https://www.latribune.fr/economie/international/ukraine-selon-le-drian-l-invasion-par-la-russie-est-imminente-toutes-les-conditions-sont-reunies-903258.html

Joe Bidon et Macroléon s'engagent à se coordonner face à la Russie
https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/joe-biden/crise-en-ukraine-joe-biden-et-emmanuel-macron-s-engagent-a-se-coordonner-face-a-la-russie_4939866.html

Au coeur de l'Hiver : Emmanuel Macron « n’exclut » pas de se rendre à Moscou
https://www.lemonde.fr/international/article/2022/02/03/crise-ukrainienne-emmanuel-macron-n-exclut-pas-de-se-rendre-a-moscou_6112082_3210.html

Avec l'expertise de Joe en retraite d'urgence validée en Afghanistan, frère Emmanuel est bien parti pour une glorieuse page d'Histoire.
Jeu 3 Fév 2022 10:21 #3
Jeu 3 Fév 2022 11:29 #4
«Il y a un grand imposteur au pouvoir»,
Emmanuel Macron, se donne tous les droits", "Il peut utiliser les services et l'argent de l'État pour faire une campagne personnelle."
Ven 4 Fév 2022 10:07 #5
Crise en Ukraine : Emmanuel Macron se rendra à Moscou lundi et à Kiev mardi
https://www.francetvinfo.fr/monde/europ ... 42239.html
Les Occidentaux accusent Moscou depuis fin 2021 d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l'Ukraine en vue d'une potentielle invasion, ce qui a entraîné l'une des pires crises russo-occidentales depuis la guerre froide. La Russie dément toute velléité agressive, mais conditionne une désescalade à la fin de la politique d'élargissement de l'Otan
Ven 4 Fév 2022 12:08 #6
Macron ou le désastre d’une politique étrangère.
https://lettreelectronique.wordpress.com/2021/10/12/macron-ou-le-desastre-dune-politique-etrangere-christian-vanneste/
Image
Jupiter tonnant qui osait s’en prendre au Général de Villiers ne connaît que les campagnes politiciennes, et qu’il fait aujourd’hui campagne pour sa réélection en trahissant l’esprit même de la Ve République. Celui-ci impliquait à la tête de l’Etat un homme au-dessus du commun, doté d’un pouvoir qui lui assurerait une place prééminente dans les relations internationales en raison de ce pouvoir et malgré la taille réduite de la France après la perte de son Empire. Macron n’est pas l’homme providentiel élu par le peuple en dehors du jeu des partis. Il est un accident de l’histoire élu par défaut grâce à un complot de cabinet, et la France paie maintenant le prix de ce choix calamiteux.

Trump dînait avec Macron à la Tour Eiffel. Son successeur Biden a fait tomber “notre” président de haut jusque dans les profondeurs en lui piquant un énorme contrat de sous-marins pour l’Australie. Quant à Poutine, il attend sans doute le président suivant pour traiter à nouveau sérieusement avec la France.
Sam 5 Fév 2022 11:53 #7
France Infox : Ukraine : la France pourrait-elle être impliquée militairement en cas d'offensive de la Russie ?
https://www.francetvinfo.fr/monde/europ ... 40676.html
Emmanuel Macron a récemment évoqué la "disponibilité" de la France "à (s')engager sur de nouvelles missions ePP (...) en particulier en Roumanie si elles étaient décidées" au sein de l'Otan. Le pays partage un pan de sa frontière avec l'Ukraine. "Une équipe d'experts s'est rendue sur place, plusieurs scénarios sont étudiés, de la coopération militaire au déploiement d'un groupement tactique interarmées (mêlant soldats, blindés, aéronefs, etc.)", précise l'état-major.

Un principe s'applique néanmoins à Paris, en tant que membre (et cofondateur) de l'Otan : l'article 5 du traité de l'Atlantique nord précise qu'une attaque armée contre un membre de l'Alliance atlantique "sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties".

:eusa_eh
... l'Ukraine n'est pas membre de l'Otan. L'Alliance avait soutenu une adhésion prochaine de Kiev en 2008, à travers la Déclaration de Bucarest, mais le projet n'a pas abouti. Depuis 2020, le pays est officiellement partenaire "bénéficiant du programme 'nouvelles opportunités'" de l'organisation. Ce statut "vise à maintenir et à approfondir la coopération entre les Alliés et les partenaires ayant apporté d'importantes contributions" aux actions de l'Alliance. Kiev peut ainsi bénéficier d'"opportunités ciblées", tels qu'"un accès élargi aux programmes exercices d'interopérabilité, ainsi que le partage d'informations", précise l'Otan.
Sam 5 Fév 2022 12:07 #8
Géopolitique Bidon, le degrés ZÉRO avec la diplomatie d'agences de com gonflée au nudging ou l'art de se tirer une balle dans le pied.
Cependant que Macroléon et Bidon font de l'enfumage, Vlad et Xi tirent les marron du feux, avancent leurs pions.

Xi Jinping et Vladimir Poutine affichent leur opposition commune à l'élargissement de l'Otan
https://www.lopinion.fr/international/v ... sur-taiwan
Dim 6 Fév 2022 11:28 #9
France-Intox , la voix de son maitre au frais du contribuable nous annonce la couleur terrrrrifiante du nouvel l'état d'urgence.
Faute des 100 000 morts ratés du rhume oMacron, voilá les 35 000 á 90 000 cas sévéres d'Ukrainite mortelle du front Russe.

Crise en Ukraine : pour Washington, la Russie prépare une invasion de grande ampleur
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/crise-en-ukraine-pour-washington-la-russie-prepare-une-invasion-de-grande-ampleur_4945968.html
Ils ont prévenu que le conflit aurait un coût humain considérable avec le risque de provoquer la mort de 25 000 à 50 000 civils, 5 000 à 25 000 soldats ukrainiens et 3 000 à 10 000 soldats russes. Il pourrait aussi causer un afflux de 1 à 5 millions de réfugiés, principalement vers la Pologne
Dim 6 Fév 2022 15:52 #10
Publié le février 17, 2019 par Le Saker Francophone
á méditer pour ceux qui bientôt nous diront qu'en fait '' on pouvait pas savoir ... que personne n'aurait pu s'en douter''
Image
Inversion, ou la nécessité de relire « 1984 », « le Prince » et « l’Art de la guerre »
https://lesakerfrancophone.fr/inversion-ou-la-necessite-de-relire-1984-le-prince-et-lart-de-la-guerre
Dire une chose et son contraire à chaque phrase permet auprès de l’interlocuteur, à la longue, d’annihiler le fait dont il est question. Tels sont à peu près la seule politique et le seul équilibre possibles du monarque pour se maintenir en poste. Au pinacle d’un paradigme Orwellien où nous nous sommes lentement mais sûrement enfoncés, et dans lequel on casse des gueules et on mutile au nom de la paix civile, où on déclare des guerres en celui des droits de l’Homme, où on censure au prétexte d’assainir la démocratie, où on rackette les peuples sous couvert d’une dette illégitime et où l’on garantit l’impunité aux plus hauts-gradés des gangsters d’État.

... fin 2014. Le sérieux et influent Peterson Institute de Washington publie un rapport préconisant, pour une meilleure administration du pillage spéculatif de la zone « France », des modifications constitutionnelles en vue de limiter les pouvoirs du président de la république, voire à supprimer complètement la fonction élyséenne. La proposition, incongrue auprès d’un peuple majoritairement attaché à la constitution de 1958, passe à l’époque relativement inaperçue. Mais certains exécutants du programme néoconservateur pour l’Europe ont quant à eux bien reçu le message. Ils disposent alors de deux ans et demi pour façonner le candidat mandchou idéal.

Le jeune et fringuant ministre de l’économie d’à l’époque se distingue par l’audace avec laquelle il s’attache à démanteler le code du travail tout en bradant outre-Atlantique les fleurons de notre industrie. Nanti du soutien de milliardaires et magnats de la presse à l’instar de Xavier Niel ou Patrick Drahi, des banques Rothschild et Morgan Stanley, de la French American Foundation et des réseaux Obama-Clinton, le poulain de la finance et ses commanditaires réussissent le hold-up du siècle. En faisant opportunément écarter d’autres candidats potentiels, ils réitèrent le coup de 2002 du front républicain contre l’extrémisme, et parviennent ainsi à placer à l’Élysée la personnalité la plus ouvertement hostile aux Français.

L’objectif des puissances financières semble donc ici de temporiser. De faire le « maître des horloges », jouer la montre, et liquider ce qui reste de rentable en France jusqu’à ce que les effets de la future crise se fassent sentir. Lorsque ce moment sera venu et que le courroux populaire atteindra son comble, le marquis poudré aura, bien avant l’échéance de son mandat, parfaitement rempli son cahier des charges. Il ne lui restera plus qu’à se laisser symboliquement guillotiner lors du dernier acte, et à poursuivre son carriérisme européen tandis que le peuple français, enorgueilli d’avoir recouvré sa souveraineté par le biais d’un vote ou autre, devra se dépatouiller des conséquences du prochain crash

Mar 8 Fév 2022 10:17 #11
Dans la droite ligne de tout ce quinquennat la diplomatie de Macroléon n'est que de la vulgaire Comm du marketing électoral pour gogo hypnotisé , le nudging inquiétiste de l'ingénierie sociale ficelé á la McKinsey creux sans consistance. Cependant que les guignols dansent en hurlant au loup, Poutine avance tranquillement ses pions.
Image Table de roulette Russe au Kremlin

Bruno Retailleau président du groupe LR au Sénat, :
Ukraine «Il y a eu un grand jeu de dupes de Poutine et des Etats-Unis»
https://www.europe1.fr/politique/crise-en-ukraine-il-y-a-eu-un-grand-jeu-de-dupes-de-poutine-et-des-etats-unis-4092532
"Je pense qu'il y a eu un grand jeu de dupes de Vladimir Poutine qui en termes de jeu d'échecs est un stratège hors pair, et des Etats-Unis qui en ont profité en annonçant chaque jour une invasion plus imminente que la veille", a-t-il estimé.
le chef de l'Etat français "revient bredouille" de sa rencontre avec Vladimir Poutine. "Emmanuel Macron y allait pour obtenir des garanties de désescalade. Les a-t-il obtenues ? Il faut toujours comparer le résultat à la promesse et il n'en a pas obtenu"


Les supposées opérations « sous faux drapeaux » de la Russie, agitées par Biden rappellent l’histoire des frappes en Syrie et soulèvent des questions éludées par la Maison Blanche.
https://www.newsmax.com/platinum/biden-administration-white-house-media-journalists/2022/02/07/id/1055746/
L’incapacité ou la réticence de l’administration Biden à étayer ses affirmations concernant deux incidents très médiatisés sur la scène mondiale la semaine dernière a immédiatement soulevé des signaux d’alarme – mais les experts disent que l’aspect le plus préoccupant pourrait être l’hostilité « malheureuse » de la Maison Blanche envers les journalistes posant des « questions honnêtes et objectives ».
Une série d’échanges entre journalistes et hauts responsables de l’administration s’est enflammée jeudi après que des membres des médias dans des contextes distincts et écoutant différents briefings ont fait pression pour obtenir des preuves des affirmations nébuleuses du gouvernement, mais ont été accusés par les assistants de Biden d’avaler naïvement la propagande les anti-États-Unis.


Campagne électorale déguisée Macron «...triche avec les règles juridiques»
https://www.europe1.fr/politique/presid ... es-4092534
Le président du groupe des Républicains au Sénat Bruno Retailleau réfute les manœuvres politiques d'Emmanuel Macron à quelques semaines du premier tour de la présidentielle. Invité d'"Europe Matin" mardi, le sénateur de la Vendée a accusé le président de "tricher avec les règles juridiques", utilisant "le carnet de chèques des Français" pour faire campagne.
Mar 8 Fév 2022 21:37 #12
Le Point: Washington tente de justifier son alarmisme dans la crise avec Moscou
SOURCE AFP
https://www.lepoint.fr/monde/washington ... p=1&xtcr=1
Les Etats-Unis multiplient les avertissements sur la possibilité d'une invasion imminente de l'Ukraine par la Russie mais, face à l'émergence de critiques sur leur crédibilité, ils tentent désormais de justifier cet alarmisme, sans pour autant rendre publiques les preuves susceptibles d'étayer leurs accusations.
"Ce n'est pas de l'alarmisme, ce sont simplement les faits", s'est défendu lundi lors d'une conférence de presse le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

Washington a commencé dès l'automne à tirer la sonnette d'alarme sur un déploiement militaire russe hors norme à la frontière ukrainienne, accusant le président Vladimir Poutine d'envisager une attaque d'envergure.
Ces derniers jours, le gouvernement de Joe Biden a laissé filtrer ce que le renseignement américain considère être l'état actuel de la menace: d'après ses constatations, la Russie dispose déjà de 110.000 soldats aux frontières de l'Ukraine, soit près de 70 % des 150.000 militaires nécessaires pour une invasion à grande échelle, qui pourraient être déployés d'ici mi-février.

Les principaux intéressés par cette menace l'ont pourtant sèchement relativisée. "Ne faites pas confiance à des prévisions apocalyptiques", a réagi dimanche le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba.
Petite concession ? La Maison Blanche a fait savoir la semaine dernière qu'elle ne qualifierait plus une potentielle invasion d'"imminente".

D'autant que les Européens avaient aussi manifesté leur agacement fin janvier.
"Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit de nouveau qui puisse augmenter le sentiment de peur d'une attaque immédiate", avait expliqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrel, appelant à "éviter" les "réactions alarmistes".

Lundi, au côté d'Antony Blinken à Washington, il a toutefois semblé plus en phase avec les Américains.
"Le problème au sujet de la crédibilité américaine en ce moment, c'est qu'ils parlent depuis trois mois d'une invasion imminente", dit à l'AFP Nina Khrushcheva, professeure de relations internationales à l'université new-yorkaise New School.
Pour elle, "le renseignement américain non seulement n'est pas toujours parfait, mais il est aussi souvent taillé sur mesure pour un dessein politique".
Elle en veut pour exemple les supposées armes de destruction massive de Saddam Hussein, invoquées comme raison pour attaquer l'Irak et renverser son dirigeant en 2003 sans jamais être trouvées, mais aussi, plus récemment, l'incapacité de la CIA à prédire la chute rapide du gouvernement afghan à la faveur du retrait américain.

Embarras
Un échange, lors de la conférence quotidienne du département d'Etat, a illustré jeudi un certain embarras du gouvernement américain.
Washington venait d'affirmer avoir des preuves que Moscou envisage de filmer une fausse attaque ukrainienne contre la Russie afin de l'utiliser comme prétexte pour envahir l'Ukraine.
Longuement pressé de questions sur ces preuves, le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price a botté en touche à chaque fois, se bornant à expliquer que ces informations émanaient du renseignement américain et que la simple décision de les "déclassifier" devait être considérée comme un gage de "confiance".
Jeu 10 Fév 2022 10:43 #14
Campagne de Russie , les renforts arrivent

ImageCommuniqué : la Maison Blanche dépêche la vice-présidente Harris sur la crise Ukrainienne.
https://www.whitehouse.gov/briefing-room/statements-releases/2022/02/09/statement-from-deputy-press-secretary-sabrina-singh-on-vice-president-harriss-travel-to-germany/
La vice-présidente Kamala Harris se rendra à Munich, en Allemagne, pour assister à la Conférence sur la sécurité de Munich du 18 au 20 février. S’appuyant sur l’engagement intensif de l’administration Biden-Harris avec les alliés et partenaires européens, les engagements du vice-président à Munich démontreront notre engagement sans faille envers nos alliés de l’OTAN, réaffirmeront notre intérêt commun à défendre les principes qui ont sous-tendu la paix et la sécurité européennes depuis la Seconde Guerre mondiale et souligneront notre engagement envers la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Essayez, réessayez: Kamala Harris prendra les devants sur l’Ukraine
https://www.newsmax.com/politics/kamala ... d/1056241/

Malgré l’absence de progrès significatifs dans aucune de ses missions précédentes, de la gestion de la crise de la frontière sud ou de la lutte contre la législation électorale républicaine, la Maison Blanche envoie la vice-présidente Kamala Harris en Europe pour diriger la réponse à la crise ukrainienne.
Harris se rendra en Allemagne pour assister à la Conférence de Munich sur la sécurité, alors que les chefs d’État européens poursuivent leurs efforts pour empêcher une invasion russe de l’Ukraine
Jeu 10 Fév 2022 21:04 #15
Boris lui ne lésine pas aux grandes menaces d'embrasement nucléaire ... les GRAND MOYENS !
Crise ukrainienne : environ 350 soldats britanniques supplémentaires atterrissent en Pologne
https://www.francetvinfo.fr/monde/europ ... 54035.html
"Nous n'accepterons pas un monde dans lequel un voisin puissant peut intimider ou attaquer ses voisins". En visite en Pologne, jeudi 10 février, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a annoncé l'arrivée sur place de 350 soldats britanniques.
Ces soldats rejoignent les 150 déjà déployés dans ce pays en décembre, à la frontière biélorusse, et les 150 soldats qui contribuent à la présence avancée renforcée de l'Otan.


Après les environ quelques centaines de soldats que Florence Parly á l'intention d'envoyer et les 100 américains déjà arrivés on imagine que Vladimir tremble d'intimidation dans ses bottes.
Ven 11 Fév 2022 15:21 #16
Quitte á embourber la campagne autant que ce soit dans la M...... .
Image

"Mon Dieu, gardez-moi de mes JAMis*. Quant à mes ennemis, je m'en charge !" Voltaire

* https://lesjam.fr/ Le mouvement de la jeunesse qui s'émancipe et qui s'engage !
Sam 12 Fév 2022 11:05 #17
Nous sommes en guerre ... et le moment nécessaire des choix difficiles qui feront que ... approche

Ouest-Fance « Je ne vous ai rien dit... »
https://www.ouest-france.fr/elections/p ... 16676602bc
"J'ai de l'ambition pour notre pays et pour notre Europe. Et j'ai toujours l'envie et l'appétit de faire. ''
"J'ai, actuellement, des choix très importants à faire pour la Nation. Nous avons pour quelques jours encore un pic épidémique, une situation internationale éminemment à risques... Mon devoir est donc d'être pleinement concentré à cette tâche. L'officialisation du choix que j'aurais à faire viendra au moment nécessaire"


Le Point: le spectre d’une guerre plane sur l’Europe
https://www.lepoint.fr/monde/crise-ukra ... p=1&xtcr=1
La Russie pourrait envahir l'Ukraine « à tout moment », une hypothèse qui ravive plus que jamais le spectre d'une guerre en Europe dans une accélération dramatique des événements après une phase d'intense diplomatie. C'est en tout cas ce qu'a affirmé Washington vendredi 11 février

l'Express : entretiens Poutine, Biden et Macron, Washington craint une invasion imminente
https://www.lexpress.fr/actualites/1/mo ... 67930.html
Biden, de Camp David, va s'entretenir samedi avec Vladimir Poutine dans la foulée de leurs chefs d'état-major respectifs. Un appel est aussi prévu samedi entre le maître du Kremlin et Emmanuel Macron. :eusa_think .............................. :gene
Le renseignement Américain qui ne laisse rien au hasard est sur le qui-vive et avertit de Washington « ...Poutine va entrer en Ukraine , euh non en Irak ... euh non en Afghanistant peut être ce week-end ou en début de semaine »
https://fr.sputniknews.com/20220211/bid ... 97816.html
Joe Biden s’est encore emmêlé les pinceaux en confondant l'Afghanistan avec l'Ukraine et l'Irak, lors d’un entretien télévisé.
https://twitter.com/i/status/1491927844259348515 á 5:35 ... source NBC one on one with Biden
Sam 12 Fév 2022 11:59 #18
''JE VAIS BIEN TOUT VA BIEN, JE SUIS GAY TOUT ME PLAIT JE NE VOIS PAS POURQUOI ... POURQUOI ÇA N'IRAIT PAS !!
Contrairement á ce qu'on pense , la déprime n'est pas du tout due á l'époque non ! Ça vient uniquement du fait que vous vous avez prit la mauvaise habitude de sans cesse ... vous plaindre. Je dis vous parce que moi, je déprime plus, je dramatise plus grâce á la technique du ... J'T' EMMERDEUUUU !''

Sam 12 Fév 2022 16:16 #19
Et comme pour un génie du nuddging géopolitique, les idées glorieuses volent en escadrille
Merci Macron, on est heureux d'avoir envie de vous ... :aie en.....er.

Le bourbier du Mali : la france-Afrique dans la tourmente
https://www.237online.com/le-bourbier-du-mali-la-france-afrique-dans-la-tourmente/
Les discours paternalistes du Président Français en ce qui concerne l’Afrique et les africains, traduisent une certaine suffisance qui frise l’arrogance, mais aussi une cécité et un a priori hallucinants. Il préfère faire la politique de l’autruche en éludant les problèmes de fond et en pointant un doigt accusateur sur des pays tels que la Russie, la Chine ou la Turquie. E.Macron , dans une course en avant pour noyer le poisson, a préféré organiser un sommet Afrique-France sans substance au mois d’octobre 2021 à Montpellier. Le choix des intervenants à ce sommet qui se voulait inédit est lui-même une erreur de casting, en donnant la parole à des jeunes et des intellectuels peu représentatifs des peuples africains en grande souffrance. Au vu des conclusions de ce sommet qui consistaient globalement à renforcer l’emprise française sur ces pays, on pourrait dire que le sommet Afrique-France s’est avéré être un coup de bluff ou d’épée dans l’eau.

Le raz-de-marée qui risque de s’ensuivre pourrait être ravageur et impossible à maîtriser. Compte tenue de la mobilisation inédite de la jeunesse africaine en ce moment en vue de la reconquête de sa dignité et de son indépendance totale, l’on est porté à croire que la Françafrique de Papa Macron vit ses dernières heures, victime de ses propres turpitudes ; après avoir semé le vent pendant plus d’un demi-siècle, il risque de récolter un tsunami qui détruira tout sur son passage.
Sam 12 Fév 2022 16:46 #20
Joueur de poker sénile contre joueur d'échec aguerri et accessoirement le doigt sur le bouton rouge nucléaire
Image
Florent Parmentier, secrétaire général du CEVIPOF-Sciences Po :
"C'est un coup de bluff bilatéral" entre Russie et Etats-Unis qui alarment sur une invasion russe "imminente" .
https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/joe-biden/ukraine-c-est-un-coup-de-bluff-bilateral-entre-la-russie-et-les-etats-unis-qui-alertent-sur-une-invasion-russe-imminente-du-pays-estime-un-specialiste_4957590.html
Comme Macron, alors qu'ils n'ont de cesse de jeter de l'huile sur le feu Joe Biden tente de vendre à son opinion publique et à ses alliés une victoire qui passerait par le fait de ne pas avoir d'invasion russe en Ukraine. Pour cela, il doit accentuer la pression, la tension. Plus elle est élevée plus le fait de ne pas avoir de conflit sera revendiqué comme une victoire ... ( pour gogo crédule )
... du côté russe, envahir l'Ukraine? Ce n'est même pas l'enjeu du tout. L'enjeu c'est d'obtenir une forme de garantie de sécurité, une remise en cause de l'architecture de sécurité en Europe. Et c'est probablement ce qu'attend patiemment Vladimir Poutine en profitant des gesticulations délirantes des démagocrates de la démocratie democratiquement démocrate.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut