agriculture et innondations.....

Ouvert par mimi49, 10 février 2018

Page 1 sur 1
Sam 10 Fév 2018 20:23 #1
un article équilibré .... qui replace chacun devant ses responsabilités.....
que l'on pourrait étendre a de nombreux sujets, pour expliquer a nos élus et nos administrations que jeter le discredit sur sur ceux qui rament n'est ni constructif ni fait pour endiguer les extremes......

l'agriculture n'est pas la cause majeure des innondations, elle en subit par ailleurs les aléas.... et supporte les erreurs d'urbanisations passé......
Sam 10 Fév 2018 22:14 #2
l agriculture est comme l urbanisation en partie responsable des inondations ....je ne comprends pas que l on n oblige pas qu il y ait un couvert végétal sur toutes les terres labourables au moins jusqu en janvier
ainsi que l obligation de replanter des haies dans les parcelles en pente
Sam 10 Fév 2018 22:46 #3
la pluie est responsable des inondations,et les zones inondables sont inondées,et cela depuis toujours avant l urbanisation et l agriculture industrielle, ce qui manque aujourd hui c est juste connaitre son environnement,et avoir la culture du risque.
Lun 12 Fév 2018 14:05 #5
il n y a pas besoin d être expert ou anti quelques choses pour ce rendre compte qu il y a des pratiques qui ont accentué l écoulement de l eau vers les rivières, provoquant plus rapidement des accumulations d eau où il ne faut pas .....mais bon faut sortir de devant l ordinateur quand il pleut et allait voir dans la plaine ce qu il s y passe .......
Lun 12 Fév 2018 15:26 #6
Sans vouloir un retour au années cinquante,pour qui a s'est promené dans le bocage normand,il en reste encore ,peut facilement comprendre qu'il peut pleuvoir des quantités importantes, l'eau est prisonniere des talus. par chez moi on replante des talus pour couper les pentes. on était arrivé,suite à de gros orage ,à remonter la terre sur les hauts.
Lun 12 Fév 2018 20:02 #7
jojo56 a écrit:
Sans vouloir un retour au années cinquante,pour qui a s'est promené dans le bocage normand,il en reste encore ,peut facilement comprendre qu'il peut pleuvoir des quantités importantes, l'eau est prisonniere des talus. par chez moi on replante des talus pour couper les pentes. on était arrivé,suite à de gros orage ,à remonter la terre sur les hauts.
:pouce le même constat mais pour l instant on ne replante rien on continue à arracher par chez moi

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut