Traitement bouillie bordelaise

Ouvert par jerome25, 05 juin 2017

Mer 7 Juin 2017 22:01 #21
David Gaudin a écrit:
l'oxyclhorure, on le laisse gentiment chez le marchand.




Salut David ,

Je ne suis pas expert en cuivre , mais j'en utilise a chaque traitement ( a part les deux premiers en systémique)
Pour quelles raisons déconseille tu l'oxychlorure ?
Mer 7 Juin 2017 22:13 #22
Je suis entièrement d accord avec toi. C'est d ailleurs ce qu'on appelle le raisonné. Dans le futur, je me tournerai peut etre vers cette option... Mais on a toujours été habitué à travailler avec BB et soufre. Donc nous ne connaissons pas les autres produits^^

Concernant le gel, la parcelle du bas a pas mal gelé ( environ 15 ares). C'est d ailleurs celle ci qui a été attaquée par le mildiou l'année dernière... Nous avions donc taillés court cette année...

Donc je dois retraiter ces prochains jours à 300 gr cu et 5 ou 6 kg de soufre? plus du soufre jaune peut etre vendredi matin?
Concernant les traitements, nous traitons toujours BB et soufre avec un mouillant ( escapade) et tisanes ( ortie, consoude, prele etc...)
Mer 7 Juin 2017 22:15 #23
wawa30 a écrit:
David Gaudin a écrit:
[...]le djeen est un mouillant-collant-surfactant que je trouve supérieur à l'heliosol, et qui est autorisé en bio[...]


Petite question, en quoi tu trouves ce produit supérieur à l'heliosol ? Perso j'utilise de l'heliosol (enfin le calanque mais c'est le meme produit) surtout pour éviter que la bouillie mousse et ca marche plutot bien, mais je suis curieux et je ne connais pas ce produit.

je le prends à ma droguerie habituelle
C'est une coop
Et c'est homologué bio
venait me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière
il fait chaud
on s'amuse
on discute
on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Mer 7 Juin 2017 22:18 #24
Chasselas a écrit:
Je ne suis pas expert des poudrages car je n'en fais pas et il faut écouter les sudistes. :sill

Mais encadrer la fleur par des poudrages n'est jamais mauvais et ça aurait même un effet contre le rot brun d'après certains collègues !!! Pour l'instant si tu as la même météo que moi, l'année se profile plus vers l'oïdium que le mildiou. Si tu as été gelé il faut aussi penser qu'il y aura longtemps de la fleur et donc une forte sensibilité de la vigne à l'oïdium.

Sinon, pour gagner du temps on peut faire les deux (cuivre et soufre) en un passage au lieu de deux... Perso, je mets le soufre mouillable et cuivre en plus du reste par sécurité et contre les résistances... Donc si je faisais du bio je ferais mes poudrages par sécurité vu que c'est une sacré option contre l'oïdium et contre le côté systémique du mildiou avec le rot brun dont l'infection se fait des plombes avant qu'on le voient...

En Suisse, on fait pour la plupart de la production intégrée c'est entre bio et conventionnel. Donc on met du lourd vers la fleur et on finit sans résidus pour avoir des analyses les plus clean possible. Donc pourquoi en bb et soufre uniquement ? Label, choix perso, conviction ? Parce que 3 traitements efficaces autour de la fleur est une sacré option pour minimiser les pertes...


je separe les stratégies, mais si besoin je melange le cuivre et le soufre.
J'ai 15 ha à traiter si je m'amuse à separer, j'ai pas fini.
Et je suis en bio strict, donc que soufre, lemonicide et cuivre d'autorise
venait me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière
il fait chaud
on s'amuse
on discute
on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Mer 7 Juin 2017 22:23 #25
jeremy11 a écrit:
David Gaudin a écrit:
l'oxyclhorure, on le laisse gentiment chez le marchand.




Salut David ,

Je ne suis pas expert en cuivre , mais j'en utilise a chaque traitement ( a part les deux premiers en systémique)
Pour quelles raisons déconseille tu l'oxychlorure ?


dans l'ordre d'agressivité des différents cuivres on trouve du plus curatifs, au moins curatif

Hydroxyde
Sulfate
Nordox

Et à l'inverse, le plus curatif est celui qui a la plus rémanence et durée d'efficacité

L'oxychlorure en résumé pas d'action de choc, pas de rémanence
Seul intérêt c'est pas cher.
Donc ça reste chez le dealer
venait me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière
il fait chaud
on s'amuse
on discute
on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Jeu 8 Juin 2017 08:51 #26
Oui pour le bio strict sans folpel, phosphonate, cymox et autres il ne faut pas mettre l'oxychlorure ou seulement en mélange en cas de fortes doses pour une question de prix principalement et parce que certains disent en Suisse qu'il est moins lessivable que l'hydroxyde (Kocide en Suisse). Donc si on entartine parce que c'est la cata, pouquoi ne pas mettre 300 g métal d'hydroxyde et le reste d'oxychlorure ? Au final, ça paie un dîner au restau... S'l y a des différences entre les cuivres en faible dose, c'est moins sûr à partir de 500 g métal. L'oxychlorure est peu phytotoxique également. Et sur le forum il n'y a pas que des viticulteur en bio. Bref s'il vient en plus des autres produits à 500 g métal en fin de saison (début de saison sans cuivre), autant ne pas se ruiner, mais faire le dernier en bb (rémanence et pouvoir asséchant).

Pour Jerôme, dans les limites de la norme cuivre par an ou 5 ans, ça va tourner à 300 g métal puis 350, 400 g/métal. Mais mieux vaut mettre tous les 7 jours 300 g/métal que 500 g/métal tous les 12 jours. Le cuivre c'est uniquement du préventif avant pluie, qui se lessive, non systémique (donc les nouvelles feuilles ne sont pas couvertes). De plus, il faudrait couvrir les deux côtés des feuilles en traitant face par face ou au minimum en alternant les passage d'une fois à l'autre (70-80 % du produit sur la face traitée en cas de passage tous les deux rangs et 20-30% sur l'autre...).

Je pense que cette année l'oïdium sera le problème et mis à part les 40 mm, le début de saison était peu favorable au mildiou. Aucune tâche d'huile en Suisse Romande, sauf témoin non traité... ça va sortir dans une semaine, mais tu étais couvert par ton cuivre de début de semaine.

N'oublie pas l'effeuillage et écimage !
Jeu 8 Juin 2017 12:13 #27
Et pour revenir au sujet, si on ne veut pas réfléchir de la BB tout le temps c'est bien, moyennement cher, assez bon face au lessivage, pas trop phytotoxique. Par contre 100 g/ha au début (grappes séparées) me paraissent juste en BB et souvent les bios se tournent vers le kocide ou d'autres cuivres plus techniques.
Jeu 8 Juin 2017 12:35 #28
David Gaudin a écrit:
wawa30 a écrit:

Petite question, en quoi tu trouves ce produit supérieur à l'heliosol ? Perso j'utilise de l'heliosol (enfin le calanque mais c'est le meme produit) surtout pour éviter que la bouillie mousse et ca marche plutot bien, mais je suis curieux et je ne connais pas ce produit.

je le prends à ma droguerie habituelle
C'est une coop
Et c'est homologué bio


D'accord mais ça ne me dit pas pourquoi il est mieux :sill
J'ai vu que ce n’était pas le même truc à l’intérieur, j'ai lu le prospectus mais je préfère un avis de quelqu'un qui l'utilise, en gros qu'est qui t'as fait changer pour ce produit plutôt que l'heliosol.
Jeu 8 Juin 2017 13:29 #29
Je pense qu'il y à des effets de modes, avant tout le monde ne jurait que par le sulfate, puis l'oxychlorure, et maintenant l'hydroxyde. C'est comme les appareils, quand j'étais minots tout le monde avait des aéros, puis on c'est tourné vers les pneumatiques, en 2 rangs, puis en 4 rangs, puis en 3 rangs et maintenant il faudrait revenir à l'aéro.
Pour ma part je reste sur ce qui marche chez moi et je ne change que pour un gain vérifié, et l'oxychlorure allait très bien, payer plus cher pour pas mieux ça me gonfle. Mais ce n'est que pour mon cas personnel..
Jeu 8 Juin 2017 15:30 #30
En 2016, notre pire année mildiou depuis 100 ans dans un pays de mildiou... Je connais un bio qui n'a pas eu de perte avec uniquement du cuivre. Il a traité 8x au mois de juin !!!!! C'est surtout la fréquence qui fait la différence et tant que tout n'est pas effeuillé pico bello il ne faut pas se relâcher.
Mer 14 Juin 2017 07:13 #31
Bonjour
Une petite question...pensez vous que je peux traiter toute la journée avec ce temps??je fais thiovit et kocide.
Mer 14 Juin 2017 08:00 #32
ça va être la pire journée de la semaine , si tu commences á 7:13 á mon avis tu ferais mieux t'abstenir , au mieux de t’arrêter avant midi.
Tu ne risques rien á attendre demain 5 heures á la fraîche, pulvériser par 35-38 degrés avec des rafales thermiques c'est du masochisme, la bouillie va se transformer en poudre avant d'arriver sur tes feuilles autant faire un poudrage. Et si il reste des gouttes c'est bon pour griller les pousses.
Mer 14 Juin 2017 08:19 #33
Je viens de Suisse sur cépages de 1 ère époque (Pinot, Chasselas, ...) et il fait seulement 28 à 34 degrés les belles journées. Donc s'il fait 38 degrés ce n'est pas comparable... Ceci étant dit, ça m'arrive régulièrement de traiter l'après-midi par forte chaleur... je sais que je ne devrais pas, mais voilà j'ai une partie où il n'y a pas trop de vent et peu de maladie, je vends du vin, à la bourre... :gene

Ce qui a grillé chez moi : (turbo 200 l/ha)

Armicarb : bicarbonate de K. Rien à voir avec la chaleur, il ne faut aucun surdosage et c'était en tournant dans les têtes de ligne.
Engrais foliaire en 2015 (têtes de ligne).

Jamais de brûlure avec max 750 grammes métal de cuivre sous forme d'oxychlorure et 350 g sous forme d'hydroxyde. Jamais de brûlure avec 5 kg/ha de soufre.

Donc dans l'ensemble je n'ai jamais eu de brûlure, mais en Suisse on met moins de soufre.

Les brûlures viennent souvent des mélanges complexes avec des produits EC, fosethyl et engrais foliaires. Le cuivre brûle par temps froid et c'est le chaud pour le soufre. Le temps "lumineux" influe bcp aussi pour le soufre.

Finalement, c'est mieux de traiter tôt ou tard, car il y a moins d'évaporation, moins de vent etc... Donc à 5 kg de soufre et moins de 30 degrés ça passe normalement. Mais c'est toi qui prend le risque.
Mer 14 Juin 2017 12:17 #34
chris110 a écrit:
Bonjour
Une petite question...pensez vous que je peux traiter toute la journée avec ce temps??je fais thiovit et kocide.


achète des feux de travail et attends la nuit
En résumé
venait me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière
il fait chaud
on s'amuse
on discute
on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Jeu 15 Juin 2017 12:39 #35
Chez moi, dans mon bled, la bouillie bordelaise n'a historiquement jamais eu la côte. C'était la Bourguignonne qui était utilisé, et le sulfate pur en curatif. La Bourguignonne je ne l'ai jamais utilisé, mais le sulfate pur en curatif oui ! À 1kg/ha en face par face c'est du feu, et là oui ça brûle, il faut sortir bien droit pour pas doucher le pied du virage. À 800gr ça risque moins. Le sulfate pur était aussi utilisé après récolte pour le mosaïques malgré sa faible tenue dans le temps, et le pire c'est que ça marchait !
Jeu 15 Juin 2017 12:54 #36
C'est une question de réaction chimique poussée plus ou moins loin West.

Sinon sur ce que tu disais sur l'oxychlorure
N'oublie pas qu'en bio on a que le cuivre.
Alors que tu peu jouer sur une palette de produit beaucoup plus large.
Du coup on doit regarder d'un peu plus prêt les qualités et défaut de chaque sels de cuivre.
Sinon sur le cuivre pur, oui c'est un peu agressif :hihi
venait me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière
il fait chaud
on s'amuse
on discute
on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 16 Juin 2017 09:39 #37
et évidemment il y a une synergie cuivre-soufre mouillable...

Je pense qu'il y a aussi une synergie 250 g cuivre métal max, soufre mouillable 3 kg et 3 kg de bicarbonate de K (Armicarb). On arrive à "griller" l'oïdium et c'est le seul traitement "alternatif" qui est 100 % comparable au niveau de l'efficacité sur oïdium en rapport aux produits spécifique (ISS, pipéridine, cyflufénamid etc.).

Mais dans le Sud, il faut faire des essais et traiter tôt, car le produit à tendance à faire des brûlures en cas de surdosage. Mais c'est une carte indéniable d'avoir une association 100 % bio qui est aussi efficace que du conventionnel pour l'oïdium... Malheureusement, on a plus de mildiou que d'oïdium dans ma région... :dingue
Sam 17 Juin 2017 09:59 #38
Sinon, contre l'oïdium il y a le poudrage au soufre, en curatif bien plus efficace que les produits de synthèses. :eusa_think
Sam 17 Juin 2017 12:14 #39
100 % d'accord, mais avec le label "production intégrée", le soufre en poudrage est considéré comme moyennement toxique sur les thyphlodromes, donc restreint au seul usage curatif sur oïdium. Autrement dit, je n'ai pas le droit de l'employer.

Je signalais cette association soufre-bicarbonate, car c'est rare d'avoir un produit bio aussi efficace qu'un produit chimique classique. (testé par Agroscope). Mais ce qui est nul avec ces nouveaux produits, c'est qu'il faut faire attention à 10'000 trucs (le chaud, les mélanges, etc.etc.)

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut