Prix des Vins infos /(intox) et conjoncture

Ouvert par Miloux11, 11 octobre 2019

Mar 3 Mar 2020 20:24 #61
tu as un problème avec les vins de Bordeaux? parce que c'est à croire….
alors tu peux te pignoler avec le cours du bio (qui par ailleurs ne te concerne même pas puisque sauf erreur dans les bas fonds de l'aude on ne revendique pas encore de Bordeaux) mais quand la production de vin bio sera excédentaire, on reparlera des cours respectifs et des coûts de productions qui vont avec.
et dernière chose, ce n'est pas parce que les cours actuels sont bas que tout les vins partent à ce prix là, toi qui est un expert en la matière, tu devrais le savoir.
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Mar 3 Mar 2020 21:47 #62
Sauf erreur oui ... les citernes en ''33'' qui passent tous les ans sous mes fenêtres ne revendiquent pas de la bière export ni de l'AOP bas-fonds de l'Aude. Mais coté prix vois-tu c'est juste la mémé chose 80 €/hl de merlot IGP , vas comprendre pourquoi.
Et t'inquiétes, dans les citernes espagnoles qui font la navette de l'autre coté pour le négoce á la sauce coopératchiks ce n'est pas de la cerveza de la Mancha á 40€/hl .

Pour l'avenir du Bio c'est pas compliqué d'anticiper, quand les mémes commanditaires auront mis le grappin sur le bio, les mémes causes produiront les mémes effets, il y a peu de doutes la dessus.
Maintenant la vraie bonne question, quand tu vois le bio á 240€/hl ( en Gironde comme dans les bas fonds d'Aude) c'est '' comment un différentiel bio/conv de 300% sur l'Hl de vrac donne un différentiel de 30% sur la bouteille en rayon GD'' ?. Cherches l'erreur, suis le vin et tu trouveras qui est derrière.

Tu as raison puisque tu le cites, comme le disait héroïquement Ulysse dans le poéme de Lord Alfred Tennyson
...
We are not now that strength which in old days
Moved earth and heaven, that which we are, we are;
One equal temper of heroic hearts,
Made weak by time and fate, but strong in will
To strive, to seek, to find, and not to yield.

Haut les cœurs ! il serait temps d’arrêter de plier l'échine, affaiblis par le temps et le destin de la mondialisation qui ne ruine pas tout le monde.
Mer 4 Mar 2020 09:52 #63
mathieu33 a écrit:
....
alors tu peux te pignoler avec le cours du bio...mais quand la production de vin bio sera excédentaire, on reparlera des cours respectifs et des coûts de productions qui vont avec.
... toi qui est un expert en la matière, tu devrais le savoir.


Oui je ne le sais que trop , ceux qui vont se pignoler avec les marges du Bio ce ne sont pas les vitis qu'on pousse au front avec une carotte illusoire pour ''maitriser le sourcing de la filiére'' bio comme on l'a fait avec ''cette activité très intéressante '' (sic B.Girard /2015) du négoce vrac intégré :
https://actu.fr/occitanie/narbonne_11262/aude-base-narbonne-vinadeis-est-premier-producteur-vins-hve-france_31886026.html PAGES 14/15
Vinadeis ,( actionnaire de Cordier Mestreza ) startégie en France et à l’export
...256 000 hl de vins HVE3 sur la récolte 2019 seront commercialisés par le groupe Vinadeis, principalement en France mais également à l’export où le label commence à être reconnu. La démarche HVE vient compléter la stratégie du groupe déjà mise en place sur le Bio. ... 10% de la production des viticulteurs adhérents est aujourd’hui en conversion et viendra, d’ici 3 ans, s’ajouter aux volumes déjà engagés pour totaliser 1 500 hectares de vignes cultivées en Bio, voire en Biodynamie.

256 000hl :eusa_think , ca nous fait 34 millions de bouteilles HVE... + 1500 ha de Bio = 12 millions de bouteilles Bio commercialisées principalement en France :eusa_think par Vinadeis qui clame depuis 2017 faire 80% de son activité via sa filiale Hollandaise la fameuse Baarsma Wine ( capacité 70 millions de cols en Hollande 5 Millions de cols en Suisse au hazard ) et ferme son site de Narbonne pas en adéquation avec sa stratégie á l'horizon 2025 de '' montée en gamme , et d'export ''

Avis aux candidats , la chasse au pigeon Bio est ouverte
Dim 8 Mar 2020 19:46 #64
Relevé de la DRAAF Occitanie mars 2020
http://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/p_conj_viti_mars20190318_cle8381fd-1.pdf
AOP Occitanie 148,60 €/hl
IGP d'Oc Rouge 71,90 €/hl
IGP d'Oc Rose 87,40 €/hl
IGP d'Oc Blanc 98,00 €/hl
BIOs 170 á 200 €/hl
Sans IG Rg 75 - Ros 81,70 - Blc 82,00 €/hl

Pour rappel la stratégie filière interpro/coopératchiks : tirer la qualité vers le haut, mondialisation maîtrise du sourcing.
Résultat bizarre ... les IGP rouge ( le coeur de cible de Vinadeis) moins cher que les Sans IG , les AOP dans les chaussettes et le BIO á 2x le conv .
Cherchez l'erreur .
Dim 8 Mar 2020 20:43 #65
Justement … des nouvelles de la coopérative aux frais les plus bas ( soit disant :dingue ) du Languedoc ....

Net payé aux vitis ...... pour une des plus petites récoltes que j'ai connu ( la plus petite même )

AOP 112 euros hl
Oc rosé 62 euros hl ( dans lequel se trouvent mes AOP déclassés , faute de marché :blase )
Oc blanc ... sauvignon 66 euros ... roussanne aop déclassée faute de marché 59 euros :eusa_wall
Oc rouge 65 euros

Bref des prix de merrrrrde ............ une honte !!!!

Et on a investi pour "la qualité" ....... mais quel foutage de gueule !!!!! ..... qu'est ce qu'il y connait le "con"sommateur sur la qualité !!!!

Région de misère ...........
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Lun 9 Mar 2020 16:01 #66
Roumegue a écrit:
Net payé aux vitis ...... pour une des plus petites récoltes que j'ai connu ( la plus petite même )
AOP 112 euros hl
..
Bref des prix de merrrrrde ............ une honte !!!!
..
Et on a investi pour "la qualité" ....... mais quel foutage de gueule !!!!! ..... qu'est ce qu'il y connait le "con"sommateur sur la qualité !!!!

Région de misère ...........

Ne sous-estime pas le consommateur, on ne trompe pas le client longtemps. Le pb des AOP ( plus de 50 appelations dans la région ) c'est la lisibilité mémé nous au cœur du Languedoc on n'y comprend plus rien.
J'arrive méme pas á comprendre les cahiers des charges des cinqs AOP que je pourrait revendiquer dans mes parcelles alors imagine l'amateur américain, chinois ou japonais qui á besoin d'une encyclopédie pour acheter une bouteille du Languedoc.
Investir sur la qualité ca ne donne pas des prix de merrrrrde pour tout le monde, une fois exfiltré en Hollande avec la technique du sandwich le pognon revient dans la région pour racheter les Domaines / Chateaux et marques qui vont avec. Quand on maîtrise le sourcing des AOP aprés avoir asservi le sourcing des IGP, on investit dans les étiquettes ( Chateaux &Domaines) pour remplir des bouteilles en Hollande qui font de la marge de luxe au Benelux avant de revenir en France ou dans les marchés export. Les AOP payés á 112 euros/Hl ne vont pas finir n'importe ou.
https://www.vinadeis.com/nos-domaines-et-chateaux/ ( pour ceux du Languedoc mais il y a aussi ceux du Bordelais et dans les autres pays et continents https://baarsmawines.com/producers/ et dans les créneaux juteux on n'a pas peur de bousculer le Bio avec de la biodynamie https://objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr/entreprises/agroalimentaire/2016-02-15/vinadeis-s-associe-a-chateau-maris-pour-bousculer-le-marche-du-bio.html
Les heureux actionnaires viti-coopérateurs du Val d'Orbieu n'en verront pas la couleur mais pour le système mondialisé des coopératchiks financiers tout va très bien merci les gars ... bientôt Vinadeis s'attaque aux Champagnes avec votre pognon.
Lun 9 Mar 2020 20:26 #67
Bon , nous , nous sommes en AOP Coteaux du Languedoc , sans sur-appellation …. c'est donc très simple pour le consommateur :eusa_think ... des cépages traditionnels excellents et des rendements bas , qui assurent systématiquement une qualité de vin .......... jamais je n'ai été déçu par les aop Languedoc que j'ai dégusté ; ce que ne me garantit pas "pays d'oc" (ou il y a tout et n'importe quoi ) .

Je le dis toujours aux amis , aux gens que je croise : " Vous voulez déguster quelque chose de bon ... assurément ... essayez notre AOP "

Sur le reste , la nébuleuse quasi-mafieuse , tu as probablement raison …… quand je dis aux gens ce que le viti perçoit sur une bouteille de 75cl , ils sont sidérés :shock: .... mais ça , il faut même l'expliquer aux collègues , eux qui ne prennent même pas le temps de calculer les prix que pratique notre coopérative ( avec nos factures d'acomptes façon " je t'embrouille" :dingue ) .

De toute façon , je n'attends plus aucune réaction … ceux que j'ai croisé s'en foutent
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mar 10 Mar 2020 14:44 #68
Roumegue a écrit:
....
Sur le reste , la nébuleuse quasi-mafieuse , tu as probablement raison …… quand je dis aux gens ce que le viti perçoit sur une bouteille de 75cl , ils sont sidérés :shock: .... mais ça , il faut même l'expliquer aux collègues , eux qui ne prennent même pas le temps de calculer les prix que pratique notre coopérative ( avec nos factures d'acomptes façon " je t'embrouille" :dingue ) .

De toute façon , je n'attends plus aucune réaction … ceux que j'ai croisé s'en foutent


Ou alors on est les deux seuls râleurs á pas avoir été invités aux Bahamas en 5***** pour la distribution du magot et des cartes american express sur les comptes offshores de la coopération 3.0
Mer 11 Mar 2020 20:22 #69
:mdr !!!!!

Ecoute , c'est bizarre :dubitatif ….. au moment même ou j'ai reçu la feuille de mes acomptes , j'ai calculé les prix hl …. la base !!!!! ……….. bé crois moi , j'ai pas croisé un collègue qui l'ait fait :eusa_think

Moi , être l'unique " part ajustable" , et constater systématiquement des baisses ( alors que tout augmente :interr ) , je ne le digère pas !!!
Tous margent copieusement ... en nous laissant les miettes …….. comment ne pas être révolté ? :eusa_think

On en arrive à un point ou les investissements nécessaires ne sont plus en adéquation avec nos revenus …

En Languedoc , dans cette situation , il y a 30 ans , ce serait la révolte ….. mais il faut croire qu'à notre époque , le viti 2020 est absolument résigné :eusa_think
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mer 11 Mar 2020 22:05 #70
Roumegue a écrit:
:

En Languedoc , dans cette situation , il y a 30 ans , ce serait la révolte ….. mais il faut croire qu'à notre époque , le viti 2020 est absolument résigné :eusa_think

Ca c'était il ya 30 ans oui ... aujourd’hui on se congratule entre Interpro CIVL ( Gravegeal ) , Le Syndicat FDSEA des Vigneron ( Rouanet) France Agrimer FNSEA ( Despey ) en trinquant au vin chilien du Tour de France ( Prudhomme)
Image
Mer 22 Avr 2020 11:49 #71
Salut á tous , les commissions de crise fleurissent partout pour tenter de prendre la mesure des consequences de cette crise ( qui viens se superposer á celle déjà pré-existante) et orienter des décisions de soutient des pouvoir public et des CA.
Il est important de faire remonter la réalité du terrain sous un autre angle que celui très orienté de l'inter Pro et á très courte vue de la Fede qui roulent plus pour la filiére que pour les vitis et vignerons. ( voir photo ci-dessus)
Qu'elle est la situation chez vous ? Trésorerie , réaction des Coops sur les acomptes , réalisation des contrats de négoce , main d'oeuvre sur les travaux de printemps etc..

Vin : la Commission européenne prépare des mesures de crise
La Commission européenne a indiqué le 20 avril à l'occasion de la réunion de l'intergroupe vin du Parlement européen, co-présidé par la Française Irène Tolleret, qu'elle préparait des mesures supplémentaires pour aider le secteur viticole face à la crise liée au coronavirus. Elle devrait notamment permettre, dans le cadre des programmes opérationnels nationaux, la distillation de crise, y compris pour la production de gels hydroalcooliques, une augmentation du taux de soutien de l'UE (au-delà des 50% habituels) pour toutes les mesures prévues dans le cadre de ces programmes, la possibilité de modifier ces programmes plus de deux fois par an et des flexibilités en matière de vendange en vert (extension des délais, vendange en vert partielle...). Bruxelles devrait également, comme cela est demandé par le secteur, prolonger d'un an les autorisations de plantation et de replantation. Deux règlements délégués et de deux règlements d'exécution devraient prochainement être soumis au Conseil et au Parlement européen
Jeu 23 Avr 2020 08:42 #72
Roumegue a écrit:
Justement … des nouvelles de la coopérative aux frais les plus bas ( soit disant :dingue ) du Languedoc ....

Net payé aux vitis ...... pour une des plus petites récoltes que j'ai connu ( la plus petite même )

AOP 112 euros hl
Oc rosé 62 euros hl ( dans lequel se trouvent mes AOP déclassés , faute de marché :blase )
Oc blanc ... sauvignon 66 euros ... roussanne aop déclassée faute de marché 59 euros :eusa_wall
Oc rouge 65 euros

Bref des prix de merrrrrde ............ une honte !!!!

Et on a investi pour "la qualité" ....... mais quel foutage de gueule !!!!! ..... qu'est ce qu'il y connait le "con"sommateur sur la qualité !!!!

Région de misère ...........


Salut Roumegue

Voici les chiffres de ma coop sur Morières les Avignon,solde récolte 2018 :
102 € les AOP Côtes du Rhône
124 € les AOP Côtes du Rhône Blanc
134 € les AOP Village communal

Le conseil d'administration est ravi de ces chiffres on est des champion du monde d'après eux :eusa_wall :eusa_wall

Donc conclusion je pars, ils veulent continuer à investir à tour de bras lol
Jeu 23 Avr 2020 21:13 #73
lebob a écrit:
Roumegue a écrit:
Justement … des nouvelles de la coopérative aux frais les plus bas ( soit disant :dingue ) du Languedoc ....

Net payé aux vitis ...... pour une des plus petites récoltes que j'ai connu ( la plus petite même )

AOP 112 euros hl
Oc rosé 62 euros hl ( dans lequel se trouvent mes AOP déclassés , faute de marché :blase )
Oc blanc ... sauvignon 66 euros ... roussanne aop déclassée faute de marché 59 euros :eusa_wall
Oc rouge 65 euros

Bref des prix de merrrrrde ............ une honte !!!!

Et on a investi pour "la qualité" ....... mais quel foutage de gueule !!!!! ..... qu'est ce qu'il y connait le "con"sommateur sur la qualité !!!!

Région de misère ...........


Salut Roumegue

Voici les chiffres de ma coop sur Morières les Avignon,solde récolte 2018 :
102 € les AOP Côtes du Rhône
124 € les AOP Côtes du Rhône Blanc
134 € les AOP Village communal

Le conseil d'administration est ravi de ces chiffres on est des champion du monde d'après eux :eusa_wall :eusa_wall

Donc conclusion je pars, ils veulent continuer à investir à tour de bras lol

Juste un petit conseil, attendez un peu si c'est possible avant de prendre une décision, parce que on ne sait pas comment ça va tourner après et ça risque de saigner. Je pense que c'est là qu'on va reconnaitre ceux qui sont vraiment bon et ceux qui ont seulement la façade dorée et la banque derrière...
Il faut se souvenir que le système coop tel qu'on a en viticulture, je parle petites coop communales, a été créé en temps de crise et quoiqu'on en dise fait pour résister aux coups durs. J'espère que ça se confirmera encore ce coup ci.
Jeu 23 Avr 2020 21:40 #74
...pas de soutien aux entreprises ayant des sièges et filiales dans les paradis fiscaux
http://www.leparisien.fr/economie/coronavirus-pas-de-soutien-aux-entreprises-ayant-des-sieges-dans-les-paradis-fiscaux-23-04-2020-8304333.php
Il faut s'assurer que les mesures de soutient aillent au plus prés des producteurs aux indépendants aux cave particuliéres aux Coops communales, aux coops qui jouent le jeux de la valorisation locale pour leurs adhérents , et il faut surtout éviter que les Coops multi-nationalisées ne se gavent encore sur le dos des vitis. Ce sont ceux la méme qui trustent le négoce et délocalisent le conditionnement et les marques au Benelux pour exfiltrer la valeur ajoutée avec des montages d'optimisation fiscale, qui vont se montrer les plus gourmands.
Dim 4 Oct 2020 12:05 #75
mathieu33 a écrit:
J...
J espère que tu seras au aussi prolifique pour parler de la baisse de 20% des cours du vin bio des vins du Languedoc !

Dire sur un forum que l ensemble les vitis bordelais vendent leurs vins 700€ le tonneau c est allé un peu vite en besogne.
..
Pour le cours du vin bio dans le Languedoc, c est un article que j ai lu hier, il faut que je le retrouve pour te mettre le lien. :gene
https://www.vitisphere.com/actualite-92502-En-Languedoc-le-vin-en-vrac-bio-au-defi-de-laugmentation-de-loffre.htm

700€ le tonneau c'est le tarif d'intervention pour la distillation des sur-stocks, si j'ai bien percuté et comme le smic ça a aussi l'effet de plomber le marché, mais le problème ne date pas de l'ordonnance de distillation de crise.
Je me répètes mais á Bordeaux vous feriez bien de regarder de prés ce qui se passe chez Cordier / Mestreza depuis que Invivo á mis le grapin dessus et les conséquences réelles de la mégalomanie financière du grand stratége Blandiniéres. :gene
http://forum.terre-net.fr/topic-271191
http://forum.terre-net.fr/topic-267423-120#p925510

L'article dont tu parles sur les vin Bio c'est sans doute VITISPHÉRE ( lien ci-dessus) et comme je l'expliquait au chapitre précédent oui un certain négoce travaille á effondrer le marché du Bio pour le faire rentrer dans son modèle financier .
https://www.vitisphere.com/actualite-92502-En-Languedoc-le-vin-en-vrac-bio-au-defi-de-laugmentation-de-loffre.htm
En Languedoc, le vin en vrac bio au défi de l’augmentation de l’offre
« il y a un négoce qui travaille historiquement les vins bios. Celui-là maintient les prix. En revanche, le négoce qui travaille les vins en conventionnel et les vins bios met la pression sur les prix »
Pour étre clair tu peux lire :
-Le négoce qui travaille historiquement les vins Bio : Gérard Bertrand / Paul Mas
-L'autre négoce ...qui met la pression sur les prix : VINADEIS avec son négoce Vinsud et Vignoble du Soleil et les conversions forcées dans ses coops inféodées du groupe qui rémunèrent le viti Bio au lance pierre, pour remplir les bouteilles de Baarsma ou est encaissée la plus value en Hollande. Ce cash de Viandeis/Invivo-Wines alimente le système financier du méga groupe INVIVO qui n'a de coopérative que le label mais utilise le réseau coopératif comme une niche fiscalo-financiére ou la rémunération des producteurs est le dernier des soucis.
La stratégie de Vinadeis c'est d'écraser le Bio en marché de niche en y faisant de la marge, et pousser son HVE en volumes sur le marché de masse.

La désinformation sur les cours fait partie du plan en attendant que Vinadeis ''controle le sourcing du Bio'' et finisse son sinistre travail de sappe les prix se maintiennent quand méme http://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/Bilan-de-campagne-2019-2020-des
Les vins IGP biologiques connaissent une campagne très positive. Les volumes de transaction (213 000 hl) augmentent de + 30 % par rapport à la campagne précédente. À 182,3 €/hl, le prix des vins IGP bio poursuit sa croissance (+ 5,5 %).
Sur que rien n'est gagné pour la campagne qui s'annonce avec des volumes en hausse poussés par les conversions forcées des coopératives. Mais avant de vous convertir réflechissez bien á qui est á la manoeuvre ce pourrait bien étre un marché de dupe pour beaucoup, celui qui ne fait pas son vin et ses bouteilles n'aura aucun levier á part d'aller chalenger le conseil d'adminstration de sa coop sur le calcul des prix du kg Bio.
Jeu 8 Oct 2020 12:12 #76
IGP et AOC COTATIONS CAMPAGNE SUD-FRANCE Languedoc / CONTRAT VRAC Septembre 2020
Source : enregistrement des contrats d'achat de vrac par le négoce soumis au visa du CIVL
Mensuel et Cumul Campagne
https://www.declaviti.fr/upload/documents/Suivi_marche_vrac_AOP_du_Languedoc_et_IGP_Sud_de_France_a_fin__sept_2020_pour_site_declaviti.pdf

Nota :Les données sont les enregistrements obligatoires des transactions producteur/négoce; nulle garantie que la moyenne de ces transactions soit représentative d'un marché de gré á gré par de vraies négociations puisque le gros des transactions reflète juste les transfers de coopératives de production á des négoces appartenant á un méme groupe financier, ce sont des négociations fictives pré-administrées par les contrôleurs de gestion qui ''contrôlent le sourcing'' en transférant les marges dans la structure choisie selon la stratégie des holdings.
Dim 11 Oct 2020 21:22 #77
http://forum.terre-net.fr/topic-271424#p929338
Miloux11 a écrit:
Ne vous faites aucune illusion sur le sois-disant prix de marché qui est juste facade d'une l'administration des prix par les controleurs de gestion d'un cartel.
http://forum.terre-net.fr/topic-271040-60
Ce á quoi on assiste c'est la mise en place de la nouvelle segmentation du marché. La stratégie de l'interpro ou l'ANIVIN aprés avoir mis le grappin sur la marque ''Vins-de-France'' ( sansIG) s'aménage á la source le volume á 45-50€/Hl et le CIVL sur les IGP-Oc des vins de milieux de gamme sourcés á 70-80€/Hl .
Le prix plancher de distillation n'a rien de fortuit, c'est juste le moyen de tirer le prix des stock morts d'IGP déclassés vers l'objectif de 45€ qu'on se donne les moyens de maintenir á terme avec la mise en place des vignobles industriels initiés par Vinadeis ( á Bram ) ert Grand-Chais de Fr á Ouveillan qui á moyen terme vont ''contrôler le sourcing'' á 45€/150hl/h. Voir ici:http://forum.terre-net.fr/topic-270845#p921783
Ca s'appelle le '' contrôle du sourcing '' , ca s'apprend á l'ESSEC ou sont formés tous les coopératchiks.
( Programme ESSEC = SÉNÉQUE pour les Présidents et le conseil d'admin , ARISTÉ pour les Directeurs Admin)
http://forum.terre-net.fr/topic-267423-100#p923926

https://www.vitisphere.com/actualite-91793-Distillation-de-crise-de-58-hl-pour-les-vins-sans-IG-et-78-hl-pour-les-AOPIGP.htm#:~:text=Avec%20155%20millions%20%E2%82%AC%2C%20le,pour%20les%20vins%20sans%20indication
Distillation de crise de 58 €/hl pour les vins sans IG et 78 €/hl pour les AOP/IGP
« Tout n’est pas parfait, loin de là. Mais il faut être réaliste pour pouvoir accompagner le plus de volume à la distillation » analyse Jean-Marie Fabre, le président des Vignerons Indépendants de France à l’issue de cette deuxième rencontre interministérielle. Regrettant que des « voix dissonantes du négoce aient porté des demandes à 70 et 50 €/hl », le vigneron de Fitou souligne que le prix de 78 €/hl s’approche du prix demandé en AOP et IGP, mais trouve « dommage les 58 €/hl pour les VSIG dommage, ça va déstructurer la pyramide de valeur pour la prochaine campagne ».

Maintenant quelques remarques éclairantes sur les manoeuvres de la ''distillation de crise''
https://www.vitisphere.com/actualite-92262-Les-vins-IGP-du-Languedoc-ont-bien-resiste-a-la-crise.htm
la cave de Pazac. Cette petite coopérative gardoise qui produit 15 000 hl par an dont 60 % de rosé, a plutôt bien traversé la crise sanitaire. « Nous avons connu une très forte activité au caveau. Nous étions les seuls ouverts pendant le confinement. Nos ventes ont progressé de 20 à 25%. Nos expéditions sur la Chine ont été retardées mais elles ont repris en juin. Tous nos rosés sont vendus. Nous avons demandé la distillation pour 230 hl seulement, afin d’éliminer des vins abimés. Nous avons une trésorerie comme jamais » ( ah bon des vins 'abimés'' qui passent les controles drastiques de Fr.Agrimer ...)

réjouit le directeur Jean-Louis Boyer. A Puilacher, grosse coopérative de la vallée de l’Hérault qui récolte 200 000 hl par an, le président est également soulagé. « Notre cœur de marché, c’est la GD, un segment de marché qui a bien fonctionné : les sorties ont été importantes de novembre à janvier. Nous avons subi un tassement d’environ 30% de mars à mai. Mais les sorties sont reparties très fort en juin et juillet où nous avons atteint des records. Nous avons souscrit à la distillation par solidarité avec ceux qui avaient défendu cette mesure, mais nous avons livré très peu de vin (1000 hl). Notre trésorerie est correcte. Nous avons plutôt bien traversé cette crise » ( tiens tiens... par solidarité pour faire plaisr ... intéressant )

La tu comprends comment ton vdpOc va tomber comme le dit Roumégue á moins de 60€ pour du Merlot / CabSauv et comment on pousse les viticulteurs á sortir du métier avec le plan social speçial coop2Fr pour faire de la place á un remembrement majeur des petites exploitations de 25ha vers les nouvelles usines á vin de 250ha prise sur les zones de grandes cultures.
Tu remarqueras Roumégue la 'petite anomalie' des vins de cépages sans IG qui tombent en dessous des sans cépages ( Merlot CAbSauv) http://draaf.occitanie.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/p_ca_synth_vins_occitanie_s09_srfam_20201006_cle86f32d.pdf

Je vais me repeter, mais pour rappel le gros des prix enregistrés á la DRAAF c'est des milliers d'hl vendus par les coops inféodées Vinadeis á sont propre négoce maison VinSud et Vignoble de Soleil. (=prix de transfert)
CQFD ... A l'interpro tout vat bien donc, on suit á la lettre la feuille de route en faisant feu de tout bois.

Maintenant tant que le syndicat restent profil bas á s'occuper du seul problème de la taxe foncière et á se démener pour casser les prix au taquet avec des plans de distillation de crise opportuns , on y va tout droit.
Vous votez comme vous voulez aux prochaine AG, vous pouvez docilement laisser les conseil d''administration continuer á vous fixer les prix des acomptes sur ce mode lá ... qui ne dit mot consent.
Jeu 18 Mar 2021 19:23 #78
mathieu33 a écrit:
...
Dire sur un forum que l ensemble les vitis bordelais vendent leurs vins 700€ le tonneau c est allé un peu vite en besogne.
Ce n est pas parque tu as eu des problèmes avec ta coop que les autres sont pareils !
Je suis coopérateurs par choix et non par défaut et ma cave j en suis fière !
...

LIDL met le Bordeaux AOP en bouteille verre finition luxe dorée au prix de la Cristaline en bouteille 100% plastic :pouce
Image
Et en plus pour ''des volumes conséquents'' ! , il est bien connu des génies du controle du sourcing que quand tu multiplie par centaines de milliers de cols á marge négatives pour les producteurs trés en dessous du ''vrais prix'' de production '' des bonnes choses''c'est très positivement ''lié au marché''.
:vin
Et le pire de l'histoire c'est qu'en plus il est pas mauvais donc le con-somateur serait bien con de pas étre con-plice
1,69 quand on enlève la matière sèche brute ... á marge commerciale ZÉRO il reste bien pour le '' liquide'' 0,58
soit x1200 = 700euro le tonneau , le prix d'intervention de la distillation.

https://www.vitisphere.com/actualite-93639-Lidl-casse-les-prix-des-vins-de-Bordeaux-a-169-la-bouteille.htm
Lidl casse les prix des vins de Bordeaux à 1,69 € la bouteille
cuvée Terres d'Exception 2019 en AOP Bordeaux revient à 1,69 € le col (pour un prix de 2,53 € à l'unité). Un prix particulièrement bas, qui fait grincer les dents dans le vignoble girondin, mais qui répond tout simplement à une offre liée au marché pour Johann Boluda, le responsable du pôle liquides de Lidl France. « Ces prix sont appliqués par l’achat de volumes conséquents, plusieurs centaines de milliers de cols pour la France et d’autres marchés » explique Johann Boluda, le responsable du pôle liquides de Lidl France.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut