Réflexion sur la future PAC

Ouvert par ceres, 11 août 2017

Dim 13 Aoû 2017 17:04 #21
ceres a écrit:
Hazta toi qui est pointu sur le sujet, as tu regardé les différents scénarios ?


Non, parce que l'avis des vieux croutons du sénat sur la PAC, c'est tout à fait dispensable à mon avis...

La PAC, pour savoir se qu'elle va devenir, il faut regarde qui lui donne son orientation, qui la met en application, et comment elle a évoluée.
Et là, il n'y a pas besoin de sortir de St-Cyr pour comprendre qu'on est dans une position libérale, libre-échangiste, atlantiste, avec des contraintes écolos.
Je veux dire, soyons sérieux 5 minutes, qu'est-ce qu'il en ont à faire de l'autonomie alimentaire ou du revenu des agris à Bruxelles? On a vu comment ça se passait avec le TAFTA et le CETA... L'agriculture française va continuer de se prendre de plein fouet la concurrence mondiale.
Et au ministère, pour ce qui est de l'application, c'est pareil: ça sera concessions à la FNSEA et concessions aux assos écolos dans un exercice d'équilibrisme. Le tout sous forme d'une usine à gaz technocratique comme les hauts fonctionnaires savent si bien le faire. Ah, si, tu peux t'attendre à des coups de rabots simplistes et pas ciblés pour un sou comme sait si bien le faire notre gouvernement.

Personnellement, je ne vois que 4 modèles éco pour l'agriculture française:
- le modèle "FNSEA" (j'ai mis des guillemets, Mimi49, pas la peine de me tomber dessus) avec agrandissement sans fin pour espérer atteindre des gains de compétitivité via une économie d'échelle;
- le modèle "loisir" avec des doubles actifs qui continueront de diriger l'exploitation familiale sans contrainte de revenu, et ses variantes industrielles cyniques: la production laitière comme sous-produit de la méthanisation et ce genre de chose;
- le modèle "paysagiste" avec des exploitants qui acceptent de dépendre de façon assumée des aides pour leurs revenus, et qui se contentent de maintenir le paysage à moindre coût;
- le modèle "Conf'" avec maitrise du prix de vente, soit par la vente directe (ce qui signifie qu'un jour ou l'autre, il faudra se décider à aller piquer des parts de marché à la GMS), soit par des filières de qualité transparentes et équilibrées, type Comté.

En dehors de ces 4 modèles, je vois mal comment des exploitations pourront tirer leur épingle du jeu dans les deux prochaines décennies.
Dim 13 Aoû 2017 18:58 #22
ceux sont bien les 4 modéles existants , mais la situation financiére d'une majorité d'entre elles , est tel , qu'elles ne peuvent plus se prendre des années de m..de à répétition .... la moindre tuile , sera fatale ! .....
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Lun 21 Aoû 2017 00:08 #23
Jul22 a écrit:
ungarsdu14 a écrit:
Moi je voudrais une pac limitée aux 30 ou 40 premiers hectares,la France ne doit plus produire de la merde (la merde nous pouvons l'importer la preuve en ce moment avec les cocos) la PAC Française devrait se concentrer sur le haut de gamme,elevage en plein air,porc sur paille,vache a l'herbe et pour les céréales ba nous n'avons aucunement besoin d'en produire autant a quoi ça sert vu le peu de rapport je parle pour les petites terres a quoi bon s'exciter a balancer 170U d'N,fongi,herbi pour tirer 60qtx en bonne année il faut arreter les conneries je sais que chez moi le riz ne pousse pas du coup j'en séme pas. La France est connue pour sa bonne bouffe il faudrait faire en sorte que ça continue...
La pac doit etre limitée a une certaine surface si quelqu'un a besoin de la pac avec 200ha ça ne ressemble a rien,tu veux exploiter grand et bien vole de tes propre ailes,il faut arreter la course aux subventions et revenir a des productions traditionnelles , faire du blé pour l'egypte payé 150€ cool merci les subventions....

Je ne suis pas d accord avec toî , 200 hectares en Beauce ou 200 hectares dans le larzac tu ne risques pas de dégager le même ebe


hum,super exemple alors si tu possede 200ha en Beauce en location ou 200ha dans le Larzac je pense que c'est du pareil au meme puisque qu'en Beauce la location doit etre a 200€/ha(je connais pas les tarifs par labas) ce qui est compensé par la pac mais dans le Larzac il y a les estives gratuites, je ne pense pas que ce soit subventionné mais c'est gratuit donc ça reviens au meme,je ne pense pas que ce soit aux terrains de s'adapter aux paysans mais bien aux paysans de s'adapter aux terrains,si tu est dans une region comme le Larzac tu vas pas labourer les cailloux tu te fais une troupe de berbis ou de vaques et voila c'est aussi simple, si cette production ne te plait pas et que tu veux faire du trateur toute la journée faut changer de régions et payer le prix que ça vaut,moi dans ma Normandie je peux faire les 2 la terre et le climat s'y prete mais je ne fais que tres peu de cereale (autoconsommation) car meme avec un potentiel de 70/80 en blé sans forcer mais a 150€/t c'est bon pour un proprietaire pas pour un jeune avec une reprise sur le dos et 95% de sa surface en location...


Pour en revenir au sujet il faudrait une mesure d'urgence en vue de la crise et des difficultés de certains un truc du genre, faire une moyenne sur les 3 dernières années et geler ce montant pour au moins les 3 années a venir en espérant que la situation se debloque,il faut que les agris puissent laisser de la terre sans perdre une partie de la pac et que ceux qui reprennent de la terre ne gagnent pas en pac ça arrêterait cette course folle a l'agrandissement et a la surproduction et ça permettrait a ceux qui cultivent des terres sans valeur ou trop éloignées de pouvoir s'en défaire sans perdre de revenu, bref il y aurait une accalmie dans la surproduction les prix remonteraient,des terrains se libereraient,le prix des terres retrouverait un prix normal,des jeunes pourraient s'installer,la pac ne serait plus un gros bordel donneurs de migraines et source d'inquiétudes pour les paysans.


Mais moi m'en fout j'arrive a payer ma reprise j'ai pas trop grand mais j'ai deja de quoi m'occuper,j'arrive a passer du temps avec mes petiots,j'arrive meme a ecrire sur un forum , ah oui non j'arrive pas a avoir un trateur neuf, m'en fout au moins quand y'a une nouvelle rayure dessus j'arrive a me convaincre qu'elle y etait deja avant tandis qu'avec un neuf c'est deja plus chaud....
Lun 21 Aoû 2017 08:26 #24
Il n'y a pas que le 14 en France et il faut penser aux autres = pourrait tu expliquer ce qu'est une "reprise " sans oublier de justifier son montant ?

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut