Réflexion sur la future PAC

Ouvert par ceres, 11 août 2017

Ven 11 Aoû 2017 12:24 #1
Je voudrais lancer un nouveau sujet qui me semble important.. Quelle PAC pensez vous ou souhaiteriez vous avoir après 2020 ? On le sait, ça mijote dans les instances... :gene. Par contre j avais un lien que je ne retrouve plus sur les résultats d'une commission parlementaire.. Lol je ne retrouve plus le lien... Je ne vais pas utiliser mon 50% :hihi je vais demander à tacyst s'il peut le mettre :dingue
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 11 Aoû 2017 13:06 #3
faut faire comme en NZ la supprimer et la remplacer par une assurance revenu
il n y a pas lieu de financer des aides à des agris qui ont fait 110 qx en blé et 55 qx en colza cette année dans certaines régions et ne verser ces aides qu à des gars, climat et sol obligent , qui n ont fait que la moitié en rendement

tout ça , comme le disait justement je ne sais plus qui ,pour des céréales en partie qui seront exportées
Ven 11 Aoû 2017 13:47 #4
Merci tacyst :pouce. Il y a 6 scénario envisagés... Je vois que rebelle a le sien :mdr.. En tout cas ce n est pas le mien.. L Europe est en crise avec le brexit mais ce serait le moment de réaffirmer une agriculture qui assure une indépendance alimentaire, une véritable garantie de revenu et qui répondent aux attentes des consommateurs en matière de qualité mais aussi d éthique :dubitatif vis à vis des modes d agriculture et d élevage... Mais tout ça à un prix
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 11 Aoû 2017 14:02 #5
la question est posée ici ,mais vu que personne n'a le courage de prendre un pseudo et d'y participer ....
Ceres , tu ne sera pas ne retraite, ou proche ?

https://www.egalimentation.gouv.fr/cons ... -post-2020
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Ven 11 Aoû 2017 14:14 #6
En retraite ?? Il me reste 12/13 ans à tirer :flower :byec :byec :byec :flower :eusa_whistle :eusa_whistle :eusa_whistle
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 11 Aoû 2017 14:26 #7
ceres a écrit:
Merci tacyst :pouce. Il y a 6 scénario envisagés... Je vois que rebelle a le sien :mdr.. En tout cas ce n est pas le mien.. L Europe est en crise avec le brexit mais ce serait le moment de réaffirmer une agriculture qui assure une indépendance alimentaire, une véritable garantie de revenu et qui répondent aux attentes des consommateurs en matière de qualité mais aussi d éthique :dubitatif vis à vis des modes d agriculture et d élevage... Mais tout ça à un prix

l'indépendance alimentaire on peut l'avoir , d'ailleurs certains commencent à penser aller chercher , chez le producteur , les fruits et légumes qui ont une petite tache , et qui soi disant , ne correspondent pas au "critére" du " marché ".... :eusa_wall
la qualité elle y est , ( ya qu'a voir les fruits indigestes venus d'ailleurs , par rapport à ceux , bien de l'exagone )
aprés l' hétique , elle sera plus, dans la réduction de produits phytos et l'utilisation de molécules naturelles non toxiques , de prédateurs naturels et de la technique de gestion du sol ... qui améliorera ce dernier , et rendra service par la même occasion à la flaune et la flore , et finira de rassurer le consommateur ! :flower
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Ven 11 Aoû 2017 17:29 #8
Prenez quelques minutes pour lire les 6 scénario.. Car quand ils parlent d'indépendance alimentaire c est au niveau européen, il y a aussi des choix différents pour garantir un revenu aux agri et pour l éthique.. C est, à mon avis, un sujet qui va devenir brûlant les années à venir.. Les vegans, les différentes associations de bien être animal, ecolo de tout poils et aussi les consommateurs vont exiger un cadre
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 11 Aoû 2017 17:33 #9
rebelle a écrit:
faut faire comme en NZ la supprimer et la remplacer par une assurance revenu
il n y a pas lieu de financer des aides à des agris qui ont fait 110 qx en blé et 55 qx en colza cette année dans certaines régions et ne verser ces aides qu à des gars, climat et sol obligent , qui n ont fait que la moitié en rendement

tout ça , comme le disait justement je ne sais plus qui ,pour des céréales en partie qui seront exportées

Ben quoi il faut te rendre à l'évidence rebelle, c'est comme avec le maïs, ça sert à rien d'irriguer les creuvards.
Ce n'est que mieux, seuls les winners irriguent vraiment l'économie, inutile de s'occuper de ceux condamné à terme.
Pas la peine non plus d'acheter la paix sociale avec les bouseux, puisque orgueil paysans aidant c'est bien connu ceux qui n'y arrivent pas ne savent pas travailler.
Ven 11 Aoû 2017 23:38 #10
bhin oui , aurevoir l'exploitant exploité , place au "chef" d 'exploitation !
verra bien qui verra , si les futurs exploités résisteront longtemps ........... à demander toujours plus sans rémunérer , les demandeurs devraient prendre la place , histoire de voir ! ..... un patron italien l'a fait , :ausa_drool ,, pas vous ?
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Ven 11 Aoû 2017 23:42 #11
Moi je voudrais une pac limitée aux 30 ou 40 premiers hectares,la France ne doit plus produire de la merde (la merde nous pouvons l'importer la preuve en ce moment avec les cocos) la PAC Française devrait se concentrer sur le haut de gamme,elevage en plein air,porc sur paille,vache a l'herbe et pour les céréales ba nous n'avons aucunement besoin d'en produire autant a quoi ça sert vu le peu de rapport je parle pour les petites terres a quoi bon s'exciter a balancer 170U d'N,fongi,herbi pour tirer 60qtx en bonne année il faut arreter les conneries je sais que chez moi le riz ne pousse pas du coup j'en séme pas. La France est connue pour sa bonne bouffe il faudrait faire en sorte que ça continue...
La pac doit etre limitée a une certaine surface si quelqu'un a besoin de la pac avec 200ha ça ne ressemble a rien,tu veux exploiter grand et bien vole de tes propre ailes,il faut arreter la course aux subventions et revenir a des productions traditionnelles , faire du blé pour l'egypte payé 150€ cool merci les subventions....
Sam 12 Aoû 2017 15:52 #13
ungarsdu14 a écrit:
Moi je voudrais une pac limitée aux 30 ou 40 premiers hectares,la France ne doit plus produire de la merde (la merde nous pouvons l'importer la preuve en ce moment avec les cocos) la PAC Française devrait se concentrer sur le haut de gamme,elevage en plein air,porc sur paille,vache a l'herbe et pour les céréales ba nous n'avons aucunement besoin d'en produire autant a quoi ça sert vu le peu de rapport je parle pour les petites terres a quoi bon s'exciter a balancer 170U d'N,fongi,herbi pour tirer 60qtx en bonne année il faut arreter les conneries je sais que chez moi le riz ne pousse pas du coup j'en séme pas. La France est connue pour sa bonne bouffe il faudrait faire en sorte que ça continue...
La pac doit etre limitée a une certaine surface si quelqu'un a besoin de la pac avec 200ha ça ne ressemble a rien,tu veux exploiter grand et bien vole de tes propre ailes,il faut arreter la course aux subventions et revenir a des productions traditionnelles , faire du blé pour l'egypte payé 150€ cool merci les subventions....

Je ne suis pas d accord avec toî , 200 hectares en Beauce ou 200 hectares dans le larzac tu ne risques pas de dégager le même ebe
Sam 12 Aoû 2017 22:31 #14
xavier courboin a écrit:
t'es-tu seulement relu après réflexion ?


moi , je les ai relu deux fois et je trouve ses propos intéressants....
Sam 12 Aoû 2017 22:43 #15
Il y a un scénario qui est assez proche de cela. Moi ça ne serait pas pour me déplaire. C est certain ça risque pas de plaire à la FNSEA.. Par contre ça couperais l herbes sous le pied des associations type L214 avec moins de volumes mais des animaux mieux traités et certainement des aliments plus sains... Le hic c est le budget européen qui devrait être un peu plus élevé.. Mais ne serais ce pas la solution pour enrayer ces crises qui nous mènent à la ruine ?
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Sam 12 Aoû 2017 22:55 #16
si tu veux combattre L214 et tout le tin toin il faut passer par l'école et en interdire leur lobbying ou ils ont mis un pied , réapprendre dès le primaire les règles de bases de l'agronomie et de l'écologie avec la fertilisation naturelle des sols ....

L214 la seule chose c'est le tribunal pour accès non autorisé en lieu privé , manipulations d'images , endoctrinements .....

Pour la pac , 40 ha en bretagne , normandie ,ok mais par ici avec ça tu crèves . Il faut juste un équilibre entre les productions pour qu'il n'y ait pas de concurrence entre elle , une sommes unique et surtout le retour à une pac correspondant à une production pour tout le monde et l'abandon des dpb
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Sam 12 Aoû 2017 23:08 #17
Mono je crois me rappeler que tu es associée.. Donc si on te proposait une somme par associé qui serait une garantie d'un revenu... Par exemple 15000€ et ceci indépendamment d'une surface ou d'une production et qu'on te laisse libre de tes choix agricole. Dans un cas comme ça il est probable que tu chercherais à travailler pour obtenir un revenu supérieur mais sans t acharné non plus.. C est certain que l'on partirai vers plus de qualité et moins de volume.
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Dim 13 Aoû 2017 09:17 #18
Mais Cérès, c'est déjà le cas!
Chez la majorité des agris, les aides PAC sont supérieures au revenu. Et il n'y a pas d'obligation de production (sauf pour les aides animales).
Pourtant, partout, les exploitants continuent à travailler à perdre de l'argent...
Cette solution là ne marche pas. Le monde agricole ne fonctionne pas comme ça.
Dim 13 Aoû 2017 09:48 #19
Hazta toi qui est pointu sur le sujet, as tu regardé les différents scénarios ? Biensur que le système actuel est proche. A la différence que ce serait clairement assumé comme une somme attribuée à l UTH. Et un libre marché total pour les productions avec un contrat d entretien du territoire et de produits simples et sains.. Bon je sais bien que je rêve.... Trop de personnes gravitant autour de notre métier en feraient les frais..
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Dim 13 Aoû 2017 10:45 #20
je suis juste associée à mon mari ceres
Ce qu'il faut c'est éradiquer cette concurrence entre productions et celle au sein d'une même production telle que le bio .Chaque concurrence est mortifère .Donc il faut commencé par supprimer les dpb ,après, peu importe le montant et la méthode mais ça laisse une chance à toutes les productions ,sans modifier les productions de terroir .Faire des céréales dans des régions ou les rendements sont moyens , ça n'a aucun sens .Ca permettrait aussi de désintensifier l'élevage , le contraire de ce qui c'est passé en 92 et qui l'a condamner sur le long terme
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut