Après l'agriculture.

Ouvert par titian, 09 mai 2019

Page 1 sur 1
Jeu 9 Mai 2019 08:24 #1
Jeu 9 Mai 2019 08:27 #2
Ah si il y avait un vrai admin sur TN...

Miloux11 a écrit:
2ddg a écrit:
France 5 ce soir 20h50 : film et débat :

"Après l'agriculture "


Claire, Guillaume, Odile et Stéphane ont renoncé à leur métier d'agriculteur-agricultrice. Découvrez leurs témoignages demain soir sur France 5. (©Page Facebook France.tv studio)

On en parle peu. Pourtant, chaque année, 10 000 exploitants agricoles, découragés, quittent la profession, parfois bien avant l'âge de la retraite. Ils en ont assez de travailler plus de 50 heures par semaine pour ne rien gagner à cause des prix dérisoires, quelles que soient les productions. Marre aussi de l'accumulation de normes en tout genre et de faire des efforts pour, au final, se faire dénigrer constamment. Pour autant, décider d'arrêter l'agriculture n'est pas si simple. Souvent, cultiver la terre et élever des animaux sont des passions depuis longtemps. Comment imaginer faire autre chose ? Comment accepter de ne pas y être arrivé même si bien sûr, les paysans ne sont responsables ni de la conjoncture économique, ni des politiques agricoles, ni des polémiques sociétales ?

Ce sentiment de culpabilité est encore décuplé lorsque la ferme est dans la famille depuis plusieurs générations, qui ont contribué à son développement. Comment se résoudre à voir partir ce patrimoine, cet héritage, dans d'autres mains quand il n'est pas complètement dispersé ? Pas facile, dans ces conditions, de penser qu'une reconversion professionnelle est possible et qu'il existe une autre vie après l'agriculture ? Si certains essayent de sauver leur exploitation coûte que coûte, en y laissant leur santé, et parfois leurs proches, etc., d'autres changent de métier et trouvent un nouvel équilibre. Quelques-uns se disent même soulagés voire libérés. Ils s'épanouissent davantage dans leur nouvelle vie où ils ont plus de temps pour eux et leur entourage, et un meilleur salaire.


Sans même avoir vu, ça sent le grand moment de journalisme d'investigation plein de sagacité presque pas téléguidé par les technocrates de la finance .
En résumé: C'est plié la mondialisation vous dépasse faut vous y faire et aller comme tout le monde pointer gentiment chez popole dans le calme et sans la ramener. Un plan social au pain sec mais soyez heureux si vous ne vous êtes pas encore suicidé.
Maintenant qu'on vous a bien pressés jusqu’à la dernière goutte et dépouillé de votre patrimoine ( mais pas de vos dettes ) , Il est temps de faire de la place, de laisser vos terres agricoles pour un euro symbolique aux pros du remembrement qui vont s'occuper de nourrir la population avec les moyens financiers d'intégrer la production de leurs matière première. Et surtout oubliez que les coops multinationales qui vous poussent dehors sont en fait votre propriété on vous l'a bien expliqué vos parts ne valent rien ... pour vous.
Les filiéroculteurs piaffent de lancer leur plan B, de coopératives foncières, d'usines agricoles qui ne résistent pas au progrès, circulez dans le rang y a plus rien á voir dépêchez vous de battre en retraite.

Faut dire qu'il y commence á y avoir urgence á se débarrasser des coopérateurs adhérents qui avec les nouvelles ordonnances du 24 avril, pourraient devenir gênants á demander des comptes aux holdings.
Jeu 9 Mai 2019 08:29 #3
tacyst a écrit:
@Miloux, NON, regardes le reportage c'était vraiment bien fait, Marina Carrère d'Encause ce n'est pas E.Lucet ;)

Excellente émission,
la personne dont je me suis senti le plus proche ,c'est celui qui restait seul dans son bâtiment vide, ne sachant plus que faire :cry:
J'ai hâte de voir le film avec Guillaume Canet :pouce
Je plussois totalement (ou à peu près) avec les propos de son réalisateur (surtout sur les anciens) :pascon
Je note qu'une fois de plus c'est les éleveurs laitiers les plus touchés :colere
Que dans "les commerciaux qui nous vendaient les produits", il y a aussi les tech-co des coops (paraient qu'ils touchent des primes (chèques vacances/Kdo) de la part des marques qu'ils sont censés placer :eusa_think , un peu comme si l'employé enc..... le patron :eusa_dansce :colere )

Et que, lorsque l'on se mets à faire des films sur une profession ,c'est que ça sent le roussi, un peu comme si l'on s'empressait de fixer sur pellicule quelque chose qui disparait peu à peu :fatigue :blase :pascon
Jeu 9 Mai 2019 08:33 #4
Gogenet a écrit:
Même remarque que tacyst et ceres, l'émission vaut le coup d'être vue... C'est bien fait et cela peut permettre à certains de donner une voie de sortie honorable et sans l'impression d'être jugé. Chaque témoignage a son intérêt et a le mérite de sortir tous les non-dit: temps de travail, spirale infernale agrandissement, manque de rentabilité, regard de la profession, agribashing, environnement, circuits courts, avenir...

Pour faire le parallèle avec les coops ou autre, je penses que pour une majorité d'entre nous les réponses sont dans l'émission... après la difficulté va être de passer d'un système à un autre. Cela est d'ailleurs dit dans l'émission.
La position de Gwendal est honorable et juste, en espérant qu'il ne lasse pas assez vite des réponses "dans le vide" de son acheteur de lait. En tout cas c'est une position que je défends: se donner les moyens de changer les choses.

Pour Jeronimo, tacyst et autre je vous conseille de regarder de nouveau l'émission et de prendre la décision la meilleure. Et de ne plus se sentir aigri dans ce formidable mais éprouvant métier.
Jeu 9 Mai 2019 08:35 #5
CARTER22 a écrit:
ceres a écrit:
apres le film il y avait un debat .je n arrive pas a le retrouver .parmi les intervenants ,il y avait un journaliste agriculteur qui m a sembler trop formaté,un cineastre qui veut crier a travers la pellicule le drame de la profession,drame qui l a touché personnellement et puis 2 femmes .ces 2 femmes m ont marques.La premiere , femme d agri et foulard noir,qui n a pas encore atteriesuite aux degats de cette crise ,la seconde qui m a fait sourire .De formation ingenieur agro ,un brin arrogante ,certaine que les autres ne savaient pas et que elle allait faire mieux et s en sortir ......en oubliant de calculer l immense fardeau du temps de travail :gene .Bien sur il y a encore des fermes qui s en sortent mais par experience ,on sait tous que les 5 ou 10 premieres annees sont difficiles ,alors comment peut on laisser des gens partir vers une telle roulette russe ?on a besoin de jeunes qui s installent mais a quel prix ?pour quelle vie pendant plusieurs annees?pour combien de vies brisees pour avoir trop revé?
https://g.co/kgs/1ybEc3
Jeu 9 Mai 2019 08:36 #6
steph72 a écrit:
ceres a écrit:
apres le film il y avait un debat .je n arrive pas a le retrouver .parmi les intervenants ,il y avait un journaliste agriculteur qui m a sembler trop formaté,un cineastre qui veut crier a travers la pellicule le drame de la profession,drame qui l a touché personnellement et puis 2 femmes .ces 2 femmes m ont marques.La premiere , femme d agri et foulard noir,qui n a pas encore atteriesuite aux degats de cette crise ,la seconde qui m a fait sourire .De formation ingenieur agro ,un brin arrogante ,certaine que les autres ne savaient pas et que elle allait faire mieux et s en sortir ......en oubliant de calculer l immense fardeau du temps de travail :gene .Bien sur il y a encore des fermes qui s en sortent mais par experience ,on sait tous que les 5 ou 10 premieres annees sont difficiles ,alors comment peut on laisser des gens partir vers une telle roulette russe ?on a besoin de jeunes qui s installent mais a quel prix ?pour quelle vie pendant plusieurs annees?pour combien de vies brisees pour avoir trop revé?


il y avait une jeune en bprea,qui expliquait à l'agricultrice qui n'y arrivait pas avec 80 vl à 2 que si certains s'etaient planté c'etaient parce qu'ils avaient trop investi les bonnes années;
Le formatage fonctionne encore bien, cette jeune va investir produire plus et s'apercevoir que le prix est insuffisant pour vivre;
IL y a un probleme de prix,et je pense qu'il y a de projets refusés par la banque,trop risqué;.

C'est le propre de la jeunesse beaucoup de certitudes et de l'enthousiasme.
Plus on vieilli pour la plupart des agriculteurs plus on doute et on se remet parfois en question.
Et surtout il n'y a plus de passion et c'est déjà très bien si on aime encore ce que l'on fait.
Jeu 9 Mai 2019 08:41 #7
titian a écrit:
CARTER22 a écrit:

Ce qui m'a déplu dans l'intervention de Chesnais c'est le trop commun tout est beau dans le bio...
Comme si elle n'emprunter pas les mêmes dérives sociales...
Un exemple concret d'actualité Mr Benoît Biteau pleure des prime, alors que l'essence même du bio originel c'est des prix éthiques et équitables.
Jeu 9 Mai 2019 18:30 #8
titian fait le forcing pour rentrer chez TN , :lol: :lol: il classe les messages par rubrique ....

à part ça ,on vaut peut être un peu plus que de finir notre carrière comme larbin .....enfin ....non..... ouvrier chez un patron ......
Jeu 9 Mai 2019 18:36 #9
rebelle a écrit:
titian fait le forcing pour rentrer chez TN , :lol: :lol: il classe les messages par rubrique ....

à part ça ,on vaut peut être un peu plus que de finir notre carrière comme larbin .....enfin ....non..... ouvrier chez un patron ......

Dis donc tu as manger un clown ?entre être larbin de son banquier et de sa laiterie et être larbin de mon employeur qui me file plus de 2000 par mois ,mon choix estvire fait :mdr
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Jeu 9 Mai 2019 18:51 #10
ceres a écrit:
rebelle a écrit:
titian fait le forcing pour rentrer chez TN , :lol: :lol: il classe les messages par rubrique ....

à part ça ,on vaut peut être un peu plus que de finir notre carrière comme larbin .....enfin ....non..... ouvrier chez un patron ......

Dis donc tu as manger un clown ?entre être larbin de son banquier et de sa laiterie et être larbin de mon employeur qui me file plus de 2000 par mois ,mon choix estvire fait :mdr
je ne suis pas le larbin de ma banque ,je change quand je veux .....pour ma laiterie .....il n y a personne qui m oblige à produire du lait , c est parce que les vls ça m a toujours plu pi à 2000 euros ça va te faire des impôts à payer :dingue
Jeu 9 Mai 2019 19:32 #11
Les vaches c était ma passion...mais c est comme une belle femme, quand ça te ruine il vaut mieux couper la relation :hihi :hihi quant aux impôts, bien sûr que j en paie...mais si seulement j en payais plus. Ce serait signe que je gagne encore plus et au final il m en resterai plus pour moi .les impôts c dst un faux problème. Je préfère en payer et qu'il me reste 25 pour mi que etre a 12 000 sans en payer
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Jeu 9 Mai 2019 19:54 #12
rebelle a écrit:
titian fait le forcing pour rentrer chez TN , :lol: :lol: il classe les messages par rubrique ....

P***** je l'avais pas vu comme ça, si ça paye bien après tout pourquoi pas... :mdr

Pour le reste, un peu de classement c'est quand même ce qui est largement pratiqué et / ou conseillé sur les forums qui eux tournent.
Jeu 9 Mai 2019 22:10 #13
ceres a écrit:
Les vaches c était ma passion...mais c est comme une belle femme, quand ça te ruine il vaut mieux couper la relation :hihi :hihi quant aux impôts, bien sûr que j en paie...mais si seulement j en payais plus. Ce serait signe que je gagne encore plus et au final il m en resterai plus pour moi .les impôts c dst un faux problème. Je préfère en payer et qu'il me reste 25 pour mi que etre a 12 000 sans en payer
ah bon ????tu en as pris une moche ????tu fais tout à minima :shock: ....tu salueras madame ceres de ma part :byec
Lun 13 Mai 2019 08:24 #14
Qu est-ce qui te fait penser qu elle est autrement que belle et intelligente ?? :hihi :byet pour le moment elle a pris une mauvaise voie :flower mais on va corriger ça.. :cache
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut