fermage

Ouvert par marisa29, 07 juin 2017

Mer 7 Juin 2017 09:17 #1
je lance ce petit sujet pour ceux qui veulent bien répondre

quel est votre montant de fermage a l ha ?? avec le pourcentage de sau que vous avez en location et votre région
Mer 7 Juin 2017 20:45 #2
en lait ça tourne autour de 250 euros l'ha en pdt ou cultures légumières c'est no limit soit environ 1000 euros pour la culture champ libre après récolte donc tu peux faire un blé ou un colza après
Mer 7 Juin 2017 21:43 #3
par ici c'est de 80 à 100 € selon si la terre est cultivable ou pas
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Mer 7 Juin 2017 23:01 #4
entre 120 et 150e en non irrigable et j'ai 8ha en fermage et 110ha en sau
Jeu 8 Juin 2017 07:11 #5
Je suis sur plusieurs village 120€ pour 5 ha de qualité moyenne et 150€ pour 7,8 ha de bonnes qualité à quelques km. Le reste de ma centaine d ha cultivée est en propriété
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Jeu 8 Juin 2017 09:35 #6
110€/ha en prairiale
Jeu 8 Juin 2017 17:41 #7
entre 110 et 150 avec 20% en location.
et autant de problème que de propriétaires, entre les terrains constructibles et les histoires de famille on n'en sort pas. :eusa_doh
Jeu 8 Juin 2017 22:23 #8
marisa cherche un bon parti pour marier ses enfants ??????? :shock:
bin je ne vais pas concourir la dote chez moi va être bien maigre comparait à ce que j ai lu plus haut :lol: :lol: :lol:
Ven 8 Juin 2018 13:28 #9
https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/j-beliard-snpr-le-statut-du-fermage-une-prison-pour-les-proprietaires-205-138344.html

Attendant d’être auditionnés par les membres de la commission parlementaire sur le foncier agricole, les propriétaires ruraux de la FNSEA souhaitent eux-aussi une réforme du statut du fermage, devenu selon eux « une prison », dans le but « de le rendre acceptable pour les propriétaires ». Ils réclament davantage de liberté pour la reprise et la vente de leurs terres, mais s’opposent à toute cessibilité inconditionnelle des baux.

1)Est il normal qu'une branche d'un syndicat censé défendre les agris puissent une telle sortie sans que le dit syndicat ne réagisse??? :itsnot
Et pourquoi pas un ministre défonçant son propre gouvernement :eusa_wall

2) Ce texte est bourré d'incohérences et de contre vérités
Pour les propriétaires, il y a d’abord la question de la rentabilité. « Il n’y a qu’en France et en Belgique qu’il y a un tel encadrement des loyers », poursuit Josiane Béliard. La SNPR souhaite que soit créé « un observatoire départemental des pratiques réelles des loyers », une fourchette départementale serait fixée sur la base des chiffres des installations et ceux fournis par les centres comptables. « Ces fourchettes seraient révisées tous les trois ans, et seraient applicables automatiquement aux baux en cours. »
Quand le montant du fermage était revalorisé tous les ans, ils la ramenait moins là :itsnot

« Lorsque le bail arrive à échéance, un propriétaire doit pouvoir récupérer ses terres s’il souhaite les vendre. Si le fermier, qui a évidemment un droit de préférence, ne dit rien, alors cela vaut comme une renonciation tacite. »
C'est déjà le cas, rien n'empêche un proprio de vendre, le fermier a juste un droit de préemption, assez limité d'ailleurs :eusa_wall

la SNPR propose la création d'un nouveau bail, d'une durée de cinq ans, renouvelable une seule fois. « Le fermier ne disposerait ni du droit de renouvellement, ni du droit de préemption. »
Super idée, comme ça si dans 10 ans ton voisin veut surenchérir , tu dégages, ça va être super facile d'investir avec ça :itsnot

« Le droit de propriété n'est qu'une illusion », martèle Josiane Béliard. « Nous n'avons le droit que de vendre nos terres. Et encore ! »
N'importe quoi :itsnot

La SNPR propose par ailleurs de relever le seuil surfacique d'application du statut du fermage, qui avoisine souvent un hectare. « De nombreux petits propriétaires ne veulent pas louer leurs terres sous le régime du statut du fermage. En relevant ce seuil, ces derniers seraient moins réticents à louer leurs parcelles. Cette mesure permettrait de limiter le développement des friches agricoles. »
N'importe quoi de nouveau, est le bail verbale? Et les indivisons qui s'insultent? Et les proprios héritiers qui ne savent même plus où sont leurs terres? :itsnot

La vérité, la seule, c'est qu'ils veulent DU FRIC, qu'ils s'astiquent devant le prix des terres en Europe :itsnot
Mais ça va, ça fait plaisir à Je Me Surestime, "vive les agri entrepreneurs"...et à mort le modèle familial :eusa_wall

Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre."
Winston Churchil :read
Ven 8 Juin 2018 15:59 #10
tacyst,il y a des gros propriétaires terriens qui s aperçoivent qu ils gagneraient plus à tout faire faire par des eta via coop et centre de gestion , que de louer à des bouseux ....
tu peux toucher jusqu à 1500 euros de l ha, à rien foutre, en mettant à disposition ton terrain pour y planter des patates, c est tout de même plus bandant que de louer à 200 euros de l ha.....
d ailleurs je me demande où ils voient des prix moyens des terres ,à la vente ,dans les hauts de france à 6000 euros de l ha .....tu peux rajouter un 1 devant si c est libre , voir plus de 15000
mais ce qui n est jamais dit dans l histoire c est que tout est surévalué , arrière fumure ,clôture , cheptel , matos pour faire de la charge amortissable au lieu d évaluer le terrain à 10000/12000 euros chez le notaire
tout les chiffres sont biaisés du début alors aprés ce n est plus que des conneries du début à la fin des articles :byec
Ven 8 Juin 2018 17:17 #11
Projet de la nouvelle pac avec les agriculteurs actif,pas de prime pour un non agriculteur qui delegue tous ces travaux.
Ca va peut etre en freiner….
Sinon rebelle on n'a pas tous 1 m de bonnes terres sous nos pieds…..
Du fermage de 110 ( terre séchante)à 200 e ( argilo limoneux)
Ven 8 Juin 2018 18:52 #12
Steph il faudra ouvrir un sujet à part sur le " qu est qu un agriculteur "?beaucoup font appel à des ETA intégrales ..on leur enlève la PAC?
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 8 Juin 2018 21:47 #13
C'est pas moi qui crée le règlement européen pour la PAC!!!
Ven 8 Juin 2018 22:22 #14
Je doute que tu ais les textes. Pour le moment, rien n est décidé. Pour ma part je crois qu on risque plus gros avec le 15/20% de coup de rabot
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Sam 9 Juin 2018 08:23 #15
Il est question effectivement de sucrer les aides à ceux qui ne sont pas agriculteurs à titre principale , comment vont faire avec les plus gros , disons que ça va " queener" dans le palais :mdr :mdr

Après avoir détruit l'agriculture ( ou rendu compétitive suivant la hauteur de vue :eusa_whistle ) cette Europe de m**** va laisser maintenant ( tout en continuant de nous ponctionner ) la charge à chaque état de faire les efforts pour soutenir la sienne :eusa_wall

Et on va continuer de subventionner à donf pour faire de grosses unités qui au final seront intransmissibles , je me demande si ce n'est pas calculé ..... :eusa_think :eusa_think :eusa_think
Sam 9 Juin 2018 12:24 #16
Après faut pas s'etonner que de plus en plus de citoyens rejettent l'Europe.
L'Europe sert surtout les intérêts des actionnaires,financiers,grosses entreprises .
La Russie a mis une génération pour ruiner son agriculture,l'Europe va mettre beaucoup moins de temps.
Sam 9 Juin 2018 22:57 #17
en meme temps ça cherche a s'agrandir par tous les moyens possibles et imaginaux donc c'est que ça doit gagner gros et ça fait faire le taf par les entreprises donc pas vraiment besoin de la pac pour vivre .... ouah ma logique est imparable.........
Dim 10 Juin 2018 09:35 #18
Oueh legarsdu14 gratte aussi un peu sous la dorure, demande toi si ces agri managers ne sont plus déjà plus que des prête nom.
L'histoire nous a appris que les premiers a grever la faim sur les routes en 36 étaient des farmers.
Dim 10 Juin 2018 09:40 #19
Image
Dim 10 Juin 2018 18:33 #20
titian a écrit:
Oueh legarsdu14 gratte aussi un peu sous la dorure, demande toi si ces agri managers ne sont plus déjà plus que des prête nom.
L'histoire nous a appris que les premiers a grever la faim sur les routes en 36 étaient des farmers.
ouais mais la guerre en a enrichi quelques uns ,marché noir oblige et quelques trucs pas toujours jolis jolis,qui sont devenus ensuite des caïds en faisant bosser les plus démunis à coups de pompes dans le cul .....aprés la guerre

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut