manseng

Ouvert par fredviti, 18 décembre 2017

Page 1 sur 1
Lun 18 Déc 2017 11:38 #1
bonjour,

je souhaite planter du petit manseng. je suis dans le vaucluse donc tres loin du bearn....
j'ai le choix entre deux morceaux. l'un qui a la bonne surface, un peu de terre et l'autre trop grand ( c'est tarte de planter 30 ares ds un hectare), peu de terre ( gravier a 40 cm), en bas fond donc plus gelive.
vous avez compris que mon choix se porte sur le premier mais j'ai lu que le petit manseng comme le gros sont sensible au vent. j'imagine que ca pousse tres vite au debut et qu'au premier coup de vent, ca casse. chez nous la syrah est pas mal sur ce sujet sans pour autant etre une catastrophe.

est ce que vous pourriez m'eclairer sur le sujet ? est ce pire que la syrah, mode palissage ....

deuxiemement, quel est le rendement que l'on peut en attendre ? je pense planté en 2.25 * 1 m soit 4400 plants/ ha.

enfin, je suis preneur de tout retour d'experience meme en gros manseng.

merci d'avance
Lun 18 Déc 2017 12:15 #2
fredviti a écrit:
bonjour,

je souhaite planter du petit manseng. je suis dans le vaucluse donc tres loin du bearn....
j'ai le choix entre deux morceaux. l'un qui a la bonne surface, un peu de terre et l'autre trop grand ( c'est tarte de planter 30 ares ds un hectare), peu de terre ( gravier a 40 cm), en bas fond donc plus gelive.
vous avez compris que mon choix se porte sur le premier mais j'ai lu que le petit manseng comme le gros sont sensible au vent. j'imagine que ca pousse tres vite au debut et qu'au premier coup de vent, ca casse. chez nous la syrah est pas mal sur ce sujet sans pour autant etre une catastrophe.

est ce que vous pourriez m'eclairer sur le sujet ? est ce pire que la syrah, mode palissage ....

deuxiemement, quel est le rendement que l'on peut en attendre ? je pense planté en 2.25 * 1 m soit 4400 plants/ ha.

enfin, je suis preneur de tout retour d'experience meme en gros manseng.

merci d'avance

Salut fred... peux pas t aider... je connais ce cepage mais pas sa conduite .
Si tu es en coop assures toi qu elle accepte ce cepage sinon il va finir en VDT.
Pour la densité 225/1 c est 4000 plants... 4400 moins tes 10% minimum de tourniere.
Lun 18 Déc 2017 13:38 #3
Peux pas t'aider non plus mais pour la casse la mode des écarteurs sur palissage donne de très bons résultats.
Lun 18 Déc 2017 14:01 #4
fredviti a écrit:
bonjour,

je souhaite planter du petit manseng. je suis dans le vaucluse donc tres loin du bearn....
j'ai le choix entre deux morceaux. l'un qui a la bonne surface, un peu de terre et l'autre trop grand ( c'est tarte de planter 30 ares ds un hectare), peu de terre ( gravier a 40 cm), en bas fond donc plus gelive.
vous avez compris que mon choix se porte sur le premier mais j'ai lu que le petit manseng comme le gros sont sensible au vent. j'imagine que ca pousse tres vite au debut et qu'au premier coup de vent, ca casse. chez nous la syrah est pas mal sur ce sujet sans pour autant etre une catastrophe.

est ce que vous pourriez m'eclairer sur le sujet ? est ce pire que la syrah, mode palissage ....

deuxiemement, quel est le rendement que l'on peut en attendre ? je pense planté en 2.25 * 1 m soit 4400 plants/ ha.

enfin, je suis preneur de tout retour d'experience meme en gros manseng.

merci d'avance


Petit Manseng, cépage à port retombant donc à palisser, très vigoureux et bien sensible au vent. Ici dans le Béarn il y a pas trop de vent donc ça va encore mais si on retarde le palissage dans la saison et que les rameaux sont un peu long, il y a systématiquement de la casse. J'ai de la Syrah par ailleurs et je vois bien la différence, un véritable roseau en comparaison !

Pour ce qui est du rendement alors la...t'attends pas à des miracles, le petit manseng porte bien son nom, cépage à petit grain et à peau très épaisse, extrêmement résistant au botrytis mais question rendement... :byet Maintenant j'ai vu quelques conventionnels dépasser pas mal les quotas et aller vers du 60-80hl/ha mais ils ont vraiment bombarder pour en arriver la. Disons qu'en conventionnel et avec notre climat, un vigneron sérieux arrive à 40-50hl/ha tout en sachant qu'on est fortement arrosé par ici. Alors sous climat sec je ne sais pas ce que ca peut donner :interr
Lun 18 Déc 2017 14:23 #5
anto64 a écrit:
fredviti a écrit:
bonjour,

je souhaite planter du petit manseng. je suis dans le vaucluse donc tres loin du bearn....
j'ai le choix entre deux morceaux. l'un qui a la bonne surface, un peu de terre et l'autre trop grand ( c'est tarte de planter 30 ares ds un hectare), peu de terre ( gravier a 40 cm), en bas fond donc plus gelive.
vous avez compris que mon choix se porte sur le premier mais j'ai lu que le petit manseng comme le gros sont sensible au vent. j'imagine que ca pousse tres vite au debut et qu'au premier coup de vent, ca casse. chez nous la syrah est pas mal sur ce sujet sans pour autant etre une catastrophe.

est ce que vous pourriez m'eclairer sur le sujet ? est ce pire que la syrah, mode palissage ....

deuxiemement, quel est le rendement que l'on peut en attendre ? je pense planté en 2.25 * 1 m soit 4400 plants/ ha.

enfin, je suis preneur de tout retour d'experience meme en gros manseng.

merci d'avance


Petit Manseng, cépage à port retombant donc à palisser, très vigoureux et bien sensible au vent. Ici dans le Béarn il y a pas trop de vent donc ça va encore mais si on retarde le palissage dans la saison et que les rameaux sont un peu long, il y a systématiquement de la casse. J'ai de la Syrah par ailleurs et je vois bien la différence, un véritable roseau en comparaison !

Pour ce qui est du rendement alors la...t'attends pas à des miracles, le petit manseng porte bien son nom, cépage à petit grain et à peau très épaisse, extrêmement résistant au botrytis mais question rendement... :byet Maintenant j'ai vu quelques conventionnels dépasser pas mal les quotas et aller vers du 60-80hl/ha mais ils ont vraiment bombarder pour en arriver la. Disons qu'en conventionnel et avec notre climat, un vigneron sérieux arrive à 40-50hl/ha tout en sachant qu'on est fortement arrosé par ici. Alors sous climat sec je ne sais pas ce que ca peut donner :interr

Le syrah un roseau a coté du manseng ?? Ce doit etre un carnage si tu te loupes sur la fenetre de palissage !!! J ai un copain qui s est raté une année sur son palissage chardonnay... il a perdu la moitié de sa recolte dans la matinée... un vent de sud chargé deau... le pire ici !!
Lun 18 Déc 2017 15:54 #6
ma parcelle est en plein mistral (parfois du 100 km/h). ca risque de faire du menage :dingue . j'imaginais un fil au dessus du porteur (20 cm) ou une premiere paire de releveur sur ecarteur qui tiendrait un peu les jeunes pousses. une deuxieme paire de releveur pour les tenir sur le haut. mais avec ce que tu me dis ca calme !!!

la dépendance a l'eau m’inquiète beaucoup aussi car je ne peux et veux pas arroser. je compte en planter 30 ares et faire 20 hl par an serait tres bien.

est ce que certains on deja tenté de sortir du bearn ce cepage ou le gros manseng ?
Lun 18 Déc 2017 18:17 #7
Fred:explique nous ta "quête" pour ces cépages du Bearn?
Il ne faut pas oublier non plus que pour 30ares,selon ce que tu plantes,tu n'auras peut-être pas le choix du jour de vendange par apport au calendrier coop et tu seras obligé de sortir/salir la mav que pour ces 30ares...pas très rationnel...
Lun 18 Déc 2017 19:33 #8
une explication de ma demarche pourra peut etre aider a trouver une solution.

je fais mon vin que je vend en vrac mais qui sait ca peut evoluer. depuis la reprise du domaine je fais un gros effort de restructuration grace au prime. l'annee prochaine ( mais c'est maintnant qu'il me faut commander les greffés) j'ai 30 ares de droit qui s'eteignent sans acces aux primes. du coup je veux me faire plaisir sur le cepage et etre atypique dans mon secteur. j'aimerais avoir un produit different. ici ils jurent par le viognier pour un blanc sec qui me deçoit tres souvent. il y a le muscat petit grain aussi mais ca me semble trop utilisé (recyclage des vigne pour le muscat de beaumes par exemple) et je trouve ca un peu lourd.

je souhaite donc un vin monocepage , tres expressif au nez et en bouche, avec une belle acidité pour le soutenir. le petit manseng a l'air de correspondre mais je manque d'info sous mon climat. d'ou le topic.....

pour la vendange, ce sera soit par un prestataire ou un petit chantier a la main.
Lun 18 Déc 2017 21:34 #9
fredviti a écrit:

je souhaite donc un vin monocepage , tres expressif au nez et en bouche, avec une belle acidité pour le soutenir. le petit manseng a l'air de correspondre mais je manque d'info sous mon climat. d'ou le topic.....



C'est cohérent car en effet pour l'expressivité et l'acidité tu vas être servi ! Qui plus est si tu arrives à déjouer le piège du vent je pense qu'on peut faire de bonnes choses dans un climat plus sec et plus chaud.Après au niveau des maturités on le pousse bien souvent à 15-16° donc en monocépage c'est pas top. ou alors faut diluer :gene
Lun 18 Déc 2017 23:50 #10
fredviti a écrit:
j'ai 30 ares de droit qui s'eteignent sans acces aux primes. du coup je veux me faire plaisir sur le cepage et etre atypique dans mon secteur. j'aimerais avoir un produit different..


Et un carignan blanc , ou mieux encore , un macabeu ( prononcé macabéo ) ? :eusa_think ..... très rare et ça fait des vins exceptionnels ....
C'est mon graal d'en trouver :D
Et ça reste méridional ....
Parce que pour moi , tous ces cépages non méditerranéens travaillés chez nous ça ne me régale jamais ; comme le gewurz d'ici ... sans plus !

J'ai eu le plaisir de gouter un macabeu , du coté de Tautavel ... ou un carignan blanc du coté de Gignac (34) .... un grand moment !

Par contre , je ne vous comprends jamais avec cette "belle acidité" :eusa_think
Ce qu'il y a de meilleur en Vaucluse , c'est cette assemblage grenache blanc , roussanne , marsanne .... qui exprime de la rondeur , du soleil , de la maturité .... et surtout pas de l'acidité ! :eusa_think
Déguste après ça un sauvignon .... :malade ... là , tu ne ressens "que" de l'acidité , et cette bouteille là , personne n'en veut !
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Lun 18 Déc 2017 23:53 #11
peut etre que je pourrais sacrifier un peu de maturité phénolique pour ne pas trop avoir de degré....

que penses tu de mon idee de pallisage ?
Mar 19 Déc 2017 00:30 #12
Roumegue a écrit:
Par contre , je ne vous comprends jamais avec cette "belle acidité" :eusa_think
Ce qu'il y a de meilleur en Vaucluse , c'est cette assemblage grenache blanc , roussanne , marsanne .... qui exprime de la rondeur , du soleil , de la maturité .... et surtout pas de l'acidité ! :eusa_think


il faut de l'acidite dans un vin et pas un vin acide bien sur. ca permet de ne pas avoir un vin lourd ou alcooleux.
j'aurai roussanne , marsanne et clairette en vin de pays , roussane et grenache blanc en cotes. par exemple, je plante un soupson de grenache blanc car j'apprecie le gras qu'elle apporte mais parfois je trouve ca trop lourd (avec ma petite experience de degustation par chez moi ). j'ai envie d'un truc different. j'ai gouté un petit manseng que je trouve tres bien.
Mar 19 Déc 2017 00:57 #13
Je sais pas ... je ne comprends pas :eusa_think

Moi qui , grâce à Viticool , commence à bien entrevoir les vins du Vaucluse , je ne comprends pas ta logique . :eusa_think

Comme pour vos blancs , si j'apprécie , aussi , particulièrement vos vins rouges , c'est grâce à l'absence totale d'acidité ... pourquoi ? Des cépages locaux , vendangés au moment optimal de maturité phénolique ... qui donnent au vin une bouche soyeuse ... des vins qui titrent 14-15° qui jamais ne versent dans "l'alcooleux" .
Une merveille !

Pour moi , cette acidité que vous recherchez , est un défaut ... de raisins vendangés trop tôt ... d'une mode au vin festif de touriste , servi en gobelet avec glaçons ... pas d'un grand vin ( quitte à se faire plaisir ) !
Cette petit "fraîcheur" que beaucoup de vitis recherchent , vire souvent au déséquilibre ... là on tombe souvent dans "l'alcooleux" justement .

J'ai dégusté certains "Cotes de Gascogne" Blancs ... colombard -ugni blanc-gros manseng ..... trop d'acidité pour moi :eusa_hand
Quand tu dégustes un grenache blanc , petit rendement , ramassé au bon moment , du clos des fées ( 66 ) .... c'est pas la même musique !

Soyeux , souplesse , rondeur ... ces vins qui ravissent une table , bannissent l'acidité .

Il me semble que beaucoup de vitis ont oublié une règle de base ....
Quand on goute un raisin avant de le récolter ... s'il n'est pas agréable , mûr , ça ne peut donner un bon vin . Et la pointe d'acidité , c'est celle qui te le fait recracher ... et qui te dit que tu peux attendre .
Quand je vois la couleur des raisins dans certaines régions :? et que le type t'annonce un cru exceptionnel ....
Oh ! Moi quand un raisin blanc est encore vert fluo , je risque même pas d'avoir envie de le gouter .

Et quand on me fait récolter mes merlots pour le foutre en rosé , trop tôt ... l'acidité que tu as au raisin , tu la retrouves démultipliée dans le vin ... affreux ! ...... et on te dit que les gens aiment ça :eusa_doh
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mar 19 Déc 2017 20:23 #14
Roumegue le manseng c'est très spécial, même archi mur il titrera des acidités très élevées, rien à voir avec un raisin vendangé trop tôt. Ici on est dans le style océanique et pas méditerranéen et en effet....RIEN à voir. Maintenant je peux comprendre que l'on recherche un peu d'acidité vers chez vous et inversement chez nous aussi je comprends ceux qui cherche à la faire chuter, même si c'est au détriment d'une...typicité si on peut vraiment utiliser un tel mot. Le vin est en évolution permanente, les goûts aussi et il faut bien faire des choses différentes ça serait triste d'ailleurs si l'on faisait tous pareil.
Mar 19 Déc 2017 20:36 #15
Roumegue a écrit:
Je sais pas ... je ne comprends pas :eusa_think

Moi qui , grâce à Viticool , commence à bien entrevoir les vins du Vaucluse , je ne comprends pas ta logique . :eusa_think

Comme pour vos blancs , si j'apprécie , aussi , particulièrement vos vins rouges , c'est grâce à l'absence totale d'acidité ... pourquoi ? Des cépages locaux , vendangés au moment optimal de maturité phénolique ... qui donnent au vin une bouche soyeuse ... des vins qui titrent 14-15° qui jamais ne versent dans "l'alcooleux" .
Une merveille !

Pour moi , cette acidité que vous recherchez , est un défaut ... de raisins vendangés trop tôt ... d'une mode au vin festif de touriste , servi en gobelet avec glaçons ... pas d'un grand vin ( quitte à se faire plaisir ) !
Cette petit "fraîcheur" que beaucoup de vitis recherchent , vire souvent au déséquilibre ... là on tombe souvent dans "l'alcooleux" justement .

J'ai dégusté certains "Cotes de Gascogne" Blancs ... colombard -ugni blanc-gros manseng ..... trop d'acidité pour moi :eusa_hand
Quand tu dégustes un grenache blanc , petit rendement , ramassé au bon moment , du clos des fées ( 66 ) .... c'est pas la même musique !

Soyeux , souplesse , rondeur ... ces vins qui ravissent une table , bannissent l'acidité .

Il me semble que beaucoup de vitis ont oublié une règle de base ....
Quand on goute un raisin avant de le récolter ... s'il n'est pas agréable , mûr , ça ne peut donner un bon vin . Et la pointe d'acidité , c'est celle qui te le fait recracher ... et qui te dit que tu peux attendre .
Quand je vois la couleur des raisins dans certaines régions :? et que le type t'annonce un cru exceptionnel ....
Oh ! Moi quand un raisin blanc est encore vert fluo , je risque même pas d'avoir envie de le gouter .

Et quand on me fait récolter mes merlots pour le foutre en rosé , trop tôt ... l'acidité que tu as au raisin , tu la retrouves démultipliée dans le vin ... affreux ! ...... et on te dit que les gens aiment ça :eusa_doh


salut,

cette discussion me ravit a plusieurs titres. tout d'abord, merci d'apprecier de plus en plus les vins du vaucluse. merci viticool !!! je ne sais pas d'ou il est mais merci de porter ce drapeau.

je suis parfaitement d'accord avec toi sur la degustation des baies (je la pratique) . C'est pour cette raison que je veux bien choisir mon cepage.

mon idee n'est pas de tricher sur la maturité organoleptique pour desequilibrer un vin mais d'avoir un cepage qui a maturité, a un bel equilibre alcool, gras, acidité, tout en etant different de mes voisins ..... tous les vins ont de l'acidité (ph = 3.6). c'est le ressenti dans l'exces est tres dommageable.

pour revenir sur tes exemples, il faut bien comparer ce qui est comparable. ce midi j'a bu un cotes de gascognes (gros manseng / sauvignon) fort acceptable. il me parait evident que tu ne peux pas le comparer a un grenache blanc sur des coteaux (l'altitude joue aussi ) a faible rendement. comparerais tu une syrah pur a 100 hl / ha en plaine (nuit chaude) avec une syrah des septentrionaux ?
Mar 19 Déc 2017 21:27 #16
diubiban a écrit:
Roumegue le manseng c'est très spécial, même archi mur il titrera des acidités très élevées, rien à voir avec un raisin vendangé trop tôt. Ici on est dans le style océanique et pas méditerranéen et en effet....RIEN à voir. Maintenant je peux comprendre que l'on recherche un peu d'acidité vers chez vous et inversement chez nous aussi je comprends ceux qui cherche à la faire chuter, même si c'est au détriment d'une...typicité si on peut vraiment utiliser un tel mot. Le vin est en évolution permanente, les goûts aussi et il faut bien faire des choses différentes ça serait triste d'ailleurs si l'on faisait tous pareil.


que devient ce cepage sans l'altitude, avec de grosse chaleur y compris la nuit et la secheresse ???? that is the question ?

as tu des valeurs de ph ou. ou d'acidité du petit manseng chez toi ?
Mar 19 Déc 2017 23:09 #17
Pas de grand vin sans équilibre acidité, structure tannique, alcool. Et avec ces années seiches et chaudes que nous avons, les rendements baisses, les acidités baisses les degrès montent. Et donc plus d'équilibre. Alors certains essaient de vendanger moins mur, d'autres acidifient .... Que faire quand tu goutte tes raisins que tu ne les trouvent pas mur que les peaux sont astringentes et que ça pèse déjà 14. Tu attends encore un peu, puis quand tu les rentres ça fait 15.5, les pH sont à 4 et c'est déjà trop tard tu vas faire un vin LOURD :dingue :byet :gnight
Mer 20 Déc 2017 20:09 #18
Salut à tous ;)

Viticool m'a fait faire un stage intensif :lol: à base de Vacqueyras , Gigondas , Beaumes de Venise , de Châteauneuf ... et je reste un inconditionnel du Cellier des Princes à Courthézon :D ( Cotes du Rhône et Châteauneuf ) ; le meilleur rapport qualité/prix de France :pouce
Et j'ai déguster de mon coté quelques Cotes du Ventoux :pouce

Ce n'est "que" mon avis ... en rouge , il n'y a rien de meilleur qu'un syrah -grenache- mourvèdre ... cet assemblage subtil !
Et alors , ce qui m'a convertit aux vins rouges du Vaucluse , c'est qu'on sait y travailler le mourvèdre ... dont je suis fou !
Récolté à maturité , il n'y a rien de meilleur au monde ! .... ça t'apporte un "soyeux" sublime !
Ramassé trop tôt ... par des types pressés ... zéro ! Val pas-res !
Je ne suis jamais tombé sur un vin alcooleux ( pour des vins qui titrent systématiquement un 14-15°... et quand on dit 15° , ça doit flirter avec les 16° ) ... jamais tannique ( je le fuis ) .... on est toujours dans le complexe , le raffiné , l'élégance .

Et pour les blancs , c'est pareil ... rond , ensoleillé , bien structuré ... sans l'acidité que je fuis aussi .

Hé , les assemblages sont subtils .... le mono-cépage est souvent ennuyant !

Ce que dit philippe34 est important !!!
Cette année de sècheresses et de canucles exceptionnelles , on a bien vu comme se comportaient ces cépages étrangers à nos régions méridionales .... ils ont tant souffert qu'on voit nos cépages traditionnels avec un nouveau regard
Hé oui , ils sont adaptés à nos climats ... on a morfler sur la récolte certes , mais pour le bois , ça ressemble encore à quelque chose .

C'est vrai aussi qu'on a eu un problème majeur cette année , comme le souligne trés justement philippe .
Des raisins qui n'arrivent pas à maturité , acides ... et qui pourtant pesaient 14° .
C'est pour ça , qu'entre nous , je ne comprenais pas qu'on parle d'une récolte d'une qualité exceptionnelle :eusa_think
Ce que m'ont confirmé certains oenologues .
ça ne sera certainement pas un grand millésime , avec de tels déséquilibres .

Enfin bref !
Fredviti , tu veux te faire plaisir sur 30 ares ... et te démarquer de tes voisins ... c'est bien pensé !
Je ne peux m'empêcher de te conseiller humblement , plutôt de chercher des cépages traditionnels Vauclusiens en voie de disparition ( ou extrêmement rare ) ....
Si par exemple , un amateur de vin comme moi , vient dans ton Domaine , fait cette démarche , je serai intrigué à découvrir un ancien cépage rare du Vaucluse ( sur lequel tu peux jouer sur l'Histoire et l'authenticité ) ... que de me farcir maï un cépage d'ailleurs qui n'a rien à voir avec votre culture , n'est pas adapté à votre terroir unique et à notre climat particulier .
Tu remarqueras que c'est un défaut du Midi ça .... on regarde toujours ailleurs , alors que nous avons des trésors de variétés de cépages locaux ... inégalables en terme d'arômes .
Les autres ne viennent pas piocher l'inspiration chez nous .... l'humidité permanente en viendrait à bout .

Puis chacun sa culture , ses cépages , son identité !

Et c'est pareil dans l'Oléiculture ... je milite activement pour qu'on ne plante "que" des variétés locales .
Et pour me démarquer aussi , on va planter cette année , avec un collègue , une variété locale en voie de disparition . Notre moulinier est aux anges !
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mer 20 Déc 2017 23:02 #19
Allez hop, un petit coup de pub ..... :lol:

Pour les variétés, je crois que c'est pour beaucoup de chose. On en revient toujours au traditionnel.
Après le phénomène de mode, on s'en lasse.
Dans mon coin, ils ont bannie le carignan.... parsque trop productifs .... problématique en oidium.
Et pourtant, un carignan bien exposé, et en maitrisant le rendement, c'est un cépage pour moi exceptionnel.
Je l'adore pour ses arômes de noisette.
Ceux qu'ils veulent découvrir un vin issu de mouverdre pur, fait avec des raisins Mûrs. Et c'est toi Roumegue qui me la fait découvrir.
C'est le Mas des Baux "Mataro Boy" (ancien joueur de Rugby) 100 % mourvedre. Une pure merveille.
Puissant d'aromes, tanin gras et soyeux, un équilibre parfait. C'est pas la médaille d'or que je lui attribue, mais la palme d'or.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut