le réel quelles pistes ?

Ouvert par terroir66, 05 mars 2018

Lun 5 Mar 2018 08:19 #1
Chez nous les cours des aop montent , le chiffre d'affaire d'autant . Quelles sont les pistes si on franchi le seuil ....
Certains annoncent , le fait d'être en société ,earl , scea ou autre , est plus avantageux . Les cotis msa grimpent , l'imposition va de pair , y a t il d'autres points .
Avant d'y arriver éclairer ma lanterne ...
Lun 5 Mar 2018 08:30 #2
Es tu en France? Je croyais que vous étiez en crise
Lun 5 Mar 2018 08:57 #3
jacky57 a écrit:
Es tu en France? Je croyais que vous étiez en crise



Chiffre d'affaire ne veux pas dire bénéfice !
Serait-ce de l'aigreur jacky? ou une forme de jalousie envers ceux qui arrivent à gagner leur vie en bossant de leur mains!
Lun 5 Mar 2018 09:28 #4
malheureusement il n'y a pas de solution miracle! je suis passé au réel en 2015 mais je ne suis pas en société pour le moment. en passant au réel tu crées des amortissements sur ton matériel (même s'il est payé depuis longtemps) donc tu te crées des charges "fictives" puisque tu as de l'amortissement sur ton matériel mais aucun emprunt (5ans en général pour l'amortissement).
après ces 5ans tu peux faire une société pour réamortir ton matériel mais sa création te coutera cher et la compta te coutera plus chère.
après je ne sais pas comment tu travailles mais fais attention!! suivant ton niveau de charge tu risques de te faire saquer (gros résultat et là tu pleures...) alors sans investir dans du matériel neuf ci tu n'en a pas l'utilité, prendre de la main d'œuvre pour moins se crever sinon tu donneras tout sa en msa et impôts.
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Lun 5 Mar 2018 09:31 #5
Si tu es sur la limite, il n'y a que si tu n'es pas en société que tu peux revenir au micro ba facilement.
Ce qu'il faut savoir c'est si tu arrives à dégager 13% de ton CA en bénéfice.
C'est sur moyenne triennale maintenant avec le seuil de 82k€ HT.
Parfois tu gagnes plus de laisser reposer des parcelles quelques années.
Lun 5 Mar 2018 14:17 #6
Déjà , comme le dit westvar , ça ce calcule sur une moyenne triennale .... donc tu verras bien !

Avant ça , tu peux tout simplement décaler un acompte ou deux sur l'année suivante . Les années se suivent et ne se ressemblent pas .

Si jamais , pour toi , ça devait se maintenir ... pense GAEC ....

Le réel ça ne ait rêver personne dans mon secteur .
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Lun 5 Mar 2018 16:08 #7
Il y a plusieurs solutions :

Soit tu as du matériel récent qui vaut chère du coup si tu passe au réel tu amorti sur 5 ans et pendant 5 ans tu es tranquille au niveau résultat ( du coup 5 ans en nom propre, faut pas écouter les comptable et faire une société direct ! ) sinon tu achète vite du matériel avant de passer au réel mais si tu as du vieux matériel que tu veux continuer a utiliser, il faut plutôt prendre l'option selon ta surface d'arracher 2 hectare de vignes vieillissante et après tu as 5/6 ans avec le nouveau système d'autorisation pour les replanter....

Avant les société entre époux c'était plus intéressant car avec une épouse non exploitantes tu faisais sauter 50% de tes cotisations msa au dessus du minimum de 3000 Euros, maintenant entre époux ça ne marche plus mais ça marche encore entre frères et avec ses parents...

Après il y aussi le gaec si tu en as la possiblité...
Le réel ça dépend aussi si tu es en fermage ou en propriété car en fermage ça fait plus de frais.

Au réel tu peux aussi te créer un GFA pour ton foncier qui facilitera ta future transmission pour des enfants, tu reste en nom propre sur l'exploitation et tu fais le GFA sur le foncier, ce qui te permet de te verser des fermages a ton GFA, l’intérêt c'est que tu fais des frais de fermage a ton exploitation pour baissé ton bénéfice et ensuite ces revenus de fermage seront imposé qu'a 20% de CSG plutôt que de se prendre 50% de msa/impots sur les bénéfices agricole du réel !!

Dans tout les cas a ta place, je resterais le plus longtemps possible au micro ba car tu n'as pas de compta a faire, ça fait déja 2000 euros d'économiser et tu reste au minimum de MSA tout le temps....
Lun 5 Mar 2018 16:17 #8
WESTVAR a écrit:
Si tu es sur la limite, il n'y a que si tu n'es pas en société que tu peux revenir au micro ba facilement.
Ce qu'il faut savoir c'est si tu arrives à dégager 13% de ton CA en bénéfice.
C'est sur moyenne triennale maintenant avec le seuil de 82k€ HT.
Parfois tu gagnes plus de laisser reposer des parcelles quelques années.


Pour le 13% du CA en bénéfice, c'est un peu plus compliqué que ça, vu qu'au réel, tu as des charges comptables (amortissements, par exemple) qui ne sont pas prises en compte au micro BA. Mais de toutes façons, la question des 13% se pose plutôt lors d'un passage sur option au réel. Et là, ça semble plutôt contraint que sur option.

Pour la moyenne triennale, il y a aussi l'option "assiette annuelle" qui peut permettre de virer une excellente année de la moyenne, mais ça engage sur 5 ans.
Lun 5 Mar 2018 17:56 #9
Moi je connais ce soucis cette année!
Je suis au micro BA et limite en triénale. En 2018 je vais toucher mon solde de récolte 2016 qui est bon vu la grosse année 2016. En plus de cela je vais toucher dans les prochaines semaines normalement le chèque de groupama pour grêle et gel. Et ces deux cumulé plus accomptes vont me faire passer un réel pour si je comprend bien 1 an pour après être sur une année de mysère avec les demi accomptes et solde de la récolte 2017 :itsnot :eusa_wall
Lun 5 Mar 2018 18:15 #10
loict2006 a écrit:
Moi je connais ce soucis cette année!
Je suis au micro BA et limite en triénale. En 2018 je vais toucher mon solde de récolte 2016 qui est bon vu la grosse année 2016. En plus de cela je vais toucher dans les prochaines semaines normalement le chèque de groupama pour grêle et gel. Et ces deux cumulé plus accomptes vont me faire passer un réel pour si je comprend bien 1 an pour après être sur une année de mysère avec les demi accomptes et solde de la récolte 2017 :itsnot :eusa_wall


Le micro BA pour le dépasser ça se calcule sur trois ans mais pour y revenir ça se calcule aussi sur 3 ou 4 ans...
Du coup selon ta moyenne tu y passe pour 1 an ou plusieurs...
Je sais pas comment tu es en trésorerie, mais si tu en as pas besoin et je sais pas si c'est possible, attend janvier 2019 pour encaisser ton chèque de groupama....
Lun 5 Mar 2018 19:07 #11
caladoc30 a écrit:
loict2006 a écrit:
Moi je connais ce soucis cette année!
Je suis au micro BA et limite en triénale. En 2018 je vais toucher mon solde de récolte 2016 qui est bon vu la grosse année 2016. En plus de cela je vais toucher dans les prochaines semaines normalement le chèque de groupama pour grêle et gel. Et ces deux cumulé plus accomptes vont me faire passer un réel pour si je comprend bien 1 an pour après être sur une année de mysère avec les demi accomptes et solde de la récolte 2017 :itsnot :eusa_wall


Le micro BA pour le dépasser ça se calcule sur trois ans mais pour y revenir ça se calcule aussi sur 3 ou 4 ans...
Du coup selon ta moyenne tu y passe pour 1 an ou plusieurs...
Je sais pas comment tu es en trésorerie, mais si tu en as pas besoin et je sais pas si c'est possible, attend janvier 2019 pour encaisser ton chèque de groupama....



ca doit pas etre si simple que ça! :eusa_doh car s'il ya chèque, pour la compta il ya facture ou justificatif en face correspondant au montant du chèque et ce papier lui sera daté de 2018 alors ... :eusa_think
Lun 5 Mar 2018 21:45 #12
loict2006 a écrit:
jacky57 a écrit:
Es tu en France? Je croyais que vous étiez en crise



Chiffre d'affaire ne veux pas dire bénéfice !
Serait-ce de l'aigreur jacky? ou une forme de jalousie envers ceux qui arrivent à gagner leur vie en bossant de leur mains!

Absolument pas d'aigreur, je suis les topics viticoles et on parle bcq d'importation de vins espagnol, je veux juste comprendre. Et si sa MSA augmente, c'est que les revenus suivent pas uniquement chiffres d'affaire et c'est tant mieux pour lui
Lun 5 Mar 2018 22:09 #13
Autant pour moi désolé. :byec j’avais cru à un autre type de pensée. Toute les zones viticoles ne connaissent pas la crise ou pas de la même manière. Pareil pour les importations de vin, certains secteurs n’en sont pas impactés. En revanche le changement de régime social ça c’est tout le monde à la même enseigne. Au réel tu laisse 37% de ton benef pour les autres.
Lun 5 Mar 2018 22:47 #14
Rassurez vous , le réel j'y suis pas encore ... La coop où je suis valorise bien les aop , c'est trés encourageant , motivant surtout . D'ailleurs celà me change par rapport à l'ancienne structure où j'étai la gestion était catastrophique !! :colere
Pour le réel , en fait ma vraie question était quelle structure juridique doit on prendre , pour en avoir un max d'avantages .
D'ailleurs je ne sais si vous êtes au jus mais le seuil de passage doit augmenter d'après le comptable ... ce n'a pas été voté encore .
Mar 6 Mar 2018 08:57 #15
Un GAEC est interressant pour concerver son forfait. Sauf que depuis 15 ou 20 ans, je sais pas la date exacte, toute création de société est soumis d'office au réel simplifié.
Il n'y a que certaine "anciennes" sociétés existantes qui sont au forfait (EARL par exemple) et limité à 86 000 de CA peuvent ce transformer en GAEC en conservant sont régime. On est plus en création de société, mais en transformation. Là, avec deux associés, tu porte ton CA à 172 000.
Bien faire la différence entre transformation et création.
Pour rester au forfait, les créations vous pouvez y faire la croix, ce n'est plus possible.

Caladoc à raison, lorqu'on est au réel, création d'un GFA, et le GFA loue sont patrimoine. ça permet de sauver quelques pesos en toute légalité ... bien que la société Macron & Cie est récemment instauré 20 % de CSG dans la fameuse nouvelle contribution "de la secu" . Tout revenue locatif sont maintenant soumis à cette nouvelle taxe.
Ha ils augmentent pas les impots, juste les taxes .......... la différence je ne sais pas où elle est franchement !
En attendant la prochaine macaronade .... bon courage à tous . :byet
Mar 6 Mar 2018 09:09 #16
erreur! les créations de GAEC sont toujours possibles pour le micro BA.
Je connais plusieurs exemples de viticulteurs individuels qui étaient au forfait et qui ont fait des GAEC mari/femme et ils sont toujours au micro BA avec un gaec à 2 et possibilité de faire un CA de 2X82200€ ht. Et ces GAECont été créé il y a 2 ou 3 ans
Mar 6 Mar 2018 09:21 #17
C'est pas ce que mon conseillé juridique m'a dit !
Es-tu certains qu'ils n'ont pas fait une transformation ? :interr
Mar 6 Mar 2018 10:04 #18
Le GAEC est bien autorisé entre époux. Mais après ça passe en commission des structures.
Ensuite il y a aussi pas mal de contraintes en GAEC, en particulier il ne faut pas bosser ailleurs ni avoir une autre société, c'est possible mais avec des conditions draconiennes.
Par contre rien n'empêche un couple d'avoir 2 exploitations au micro ba, il faut seulement qu'elles soient bien distinctes pour pas être qualifié en société de fait.
Par contre une exploitation au micro ba et une au réel dans un couple, il faut passer en séparation de biens.
Mar 6 Mar 2018 13:37 #19
viticool a écrit:
C'est pas ce que mon conseillé juridique m'a dit !
Es-tu certains qu'ils n'ont pas fait une transformation ? :interr


Les cas que je connais sont passé du statut d'exploitant individuel à GAEC. ils ont donc créé un gaec à 2 parts et le gaec est au micro BA à partir du moment ou tu ne dépasse pas 2x82200€
Par contre je ne sais pas par exemple s'ils auraient le droit de faire de l'entreprise de travaux agricoles ou autres. Leurs seuls revenus sont ceux de la cave coop.
Mar 6 Mar 2018 14:13 #20
+1 et en plus impossible d'adhérer à 2 GAEC par exemple. Donc c'est pas la peine de demander au chien de Roumègue ! :tirelang

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut