Vigne emplatré d'oidium

Ouvert par Bayou30, 03 décembre 2017

Page 1 sur 1
Dim 3 Déc 2017 20:38 #1
Une partie des vignes que je récupère en fermage a été farci d'oidium en 2017.et il y a encore les raisins dessus...
Qu'elle stratégie adopteriez vous ?

Je pensait brûler les sarments,et traiter tôt (debourrement).
Dim 3 Déc 2017 21:27 #2
Bruler les sarments c'est déjà un bon début ! :gnight

Ensuite au printemps tu traite à 15/16 kg, deux fois à 10 jours d'intervalle, voila voila :eusa_whistle , ensuite tu fait un

programme classique et un complément de souffre qui agirais de suite si la météo viendrais à se corsé. Bonne chance, j'ai

souvent galéré avec cette ***** de saloperie de maladie. :eusa_pray
Dim 3 Déc 2017 22:10 #3
Pour moi bruler les sarments c'est du temps perdu,par contre il te faut un programme précoce avec des cadences resserrées,des poudrages fréquents et tu peux faire une saison "propre".
Lun 4 Déc 2017 00:47 #4
Pareil pour les sarments je crois pas que ça change grand chose, j'avais eu essayé mais j'ai jamais vu de difference.

J'opterai pour plusieurs poudrage régulier à dose réduite du genre 15Kg / ha avec 3 ou 4 passages, c'est ce qui existe de plus efficace je trouve, a condition d'avoir un beau soleil dans les 24 a 48h qui suivent le poudrage.
Lun 4 Déc 2017 07:03 #5
salut,

que tu brules ou tu brules pas, le résultat est le même, de toute façons le champignons est dans les souches, les sarments, de partout.
à la limite, le sachant, tu aurais pus faire une bouillie bordelaise avant que les feuilles tombent, mais là c'est trop tard.

pour avoir le même genre de problème, et pour m'en être débarrassé, moi je fais dès le débourrement du soufre mouillable.
je passe la dose hl, et je lessive les pousses une fois par semaine avec.
pour te donner une idée, l'an dernier au premier passage, pour 1.5 ha de carignan sensibles oïdium , je l'ai fait avec un atomiseur à dos, et j'ai utilisé 400 g de soufre mouillable. et puis au fur et à mesure j'augmente la quantité de bouillie.
au stade 6-7 feuilles, je suis autour de 6kg ha, et à début floraison je suis à 12.5kg
à partir de la floraison, j’intègre des poudrages, pleine doses, mais avec du trituré, au moins 2

du coup sur carignan je suis à 12 passages par campagnes, heureusement j'en avais que 2.5 ha
maintenant, c'est bon, j'ai plus mes carignans sensibles, j'ai gardé que mes 2 parcelles où j'avais pas de problèmes oïdiums
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Lun 4 Déc 2017 11:50 #6
light83 a écrit:
Pour moi bruler les sarments c'est du temps perdu,par contre il te faut un programme précoce avec des cadences resserrées,des poudrages fréquents et tu peux faire une saison "propre".


Entièrement d'accord.

Si la vigne a été pleine d'oïdium en 2017, il faut commencer à traiter plus tôt vers 10 cm de pousse (feuilles séparées E-F) au lieu de 30 cm environ. Les traitement d'hiver et de débourrement n'y changeront rien !!!! Le soufre au stade C (débourrement) n'a aucune action sur l'oïdium, on ne peut pas "désinfecter" la vigne à ce stade. C'est du temps et de l'argent perdu. Agroscope ("notre INRA") est très clair là-dessus et ils avaient pleins d'essais à ce sujet. L'infection dépendra avant tout des conditions climatiques en 2018.

Ensuite, il faut bien resserrer et faire très attention à l'encadrement de la fleur où les cadences doivent être de 6-7 jours max avec des produits de contact et max 8-10 jours avec des produits pénétrants. Il faut savoir que l'oïdium que tu vois sortir vient d'une infection 3 semaines avant ! Donc il faut être préventif ! On voit l'oïdium sortir à grain de plomb alors que c'est à la fleur qu'on a eu l'infection...

Ensuite, il faut savoir qu'hormis les cyflufénamid, Astor, Prosper, et soufre, tous les produits ont des résistances... Cela ne veut pas dire qu'ils ont une efficacité de 0 %, mais si on les mets plusieurs fois de suite on sélectionne la résistance. Donc il faut toujours remettre 3 à 5 kg de soufre en plus des produits pénétrants. Il existe aussi des mélanges cyflufénamid et ISS pour la fleur (sécurité importante et maîtrise du black-rot). Ensuite, il ne faut pas mettre de fluopyram car il favorise la coulure et la baisse de fertilité.

La vigne est 3x plus sensible à la fleur (et autour de la fleur) qu'aux autres stades. S'il y a de la coulûre, il faut faire attention car le stade de la fleur dure plus longtemps.
Lun 4 Déc 2017 11:50 #7
light83 a écrit:
Pour moi bruler les sarments c'est du temps perdu,par contre il te faut un programme précoce avec des cadences resserrées,des poudrages fréquents et tu peux faire une saison "propre".


Entièrement d'accord.

Si la vigne a été pleine d'oïdium en 2017, il faut commencer à traiter plus tôt vers 10 cm de pousse (feuilles séparées E-F) au lieu de 30 cm environ. Les traitement d'hiver et de débourrement n'y changeront rien !!!! Le soufre au stade C (débourrement) n'a aucune action sur l'oïdium, on ne peut pas "désinfecter" la vigne à ce stade. C'est du temps et de l'argent perdu. Agroscope ("notre INRA") est très clair là-dessus et ils avaient pleins d'essais à ce sujet. L'infection dépendra avant tout des conditions climatiques en 2018.

Ensuite, il faut bien resserrer et faire très attention à l'encadrement de la fleur où les cadences doivent être de 6-7 jours max avec des produits de contact et max 8-10 jours avec des produits pénétrants. Il faut savoir que l'oïdium que tu vois sortir vient d'une infection 3 semaines avant ! Donc il faut être préventif ! On voit l'oïdium sortir à grain de plomb alors que c'est à la fleur qu'on a eu l'infection...

Ensuite, il faut savoir qu'hormis les cyflufénamid, Astor, Prosper, et soufre, tous les produits ont des résistances... Cela ne veut pas dire qu'ils ont une efficacité de 0 %, mais si on les mets plusieurs fois de suite on sélectionne la résistance. Donc il faut toujours remettre 3 à 5 kg de soufre en plus des produits pénétrants. Il existe aussi des mélanges cyflufénamid et ISS pour la fleur (sécurité importante et maîtrise du black-rot). Ensuite, il ne faut pas mettre de fluopyram car il favorise la coulure et la baisse de fertilité.

La vigne est 3x plus sensible à la fleur (et autour de la fleur) qu'aux autres stades. S'il y a de la coulûre, il faut faire attention car le stade de la fleur dure plus longtemps.
Ven 26 Jan 2018 12:52 #8
Merci à tous pour tout ces conseils !!
Sam 1 Juin 2019 23:34 #9
Je rouvre un sujet ...pas de vignes emplatré d oidium mais juste une question.je rentre de soufrer et un peu de vent c est levé sur mon dernier hectare pensez vous qu'il fera effet quand même ? J emploi du fluidosoufre
Dim 2 Juin 2019 06:50 #10
Oui,ce qui compte c'est qu'il y ai une forte luminosité pour un effet choc des vapeurs de souffre.La chaleur est moins importante,le vent te fait juste perdre un peu de concentration en souffre au coeur de la vigne.
Dim 2 Juin 2019 08:26 #11
Daccord donc vu le soleil qui brille sans nuage a l horizon il devrait faire un peu effet pas le peine de repasser ...
Dim 2 Juin 2019 08:48 #12
D'accord avec Light83, surtout que le fluido est assez lourd et crains moins le vent que d'autres formules.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut