Accueil   Les déclaratifs   La PAC  

MDR !

Ouvert par camito, 11 février 2017

Sam 11 Fév 2017 09:24
Quel ramassis d'âneries!

On va essayer de rétablir les faits...

Acte I : les SNA
Ce n'est pas les contrôles qui ont été sous-traités au Pakistan, mais la numérisation des SNA. Numérisation des SNA qui a été faite initialement par l'IGN (qui elle, a sous traité certains départements au Pakistan). Sauf que l'IGN a fait un boulot de crotte. Et qu'en occurrence, entre les départements traités au Pakistan, et ceux fait par l'IGN en France, ce ne sont pas forcément ceux du Pakistan qui était les plus mauvais.
Vu le boulot de crotte, la DDT a demandé à récupérer le dossier. Sauf que la DDT s'avère incapable de faire beaucoup mieux que l'IGN en terme de numérisation des SNA. Faut dire qu'en recrutant ses CDD sans prendre en compte les compétences, ça fait pas une grande différence avec le Pakistan.

De fait, sans connaitre la Lozère sur le bout des doigts, j'imagine que le problème porte sur l'admissibilité des surfaces en prairie.

Acte II : les visites pro-rata
Lorsqu'il y avait un doute sur une prairie, la DDt a demandé à l'ASP d'aller faire des visites sur le terrain. Pas par des pakistanais...
Dans les autres départements, les visites ont été faites, et les résultats transmis aux DDT. Je ne connais pas le cas de la Lozère, mais je doute que cette étape ne soit pas terminée.

Acte III : l'instruction
Suite aux visites de la l'ASP, la DDT a instruit les dossiers des exploitants. Très en retard, et pas en totalité (MAEC et bio toujours pas traitées).
Ce n'est qu'une fois l'instruction faite que les dossiers peuvent partir en contrôle.

Acte IV : les contrôles
Les contrôles 2015 se font exclusivement par ordinateur, sur photo de l'année. Il n'y a aucun problème d'effectif de ce côté. D'ailleurs, avec le taux de chômage actuel, on imagine bien que l'état, qui n'est pas le dernier à recourir aux emplois précaires, peut recruter des agents compétents sans problème. Dans les autres départements, les contrôles sont terminés depuis septembre 2016.

Mon avis sur la question, c'est que ce n'est pas un problème d'effectifs, ou de "spécificités locales", ou de retard. C'est simplement qu'une grande partie des surfaces historiquement comprises dans la PAC jusqu'en 2014 (à tort ou à raison), s'en trouvent exclues avec le nouveau calcul d'admissibilité. Et que la DDT refuse de voir la réalité en face et préfère botter en touche avec des excuses toutes prêtes (c'est la faute aux pakistanais, aux retard sur les contrôles, et au manque d'agents) plutôt que de dire aux exploitant qu'il n'y a pas de dette, mais qu'ils ont simplement moins de surface admissible avec cette nouvelle PAC.
En gros, ils jouent la montre pour mettre la pression sur le ministère (mais de toutes façons, au niveau européen, il n'y aura pas d'aménagements...) et pour finalement dire aux agris: désolé, c'est trop tard. On a fait tout ce qu'on a pu, mais voyez, les pakistanais...
Sam 11 Fév 2017 10:46
Simple déduction , puisqu'ils ne bossent pas mieux , nous n'avons qu'à mettre les gus de l'IGN aux salaires des pakistanais .. :D
Sam 11 Fév 2017 11:34
:fache :juge
vous n'y pensez pas , très Chêêêer....ce ne sont pas des paysans!
de plus dans un pays où les enfants de journalistes ne sont même pas rétribués par gracieuseté sur fonds publics quand ils sont ailleurs en villégiature :prof
Sam 11 Fév 2017 13:17
2ddg a écrit:
Simple déduction , puisqu'ils ne bossent pas mieux , nous n'avons qu'à mettre les gus de l'IGN aux salaires des pakistanais .. :D


De ce que j'en sais, le travail fait par l'IGN en France a surtout été de faire tourner un logiciel qui numérisait automatiquement les SNA sur de vieilles photos d'archives, et des cartes IGN. Ça a du nécessiter très peu de personnel.

Mais oui, c'est un énorme gaspillage d'argent publique.
Partager cette discussion
Accueil   Les déclaratifs   La PAC  
Revenir en haut