quel niveau de prix pour le lait en 2018

Ouvert par nicolas2129, 17 décembre 2017

Dim 28 Jan 2018 17:48 #61
A la fin lors du débat si tu as vu le tableau,la grande distribution 100 % d'augmentation,industriels 50 % et producteur -8 % .
Les gms maintiennent la pression sur les prix sur les industriels qui repercutent sur les producteurs on est d'accord mais est ce à nous d'encaisser les coups?
Les gms le savent et en abusent.
Dim 28 Jan 2018 19:01 #62
bien sûr que j'ai vu ce tableau, d'où ma remarque
cette émission a fixé l'attention et le courroux des éleveurs et la compréhension du public sur le mauvais âne
les EGA ont mis en lumière la difficulté de l'hyper-poids de la distribution......(par "pudeur" les marchés publics ont été omis) cette émission et sa date de programmation ne peut que servir la distribution puis que pour tous le fautif c'est le transformateur
toutefois le discours de Clermont-Ferrand d'Emmanuel Macron en écho d'ailleurs avec celui du 11 octobre à Rungis fait place à une grande fermeté, la retrouverons-nous aussi vigoureuse dans les propositions au conseil des ministres du 31 janvier ?
C'est pas comme si on n'en avait pas un besoin criant......
va pas falloir mollir, En Marche !!! :interr :interr :interr
Dim 28 Jan 2018 22:23 #63
Sur la fermeté du président j'en doute,si c'est comme le rejet de l'amendement du député Ramos obligeant Lactalis a publier ses compté .....
Faut pas oublier que notre président a été à l'origine de lme ( + de pouvoir aux gms) c'est lui qui a rédigé le rapport avec Attali pour Fillon.
Alors c'est l'hopital qui se fout de la charité, Macron est fort pour le double discours.
Dim 28 Jan 2018 22:26 #64
xavier courboin a écrit:
...
et une ex-banquière ex-Sodiaal qui fait des raccourcis....j'ai un peu de mal


C'est clair Xavier, :eusa_wall la dite coopérative est encore plus crédible :dingue
Dim 28 Jan 2018 22:44 #65
...elle connaît le dossier
Tant qu'a faire elle devrait faire appel à un juriste,l'histoire des filiales c'est bien une excuse tordue pour ne pas redistribuer plus aux eleveurs. :dingue
Lun 29 Jan 2018 00:30 #66
titian a écrit:
xavier courboin a écrit:
...
et une ex-banquière ex-Sodiaal qui fait des raccourcis....j'ai un peu de mal


C'est clair Xavier, :eusa_wall la dite coopérative est encore plus crédible :dingue


la dite coopérative est encore plus crédible
:gene ça j'en sais fichtre rien....même à :read
Ven 2 Fév 2018 22:50 #67
http://www.ife-ev.de/index.php/ife-rohstoffwerte/kieler-rohstoffwert-milch
La valeur marchande de lait de Kiel (ou la valeur marchande du lait) est un indicateur précoce de l'évolution des prix sur le marché du lait de la République fédérale d'Allemagne. Il applique un lait standard avec 4,0% de matières grasses et 3,4% de protéines, de la ferme du producteur de lait, sans TVA, soit le coût d'acquisition moyen des producteurs de lait à la laiterie à hauteur de 1,4 cents par kg de lait sont considérés. Méthode de calcul, le revenu brut est dérivé du prix moyen du marché de la bourse concernée à Kempten pour le beurre (en forme et en vrac) et lait écrémé en poudre (qualité alimentaire humaine et animale), sans tenir compte de contrats à long terme.

La valeur marchande de lait n'est pas le prix du lait payé à une laiterie particulière, depuis laquelle il fonde seulement un produit de beurre et de poudre de lait écrémé, considéré aucune période de contrat allant du scénario de transformation, le commerce et les laiteries et que les recettes sélectionnées, le coût et la quantité détermine la valeur du lait de matières premières ,

Le lait de valeur marchande de Kiel est publié une fois par mois. Ici vous pouvez voir gratuitement le lait de valeur marchande de Kiel du dernier mois.


Donc GRAPHIQUES
http://www.ife-ev.de/attachments/article/27/2017-12%20ife%20Rohstoffwert%20Kiel.pdf

Le marché laitier de l'UE fait face à une nouvelle offre excédentaire, les agriculteurs s'adaptant trop peu, selon l'opinion majoritaire des ministres de l' agriculture de l'UE , qui ont débattu de la politique agricole au Conseil de Bruxelles cette semaine.

Avec le prix record de 38 cents / kg en novembre 2017 dans l'UE, de nombreux producteurs laitiers ont réagi en augmentant leur production, rapporte aiz .info. La quantité supplémentaire ne peut être acceptée par le marché. Avec la baisse habituelle des prix au printemps, la hausse de 9% de l'offre de lait de l'UE provoque une pression supplémentaire. L'équilibre du marché, qui a été minutieusement atteint avec des mesures politiques fin 2016, risque de retomber. "Les producteurs ne devraient pas se frayer un chemin au-delà du marché et espérer ensuite que le contribuable le répare", a déclaré le commissaire européen à l'Agriculture, Phil Hogan , révolté .


Topagrar.com - Lesen Sie mehr auf: https://www.topagrar.com/news/Rind-Rind ... 05687.html

Le beurre de marque allemand est à nouveau moins cher: hier Aldi a baissé le prix du paquet de 250 g de 30 centimes à 1,29 €. Le beurre biologique a été réduit de 20 cents à 1,99 €.

À l'automne, le prix du beurre avait atteint le niveau élevé de 1,99 euro par paquet. Depuis lors, le prix a baissé de 70 cents.

Les représentants de l'industrie supposent que les autres chaînes de vente au détail sont basées sur les prix Aldi.


Topagrar.com - Lesen Sie mehr auf: https://www.topagrar.com/news/Rind-Rind ... 06849.html

Arla investit 527 millions d'euros pour poursuivre sa croissance

Arla Foods prévoit d'investir plus d'un demi milliard d'euros en 2018. Dans Pronsfeld et société laitière Upahl prévoit d'augmenter la capacité et l' équipement pour les OGM développer sans gluten et Skyr. Au total, 65 millions d'euros sont destinés à l'Allemagne.

Arla veut investir 527 millions d'euros dans le monde. Par rapport aux années précédentes, c'est presque le double: en 2017, l'entreprise a investi 335 millions d'euros et en 2016, 228 millions d'euros. Des investissements dans des capacités de production nouvelles, étendues et améliorées ainsi que dans des technologies innovantes sont prévus.

"Arla a investi avec succès dans la croissance durable par le passé. Le Conseil de Surveillance a décidé d'augmenter substantiellement nos fonds par rapport à l'année précédente, car nous avons identifié de nouveaux projets présentant un potentiel de rendement à court et à long terme. La croissance des entreprises offrira à nos producteurs des opportunités de croissance et sera essentielle à la réussite de notre avenir », a déclaré Åke Hantoft, président du conseil d'administration d' Arla Foods .

Les implantations allemandes se sont encore renforcées avec 65 millions d'euros

En Allemagne, 2018 investissements de 65 millions d'euros sont prévus. Une grande partie des fonds sera investie dans les deux principaux sites de production allemands d'Arla. Environ 26 millions d'euros iront à l'usine de Pronsfeld (Rhénanie-Palatinat) et environ 20 millions d'euros à Upahl (Mecklenburg-Vorpommern).

À Pronsfeld, la plus grande usine d'Arla au monde, les capacités d' exportation seront étendues à moyen terme . En automne, avec la construction d'une seconde tour de séchage du lait pour la production de lait en poudrecommencer, sous réserve des approbations réglementaires. A cet effet, environ 10 millions d'euros sont prévus pour 2018 et environ 180 millions d'euros pour les deux prochaines années. Le démarrage de la production est prévu pour 2021. Avec cet investissement, Arla Foods renforce ses activités à l'étranger sur des marchés de croissance stratégiques hors d'Europe, notamment en Asie du Sud-Est et en Afrique subsaharienne. Dans ces régions, le revenu moyen des ménages et la demande des consommateurs pour des produits laitiers nutritifs de haute qualité augmentent en provenance d'Europe.

Un autre objectif des investissements à Pronsfeld est l' expansionde plantes pour la transformation du lait à partir d'aliments sans OGM (lait sans OGM). Cette zone est étendue à l'avenir peut aussi offrir de plus grandes parties du portefeuille de produits à partir d' OGM sans Pronsfeld, et donc de répondre à la demande croissante des clients sur le marché allemand.

La majeure partie de l'investissement pour l'usine d'Upahl sera acheminée vers de nouvelles installations de production pour Quark et le best-seller Arla Skyr. Le produit réussi des deux dernières années est de plus en plus populaire auprès des consommateurs et est produit dans Upahl pour de nombreux marchés européens. En outre, en 2019, une partie de la production de Skyr doit être transférée de l'usine danoise de Brabrand à Upahl.


Topagrar.com - Lesen Sie mehr auf: https://www.topagrar.com/news/Rind-Rind ... 05568.html
Mar 6 Fév 2018 22:13 #68
3ème hausse successive au GDT avec +5,9% et retrouve le niveau de septembre 2017.
Poudre à 1 930 $ et beurre à 5 277 $
Mer 7 Fév 2018 00:18 #69
nicolas2129 a écrit:
3ème hausse successive au GDT avec +5,9% et retrouve le niveau de septembre 2017.
Poudre à 1 930 $ et beurre à 5 277 $


merci la secheresse en NZ après la pluviometrie record pendant les velages
Mer 7 Fév 2018 00:36 #70
très peu de produit vendu
c'est vrai , il manque de camelote partout
meme chez les coops européennes qui se sont affiliés à eux .

Et quand on voit de plus près la poudre écrémée
pour livraison avril , y'en a de chez arla pour 1640 $ et de chez fontera pour 1930 $ :shock:

1640 vaut 1333 €
Ven 23 Fév 2018 20:34 #73
Sodiaal Bretagne Ouest Prix A 1er trimestre de 323,33 e avec 330 en janvier, 325 en février et 315 en mars.
Pour le prix B on a eu 293,4 en janvier et 276,9 en février. Mars pas encore connu, mais de l'ordre de 255-260 à priori soit 276 e environ sur le trimestre.

Donc pour 90/10 cela fait 318,6
pour 80/20 cela fait 313,76

Soit des niveaux très proches de 2017
Ven 23 Fév 2018 21:10 #74
chez ARLA ils sont à - 80 sur les 3 derniers mois
Heureusement ils partaient 80 plus élevé qu'en France
comme ça , ça n'aura pas à influencer sur le prix FR
Ven 23 Fév 2018 23:00 #75
FrieslandCampina: 10% de ventes en plus, 37% de bénéfices en moins

2017 a été une année difficile pour FrieslandCampina: d'une part, les ventes ont augmenté et le prix du lait pour les agriculteurs a augmenté. En revanche, les résultats ont diminué en raison d'une dépréciation ponctuelle en Chine et en Allemagne, d'une pression sur les volumes en Europe et d'une restructuration. Hein Schumacher, CEO de Royal FrieslandCampina, a déclaré: «Au cours de l'année écoulée, nous avons modifié notre structure organisationnelle, ce qui nous permet de réagir plus rapidement et de mieux répondre aux demandes de nos clients et consommateurs. était ".

The Dairy Group a publié les dates suivantes pour 2017:

Le chiffre d'affaires progresse de 10,1% à 12,1 milliards d'euros
Le résultat baisse de 37,3% à 227 millions d'euros
Le prix du lait a augmenté de 24,0% à 40,01 € pour 100 kilos de lait (hors TVA à 3,47% de protéines, 4,41% de matières grasses et 4,51% de lactose )
Évolution du volume positif dans les produits de consommation en Asie du Sud-Est, en Chine et en Afrique et croissance des ventes de caséinates et d'ingrédients pour l'industrie pharmaceutique
Résultat d'exploitation sous la pression des charges ponctuelles, des effets de change négatifs et de la pression sur les marges bénéficiaires due à la hausse des prix des matières premières
Structure organisationnelle simplifiée en vigueur à partir du 1er janvier 2018
L'offre de lait est restée stable à 10,716 milliards de kg (-0,5%)


Topagrar.com - Lesen Sie mehr auf: https://www.topagrar.com/news/Rind-Rind ... 56200.html


Arla augmente ses ventes de 8%

Arla Foods a augmenté ses ventes de 8,1% en 2017. Le Groupe attribue cela au développement positif de ses marques mondiales, des marchés internationaux et du secteur d'activité Ingrédients.

En Europe, le plus grand marché de vente d' Arla , la société a enregistré une augmentation de ses ventes de 3,9% à EUR 6,57 milliards en 2017. Cela est dû en partie à la reprise à long terme de la demande de produits laitiers naturels riches en matières grasses tels que le beurre et le fromage. D'autre part, la tendance vers des produits pratiques, particulièrement riches en protéines. « Nous avons notre croissance en 2017 grâce à une approche équilibrée de distribution avant des marques, catégories et régions et obtenir un résultat très solide » , explique Peder Tuborgh, PDG d' Arla Foods .

La croissance de la marque reste un facteur clé pour la coopérative laitière, car elle contrebalance la volatilité des marchés et les prix des matières premières . Parce que ceux-ci ont eu un impact plus fort sur les produits qui ne sont pas vendus en tant que marque. En 2017, Arla a porté la part de son activité de marque à 44,6%.

En Allemagne, la société a déclaré avoir payé l'année dernière un prix moyen du lait de 38,1 cents / kg aux membres de la coopérative. Les activités de marque en particulier se sont développées positivement en Allemagne avec des volumes plus élevés par rapport à l'année précédente. Les principaux moteurs de la croissance ont été Arla Skyr avec une augmentation de volume de 74% et Arla Bio Frischmilch ainsi que les produits de fromage de Finello avec une augmentation de 13% chacun.

"Au cours des trois dernières années, la marque Arla a progressé en moyenne de 10% par an dans la distribution alimentaire . Nous étions le moteur de croissance numéro 1 dans le segment des produits laitiers. Parce que nous voulons construire en 2018 « , explique Winfried Meier, Allemagne PDG d'Arla Foods. La société a mis un accent particulier sur le développement et l' expansion de la marque Bio Arla.



Topagrar.com - Lesen Sie mehr auf: https://www.topagrar.com/news/Rind-Rind ... 55370.html
Ven 2 Mar 2018 02:33 #78
doit y avoir un problème en ce moment des camions bretons livrent du lait en belgique ,ça doit coûter un bras en transport
Ven 2 Mar 2018 14:00 #79
Ven 2 Mar 2018 18:24 #80
rebelle a écrit:
doit y avoir un problème en ce moment des camions bretons livrent du lait en belgique ,ça doit coûter un bras en transport


Le transport ne vaut rien par rapport à la création finale....

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut