prix a sodiaal

Ouvert par jeronimo63, 30 avril 2019

Lun 6 Mai 2019 17:38 #101
gwendal raoul a écrit:

Mais toi et quelques autres vous dérobez...


Euh doucement, il y a 10ans Gwendal on ne sait pas ou vous étiez...
Une lettre recommandée au CA d'une entité maintenant sodiaalisé sur les volumes différencié sans aucunes formes de réponses, je connais...
Les AG de section a passer pour un c** devant des assemblé parfois servile avec l'aide des administrateurs en soulevant des problèmes qui sont par la suite devenus réalités, j'ai aussi vécu...

Faire le lapin de 6 semaines, très peu pour moi, faire communauté avec cette entité aussi, tant que je leur fait le grand honneur d'être encore producteur de lait, seul le virement de chaque mois m'importe.
Lun 6 Mai 2019 18:54 #102
Il y a 10 ans je venais de m'installer. Première facture de lait en avril 2009 autour de 225 euros.

En septembre 2009 j'ai jeté mon lait pendant 5 jours après avoir été à une manif à Guingamp.

Je vais aux assemblées de section depuis 5 ans seulement. C'était bien une erreur de ne pas y aller.

Je n'ai jamais vu quelqu'un passer pour un con en posant ses questions en assemblées, et pourtant il y a déjà eu des noms d'oiseaux qui ont volé, des désaccords nets et des questions qui dérangent.

Depuis que je me suis ravisé, pris en main et un moment pour exercer mon droit de parole, j'ai pu poser moi-même certaines de ces questions qui dérangent. Ça ne sert pas à rien, et surtout je ne vois pas du tout quel sens avait mon rôle de coopérateur absent et râlant tout seul.

Mais je ne donne même pas cette leçon, assister aux réunions. Simplement d'au moins poser les questions que tu as aux personnes qui en décident, par n'importe quel moyen, à moins de rester en 2009. Ça s'appelle des souvenirs, pas un avenir.
Vini, Vidi, Pactoli
Lun 6 Mai 2019 19:00 #103
gwendal raoul a écrit:
Il y a 10 ans je venais de m'installer. Première facture de lait en avril 2009 autour de 225 euros.

En septembre 2009 j'ai jeté mon lait pendant 5 jours après avoir été à une manif à Guingamp.

Je vais aux assemblées de section depuis 5 ans seulement. C'était bien une erreur de ne pas y aller.

Je n'ai jamais vu quelqu'un passer pour un con en posant ses questions en assemblées, et pourtant il y a déjà eu des noms d'oiseaux qui ont volé, des désaccords nets et des questions qui dérangent.

Depuis que je me suis ravisé, pris en main et un moment pour exercer mon droit de parole, j'ai pu poser moi-même certaines de ces questions qui dérangent. Ça ne sert pas à rien, et surtout je ne vois pas du tout quel sens avait mon rôle de coopérateur absent et râlant tout seul.

Mais je ne donne même pas cette leçon, assister aux réunions. Simplement d'au moins poser les questions que tu as aux personnes qui en décident, par n'importe quel moyen, à moins de rester en 2009. Ça s'appelle des souvenirs, pas un avenir.

On voit bien que la parole des producteurs est entendu, chaque réclamation est vite démonté et pas une n à abouti, un dialogue public sur un forum ouvert à tous serez un dialogue constructif et moderne, les assemblée de section sont d un autre temps et laisse très peu de place au petit producteur
Lun 6 Mai 2019 19:13 #104
A toi de faire de chaque assemblée de section et réunion un forum ouvert et public pour tous les petits producteurs. Si tu es absent c'est sûr que c'est un peu moins public et ouvert.

C'est ce que je que je participerai à faire le 22 mai à Plouec du Trieux pour la section Bro Dreger. J'aurai des questions et serai attentif à avoir des réponses.
Vini, Vidi, Pactoli
Lun 6 Mai 2019 19:36 #105
gwendal raoul a écrit:
...

Mais je ne donne même pas cette leçon, assister aux réunions. Simplement d'au moins poser les questions que tu as aux personnes qui en décident, par n'importe quel moyen, à moins de rester en 2009. Ça s'appelle des souvenirs, pas un avenir.

Ta position est respectable, par contre le conseil est inapproprié à mon environnement...
Si j'étais resté bloqué sur 2009, j'irais encore batailler dans ces réunions.
Mais l'environnement a changé, et c'est encore plus vrai sous le prisme géographique sud ouest...
Les "meilleurs" ont déserté le métier et seul vont à ses rencontres façon alcooliques anonymes les gens vraiment bloqués financièrement à la production, ils y vont sagement recevoir le conseil obligatoire de s'améliorer et l'espérance hypothétique de lendemains meilleurs.
Ça fait tout simplement 2,5 fois 10 ans que je suis installé, et hormis exceptions, vu d'ici le lait c'est tout simplement sans aucuns avenir.
Lun 6 Mai 2019 20:14 #106
Ton témoignage sincère Titian ne fait que renforcer la nécessité de rester acteur dans notre coop là où produire, transformer et vendre du lait intelligemment est encore possible.

Sinon ce ne serait que la chronique de la fin d'un monde, inéluctable.

"Les "meilleurs" ont déserté le métier ": justement, là où les "meilleurs" sont encore présents, veulent un avenir enfin cohérent et digne, il est vital qu'ils s'expriment et utilisent leur droit.

Ceux qui restent "vont sagement recevoir le conseil obligatoire de s'améliorer": n'est il pas naturel que ce soit nous producteurs qui exigent, proposent, aident notre coopérative à s'améliorer, à rendre le système moins absurde.

Au passage, une proposition de gouvernance: qu'avant les assemblées de section on présente au moins ceux (ou plutôt malheureusement "celui" actuellement) qui se présentent au renouvellement des postes d'administrateurs, avec quelques mots et points clés de la manière dont il envisage son mandat, ses exigences.

Ça permettrait d'ouvrir, de lancer, d'améliorer le débat plutôt que de voter à la va vite pour un candidat unique dont la légimité peut sembler du coup morte-née à beaucoup de coopérateurs. Qui ensuite jugent vains de débattre et même dialoguer avec ledit administrateur.
Vini, Vidi, Pactoli
Lun 6 Mai 2019 20:29 #107
gwendal raoul a écrit:
Ton témoignage sincère Titian ne fait que renforcer la nécessité de rester acteur dans notre coop là où produire, transformer et vendre du lait intelligemment est encore possible.

Sinon ce ne serait que la chronique de la fin d'un monde, inéluctable.

"Les "meilleurs" ont déserté le métier ": justement, là où les "meilleurs" sont encore présents, veulent un avenir enfin cohérent et digne, il est vital qu'ils s'expriment et utilisent leur droit.

Ceux qui restent "vont sagement recevoir le conseil obligatoire de s'améliorer": n'est il pas naturel que ce soit nous producteurs qui exigent, proposent, aident notre coopérative à s'améliorer, à rendre le système moins absurde.

Au passage, une proposition de gouvernance: qu'avant les assemblées de section on présente au moins ceux (ou plutôt malheureusement "celui" actuellement) qui se présentent au renouvellement des postes d'administrateurs, avec quelques mots et points clés de la manière dont il envisage son mandat, ses exigences.

Ça permettrait d'ouvrir, de lancer, d'améliorer le débat plutôt que de voter à la va vite pour un candidat unique dont la légimité peut sembler du coup morte-née à beaucoup de coopérateurs. Qui ensuite jugent vains de débattre et même dialoguer avec ledit administrateur.

Allez arrête de défendre l indéfendable, pour résumer sodiaal s est tjs foutu de l avenir des producteurs malgré les belles déclarations de Lacombe, sodiaal est gérer comme une entreprise privée pour se développer et faire du pognon que les sociétaire ne vois jamais
Lun 6 Mai 2019 20:36 #108
CERES a bien resumer la situation .Cela fait 10 ans de palabres pour quoi a la sortie ? y a un moment ou il faut savoir raccrocher le tablier de traite et pour de bon .Nous la chance d avoir une laiterie qui a pris conscience de la situation ou ils allaient finir par faire du baby bel avec du lait Polonais .Comment allaient ils faire pour communiquer envers le consommateur ils ont fait le choix de payer un peu plus .Malgre tout cette base doit etre amelioree via la qualite car les fameux 400 ils les faut et meme plus pour faire face a tous les enjeux ( hausses des charges dpu en baisse etc ) .
Malgre ce fameux prix un eleveur par semaine arrete c est dire l ampleur du desastre
Lun 6 Mai 2019 20:42 #109
Pour résumer l action de sodiaal envers ces producteurs 2 fait avérer et totalement vérifiable, d une part sodiaal est tjs dans les plus bas au niveau prix du lait annuel, d autre part sodiaal est de loin la coop qui redistribue le moin de part au bénéfice, pourtant elle se veut leader sur le marché du lait au détriment des fournisseurs
Lun 6 Mai 2019 20:44 #110
C'est toi qui défend l'indéfendable en refusant de faire valoir tes droits dans les instances.
C'est toi qui défend l'indéfendable en te donnant comme caution à certains administrateurs qui disent "Seuls les présents peuvent être écoutés, les absents ferment leur gueule".
C'est toi qui défend l'indéfendable en confondant ce qu'est Sodiaal ( ou ce que tu en penses, je ne partage pas tout) et ce que pourrait être Sodiaal.
C'est toi qui défend l'indéfendable en refusant d'avoir accès à l'information, de l'exiger, et ainsi de vérifier ou non si le pognon existe, où il est et le cas échéant comment l'utiliser. Comprendre les comptes est très compliqué, refuser de les voir et d'écouter les explications, de les provoquer, est absurde.

En fait ta vision du coopérateur est sans doute celle dont rêverait un Conseil d'Administration qui voudrait rester dans sa tour d'ivoire, un râleur invétéré mais invisible, inaudible et intangible, bien pratique pour discréditer toute opposition.

Je ne pense pas que ce soit le cas de Sodiaal en 2019, et je crois sincèrement que l'on peut prendre la parole et être écouté. Entendu... c'est selon.

Si je ne t'ai pas convaincu de participer, c'est bien dommage, je t'assure que certains se satisferont pleinement de ne pas avoir de gêneur de tourner en rond dans leur patte, et c'est humain.
Vini, Vidi, Pactoli
Lun 6 Mai 2019 20:46 #111
Est ce que sodiaal veut encore des producteurs? Je me demande
Il faut bien comprendre que maintenant à moins de 350 e c'est meme pas la peine de se continuer,ils se moquent de vous.ils ont bien de l'argent pour des cadres bien payés qu'ils en trouvent pour les producteurs.,Après tout c'est la coopérative qui doit rendre des comptes aux producteurs et non l'inverse.
Lun 6 Mai 2019 21:15 #112
Sodiaal n à que le nom coop, sa fait un moment que sa par en sucette, déjà l eldorado avec les chinois n à pas duré longtemps juste le temps de prendre des belles photos et un bon repas et maintenant c est les producteurs qui paye leur erreur
Lun 6 Mai 2019 22:03 #113
gwendal raoul a écrit:
C'est toi qui défend l'indéfendable en refusant de faire valoir tes droits dans les instances.
C'est toi qui défend l'indéfendable en te donnant comme caution à certains administrateurs qui disent "Seuls les présents peuvent être écoutés, les absents ferment leur gueule".
C'est toi qui défend l'indéfendable en confondant ce qu'est Sodiaal ( ou ce que tu en penses, je ne partage pas tout) et ce que pourrait être Sodiaal.
C'est toi qui défend l'indéfendable en refusant d'avoir accès à l'information, de l'exiger, et ainsi de vérifier ou non si le pognon existe, où il est et le cas échéant comment l'utiliser. Comprendre les comptes est très compliqué, refuser de les voir et d'écouter les explications, de les provoquer, est absurde.

En fait ta vision du coopérateur est sans doute celle dont rêverait un Conseil d'Administration qui voudrait rester dans sa tour d'ivoire, un râleur invétéré mais invisible, inaudible et intangible, bien pratique pour discréditer toute opposition.

Je ne pense pas que ce soit le cas de Sodiaal en 2019, et je crois sincèrement que l'on peut prendre la parole et être écouté. Entendu... c'est selon.

Si je ne t'ai pas convaincu de participer, c'est bien dommage, je t'assure que certains se satisferont pleinement de ne pas avoir de gêneur de tourner en rond dans leur patte, et c'est humain.
c est sur qu avec des syndicalistes comme toi les coops ont de l avenir ,les producteurs bcp moins
lors des ag ou des réunions de secteurs les présidents et directeurs sont habitués et même formés à répondre à toutes sortes de questions ,sans jamais perdre pieds ....d ailleurs à part donner des explications ,je n ai jamais vu une direction de coop revenir sur une décision suite à des interventions de coopérateurs .......
Lun 6 Mai 2019 22:12 #114
rebelle a écrit:
gwendal raoul a écrit:
C'est toi qui défend l'indéfendable en refusant de faire valoir tes droits dans les instances.
C'est toi qui défend l'indéfendable en te donnant comme caution à certains administrateurs qui disent "Seuls les présents peuvent être écoutés, les absents ferment leur gueule".
C'est toi qui défend l'indéfendable en confondant ce qu'est Sodiaal ( ou ce que tu en penses, je ne partage pas tout) et ce que pourrait être Sodiaal.
C'est toi qui défend l'indéfendable en refusant d'avoir accès à l'information, de l'exiger, et ainsi de vérifier ou non si le pognon existe, où il est et le cas échéant comment l'utiliser. Comprendre les comptes est très compliqué, refuser de les voir et d'écouter les explications, de les provoquer, est absurde.

En fait ta vision du coopérateur est sans doute celle dont rêverait un Conseil d'Administration qui voudrait rester dans sa tour d'ivoire, un râleur invétéré mais invisible, inaudible et intangible, bien pratique pour discréditer toute opposition.

Je ne pense pas que ce soit le cas de Sodiaal en 2019, et je crois sincèrement que l'on peut prendre la parole et être écouté. Entendu... c'est selon.

Si je ne t'ai pas convaincu de participer, c'est bien dommage, je t'assure que certains se satisferont pleinement de ne pas avoir de gêneur de tourner en rond dans leur patte, et c'est humain.
c est sur qu avec des syndicalistes comme toi les coops ont de l avenir ,les producteurs bcp moins
lors des ag ou des réunions de secteurs les présidents et directeurs sont habitués et même formés à répondre à toutes sortes de questions ,sans jamais perdre pieds ....d ailleurs à part donner des explications ,je n ai jamais vu une direction de coop revenir sur une décision suite à des interventions de coopérateurs .......

Et sa tout les brave sociétaire le save, mais malheureusement pour nous nos chère administrateur n on pas le courage de venir nous répondre directement
Lun 6 Mai 2019 22:17 #115
Former les administrateurs des coops á l'ESSEC, c'est un peut la même logique qu'envoyer les cadres des syndicats á l'ENA :gene
http://forum.terre-net.fr/posting.php?mode=quote&f=17&p=920054
Miloux11 a écrit:
Pour avoir des Conseils d'Administration bien á la botte, tous les administrateurs ( intronisés aux forceps par la FNSEA) sont formés á la finance mondialisée et formatés á l'ESSEC avec un reprogrammation des cerveaux mitonnée par COOP2France pour intégrer les coopératchiks dans le microcosme de la gestion financière orthodoxe qui règne sans partage sur l'économie sauvage mondialisée.
Comme ca tout ce beau monde parle le même langage, pour faire tourner les rouages bien huilés de la captation des profits des filières multi-nationalisées dans les holdings á la sauce LBO.
Consanguinité, homogénéité absence de diversité sont une garantie de la stabilité et du système qui broie nos agriculteurs en ''créant de la valeur financière'' par l'écrasement des coûts du ''minerai'' agricole.
Au programme : :gene
https://www.lacooperationagricole.coop/fr/file/2516/download?token=vL4KpSCN
SÉNÈQUE 2019 GOUVERNANCE COOPÉRATIVE AGRICOLE
''Avec COOP de France, l’ESSEC Business School a créé le programme Sénèque destiné à former les dirigeants élus des coopératives agricoles.
Dans un environnement toujours plus complexe, il est non seulement nécessaire de maîtriser les problématiques et techniques propres au monde agricole mais également les concepts et les outils du management. Grâce à l’expertise du corps professoral permanent de l’ESSEC et de professionnels de haut niveau, l’ESSEC Executive Education propose aux dirigeants élus de développer leurs capacités managériales et leur vision stratégique. Rejoindre le programme Sénèque, c’est se préparer à anticiper les enjeux de l’avenir !''
''Pour que les 2 500 coopératives continuent à créer de la valeur, développer leur puissance économique et agir pour le bien commun, il est essentiel que les hommes et les femmes de notre mouvement se forment. S’appuyer sur une solide formation comme Sénèque, c’est se donner les moyens d’acquérir de nouvelles compétences et de conduire une stratégie tout en préservant notre modèle d’organisation unique. Toujours en phase avec l’actualité, Sénèque propose des modules pour mieux comprendre les attentes sociétales ou encore l’innovation et le digital. Les précédentes promotions témoignent de la présence d’intervenants attractifs et de partage d’expériences concrètes, recommandant ce parcours de formation dynamique.''

Alors, concrètement que vont ils y apprendre nos bons administrateurs depuis des années :eusa_doh
Interview du formateur en chef: Janvier 2011
http://www.lafranceagricole.fr/videos/cooperatives-alliances-internationales-il-faut-changer-de-dimension-industrielle-rene-mauget-essec-1,0,15960966.html

Et pour que tout cela ronronne á la baguette les Dirigeant Salariés sont aussi envoyés en formation á la même école , recadrés par l'ESSEC avec club privé DIRCA des cooperatchicks pour cultiver l'entre-sois et les renvois d'ascenseurs:
http://actualites-agricoles.coopdefrance.coop/images/files/2017/AA-2017-05-19/DOC%20ARISTEE%202018.pdf
Lun 6 Mai 2019 22:36 #116
Image

Image
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Lun 6 Mai 2019 23:06 #117
Gwendal me semble bien prêt pour être stagiaire.
Deux solutions souffriront à lui à l'avenir : avaler son chapeau et rentrer dans le rang ou être inévitablement écarté...
C'est bien constitutionnellement par la taille critique des coopératives que les adhérents sont dépossédés, par la complexité, mais pas que.
La cooptation et la reproduction des profils n'y sont pas étrangères.
Mar 7 Mai 2019 06:52 #118
Assister aux assemblées légitime la gouvernance d'une coopérative quelque soit la nature du débat .
C'est la respiration des administrateurs justifiant leur statut de responsable face aux adhérents dépossédés
de tout pouvoir .
Les producteurs attachés pieds et mains liés à " leur coopérative " , contrairement à des actionnaires fluides , en
sont réduits à constater les effets d'une gouvernance sur le revenu de leur travail .
Produire , sans pouvoir de gestion déléguée à un conglomérat de financiers , s'apparente à une reproduction
d'un système colonial d'exploitation .
Mar 7 Mai 2019 08:00 #119
Jojo le Jeronimo ( comme le voit Dairy ) se plaint de se faire rouler avec du lait à 300 boules quand la conjoncture permet mieux , et il n'est pas assez poli dans sa formulation , il devrait aller poser convenablement toutes ses questions à son CA en assemblée , ainsi en étant poli .. il pourrait se faire enculer .. poliment , et si il insiste on pourrait lui faire comprendre d'aller voir ailleurs …. en sous entendant de laisser produire ceux qui veulent produire et qui eux ne se pose pas ce genre de questions …
En fait , poli ou pas poli le résultat est exactement le même … faut pas faire chier "ceux qui savent " … et qui surtout sont englués dans le système qu'ils ont cautionné ..
Mar 7 Mai 2019 10:50 #120
Image

Image
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut