le monde d'après

Ouvert par mono44, 04 juin 2020

Lun 29 Juin 2020 03:46 #81


Mais Qu’aurait il fait avec un rasoir électrique?
:flower
Que j'aime a faire connaître un nombre utile
3 14 1 5 9 2 6 5
Lun 29 Juin 2020 05:14 #82
Que j'aime a faire connaître un nombre utile
3 14 1 5 9 2 6 5
Lun 29 Juin 2020 12:17 #83
le monde d'après ou la pseudo vague verte qui n'existe pas , juste une couleur pastèque nauséabonde , la fin , l'abattage de l'agriculture française ?
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Mar 30 Juin 2020 16:04 #84
La fabrique des imposteurs Roland Gori

http://www.editionslesliensquiliberent.fr/livre-La_fabrique_des_imposteurs-386-1-1-0-1.html
L’imposteur est aujourd’hui dans nos sociétés comme un poisson dans l’eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l’apparence et à la réputation plutôt qu’au travail et à la probité, préférer l’audience au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que pour le courage de la vérité, choisir l’opportunisme de l’opinion plutôt que tenir bon sur les valeurs, pratiquer l’art de l’illusion plutôt que s’émanciper par la pensée critique, s’abandonner aux fausses sécurités des procédures plutôt que se risquer à l’amour et à la création. Voilà le milieu où prospère l’imposture !

Notre société de la norme, même travestie sous un hédonisme de masse et fardée de publicité tapageuse, fabrique des imposteurs. L’imposteur est un authentique martyr de notre environnement social, maître de l’opinion, éponge vivante des valeurs de son temps, fétichiste des modes et des formes. L’imposteur vit à crédit, au crédit de l’Autre.

Soeur siamoise du conformisme, l’imposture est parmi nous. Elle emprunte la froide logique des instruments de gestion et de procédure, les combines de papier et les escroqueries des algorithmes, les usurpations de crédits, les expertises mensongères et l’hypocrisie des bons sentiments.

De cette civilisation du faux-semblant, notre démocratie de caméléons est malade, enfermée dans ses normes et propulsée dans l’enfer d’un monde qui tourne à vide. Seules l’ambition de la culture et l’audace de la liberté partagée nous permettraient de créer l’avenir.
Jeu 2 Juil 2020 22:02 #85
quand un bébé vaut d e 40 à 60 000 milles euros , que vaut l'humanité ?


https://www.lemonde.fr/international/ar ... 1593672201
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut