LSDH et le "bien être animal"

Ouvert par tacyst, 15 juillet 2017

Page 1 sur 1
Sam 15 Juil 2017 07:33 #1
Réussir lait de juillet
LSDH a développé pour ses partenaires Auchan, Monoprix et CQLP un lait sous cahier des charges bien être animal avec dix critères

Critères obligatoires
Adhésion Charte des bonnes pratiques d'élevage
Absence d'étables entravées :itsnot
Puis
taux cellulaire (critère non éprouvé scientifiquement :itsnot )
état d'engraissement
pâturage (mini 100jours)
Et
visite d'un vétérinaire une fois par an
taux de boiterie
taux de réforme inférieur à 30%
comportement des vaches avec un passage au milieu du troupeau (qui n'est pas un critère éprouvé scientifiquement :itsnot )
propreté des animaux

Tout ça pour une plus value de +6€/1000l
Article chez l'Earl Touche château dans l'Indre

Et le bien être de l'éleveur, comme d'hab on s'en fout :eusa_wall :itsnot
Sam 15 Juil 2017 09:16 #2
tant que les gens n'auront pas faim...

Comme au vénézuela en ce moment avec pillage des camions sur la route

https://www.youtube.com/watch?v=H77AlLzbAV4

On pourra vous infliger toutes sortes de brimades
Dim 16 Sep 2018 09:33 #3
finkielkraut nous parle de bien être animal ,de végan ,d agriculture et de sa muse éleveur dans l oise
Dim 16 Sep 2018 10:10 #4
Mon cher Tacyst, :clinoeil
ne négative pas à tours de bras
l'aspect "bien-être" a deux volets:
dans l'ordre alphabétique
-de l'animal , traité ici par LSDH en explicitant (d'une manière claire et simple ) ce que l'on fait tous les jours dans nos conditions locales de production de façon cohérente pour nos vaches dans leur respect
-de l'éleveur dans les contrats dits équitables sincères qui rémunèrent dignement l'éleveur producteur DU lait

:eusa_think quid des Lactalis, Sodiaal, Agrial et autres Savencia sur le second point NOUS concernant ? :eusa_snooty
Dim 16 Sep 2018 12:54 #5
ARRETE XAVIER

quand manu de lactalis mettra un bien être animal ce sera encore plus dure avec moins de complément

donc on veux bien du plus mais pas plus de contraintes

c'est le même système en porc tjs mieux pour un prix moindre

meilleur façon de décourager des jeunes
Dim 16 Sep 2018 13:39 #6
perso je n'accepte plus le mot "bien-être animal " puisqu'il s'est construit sur la perte des valeurs humaines .Aujourd'hui je veux entendre le mot " bien-être humain"
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Dim 16 Sep 2018 13:53 #7
la construction d'un cahier des charges releve du role du client .... et l'acceptation du fournisseur......
Et oui mono la place de l'humain ne tiend qu'à quelques euros.... affligeant.....
Dim 16 Sep 2018 20:41 #8
xavier courboin a écrit:
Mon cher Tacyst, :clinoeil
ne négative pas à tours de bras
l'aspect "bien-être" a deux volets:
dans l'ordre alphabétique
-de l'animal , traité ici par LSDH en explicitant (d'une manière claire et simple ) ce que l'on fait tous les jours dans nos conditions locales de production de façon cohérente pour nos vaches dans leur respect
-de l'éleveur dans les contrats dits équitables sincères qui rémunèrent dignement l'éleveur producteur DU lait

:eusa_think quid des Lactalis, Sodiaal, Agrial et autres Savencia sur le second point NOUS concernant ? :eusa_snooty


Propos tenu il y a un an avec, je le concède, un peu trop de nervosité, mais avec le temps, j'essaie d'apaiser mon discours général (y a encore du taf :gene )
D'accord sur l'ensemble, sauf que
1) la mise en place d'un cahier des charges novateurs doit se faire avec l'appui d'organismes compétents au risque, sinon, de servir de base possiblement bancale, à d'autres futurs cahiers des charges (quid de l'entravé ou du critère de tranquillité alors que l'on sait leur manque de pertinence reconnu, de même que la capacité à contrôler et sanctionner).
On peut également débattre sur l'effet "excluant" du dit cahier :eusa_eh
2) Sur le montant de la prime, comment évaluer sont poids/prix réellement du?
Pour moi ce point général devrait se clarifier (comme sur le non ogm par ex) :interr
Lun 17 Sep 2018 04:32 #9
j'ai cru lire quelque part que se qui comptait c'était l'atterrissage......
rever c'est bien , mais y a bien un moment ou il faut atterrir.......
Lun 17 Sep 2018 05:57 #10
reponse de lactatalis: "y a pas de valorisation"
c'est pour du MDD, , on y va mais ne pas compter sur le moindre ruissellement..... ou la traduction : " demerdez vous avec les gms......" me semblerais plus explicite......
Lun 17 Sep 2018 09:42 #11
@Mimi,
Lactalis a toujours refusé toute discussion sur ces différents sujets si elle émane des "gueux producteurs" (ils ne sont pas là pour faire de l'aménagement du territoire (sic))
N'empêche que "L'appel des prés" a un cahier des charges bien être , tout comme le futur du "sans ogm mode Manu" (lire le dernier Rencontres)

@Xavier,
Le respect du livreur ne se discute que pour le privé, la coop, c'est le boulot des coopérateurs, et on va attendre le travail de la députée Sandrine Le Feur
http://www.sandrine-lefeur.fr/

https://www.arte.tv/fr/videos/078527-025-A/vox-pop/

Pour le privé, on ne l'obtiendra que dans un rapport de force, la taille du tank n'y changeant rien, il faut toujours le vider tous les 2 jours.
Donc soit par le projet de Gwendal, soit par les OPC, soit par les coops de collecte avec centre de dépotage soit tout autre :interr
Mais l'agriculture mérite certainement mieux qu'un ensemble de sparadraps
Lun 17 Sep 2018 21:08 #12
réfuter l'idée de l'indemnité de compensation pour la remplacer par une réel plus-value... net de cout. ... affirmer la création de valeur....
les transformateurs nous enferment continuellement dans l'indemnitaire..... smicard que nous sommes....
Mar 18 Sep 2018 22:53 #13
C'est pas faux mais si l'on fait l'état des lieux sur 18 ans de relations avec IL, on note qu'IL ne fait, n'a jamais fait et ne fera jamais de concession à ses livreurs (tout ça les yeux dans la poudre). :youpi

Quand la Sodiaal (putain encore) a baissé son prix du lait et rappelé des parts sociales, IL a baissé le prix en répondant " c'est déloyal mais je rends le jour où la Sodiaal rend", la Sodiaal a rendu, pas IL :fatigue

Quand on a contractualisé, IL a baissé les références du volume de la MG, sans concertation, pas plus que sur les prélèvements sur les mouvements de contrats, ni sur la fin de la cessibilité, ni sur la baisse des attributions J.A, et après avoir proposé des réattributions de volumes de cessation, n'a pas pris de décisions, pas plus que de concertations sur le non ogm :cry:

IL s'en fout de nous point barre, rien à en attendre, c'est mort, marche ou crêve au pays de "Man l'empaleur" des idéaux agricoles :blase

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut