Réglementation Cuivre / Ecophyto II

Ouvert par Miloux11, 11 avril 2019

Page 1 sur 1
Jeu 11 Avr 2019 17:29 #1
Les plans du gouvernement / réduction des Produits Phyto : COM de PRESSE
https://agriculture.gouv.fr/le-gouvernement-confirme-son-ambition-de-reduire-les-produits-phytosanitaires-de-moitie-dici-2025

POINT SUR LA REGLEMENTATION Cu
Cuivre : Feuille de route pour la diminution de l’utilisation du cuivre
Rappels :
Conclusions EFSA du 20 novembre 2017 :
● Préoccupations critiques pour les oiseaux, les mammifères, les organismes aquatiques et les macro-organismes non cibles du sol pour tous les usages revendiqués;
● Evaluation non finalisée pour le risque des consommateurs pour tous les usages revendiqués;
● Dépassements de valeurs de référence pour les riverains dans le cas des traitements en vigne (adultes et enfants);
● Dépassements de l’AOEL pour les opérateurs ( exposition max acceptable )
(dépassement par ex après 3 applications de 1,25 kg/Cu/ha à 21 jours d'intervalle).

Règlement 2018/1981 du 13 décembre 2018 :
● Substance candidate substitution (ré approbation pour 7 ans à compter du 1/1/2019)
● Seules les utilisations entraînant une application totale maximale de 28 kg de cuivre par hectare sur une période de sept ans sont autorisées. Les États membres peuvent en particulier décider de fixer un taux d'application maximal annuel ne dépassant pas 4 kg/ha de cuivre.

Lors de leur évaluation générale, les États membres accordent une attention particulière:
• à la sécurité des opérateurs, des travailleurs et des personnes présentes;
• à la protection des eaux et des organismes non ciblés.
• à la quantité de substance active appliquée; ils veillent à ce que les quantités autorisées, du point de vue du dosage et du nombre d'applications, ne dépassent pas le minimum nécessaire pour obtenir les effets désirés et ne provoquent aucun effet inacceptable sur l'environnement, compte tenu des niveaux naturels de cuivre présents sur le site de l'application et, lorsque l'information est disponible, de l'apport de cuivre provenant d'autres sources.

Le 20/03/19 s’est tenue une réunion avec INRA, ACTA, APCA, Itab FNAB/
5 axes ont été définis pour la feuille de route :
1/ encourager la recherche
2/ diffuser les bonnes pratiques et recours aux alternatives
3/ assurer un contexte règlementaire favorable au développement de solutions. Comme l’évolution du type de cépages autorisés dans les AOP ou le déploiement du biocontrôle et des PNPP.
4/ accompagner et former les agriculteurs au changement de pratiques : mobilisation de collectifs d’agriculteurs, formation, conseil, outils d’aide à la décision
5/ valoriser le travail et mutualiser les efforts au niveau européen.
Jeu 11 Avr 2019 18:42 #2
C'est bien de vouloir réduire les phytos de 50% d'ici 2025 …… y aura t il 50% de maladie en moins ? :dingue
Décréter pour décréter , sans aucun lien avec les conditions climatiques et la pression des maladies qui en découlent , est aussi absurde que de "décréter" 50% de médicaments , de vaccins en moins pour les humains... comme ça , dans l'absolu , pour se faire plaisir :dingue

ça parait tellement évident :fatigue

4kg de cuivre par an .... bon courage les bios ! :byet

Les fameux conseils de l'INRA :fatigue .....
diffuser les bonnes pratiques et recours aux alternatives ..... ça veut rien dire !
Autoriser d'autres cépages en AOP .... lamentable !!!! :blase ... biocontrôle , ça vaut pas une merde !!!
Avec l'INRA c'est toujours que du barantin !!! :fatigue
Leurs conseils minables !!! :eusa_boohoo
Il serait tant qu'ils cherchent des solutions phytos .... au lieu , toujours , de nous faire revenir 40 ans en arrière ou d'interdire sans palliatif :blase
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Jeu 11 Avr 2019 20:10 #3
Si effectivement le lissage sur 5 ans est terminé, et c'est comme cela que je le comprend, je souhaite bon courage aux viticulteur bio :dingue :dingue
Jeu 11 Avr 2019 21:00 #4
forza68 a écrit:
Si effectivement le lissage sur 5 ans est terminé, et c'est comme cela que je le comprend, je souhaite bon courage aux viticulteur bio :dingue :dingue

Je n'ai pas la mème lecture : il est autorisé en UE 28kg de Cu sur 7 ans, donc lissage sur 7 ans avec 4kg au lieu de 6kg sur 5ans.
Si un état veut laver plus blanc il peut supprimer le lissage et limiter à 4kg / ans.
Donc la France doit légiférer pour limiter à 4kg/ans :eusa_think :eusa_think :eusa_think
Jeu 11 Avr 2019 21:38 #5
WESTVAR a écrit:
Si un état veut laver plus blanc il peut supprimer le lissage et limiter à 4kg / ans.
Donc la France doit légiférer pour limiter à 4kg/ans :eusa_think :eusa_think :eusa_think


Je dirais plutôt ''pourrait légiférer'' si nos élus sont assez débiles pour mettre la charrue avant les bœufs, en cédant comme pour le glypho á des pressions irrationnelles alors que les alternatives n'existent pas.
Ven 12 Avr 2019 06:24 #6
Il n'y aura pas de dose maxi/an mais bien lissage sur 7 ans donc peu de changement.
Ven 12 Avr 2019 07:04 #7
Peu de changement c'est vite dit, chez moi personne ne termine a moins de 4kg/an, on est tous autour des 4,5Kg sur les années normale et pas loin du double sur une année comme l'an dernier.

Donc le lissage ne sert a rien c'est juste un peu de vaseline pour enrober l'enculade, imagine une année comme 2018 ou tu termines a 7Kg ça voudrait dire que les 3 années suivantes il faudrait être a 3Kg max, c'est irréalisable en tout cas chez moi sans même parler de se reprendre une autre "2018" dans ces 3 années.
Ven 12 Avr 2019 07:54 #8
moi je pense que c'est possible, et je suis dans une région ou il pleut beaucoup. En 2018 j'étais à 4kg et très peu de maladie. Par contre beaucoup de passage à doses réduites et ne pas se tromper entre les différentes formulations de cuivre. Il faudrait voir les produits de biocontrôle (type algue) que je n'ai pas essayé encore, qui permettraient de réduire les doses de cuivre.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut