pourquoi je suis en marche

Ouvert par David Gaudin, 21 avril 2017

Ven 21 Avr 2017 21:31 #1
ce dimanche je vais voter Emmanuel Macron.

il y a une multitude raison et je vais pas détailler LE programme, vu que tout un chacun peut le trouver et le lire.

une des raison majeures est là: " nani gigantum humeris insidentes"
des nains sur des épaules de géant pour voir plus loin....

je vous laisse chercher la signification de cette phrase.

cela fait bien 29 ans que j'ai le droit de votes, et pour la 1ere fois de ma vie je vais voter pour et pas contre.

pour la 1ere fois de ma vie je me suis engagé personnellement dans un mouvement politique pour participer à cette élection.

Emmanuel Macron m'a convaincu

je croyais qu'un président qui arrive au pouvoir doit avoir tout prévu, tout calibré, tout pensé.
et bien non, car ce n'est pas son rôle.

nous avons besoin d'objectifs et de règles de conduites. les moyens ont les trouvera au fur et à mesure, et on prendra les mailleurs, quels que soient leurs couleurs politiques, leurs origines.

l'important c'est que ça marche.
l'important c'est que nous puissions vivre dignement de notre métier,
l'important c'est que quand j'ai fait mon embolie pulmonaire, si j'avais eut droit au chômage et à une formation, et bien j'aurais pu rebondir dans une nouvelle vie, et je ne serais pas là à galérer tous les jours pour savoir comment je vais faire pour payer les factures,...

ce projet que je soutiens du mieux que je peu, c'est le fruit du travail de multiples comités locaux à travers tout le territoire, et pas d'un petit groupe d'expert dans leur tour d'ivoire.
il ne part pas d'en haut pour être imposer à tous.
il part de nous, et il est pour nous.

je suis un peu exalté, désolé.

je vous met la copie ci-après de la tribune d'un collègue éleveur, qui est lui aussi en marche.
il n'est pas sur le forum, car il ne le connaissait pas, et il n'est pas trop la-dedans


https://medium.com/@agriculteursenmarche

Avec mon épouse, nous nous sommes installés sur une petite exploitation en Bretagne. Nous avons 200 chèvres et cultivons 45 ha. Nous y produisons du lait que nous transformons en fromage pour moitié. Nous vendons l’autre moitié de notre lait à une laiterie. Nous sommes donc mi en circuits courts, mi en circuits longs…Nos terres sont conduites en agriculture biologique, notre élevage et notre fromagerie sont en conventionnel : Notre exploitation n’est ni vraiment en bio, ni vraiment en conventionnel, ou en bio et en conventionnel…L’histoire de ces choix résultent de notre parcours. Pourtant, pour ceux qui défendent des dogmes, nous sommes des opportunistes, nous sommes d’accord avec tout le monde, nous mangeons à tous les râteliers… Nous, nous trouvons pragmatiques, nous choisissons ce qui nous semble bons et réalistes pour nos deux enfants étudiants, pour notre salariée à temps plein et bientôt pour une seconde personne à temps partiel.
Depuis tout petit, je voulais être agriculteur. Je suis rentré au lycée agricole, ai passé un bac agricole, puis un BTS. Plus j’avançais dans les études, plus je me disais que m’installer était impossible. Je n’avais pas d’exploitation familiale à reprendre. Aujourd’hui, entre le cheptel, le matériel, le foncier, les bâtiments ce sont des centaines de milliers d’euros à investir. A l’époque, s’installer, c’était reprendre derrière ses parents. Aujourd’hui, un tiers des installations se font hors cadre familial et par des jeunes (et moins jeunes) non issus du milieu agricole. Les financements doivent donc évoluer. C’est pourquoi Emmanuel Macron propose un prêt d’honneur de 50 000 euros sans garantie et avec un différé de 2 ans. Il propose aussi de recourir à de nouveaux financements comme le crédit-bail immobilier, la location-vente, le prêt viager le crowdfunding.
Finalement après 7 ans de salariat et quelques économies en poche, nous nous sommes lancés. Nous partions d’une feuille blanche. Gamin, je rêvais d’une grande exploitation, je me voyais au volant de mon tracteur à cultiver mes champs, conduire un beau troupeau et me consacrer uniquement à produire. Mais les évolutions successives des PAC, de l’Europe en général, de sa libéralisation et sa dérégulation entrainant volatilité des prix, excédants, spéculations sur les produits agricoles, nous ont fait opter pour une toute autre agriculture, celle des circuits courts. Mais je rêve toujours d’une Europe plus protectrice, plus régulatrice. Elle est la mieux placée pour redonner de la valeur aux produits agricoles. Je la souhaite moins normative. Je veux aussi plus de convergence fiscale et sociale, de convergence des normes aussi pour en finir avec la concurrence parfois déloyale entre les pays partenaires. Je ne peux me résoudre à une France hors de l’Europe. En France, nous exportons entre 40 et 60 % de notre production agricole générant 7 milliards d’euros d’excédent commerciale et créant des centaines de milliers d’emplois. Une sortie de l’Europe serait un cataclysme.
La mondialisation des échanges n’explique pas tous les problèmes de prix des produits agricoles. Notre laiterie qui était déjà issue d’une fusion de 4 laiteries, vient de fusionner à nouveau avec un autre grand groupe français. A écouter les dirigeants, c’est le seul moyen d’exister face aux géants de la distribution. Mais dans cette guerre des géants, les producteurs n’ont pas grand-chose à dire. Aussi, se mettre à nouveau autour d’une table, en incluant les consommateurs, pour rediscuter des répartitions des marges, est la condition pour redonner du prix aux productions agricoles. Emmanuel Macron appelle cela le Grenelle de l’alimentation. Si aucun accord n’est trouvé, son gouvernement imposera la remise à plat des règles de la LME de 2008.
Etre agriculteur, c’est aussi être chef d’entreprise. C’est investir pour se développer, pour produire mieux, pour produire moins cher, pour embaucher. En 2016, nous avons bénéficié comme des milliers d’agriculteurs du PCAE (Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles). Nous avons, grâce à ce plan modernisé nos installations devenues obsolètes, inconfortables pour nous, nos salariés et nos animaux et avons aussi agrandi notre fromagerie. Un investissement d’environ 300 000 euros. Sans ce PCAE, nous n’aurions sans doute pas franchi le pas. Ce que propose Emmanuel Macron est inédit, c’est un plan d’investissement de 5 milliards d’euros soit 4 fois plus que le PCAE ! Une aubaine pour ceux qui travaillent dans des porcheries, des poulaillers, des salles de traite de plus de 20 ans d’âge mais qui n’ont plus la capacité d’investir dans des bâtiments plus performants, plus économes en énergie, plus confortables pour les animaux comme pour ceux qui y travaillent.
Enfin, comme pour toute entreprise, Emmanuel Macron propose de diminuer les charges salariales de 1800 euros pour nos salariés au SMIC. Un coup de pouce qui nous permettra de pérenniser et de créer, pour certains d’entre nous, de nouveaux emplois, car ce n’est pas le travail qui manque.
Aussi, pour toutes ces raisons, je crois sincèrement que Emmanuel Macron est le candidat des agriculteurs, des entrepreneurs, de tous ceux qui veulent se battre pour exister, se développer, rayonner.
Emmanuel Dousselin
Eleveur dans le Morbihan et Agriculteur En Marche !
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 21 Avr 2017 21:44 #2
Tu me fais peur. Tu vas être terriblement déçu. Non pas que MACRON soit plus mauvais que les autres mais plutôt que lorsqu'il sera élu, le rêve va s evanouir.... Et puis il ira chercher sa feuille de route à Bruxelles et ce sera blanc bonnet et bonnet blanc
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Ven 21 Avr 2017 21:51 #3
super un plan de compétitivité des exploitations agricoles :faim
c est pas spécialement de prets que j ai besoin mais d un prix rémunérateur, et qu est ce qu il dit macron sur le sujet ??????
Ven 21 Avr 2017 21:59 #4
il dis création d'op faciliter pour défendre les agris contre les intermédiaires divers et avariés,
baisse des charges sociales, baisse de l'is, simplification des normes,
activation de la clause de sauvegarde
il dis grenelle de l'alimentation pour définir les obligations des acteurs de la filière avec condition sine qua non que les paysans doivent vivre de leur travail et pas des aides
il dis code du travail adapté à chaque filièrer en fonction de ses besoins spécifiques
il dis séparation de l'acte de vente des phytos et autres intrans de l'activité de conseil
il dis 5 milliards pour investir dans la recherche, dans des batiments modernes, des outils modernes,...
il dis droit au chomage et à une formation pour les agris qui ne peuvent plus continuer à exploiter,

lis le programme
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 21 Avr 2017 22:12 #5
il dit:
"blanc" et en même temps "noir"
le "et en même temps" est une citation que l'on retrouve constamment dans ses propos entre deux assertions inverses....
chacun y retrouve son besoin.....
bonjour le reveil....de quelle couleur dans l'exemple ci-dessus ?
Ven 21 Avr 2017 22:14 #6
"il dis 5 milliards pour investir dans la recherche, dans des batiments modernes, des outils modernes,...
il dis droit au chomage et à une formation pour les agris qui ne peuvent plus continuer à exploiter,
"

C'est justement ça qui ne me rassure pas ...encore des subventions pour industrialiser l'agriculture et dégager les petits , c'est un programme déjà demandé par .......
Ven 21 Avr 2017 22:20 #7
xavier courboin a écrit:
il dit:
"blanc" et en même temps "noir"
le "et en même temps" est une citation que l'on retrouve constamment dans ses propos entre deux assertions inverses....
chacun y retrouve son besoin.....
bonjour le reveil....de quelle couleur dans l'exemple ci-dessus ?


si les choses étaient aussi simple que du blanc et du noir ça se saurait.
ils existent des multitudes de nuances, et c'est à quoi sert l'expression en même temps.

de plus si je vais encore plus loin dans mon raisonnement c'est une des bases de la physique quantique, mais là on déborde un petit peu du sujet
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 21 Avr 2017 22:23 #8
2ddg a écrit:
"il dis 5 milliards pour investir dans la recherche, dans des batiments modernes, des outils modernes,...
il dis droit au chomage et à une formation pour les agris qui ne peuvent plus continuer à exploiter,
"

C'est justement ça qui ne me rassure pas ...encore des subventions pour industrialiser l'agriculture et dégager les petits , c'est un programme déjà demandé par .......


les 5 milliards ne sont pas des subventions.
c'est de l'argent investi, nuance.

de plus, comme je disais la base est de mettre en place une rémunération réelle du travail que nous fournissons, et pas un complément pour finir les fins de mois.

bon désolé, mais je vais me coucher, et demain je n'aurais plus le droit d'intervenir sur les réseaux sociaux pour répondre.
on peut en parler en MP si nécessaire, mais pas plus, code électoral oblige
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 21 Avr 2017 22:26 #9
il a oublié de proposer des postes d'assistants parlementaires a tous les paysans :boude :tirelang
Ven 21 Avr 2017 22:51 #10
@David,
Tu as des convictions et c'est extrêmement respectable. ;)
Je vois 2 points positifs à Macron
il est jeune et ça nous changerait d'une certaine classe d'âge :roll:
il est hors partis et donc il n'aura pas une aile droitière à flatter ni une extrême gauche rebelle
Et un très gros point négatif
Est il le candidat du Medef et des banques? :?

Mais bon, tout ça n'est pas pire que les différents syndicats agricoles :eusa_whistle :hihi
Ben oui, eux aussi nous ont promis la félicité,
On n'en a même vu se créer de toute pièce, en mode "hors système" et se saborder :icon_frown

Tu n'auras plu qu'à te présenter en juin...et la boucle est bouclée :sill

En tout cas, si tu gagnes ton pari, faudra que tu rinces tout le forum :sill ;)
Ven 21 Avr 2017 23:17 #11
Je me méfie beaucoup des programmes car il sont très rarement mis en pratique....
On en verra plus clair sur le futur président dimanche soir, car les sondages peuvent se planter copieusement...
En tout cas le prochain président va devoir se mettre au boulot comme il faut car y'a du pain sur la planche !!!!!!! :itsnot
Ven 21 Avr 2017 23:22 #12
David Gaudin a écrit:
xavier courboin a écrit:
il dit:
"blanc" et en même temps "noir"
le "et en même temps" est une citation que l'on retrouve constamment dans ses propos entre deux assertions inverses....
chacun y retrouve son besoin.....
bonjour le reveil....de quelle couleur dans l'exemple ci-dessus ?


si les choses étaient aussi simple que du blanc et du noir ça se saurait.
ils existent des multitudes de nuances, et c'est à quoi sert l'expression en même temps.

de plus si je vais encore plus loin dans mon raisonnement c'est une des bases de la physique quantique, mais là on déborde un petit peu du sujet

donc tu as bien senti ce que je voulais dire simplement......tout comme l'aspect "épuisette à tous coups" que cela comporte
.....et ce que ça laisse supposer quand à la profondeur de l'analyse ou la pertinence éclairée des décisions à venir
Lun 24 Avr 2017 13:14 #13
david , tu n'as pas fini de marcher , j'espere que tu as de bonnes chaussures ;)
Lun 24 Avr 2017 13:22 #14
Jusqu'à demain, on a enlevé les chaussures :mdr
Mais demain soir on recommence, le var est une zone sinistré question extrême.
Heureusement on constate ici que dans les mairies fn, leur électorat est en baisse.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Lun 24 Avr 2017 13:58 #15
prépare toi a marcher jusqu'au 18 juin , prévois de bonnes semelles et fais tirer des notes de frais ;) :D
Lun 24 Avr 2017 20:08 #16
Grand diseux ----petit faiseux
Lun 24 Avr 2017 20:11 #17
Pour les op on a vu ce que ça a donné en lait ,de l'enfumage pour faire croire que ces op vont pouvoir négocier face à quelques industriels et distributeurs.
C'est aussi mr Macron qui a fait le rapport pour mr Fillon qui a servi pour le projet de loi sur la lme qui donne les pleins pouvoirs au gms.
Lun 24 Avr 2017 20:25 #18
Image
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Lun 24 Avr 2017 20:55 #19
Salut david ;)

J'ai du mal à me remettre de ces élections :eusa_doh .... un ras le bol ... mais alors !!! :eusa_snooty .. un dégout même !
Enfin ... c'est la vie !

Je respecte bien sûr tes opinions politiques , et ton choix pour Macron .
Mais ... j'ai un soucis avec son parcours ...
Sincèrement pour moi , il n'est qu'une continuité du "Hollandisme" ... un adepte du consensus mou , de la synthèse trouble , façon Hollande .
Certes , le score du PS "canal officiel" m'a réjoui ... mais un court instant ... le temps de me dire qu'Hollande le machiavélique , grâce à Macron , n'était pas , politiquement , mort !

Qu'attendre de lui ? .... des mesurettes insignifiantes ... aucune réforme profonde de ce pays ... une gestion à la petite semaine . Et on continue dans la même direction ? ... le mur ?? :eusa_think

Sincèrement , peut être que je suis le seul , mais moi je ne comprends plus ce pays ... ni même ses agriculteurs .
Tout le monde soit disant en a plein la cagassière de cette pression fiscale ....
Tout le monde en a assez de ces normes , de cette administration , qui nous étouffent ...
Tout le monde aspire à une gestion saine des dépenses de l'état ( de l'argent de la minorité de contribuables ) ...
Tout le monde en a marre de cette Union Européenne ,des technocrates , de l'Euro qui a profité à tout le monde sauf à nous ....

Bé non ! On change rien ... on continue ... dans le désastre économique et sociétal .

Tu le vois ce drapeau , au dessus de mon pseudo ... et bien , c'est mon "unique" identité désormais ... la France , je ne l'aime plus .
Je vais pas passer ma vie à me faire défoncer par le Fisc français ... à 42 ans , je suis de plus en plus convaincu que ma vie , mon bonheur n'est plus dans cette France . Un pays triste de râleur qui veulent tout changer ... chez le voisin .

Je dois être le seul , une fois de plus ... mais moi , tous les gens que je croise , tous les amis , me disent la même chose
: " Dans ce pays , le plus con , c'est celui qui travaille" ... c'est ce que je me dis tous les jours , quand je passe devant le café et que ça branle sec ... quand je passe devant le boulodrome et que ça branle peinard ... quand je vois que ça promène de longue , que l'autoroute est pleine ( direction l'Espagne ) au moindre pont , ou dés le vendredi midi .
Et moi , je lève la tête ... je vais corver ... je rentre , je fais ces papiers de merde et je signe les chèques .

Demander qu'on arrête de gaspiller l'argent du contribuable dans n'importe , c'est trop demander !!!
Y a déficit !! ... Cocagne ( comme on dit chez moi ) , y a qu'à augmenter les impôts .... et mes couilles sur ton nez :itsnot

Bref ! Allez ! Moi aussi , j'ai envie de ne plus rien branler désormais et que tout me soit gratuit .... et que des cons qui travaillent , paient à ma place ... tout en étant d'une ingratitude absolu !!!

La fiscalité française ... la pire au monde ... mais t'inquiète on continue ... dés fois qu'il reste une pièce dans le slip :itsnot
Ce qu'il te reste , pour ces braves français , c'est déjà de trop !!! :malade

A croire que ce que les gens possèdent ... non , non , ce n'est pas dû au travail ... ils l'ont braqué à quelqu'un !! :blase

Y a trop de choses qui ne vont plus !

Ici , les gens parlent trés facilement d'une guerre civile qu'ils imaginent inévitable ... bé , continuons comme ça , à ce que tout le monde se déteste cordialement .

Le jour ou je quitte ce triste pays , j'en serai le plus heureux !

Et que j'aimerai sortir mes enfants du triste avenir qui se prépare dans ce pays . Il faut être aveugle pour voir qu'on va droit dans le mur ... économique , sociétal et moral !
Lun 24 Avr 2017 21:18 #20
L'Insoumis:

1. Grâce à tes impôts des fonctionnaires peuvent se payer du pinard à chaque repas, et les fonctionnaires vegans peuvent mettre une bouteille d'huile d'olive dans leur salade du petit dej'

2. Tu veux quitter la France, mais pour aller où? La France a bien des défauts, mais c'est le pays le plus doux, le plus harmonieux, celui qui permet le plus à ses habitants de râler comme des poux, surtout ceux qui ma foi n'ont pas plus de soucis que ça qui les préoccupent.

3. Pour mettre un suppositoire curatif aux libéraux, grands capitalistes, banquiers et intellectuels élitistes, il faut montrer patte blanche, Macron pourrait bien en rendre quelques uns moins gourmands, s'il le veut...

Demain ne sera pas révolution, mais si déjà on se lève avec un brin d'optimisme ce ne sera pas si mal, on en manque trop.
Vini, Vidi, Pactoli

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut