Au sujet de la drosophile suzukii et les vignobles français.

Ouvert par trouspinette, 24 avril 2017

Mer 13 Sep 2017 22:40 #21
Cuve fermée > cuve ouverte avec couvercle > cuve ouverte.

J'ai même mis la bonde aseptique sans liquide sur une cuve fermée ! L'acétate d'éthyl (vernis à ongle) se forme en haut de la cuve et surtout sur les cuves ouvertes. Il s'additionne aux autres odeurs de piqûre... Au bout d'un moment ça fait trop et le dégustateur dit stop... Il faut penser à la phase préfermentaire où il y a bcp d'oxygène en cuve ouverte et à une éventuelle phase post-fermentaire (fortement deconseillée). En pleine fermentation je suis d'accord que c'est bien protégé par le nb de levures et le CO2. Mais au début le mix de bactéries acétiques et levures apiculées peut te faire une montée d'acétate d'éthyl. J'ai remarqué qu'une vinification en cuve fermée, pressurage à 10 ou 1010 (25 g/l) évite cela et le nb de levures évite un peu une montée d'ac. volatile due à l'aération du pressurage.

On se débarrasse des levures apiculées mais il reste tjs des bactéries acétiques et il faut toujours avoir le moins d'air possible sur ces lots.

Je n'ai pas d'expérience en thermovinification sur ce genre de lots à problèmes. Peut-être que quelqu'un sur le forum a essayé ?

Ce que je peux dire c'est qu'entre la perception de piqûre et le mix acide acétique et acétate d'éthyl, voire aldéhyde et la richesse du vin et arômes... Le palais ne se contente pas du simple 0.5 g/l d'ac. acétique au max... On a vu en Suisse que certains vin à 0.9 g/l d'ac. acétique ne sentent pas la piqûre ! Certainement parce que l'acétate d'ethyl est faible... Mais personne ne le mesure ici... Bref pas de macération préfermentaire !!!! Levurage à 20 g/hl et cuve fermée ! Et ensuite SO2 jusqu'à 60 mg/l qu'on laisse tomber dès que c'est filtré et au froid. Courage :pouce
Mer 13 Sep 2017 22:48 #22
SO2 après FML évidemment et par filtration j'entends une préfiltration après un mini collage.

Tout ce qui éclairci le vin diminue le nb de germes. Donc une albumine, une préfiltration etc diminue d'au moins 1000x les bact. acétiques.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut