Relevage vigne

Ouvert par bouchet, 12 juin 2018

Mar 12 Juin 2018 13:30 #1
Bonjours es que certains d'entre vous on commencé a relevé combien de temps part hectare et combien de passagers vous faite
Merci bon courage
Mar 12 Juin 2018 17:44 #2
Je ne sais pas dans quelle région vous êtes mais ici dans le midi on a terminé de relever (sauf une parcelle un peu tardive); et on a même déjà coupé!
On passe une fois pour descendre le premier fil avant la végétation;
une deuxième fois pour monter le premier fil et descendre le deuxième;
puis une dernière fois pour monter ce deuxième fil au fur et à mesure de la pousse.

Pour le temps; ça dépend de si on le prend au bon moment ou pas mais surtout du cépage.
Dans certaines syrah je compte près de 25-30 heures/hectare pour l'ensemble des 3 passages décrits ci-dessus.
Dans des grenaches; carignans; mourvèdres; chardonnay; cot... en 8-10 heures je pense qu'on fait les 3 passages!

En plus dans certaines parcelles maintenant; on ne met qu'un seul niveau de releveur; ça permet de gagner beaucoup de temps et c'est pas plus mal! La surface foliaire reste suffisante.
Mar 12 Juin 2018 21:23 #3
Hum au 12 juin je crois que quelque soit la région tout le monde a du faire au moins UN passage !
Mar 12 Juin 2018 22:02 #4
diubiban a écrit:
Hum au 12 juin je crois que quelque soit la région tout le monde a du faire au moins UN passage !


oh que non...
Mar 12 Juin 2018 22:05 #5
Mais qué 25-30h/ha ? :shock: :lol:

D'abord honnêtement , un niveau de relevage suffit ( + un fixe au deuxième niveau ) et pour tous cépages à port retombant :eusa_hand
Tu t'emmerdes pour rien !

Après à l'hectare , niveau temps de travail …. je les tombe par 2 … qu'est ce qu'il faut 1h30 … 2 si t'as la cagne :lol:

Pour les monter , au bon moment , allez 2h-2h30.... un poil plus , si t'as des barrettes à redresser .

Il faut dire que y en a pas beaucoup qui peuvent me suivre :mdr

Oui c'est déjà écimé
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mer 13 Juin 2018 06:41 #6
Les leveuses je les descend à l’attachage Donc pas de perte de temps ...

Ensuite , pour des vignes à 2m50*1m je suis à 3h/passage et autant pour le second passage que j’effectue sur merlot et malbec. Pour info tout est installé sur pieux galva , ce qui facilite la tâche pour crocheter les fils :byec
Mer 13 Juin 2018 09:17 #7
1h30/2h a l’ha pour les tomber... 3h env pour les monter ( 2 rangs complets à la fois).... si relevage dans les temps... sinon 4 h si ça a bcp poussé.
Le 2e passage des fils 4et 5 va plus vite...maxi 2h/3h pour les relever... mais possible si on est grand sinon faut faire 2 demi rangs à la fois.
Pour les deltex je l’es décroche quand j attache les baguettes.
Mer 13 Juin 2018 13:16 #8
la c'est exceptionnel. Ce sont 2 vignes jeunes ou on a tiré la baguette et le vent a fait des dégats c'est pour ça.
Sinon pour les vieilles syrah il faut presque le double de temps (12-14h si on veut faire du bon boulot) en comptant le temps de faire les entrées et tout.

Pour les autres cépages 6-8 heures environ pour les 3 passages et les entrées c'est pareil que vous roumegue. (1H30 pour les baisser; 2h30-3h pour monter le 1° et descendre le 2° et faire les entrées; et 1H30 à 2h pour monter le 2°)

Maintenant on ne met qu'un niveau de releveur sauf pour les syrah grenache mourvèdre pour l'AOC.
On laisse même 10 cm en haut du piquet pour pas que les fils se mélangent; ça ca fait gagner du temps.

On ne tombe jamais les 2 niveaux en même temps car sinon si on ne fait pas attention on a vite fait de les croiser...
Mer 13 Juin 2018 13:27 #9
Cette année est spéciale et on fait tout à la bourre donc ça prend plus de temps mais sinon j'ai remarqué qu'en levant les fils tôt on va beaucoup plus vite et surtout on profite que les tortillons (vrilles) peuvent s'attacher toutes seules au fil du haut j'en met un seul,avec 2 c'est trop de temps pour pas de gain en plus).Si on attend trop comme cette année les vrilles du haut ne s'attachent pas toutes,perso on a même eu du mal à fermer les écarteurs....c'est sur en grenache on va vers 4/5 écimages,il y a une végétation de folie!
Mer 13 Juin 2018 14:15 #10
Merci pour l'info moi Je suis du haut poitou nous on fera le troisième passage sans mettre d agraphe au milieu pour aller plu vite et pas perdre de temps pour ebourgeonner quart nous avons pris beaucoup de retard en fin bref 32 hectare
Pour deux salariés
Mer 13 Juin 2018 19:21 #11
on ne met jamais d'agrafes entre les piquets ici!
Je sais pas à combien vous vendez le vin la haut; mais ici si on s'amuse à ça avec les prix qui se pratiquent; on est bons pour mettre la clef sous la porte...! :mdr

C'est vrai qu'on fait tout à la bourre ici aussi cette année. Avec presque 3 hectares de plantiers montés juste à 2 et la pluie on perd un temps fou et fait que courrir. Le vent nous a beaucoup génés en début de végétation et a fait glisser beaucoup de sarments; d'où la perte de temps cette année avec nos jeunes syrah.
On termine le plantier demain avec 3kg de terre sous chaque botte! :mdr
Mer 13 Juin 2018 19:48 #12
Pour moi le problème est simple : je ne vais pas m'embéter avec ça, j'ai tenté le coup 1 ans sur syrah et ça m'a gonflé donc terminé : une cornière, 1 porteur, 1 releveur et rognage avant que ça tombe si possible. J'ai connu tout sur gobelet et c'était pas pire, comme pour moi le mieux est l'ennemie du bien, je me contente humblement du bien et je soutien la loi universelle qui régie l'électricité, l'eau et le cantonier, celle du moindre effort ! :fatigue
ça me fait penser aux leçons que donne Roumègue à ses filles, moi c'est l'inverse : l'autre fois je plantais des tuteurs bambous et elle me dit : c'est pas mécanisable ? - oui, si plantation machine ; - alors, pourquoi tu te fais ch*er ! :eusa_think :eusa_whistle
Mer 13 Juin 2018 21:08 #13
je fais comme westvar et pour tous les cepages meme avec l'ugni blanc et pourtant j'ai pas un poil de casse et dieu sait que cette année le vent a soufflé fort
Mer 13 Juin 2018 21:32 #14
Cam34 tu me rassures car c'est a peu prés le temps qu'on met voir un peu plus, dans 2 ha on aura terminé et sa fait 2 mois qu'on y est! Plein le dos des fils et des agrafes bois.

Sans le relevage vous devez vous ennuyer avec des vignes! Entre l'ébourgeonnage et le relevage tu as fais 50/100 de la saison...
Jeu 14 Juin 2018 08:23 #15
Jad a écrit:
Cam34 tu me rassures car c'est a peu prés le temps qu'on met voir un peu plus, dans 2 ha on aura terminé et sa fait 2 mois qu'on y est! Plein le dos des fils et des agrafes bois.

Sans le relevage vous devez vous ennuyer avec des vignes! Entre l'ébourgeonnage et le relevage tu as fais 50/100 de la saison...
Non, je ne m'ennuie pas, et ça me fait économiser de la main d'oeuvre. J'avais vu une démo de releveuse hydraulique, ça marchait pas trop mal et assez vite, c'est pas bien ?
Jeu 14 Juin 2018 14:20 #16
Westvar ;) ce sont deux choses bien distinctes que de vouloir transmettre "la valeur du travail et le gout de l'effort " à ses enfants , et de s'emmerder pour rien ! :lol:

Crois moi que pour la génération qui monte et qui s'imagine gagner beaucoup en travaillant peu ( voir "pas" ) , le coup de pied au cul psychologique est de première nécessité !!! :sill

Puis de toi à moi , y a quand une autre , et sacrée , différence entre "faire " et "faire faire " ............ de nos jours , rien n'est plus vrai que l'adage " on est jamais mieux servi que par soi-même " .... avec la poignée de goulamas qui travaillent avec la cagne ....
Et quand "au forfait" , d'un chiffre d'affaire , tu veux en faire un bénéfice .... rien n'est moins cher ( et certainement mieux fait ) que de travailler soi même .


Té ! Voilà un exemple ou je ne me suis pas emmerdé .... ma vieille syrah de 30 ans ( en pleine forme ) infernal , voir impossible , à palisser , avec deux niveaux de releveurs :fatigue
Hé bien , qu'à cela ne tienne .... je ne l'ai pas palissé ....
Je l'ai écimé hier ......... oui , y a plus beau bien entendu ....... mais , au final ....

Image
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Jeu 14 Juin 2018 17:31 #17
J'ai fait un peu pareil que toi, disons que je n'ai pas eu le temps de tomber les fils sur une parcelle avec deux rangs de releveurs, comme je les tombe au dernier moment pour pas être emmerdé avec le passage des interceps et bien j'ai laissé comme ca, j'ai juste écimé, les sarments se sont attachés un peu tout seul et au final ca changera pas la quantité de raisin.

J'en parlais a un collègue la semaine dernière et il me dit "oh je me demande si t'as pas bien fait de le faire cette année, l'entassement de feuilles que provoque le relevage des fils c'est peut être pas une si bonne idée que ça !"

D'ailleurs sur 3 rangs j'ai installé des écarteurs "pour tester" personne n'en a jamais mis chez moi et je sais pas comment ca se comporte vis a vis de la MAV, je pense que je les ai mis un peu haut par contre, y'a une partie qui a poussé en dehors des fils, mais pour le moment c'est bien pratique pour "tomber les fils" sans être dérangé pour les interceps
Jeu 14 Juin 2018 20:51 #18
WESTVAR a écrit:
Jad a écrit:
Cam34 tu me rassures car c'est a peu prés le temps qu'on met voir un peu plus, dans 2 ha on aura terminé et sa fait 2 mois qu'on y est! Plein le dos des fils et des agrafes bois.

Sans le relevage vous devez vous ennuyer avec des vignes! Entre l'ébourgeonnage et le relevage tu as fais 50/100 de la saison...
Non, je ne m'ennuie pas, et ça me fait économiser de la main d'oeuvre. J'avais vu une démo de releveuse hydraulique, ça marchait pas trop mal et assez vite, c'est pas bien ?


On avait fais un essai à la releveuse mais le travail n'est pas top, la moitié des sarments ne sont pas dans les fils et les agrafes ne tiennent pas!
Et puis le relevage on le fait entre nous pas de personnel donc c'est toujours moins cher que de faire appel a quelqu'un.

C'est sur que ta méthode Roumgue est plus radicale et rapide par la même occasion. Par contre au niveau des maladies dans ce tas de feuilles tu n'as pas de problèmes?
Jeu 14 Juin 2018 21:15 #19
Jad a écrit:
C'est sur que ta méthode Roumgue est plus radicale et rapide par la même occasion. Par contre au niveau des maladies dans ce tas de feuilles tu n'as pas de problèmes?

Actuellement je pense que j'aurais plus de soucis avec des vignes relevées qu'avec des vignes rognées, je n'ai pas la vigueur des vignes de Roumègue : j'ai encore des vignes non rognées qui peuvent encore attendre une bonne quinzaine !
Mais c'est sur qu'après, avec la poussée des entre coeurs, il y a un risque plus important. Mais bon, c'est quand mème la Provence et je ne suis mème pas soumis aux remontées maritimes. Le risque est pas bien grand.
Sam 16 Juin 2018 15:43 #20
Jad a écrit:
C'est sur que ta méthode Roumgue est plus radicale et rapide par la même occasion. Par contre au niveau des maladies dans ce tas de feuilles tu n'as pas de problèmes?


A peu de choses prés , la plupart des vignes du secteur ont ce style de vigueur ...... ils sont rares ici à rogner-écimer à mort ( et moi je n'aime pas ça , mettre des tanées aux surfaces foliaires )

Personne n'ébourgeonne ici non plus ..... et nous n'avons pas plus de maladies , de dégats , qu'ailleurs :eusa_think

Fatalement ici je comprends que beaucoup se convertissent à l'atomiseur .... il faut pouvoir pénétrer dans cette végétation .........
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut