INRA arrêt du Glyphosate d'ici 3 ans...

Ouvert par ecophyto, 04 décembre 2017

Page 1 sur 1
Lun 4 Déc 2017 09:00 #2
2018-l'INRA lance un vaste programme de recherche pluridisciplinaires sur l'agriculture biologique Afin de de participer à la transformation agro-écologique de l'agriculture,ces recherches serviront à tous,même à ceux qui ne sont pas zéro pesticides


https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A ... mKlgb9ST-Y
Lun 4 Déc 2017 09:02 #4
Produits phytopharmaceutiques : audition de l'association Phyto-victimes
----------
À 10h30, la mission d'information commune sur les produits phytopharmaceutiques auditionnera Paul François, président de l’association Phyto-victimes, auteur du livre "Un paysan contre Monsanto" (octobre 2017), et Antoine Lambert, vice-président.
À suivre en direct sur http://videos.assemblee-nationale.fr/direct.html?flux=2
(Illustration : Thinkstock)



Delphine Batho/Députée - Comment faire cette mutation dans les 3 à 5 ans de nouvelles technologies agricoles,avec moins d'intrants,et certains produits interdits,comme le Glyphosate et les Néonicotinoides dans un contexte de difficultés aujourd'hui pour certaines exploitations

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A% ... WlFH_BY8W0
Lun 4 Déc 2017 09:04 #5
Un des GAGNANTS DES SITEVI INNOVATION AWARDS 2017 qui pourra servir dans le secteur céréalier,qui doit pour le CNRS baisser son apport de Glyphosate de 30%,et comme en Arboriculture et Viticulture disposer de jets directionnels,sachant que dans ces 2 filières on ne désherbe plus sur la TOTALITE du rang avec aussi un cache anti dérive,qui évite toute contamination à + 20 cm,contrairement au secteur céréalier ou 15% des embruns de pesticides partent dans l'atmosphère,quand au maraichage,des avancées spectaculaires ont été faites depuis 3 ans grâce à la Robotique et des desherbeurs autonomes

https://l.facebook.com/l.php?u=http%3A% ... EvtxArKdFg
Lun 4 Déc 2017 09:05 #6
Sitevi 2017/Montpellier Stéphanre Travert Ministre de l'agriculture "J'ai vu « de belles machines dont la conception cherche à faire en sorte de diminuer l’utilisation des phytosanitaires »C'est dans le Maraichage que les choses avances à grand pas,grâce à la robotique.Du petit Neio à Dino 1°robot enjambeur de l'entreprise OZ ou Ecorobotix utilisé par la coopérative agricole bretonne Triskalia et le groupe Carrefour "Cultivés sans herbicides et cueillis à la main" nouvelle filière de brocolis et choux-fleurs surgelés, 100 % bretons

Quand une start-up Suisse et une coopérative finistérienne gagnantes du challenge 2017,aprés 3 années passées à Silicon Valley développent le 1°robot desherbeur solaire qu'utilise déjà la coopérative Bretonne Triskalia

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A ... B6LAYeMFr4
Mer 6 Déc 2017 13:31 #7
Bonjour,
Je ne vois pas de différence entre l'utilisation des produits phytosanitaires et la robotisation de l'agriculture : impact sur l'environnement et la biodiversité avec des nappes d'eau polluée par des métaux lourds, impact sur la santé de travailleurs (enfants âgés de moins de 10 ans), dépendance à des ressources rares. En fait une agriculture basée sur la technologie n'est pas plus durable qu'une agriculture basée sur la chimie.

Peut être faudrait-il changer de logiciel....
Jeu 7 Déc 2017 17:58 #8
les métaux lourds sur les terres agricoles sont dus en grandes parties par l épandages de boues de stations d épurations des villes ,
pour ça le paysan ,il est bien aimé du citadin ,encore que ce dernier n est pas souvent informé que la campagne est une grande décharge à ciel ouvert pour les villes :itsnot
pour la robotisation on voit bien ton incompétence dans ce domaine
les engrais épandus via gps pour moduler les apports selon les besoins de la céréale en place
ou les pulvés munis de détecteurs d adventives qui n épandent des produits phytos que sur les zones d une parcelle où c est nécéssaire
Ven 8 Déc 2017 22:43 #9
les métaux lourds sur les terres agricoles sont dus en grandes parties par l épandages de boues de stations d épurations des villes ,
pour ça le paysan ,il est bien aimé du citadin ,encore que ce dernier n est pas souvent informé que la campagne est une grande décharge à ciel ouvert pour les villes :itsnot

==> c'est pas du tout de ça que je parle! Il faut lire ce qui est écrit avant de réagir. Je parle de la pollution de cours d'eau dans les pays du Sud : Brésil, Congo,... dû à l'extraction de métaux rares. Tu sais un peu ce qu'il se passe là bas? Ca m'embête qu'il y ait des gens qui s'empoisonnent à cause de notre mode vie.

pour la robotisation on voit bien ton incompétence dans ce domaine
==>D'accord mais alors je demande des preuves de mon incompétence... y a des chances pour que j'en connaisse plus que toi sur le sujet.

les engrais épandus via gps pour moduler les apports selon les besoins de la céréale en place
ou les pulvés munis de détecteurs d adventives qui n épandent des produits phytos que sur les zones d une parcelle où c est nécéssaire
==> merci, je connais . Il faut juste savoir que dans un monde fini, les ressources aussi sont finies : le jour où il n'y aura plus de phosphore dans le sahara occidental, je me demande bien ce que tu pourra moduler. Le jour où il n'y aura plus de pétrole, je me demande bien ce que tu mettras dans ton pulvé.... de la même façon que quand il n'y aura plus de coltan pour fabriquer des condensateurs, ça va devenir problématique pour les GPS.
Dans mon commentaire, je ne compare pas robotisation et produit phytosanitaire sur un plan pratique mais sur un plan technologique.
C'est pourquoi, l'idée que j'avance est qu'il faut arrêter de penser que la technologie apporte réponse à tout. On voit qu'elle apporte plutôt problème à tout. Il faudrait mieux répondre à la question de base : quel sens donne-t-on à notre agriculture. Quelle place lui donne-t-on? Pour savoir quelle forme on lui donne.
Lun 11 Déc 2017 15:57 #10
c est vrai que le paysan qui laboure avec un cheval qui ramasse son foin avec un rateau ou qui se sert d une binette pour désherber son maïs c est surement plus respectueux pour l environnement
es tu prét à le faire ????

les ordi et les portables c est polluant aussi ,es tu prét à t en passer???

pour le pétrole depuis que je suis né , j entends dire que c est la fin
cette nuit il y avait un reportage sur les stocks enfuis dans le sol aux états unis , que l on exploite avec modération parce que les pays arabes ont rouvert les vannes .......je voudrais bien avant que ce soit la fin , que la populasse occidentale connaisse la faim
Lun 11 Déc 2017 20:24 #11
c est vrai que le paysan qui laboure avec un cheval qui ramasse son foin avec un rateau ou qui se sert d une binette pour désherber son maïs c est surement plus respectueux pour l environnement
es tu prét à le faire ????
==>la question n'est pas de savoir si on veut le faire ou non. On aura pas le choix. Y a des paysans qui retournent à des modèles mixte tracteur-cheval, ou 100% cheval même en grande culture.

les ordi et les portables c est polluant aussi ,es tu prét à t en passer???
==> même réponse qu'au dessus. le jour où je ne pourrai plus en acheter la question ne se posera pas. La terre n'a pas d'avis sur le sujet. Ce ne sont que des ressources. Notre niveau de dépendance à la technologie est tout a fait réversible. Le carnet de commande de l'entreprise Tesla requiert plus de lithium que l'ensemble des stocks connus. Tu trouves pas ça bizarre?

pour le pétrole depuis que je suis né , j entends dire que c est la fin
==> je ne dis pas que c'est la fin. Mais elle arrivera forcément un jour et on en a jamais été aussi proche (j'aime enfoncer des portes ouvertes). ce qui est sûr, c'est qu'aujourd'hui on en découvre de moins en moins. En attendant, moins dépendre du pétrole, c'est moins dépendre de pays qui n'en ont que faire des droits humains.

cette nuit il y avait un reportage sur les stocks enfuis dans le sol aux états unis , que l on exploite avec modération parce que les pays arabes ont rouvert les vannes .......je voudrais bien avant que ce soit la fin , que la populasse occidentale connaisse la faim
==> je vois pas très bien le rapport. C'est dommage de souhaiter à qqn qu'il connaisse la faim. Je pense qu'il y a d'autres moyens pour que les gens évoluent

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut