Accueil   Autres discussions   Le bistrot  

Résilience des exploitations

Ouvert par lgh, 29 mai 2017

Lun 29 Mai 2017 10:29
Bonjour,
Le bistrot à 10h je sais que c'est un peu tôt...
Voilà près de quatre ans que je travaille sur la "résilience" en tant qu'aptitude des exploitations à rester pérennes malgré les aléas climatiques et de la mondialisation. Des exploitations en redressement ont fait l'objet d'étude sur le sujet il y a quelques années déjà, mais finalement qui en a déjà entendu parlé?
Jeu 1 Juin 2017 10:26
Bonjour.
(mes excuses pour le s de étude ci-dessus)
Ce matin, 54 vues déjà et pas une réponse. Je suppose que la question est mal posée ou mal comprise.
Je reformule: la résilience c'est en quelque sorte ce qui permet de tenir le coup quand il y a un coup dur, casse mécanique, gros orage etc. Chacun développe dans ces cas des procédures d'urgence très codifiées ou des recettes à la va vite afin de revenir à la normale.
C'est donc un ensemble de réponses très importantes aux aléas subis en cours d'activité. Quelqu'un peut-il proposé une recette ou parler de son expérience? Pour avoir vu des photos après la tempête Xynthia, ou des accidents j'avoue ma curiosité...
Ven 2 Juin 2017 00:05
rebelle a écrit:
pour moi faut parler le bouseux :dingue sans cela .......
[urlhttps://www.youtube.com/watch?v=tEPxgKnOSWM][/url]
Quelqu'un peut-il proposé une recette le suicide collectif ??????.....voyeur ......vas :eusa_whistle


Attention au Koendelietzsche !
:mdr
Ven 2 Juin 2017 06:24
C est pas le sujet qui est inintéressant mais la période de travail n est pas propice :flower
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 2 Juin 2017 08:01
Le temps tu le prends si tu le veux..
Parler de résilience c'est un peu dure jusqu'à quand on peu nous tenir la tête sous l'eau.....
Tu comprendras que l'on ne soit pas très liasse sur le sujet
Ven 2 Juin 2017 09:51
pour cela la réponse est très simple
avoir un gros matelas a la banque.
Ven 2 Juin 2017 13:25
Resilience tu veux dire capacité a digérer le prix de vente le plus bas possible !
Là avec moi tu peux courir je ne donne plus aucune infos sur mes perf technique et economique.
Tu crois que les entreprises des secteurs concurentiel autre que agri se passe les infos sur leur coût de production. aucune infos sur le sujet, ils veulent la guerre ils l'auront un jour on reprendra la main car ils ont besoin de nous
  • J'aime
  • 1
Ven 2 Juin 2017 13:47
Bonjour,
Le sujet commence à prendre...
Merci pour les réponses. Pour la période, c'est vrai qu'en ce moment le temps qui reste pour discuter sur un forum n'est pas très important.
Pour ceux qui sont échaudés je me permets de dire que je n'y suis pour rien, de plus c'est plutôt ce qui marche que ce qui ne marche pas qui est intéressant. Les mauvais souvenirs peuvent donc rester au placard. Pour ceux qui préfèrent garder pour eux leurs solutions c'est compréhensible.
Pour ma part et pour avoir eu il n'y a pas très longtemps un accrochage en voiture, j'avoue avoir apprécié mon assurance. Ces assurances par exemple, est-ce qu'elles vous paraissent adaptées?
Afin de se prémunir contre les prix trop bas n'y a t-il pas des stratégies commerciales (circuits courts, amap, marchés à terme pour les gros)?
Ven 2 Juin 2017 13:58
Tu as déjà essayé de t'assurer après 5 accidents en un an (et même 2 mini rentre dedans c'est trop)?

Tu as déjà essayé de t'assurer en annonçant à l'avance que tu es absolument sûr de foutre le feu à ta maison dans les 6 mois?

Tu as déjà essayé de faire 3 jobs à la fois sans jamais prendre de vacances?

Tu as déjà essayer de vendre 1000 litres de lait tous les jours à tes voisins, en bouteille d'un litre bien propre?

Tu as peut être déjà joué au casino et gagné une fois, mais le casino lui est certain de remporter la mise si tu y vas tous les jours de ta vie.
Vini, Vidi, Pactoli
Dim 4 Juin 2017 07:17
Bonjour,
Si les assurances rechignent à assurer elle n'en ont finalement pas le droit même si...
Quand au problème des filières j'avoue que je n'en sais rien.
Pour l'aléatoire par contre nous sommes d'accord. Mes calculs montrent (sous réserve de confirmation) qu'en moyenne la production est maîtrisée à plus de 50% ce qui est une belle performance mais reste 45 à 48% qui ressemble plus à un coup de chance ou un coup de génie qu'à autre chose. La batterie d'outils à disposition ne parait pas ridicule pour endiguer ce défaut de maîtrise (aléas climatiques, prix et autres) marché à terme, assurance, intervention de l'état, appellation à forte valeur ajoutée... Mais par l'analyse moi je trouve des outils plus techniques comme la diversification ou la multiplication des spéculations sur la même année plus ou moins entrecroisées (précoce tardif contre saison etc). Je suis frappé par le manque de souplesse des systèmes hyperspécialisés par exemple et qui sont très nombreux et qui s'en sortent par la recapitalisation, systèmes qui ne sont viables que s'ils sont très gros. En dehors des gros qui aurons les reins assez solides pour faire de l'éthanol ou des surgelés Carrefour, est-ce que je rêve ou est-ce que le retour à un peu plus de polyvalence ne serait pas une solution?
Dim 4 Juin 2017 09:47
un jour à un controleur je lui ai parlé résilience... de la sienne pas de la mienne a savoir comment il faisait pour rester résilient avec son métier de merde à aller courir chez les gens qui travaillent pour les faire chier.

il m'a regardé avec ses yeux en forme de soucoupe et j'ai compris que sa résilience avait un rapport avec la connerie.Je me suis excusé de lui avoir dévoilé son principal trait de caractere qu'il ignorait jusque là.
Dim 4 Juin 2017 10:07
"""Mais par l'analyse moi je trouve des outils plus techniques comme la diversification ou la multiplication des spéculations sur la même année plus ou moins entrecroisées (précoce tardif contre saison etc)""

à contre courant et vice versa quoi...

mon frere a essayé en prenant le créneau de la vente de parapluies au sahel mais en changeant leur destination à savoir des ombrelles.Il s'est heurté à un probleme de taille. La femme ne pouvait pas à la fois faire de l'ombre à son époux et aller chercher de l'eau au puits . Même chose avec les caleçons à fleurs chez les inuits ou les bombes de peinture chez les pygmées payées en monnaie de singe

plus sérieusement ,les algorithmes en agriculture... :interr
Dim 4 Juin 2017 10:10
On dit qu'il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le meme panier.
Sauf d'accord avec la diversification mais quelle production va compenser l'autre,le lait,la viande,les céréales,les prix ne sont peuvent pas le permettre.
Exemple l'année dernière crise du lait,céréales prix et rendement en baisse et le tout couronné avec une sécheresse à partir de l'été pénalisant le rendement et la qualité des fourrages.
On peut toujours de nous demander d'etre résilient mais il y a des limites,dans la filière ,les gms et industrie agroalimentaire ils se posent moins la question,il sont assurés d'avoir une matière première bon marché..
Dim 4 Juin 2017 10:12
Si la résilience, terme à la mode s'il en est, est un moyen supplémentaire pour l'acceptation de courber le dos, passe ton chemin.

Résilience et management orange.


Image


Quand à la diversification et à la reprise de la commercialisation plus directe, elles se payent aussi par de la "résilience" face une masse de travail augmenter.
  • J'aime
  • 1
Dim 4 Juin 2017 10:50
L'agriculture en générale est résiliente,prix à la production qui n'a pas evolué depuis longtemps tout en finançant la modernisation,les charges en augmentation.
Dim 4 Juin 2017 11:51
La resiliance est la capacité a passer un cap, faire face a un aléa. ....
la diversification est une possibilité, dans la limite des compétences, et du facteur temps......
l'autonomie ou la contractualisation en sont d'autres pour llimiter les aléas a l'achat ou a la vente.
la securisation du système de production par le drainage, l'irrigation, la diversification de l'assolement
il n'y a de regle, seul compte l'adequation entre l'humain et l'outil.....
Dim 4 Juin 2017 12:13
mimi49 a écrit:
La resiliance est la capacité a passer un cap, faire face a un aléa. ....
la diversification est une possibilité, dans la limite des compétences, et du facteur temps......
l'autonomie ou la contractualisation en sont d'autres pour llimiter les aléas a l'achat ou a la vente.
la securisation du système de production par le drainage, l'irrigation, la diversification de l'assolement
il n'y a de regle, seul compte l'adequation entre l'humain et l'outil.....


ah bon c'est tout ? :dingue

je m'en vais tailler mes silex , moi.
Dim 4 Juin 2017 12:15
mimi49 a écrit:
La resiliance est la capacité a passer un cap, faire face a un aléa. ....
la diversification est une possibilité, dans la limite des compétences, et du facteur temps......
l'autonomie ou la contractualisation en sont d'autres pour llimiter les aléas a l'achat ou a la vente.
la securisation du système de production par le drainage, l'irrigation, la diversification de l'assolement
il n'y a de regle, seul compte l'adequation entre l'humain et l'outil.....

contractualisation :colere :colere :dingue
Partager cette discussion
Accueil   Autres discussions   Le bistrot  
Revenir en haut