Améliorer la rétention hydrique des sols

Ouvert par Chasselas, 17 octobre 2018

Page 1 sur 1
Mer 17 Oct 2018 12:03 #1
Face à ces sécades à répétition, je recherche des astuces pour améliorer la rétention hydrique des sols. Pour l'instant je pars sur la base de :

- diminuer l'ETP avec moins d'enherbement (- 5 l/jour) et sol propre (-2 l/jour). Donc une différence de 3 l/jour (90 litres/m2/mois). J'ai vu qu'une haie plus courte en début de saison qui devient grande en fin de saison (quand c'est trop sec on ne rogne plus trop ou juste de côté, de toute façon ça ne pousse plus trop :mdr ) avait une influence. C'était très net dans les parcelles d'essai où les apex ont tenu 3 sem de plus.

- Matière organique : je sais que ça fait qqch, mais je n'ai pas de chiffre. Que peut-on gagner ?
Que faut-il apporter ? Et encore une fois, cette pression sur l'interdiction des herbicides nous ennuie car si on brasse le sol, ça diminue la MO...

- Potasse via le cah

- porte-greffe via une plus grande profondeur explorée par certains.

- Tout ce qui augmente la vigueur à une influence positive (azote, MO, K, Mg) via un développement et volume racinaire supérieur. Enfin il me semble. :eusa_think

Bref j'ai des parcelles à problème (sable et gravier drainant). L'idée pour l'instant c'est la MO. J'ai déjà mis du marc (30 T/ha). Il me semble que c'est peanuts... J'ai l'impression qu'il faudrait apporter bcp plus pour vraiment changer qqch. Que de l'azote fait plus d'effet.

Voilà si j'arrivais à régler le problème. Je ne sais pas si c'est possible. J'essaie aussi les PG... Mais je suis déçu par le taux de sucre des vigoureux en rapport à notre classique 3309 sur Chasselas.

Je sais que vous avez bcp plus d'expérience sur la sécheresse que moi en Suisse où la sécheresse vient surtout que les bons terroirs sont les sols qui éliminent l'eau ! (peu d'argile, bcp de sable, graviers et cailloux). Du coup avec le réchauffement la vigne tire la langue :hot dès qu'il y a un mois au-dessus de 30 degrés... d'autant plus que le Chasselas est hyper sensible.
Jeu 15 Nov 2018 11:56 #2
Bonjour,


Que donne vôtre analyse de sol ?


Cordialement
"La météo c'est ce à quoi on s'attend, le climat c'est ce que nous obtenons"

La première des richesses est la Terre,
La seconde des richesses est ce que la Terre produit,
La troisième des richesses est le prix donné à ce qu'elle produit.
Mer 15 Mai 2019 08:42 #3
Agro38 a écrit:
Bonjour,


Que donne vôtre analyse de sol ?


Cordialement


De mémoire, 15 % d'argile, 55 % de sables. C'est un sol léger, très drainant, sableux et avec graviers, cailloux.

J'ai mis 30 tonnes/ha de marc pour l'instant.

Cette année (2019), la sécade n'a pas l'air d'être le problème pour l'instant... On est tardif et il y a eu assez d'eau.

Ce qui me fait peur, c'est une éventuelle interdiction du glypho. Parce qu'il n'y pas photo sur cette parcelle, griller 30-40 % de la surface sous l'intercep améliore la production de 40 % !!!

La zone a une réserve d'eau utile de <100 litres par mètre carré... Donc maximum 4 semaines de sécheresse à 3 l/m2/jour environ et pour autant qu'il ne fasse pas >30 degrés avec du raisin ayant déjà dépassé la véraison ! L'an passé les feuilles tombaient l'après-midi ! Elles se reprenaient heureusement le matin en partie...

Vive l'écologie pour les vendeurs de système d'arrosage et pour les importateurs de vin ! On n'améliore rien avec cette folie verte actuelle et en tout cas pas au niveau social, écologique et économique...
Mer 15 Mai 2019 19:58 #4
Salut Chasselas,on te revois ici avec plaisir!
Jeu 16 Mai 2019 06:19 #5
light83 a écrit:
Salut Chasselas,on te revois ici avec plaisir!


Merci, le plaisir est partagé. :pouce
Sam 18 Mai 2019 16:08 #6
Bonjour,
Je ne suis pas viti, et je n'ai pas de réponses, mais quelques éléments de réflexion qui me viennent à la lecture du sujet:

- Pour l'ETP enherbée, d'où vient la valeur? Parce qu'en conditions sèchantes, bien broyée, la pousse est absente. Et là, 5mm, ça me parait beaucoup. L'herbe, ça pousse surtout en printemps/automne, ou la concurrence n'est pas trop contraignante.

- Pour les haies, les études sur les céréales (donc à adapter pour la vigne) concernant les haies brise-vent montrent qu'il existe une bande avec une largeur équivalente à environ deux fois la hauteur de la haie avec impact négatif, puis une zone avec une largeur d'environ 10 fois la hauteur de la haie avec effet positif. Au delà d'une distance équivalente à 12 fois la hauteur de la haie, il n'y a plus d'influence.

- Pour la MO, il existe une formule (de Rawl) pour évaluer la réserve utile d'un horizon du sol en fonction des teneur d'argile, de sable et de matière organique (et de la hauteur de l'horizon). D'après cette formule, 1% de MO apporte 14mm de réserve utile pour un horizon d'un mètre de profondeur. Donc à voir selon la profondeur de votre solo, corrigé des éléments grossiers. Ça fait toujours une valeur de base pour la réflexion.
Ne pas perdre de vue que la meilleure façon d'augmenter la MO, ce sont les couverts végétaux (permanents ou annuels). Un couvert annuel broyé avant la période critique serait-il envisageable?

- Concernant la vigueur, est-ce que ça n'augmente pas non plus la surface foliaire, et donc l'ETP?
Sam 18 Mai 2019 17:35 #7
Hazta a écrit:
..... Pour l'ETP enherbée, d'où vient la valeur? Parce qu'en conditions sèchantes, bien broyée, la pousse est absente. Et là, 5mm, ça me parait beaucoup. L'herbe, ça pousse surtout en printemps/automne, ou la concurrence n'est pas trop contraignante.

L'herbe ça pousse toujours,plus ou moins vite je te l'accorde mais ça pousse.Après c'est compliqué de transformer ça en MO et encore plus compliqué de calculer l'équivalent en réserve hydrique.A mon sens ça dépend trop des conditions climatiques,exemple ici il faut broyer deux fois généralement donc il y a bien un apport mais la transformation en MO est-elle équivalente si tu as une année avec 4 mois de sec ou si tu as une année avec des pluies plus régulières....
J'en déduit que c'est une question de conviction et que en pratique on "sent" que le positif l'emporte sur le négatif.
Tiens au fait ma vesse broyée mi-avril a bien repoussé,photo mi-avril:
Image
Dim 19 Mai 2019 20:43 #8
Il ne faut pas oublier qu'on est dans une zone généralement très sèche, avec des températures très élevées. Une herbe sèche avec une racine pivot chez nous assèche le sol par capillarité, c'est pas le top, il vaut mieux des céréales qui ont les racines plus en surface, ou bien grattouiller...
Dim 19 Mai 2019 21:04 #9
WESTVAR tu as certainement raison c'est sans doute une histoire de concurrence racinaire avec le même horizon que la vigne.
La gratouille, tu peux avoir le même effet avec un mulch végétal détruit.
Par souvenir je crois que 1 point de MO c'est plus de 10mm de rfu.
Dim 19 Mai 2019 21:36 #10
titian a écrit:
WESTVAR tu as certainement raison c'est sans doute une histoire de concurrence racinaire avec le même horizon que la vigne.
La gratouille, tu peux avoir le même effet avec un mulch végétal détruit.
Par souvenir je crois que 1 point de MO c'est plus de 10mm de rfu.

Oui, je voulais tenter mais avec le Mistral ça endaine au pied des vignes !
Dim 19 Mai 2019 21:40 #11
OK il y a ça aussi, c'est une plaie ce vent, j'ai lu sur autre bistro qu'un collègue du Var en SD avait maintenant des soucis cet hiver avec le voisinage à cause des tiges de maïs qui volées jusque dans les pavillons, le couvert ne c'était pas assez développé...

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut