Le bio c'est bien mais pas pour tous

Ouvert par - M -, 26 mars 2017

Lun 27 Mar 2017 08:58 #1
S"il n'y a que des cailloux je ne vois donc qu'un sol qui est à comparer à l'agriculture hors sol ...
Le système peut fonctionner puisqu'il fonctionne dan les serres ..;mais ayant été dans un Lycée où il y avait ce système contrôlé par ordinateur ...Gestion des retours puis recyclage ...
Qu(en est il en système ouvert ..;quid de la pollution ?
A mon avis pour l'améliorer c'est bien en remontant un tant soit peu le taux d'humus ...t dans ce cas l'agriculture biologique est mieux placée avec les engrais organiques ..
Il reste le problème commun de la régularité de la disponibilité de l'eau ...si pas d'argile ? ce n'est pas non plus l'agriculture de synthèse qui résoudra ce problème ...;

reste à planter des plantes grasses..; :flower : éventuellement de la vigne..; :clinoeil
Lun 27 Mar 2017 10:08 #2
Pour une fois je vais aller dans ton sens M mais pas dans le cas que tu décris.

Je voulais planter des amendiers par chez moi, et bien sur les faire en bio.
Et bien c'est impossible. On a dans le sud une petite bestiole contre laquelle aucun traitement bio ne fonctionne,et qui du coup m'empecherai de produire.
Bon c'est un cas particulier l'impasse technique.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Mar 28 Mar 2017 02:35 #3
Si t'achètes tes derniers quintaux, avec l'objectif de produire encore plus l'année prochaine et quand coûte la météo de l'année que tu voudrais maitriser ?!!
Mar 28 Mar 2017 02:44 #4
- M - a écrit:
Je vais tout de suite vous stopper.

Je fais pas de bio et j'en ferai JAMAIS.

Dans ce terrain, que j'irrigue, je sors 120qx de maïs (grain) en moyenne sur 10ans avec des pointes à 130qx. et 70qx de blé avec le record à 105qx...
En bio, un voisin juste à coté en blé il fait au maximum 35qx dans ce terrain et c'est les bonnes années... généralement c'est plutôt 15qx. (ok il n'arrose pas)

Si demain on m'impose du bio ou même un truc s'en rapprochant je met la clef sous porte et je me tire loin d'ici.

L'homme, ses découvertes/inventions ne sont pas bio ?
:byec

Pas étonnant que Trouspinette ne Troll pas, blasé.
Mar 28 Mar 2017 02:55 #5
Les différentes qualité d'eau d'irrigation ?.. pluie d'orage, salinisation, eau structurée ?
Mar 28 Mar 2017 03:05 #6
- M - a écrit:
Arrêtez de nous emm***** avec le bio pour tous et toutes les obligation/interdiction qui s'y rapportent.

Le bio n'est pas applicable partout tout comme les méthodes Bourguignon.

cailloux.jpg


Je défie quiconque de cultiver en bio la dedans.


Tu le cèdes a combien le bail ?

Loyer non révisable demandé ?
Mar 28 Mar 2017 08:08 #7
La bio n'a pas le même objectif que le tien ;"faire cracher des euros coûte que coûte ..;"
C'est pour nous avoir un revenu sans nuire à l"environnement et à la santé des citoyens ..;que ce soit producteurs ou consommateurs ...
que vaut ton blé ...?n'est il pas un problème avec son taux protéïque qui fait de plus en plus de citoyens au colon irrité?
Qu'en est il de la pollution généralisées des cours d'eau ....qui impacte toutes les sources et même les huitres dans l'océan...?
Qu'en est il des résidus de pesticides ...dans les aliments ?
Que devient l'azote chimique 'Par rapport au réchauffement climatique?..;après avoir nécessité des tonnes de pétrole ?
Quel est l'apport protéïque nécessaire pour complémenter ton maïs ...Soja OGM Argentin ? et méfaits qu'il a généré ?
Alors la bio tient compte de tout cela et essaie de respecter le consommateur en lui livrant des produits qui n'ont pas générés tout ces faits...
Tes produits sont aussi à l'image des fermes aux milles vaches ...quid des nombreux paysans qui vont se retrouver au chômage ?
Mar 28 Mar 2017 13:32 #8
Ananlogique a écrit:
- M - a écrit:
Je vais tout de suite vous stopper.

Je fais pas de bio et j'en ferai JAMAIS.

Dans ce terrain, que j'irrigue, je sors 120qx de maïs (grain) en moyenne sur 10ans avec des pointes à 130qx. et 70qx de blé avec le record à 105qx...
En bio, un voisin juste à coté en blé il fait au maximum 35qx dans ce terrain et c'est les bonnes années... généralement c'est plutôt 15qx. (ok il n'arrose pas)

Si demain on m'impose du bio ou même un truc s'en rapprochant je met la clef sous porte et je me tire loin d'ici.

L'homme, ses découvertes/inventions ne sont pas bio ?
:byec
>>>Pour vous aider à réfléchir: la traduction de "bio" en grec ancien est "vie".

Pas étonnant que Trouspinette ne Troll pas, blasé.
>>>Afin de bien/mieux vous connaitre, je vous invite à chercher la définition du "troll".
Autrement et à vous lire, avez vous un problème personnel avec trouspinette ?


Le choix d'être un agriculteur "bio" relève de la liberté de chacun de suivre un intinéraire professionnel qui lui convient pour X raisons.Idem pour l'agriculteur ayant choisi l'agri Conv pour X raisons.Bref, le choix de l'itinéraire d'un agriculteur doit être accepté et respécté par tous.
Par contre, l'itinéraire "bio" ne doit pas être une tendance/mouvance uniquement idéologique plus ou moins politisée qui se doit d'être impérativement imposé par n'importe quel moyen à tous les agriculteurs français.
Mar 28 Mar 2017 14:16 #9
trouspinette a écrit:

Le choix d'être un agriculteur "bio" relève de la liberté de chacun de suivre un intinéraire professionnel qui lui convient pour X raisons.Idem pour l'agriculteur ayant choisi l'agri Conv pour X raisons.Bref, le choix de l'itinéraire d'un agriculteur doit être accepté et respécté par tous.
Par contre, l'itinéraire "bio" ne doit pas être une tendance/mouvance uniquement idéologique plus ou moins politisée qui se doit d'être impérativement imposé par n'importe quel moyen à tous les agriculteurs français.

une fois n'est pas coutume , mais je plussoie ces propos , vouloir imposer le bio est une ineptie ,tout comme passer au bio uniquement en pensant prix de vente :eusa_wall , le bio est un concept qui implique bien plus que la seule pensée prix de vente ,sa réussite passe une réflexion bien plus globale ( changement des productions , des modes de productions , etc ) :idea:

pour répondre a M , il n'est pas impossible de faire une production bio rentable sur ses terres a cailloux , mais peut être pas du blé ou du maïs, une rotation incluant une légumineuse ( luzerne , pois, ou , pourquoi pas , haricots secs ,pois chiches etc ) peut être envisageable :idea:
Mar 28 Mar 2017 14:19 #10
pois avec des cailloux, oups !
et historiquement assolement c'est toujours à but de céréales aliment de fondamental
Mar 28 Mar 2017 14:27 #11
le bio en grande culture vit grace au conventionnel les compostes viennent pratiquement uniquement des poulaillers et des porcheries industrielles. si ont supprime ces elevages le bio ne pourra dans la majorité des cas nourrir ces terres
donc pas de nourriture pas de production
Mar 28 Mar 2017 14:36 #12
xavier courboin a écrit:
pois avec des cailloux, oups !
et historiquement assolement c'est toujours à but de céréales aliment de fondamental

faut pas se focaliser sur des détails ;) , les fabricants de coupe de moissonneuses n'attendent que ça pour sortir un modèle spécialisé :gene
Mar 28 Mar 2017 14:39 #13
gaby a écrit:
le bio en grande culture vit grace au conventionnel les compostes viennent pratiquement uniquement des poulaillers et des porcheries industrielles. si ont supprime ces elevages le bio ne pourra dans la majorité des cas nourrir ces terres
donc pas de nourriture pas de production

on peut retourner le problème , les élevages bio ne vivent que des producteurs de grandes cultures bio :idea:
Mar 28 Mar 2017 15:34 #14
gaby a écrit:
le bio en grande culture vit grace au conventionnel les compostes viennent pratiquement uniquement des poulaillers et des porcheries industrielles. si ont supprime ces elevages le bio ne pourra dans la majorité des cas nourrir ces terres
donc pas de nourriture pas de production

Les conventionnels en Chimie de synthèse serait foutus sans pêtrole.... :cache
Les éleveurs sans soja OGM etc etc
Donc plus de Pétrole en cas de crise plus de production ... :eusa_hand plus de nourriture :dubitatif ..;constat une agriculture non durable ..compte tenu de la future disparition du pétrole ..;
En bio de plus en plus nous cultivons des mélanges légumineuses /céréales ..;cette azote n'a pas nécessité de l'énergie pour la produire nuit moins à l'environnement ..;et nous coûte peu ..;juste un complément à faire ..;
suivant l'IFOP 82 % des français seraient favorable pour une réorientation des aides vers la bio afin d'atteindre l'objectif de 20 % de production bio en 2020 ...cela hangerait des plans écophyto qui ont toujours un résultat inverse de ce qu'attendaient les gouvernements successifs ..;
Mar 28 Mar 2017 21:49 #15
@padel les engrais organiques certifiés bio sont majoritairement issus des élevages les plus industriels qui soit, l'inverse en certification n'est pas forcément vrai, c'est le propo de gaby.

@PR un bémol sur le soit disant volontariat politique, les primes à la conversation de 2015 toujours pas touchés il me semble, et sans cesse réviser à la baisse non ?

@M à tu seulement envisager de remettre en question tes pratiques ?
Comme par exemple le retour d'un élevage, pour allonger tes rotations sur petite terre.
Et puis autour de moi c'est pas les bio qui sont à cour de moyens et d'aides spécifiques pour investir.
Mer 29 Mar 2017 08:18 #16
@M on en est tous là, quelques soit nos systèmes et notre propension à se remettre en question : la certitude que l'Europe et la France laisse tomber son agriculture et l'incertitude pour notre avenir presque immédiat.
Il y en a qui plante des noyers, d'autres qui sont dans la fuite en avant, d'autres qui partent sous d'autres cieux, moi comme je l'avais dit ici il y a déjà pas mal de temps, je garde un pied dans la porte issus de secours.
Mer 29 Mar 2017 08:26 #17
Puisque tu parles des prix ...et des prix .. :dingue ;c'est bien une fois de plus la bio; où les prix n'ont pas été réduits à peau de chagrin ...je ne suis pas spécialisé céréale ...juste pour les rotations avec les melons, elles sont une nécessité ...
on va comparer grosso modo les marges avec les tiennes( M) qui sont basées sur le résultat quantité
Quand je fais le mélange Blé/fèverole .>>>>35qx /ha
vendu en direct après séparation : blé avec brisure de fèves >>450 euros/T ; Féveroles>>550 euros/T
Achat de semences >>0 achats d'intrants >>0
Pas de passage de herse étrille ...la fèverole et le blé étouffe tout ...0 pour le désherbage
Résultat marge brute ...:plus de 1700 euros /ha le tout vendu à des éleveurs bio ou pour semence /fèverole
je n'ai pas de cailloux mais quelques parcelles de terre blanc avec marne
Il me tarde de voir tes résultats ... :read
Rotation pour plus de précision : melons avec fumier bio et engrais organique 2.5T/ha > tournesol oléique aucune fumure ;aucun traitement..>luzerne 4 ans aucune fumure 1 ière et dernière coupe broyées..>.blé fèverole sans engrais sans traitements ..;puis rebelotte...
(NB suivant les parcelles la luzerne est remplacée par lin /blé /fèverole /courges ...)
quant aux aides je te rejoins aucune aide pour personne juste pour ceux qui changent de système afin de palier au manque de trésorerie pendant la transition ..;
je te rejoins /importations ..:
le tout dans un conteste national accompagné d'une réduction puis interdiction d'importation de toutes denrées et produits qui peuvent être produits en France ..;
après personne n'est imposé à changer d'agriculture ...depuis longtemps je dis (il faudrait remonter au début de mes premiers posts il y a peut être plus de dix ans ...je disais de gré ou de force l'avenir fera que :
soit les MA de synthèse seront supprimées étant donné leur impact Santé ou environnemental
Soit en toute conscience l'agriculteur passera en bio ...
alors de gré ou de force l'agriculteur est peut être indirectement un pion ...à lui de savoir être en avance sur son temps .... :flower
Jeu 30 Mar 2017 08:14 #18
des prix des prix ...c'est bien vous qui parlez comme cela ...or je ne me plains pas de mes prix ils me permettent de vivre et d'investir et de partir en vacance ...
par contre vous mettez en cause la bio comme solution ...c'est bien dans l'autre agriculture que l'on peut faire des constats :suicides disparition de millions de fermes ..;un environnement massacré 'plus aucune sources individuelles où l'eau est buvable comme dans le temps ..;) plus de Fario de cabots de gougons d'ablettes ..;pour se faire des fritures ..;etc etc ..;une catastrophe
si on compare plus d'une ferme à l'autre nous sommes 3 actifs +2 saisonniers pendant l'été ...les fermes d'à coté le chef d'exploitation va travailler à l'extérieur ..;
c'est bien le résultat ...votre résultat du à l'intensification ..;votre volonté d'exporter ...d'ouvrir par logique les frontières ..;etc etc votre résultat depuis 40 ans ..;avec la bio on n'en serait pas à ce stade ...!
vous n'osez même pas la transparence de vos prix ou marge s... :chut
Jeu 30 Mar 2017 19:06 #20
- M - a écrit:

. Et ce n'est pas le bio qui fermera les frontières, je dirai même que ce serait plutôt le contraire puisque ça entrainerait une pénurie qui obligerait à importer encore plus qu'aujourd'hui! Regardez avant 39/45 l'agriculture qui n'était pas "intensive" comme vous dites La France était un peu courte niveau bouffe... et on était pas 70 millions...
si les frontières étaient fermées explique moi pourquoi il y aurait obligation d'importer ? c'est un non sens ..au lieu d'exporter on consommerait nos production ..;alors qu'en ce moment oui nous importons des produits bio parce que l'agriculture française n'est pas capable de fournir ../étant donné la négation historique de l'agriculture bio ..; :itsnot

Chez moi nous sommes 5 actifs permanents et on est pas de trop.
pour quelle surface ? dans mon cas 43 ha
Chez moi on boit l'eau d'irrigation...
Tu serais pas comme le représentant du round up qui disait qu'il pouvait être bu ...lol
L'environnement massacré, il se trouve dans et autour des concentrations urbaines principalement. Les campagne polluées (vraiment) que j'ai vu sont dans les pays de l'Est, notamment avec du lisier de porc... explique moi l'impossibilité de boire à nos sources ..et la disparition des poissons dans les rivières en amont des villages où il n'y a que de l'agriculture ..;
Vous voulez des chiffres... En maïs( ma culture principale) j'ai une marge brute en 2016 (pas la meilleure hein) à 2000€.Alors pourquoi tu te plains ?
"millions de fermes" t'es pas de Marseille toi ? :mdr
Entre 1970 et maintenant c'est même plus d'un million ...renseigne toi ..;
La PAC a fait disparaître 400 000 exploitations depuis 1992.Ce n'est pas du à la bio ...

La France est le 7eme pays européen en utilisation de phyto/ha et vous me dites que l'environnement est massacré mais alors mieux vaux pas imaginer ce que ça doit être dans les 6 premiers!!! le problème c'est qu'il y a de grande disparité d'utilisation suivant les systèmes culturaux et le type de culture il faudrait affiné les chiffres ..;

Les agriculteurs dans leur très grande majorité travaillent bien il faut vraiment arrêter le dénigrement permanent..;c'est toi qui le dit ...presque chaque année il faut que je fasse fonctionner l'assurance pour dégât à cause des pollutions qui par hasard me déclassent mes cultures ..;et le printemps à plusieurs reprise je suis obligé de quitter ma parcelle à cause des odeurs chimiques insoutenable..;c'est du bon travail d'obliger son voisin à déguerpir ....merci pour le respect ...! :itsnot

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut