Je viens d'etre préempté par la safer

Ouvert par midodiy, 26 décembre 2016

Ven 30 Déc 2016 15:57 #61
L''Insoumis, 1650000€ c'est 1,65m€ ou 1650k€. Mais parler argent c'est laid en France, c'est mieux vu de pleurer et de quémander. Il faut que ça tombe tout cuit.
Va voir le proprio de la parcelle enclavé,@ propose lui 2 fois le prix, une fois en avance et le reste après! 3 ans de fermage. Et tu l'auras ta parcelle. J'exagère mais c'est comme ça que ça marche, quand on veut, on peut. :flower
Ven 30 Déc 2016 16:29 #62
WESTVAR a écrit:
L''Insoumis, 1650000€ c'est 1,65m€ ou 1650k€. Mais parler argent c'est laid en France, c'est mieux vu de pleurer et de quémander. Il faut que ça tombe tout cuit.
Va voir le proprio de la parcelle enclavé,@ propose lui 2 fois le prix, une fois en avance et le reste après! 3 ans de fermage. Et tu l'auras ta parcelle. J'exagère mais c'est comme ça que ça marche, quand on veut, on peut. :flower



Tu m'as pas compris ! :eusa_hand ... je ne dis surtout pas que ça les vaut pas !! :eusa_hand
Je dis seulement que c'est inaccessible à aucun agriculteur du secteur .... c'est pas pareil !!!

Je connais personnellement le vendeur .... s'il le vend à ce prix , je serai content pour lui ; la jalousie ne fait pas partie de mes nombreux défauts :lol: ... l'exploitation ( maison + le parcellaire ) est superbe ; c'est lui qui a tout créé . C'est mérité !!

Maintenant , c'est sûr ... y aura pas un agriculteur qui s'y installera ! :icon_frown

Je n'ai aucun soucis avec "l'argent"..... dis moi qui , comme moi , te sort sur le forum son CA et ses prix à l'hecto .
Et si je travaille avec passion ... je travaille aussi ( et surtout ) pour gagner ma vie !! Aucun soucis avec ça .... et t'as raison ; en France c'est absolument tabou .

C'est l'expression "KE" qui est laide !!! C'est tout !! :lol:

Oh ! Je vais pas payer le double pour pas me faire niquer par la mafia !!

T'inquiète ! Je vais aller voir le proprio tranquillou ....
Et la greffe aussi .... mais moins tranquillou :mdr

Ici , normalement chacun s'occupait de son secteur , suivant son parcellaire ... nos pères ont tout fait , avec intelligence , pour remembrer les terres . Personne n'allait niquer le collègue , dans un coin ou il n'avait rien .... sauf si personne n'en voulait .
Y avait un respect !

Mais maintenant , on le sait ... dans notre monde agricole , plus qu'hier , il ne reste pas beaucoup de valeurs et d'honneur .
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 30 Déc 2016 16:56 #63
Maintenant , c'est sûr ... y aura pas un agriculteur qui s'y installera ! :icon_frown


Pourquoi pas, tu dis c'est une si belle ferme et le pris est comme dans le secteur.
Ou c'est le prix est trop eleve, et vous tous payent deja trop pour les parcelles?
Si le prix est correct, l'exploitation est rentable, le banque n'a pas raison de ne financiere pas?
Beaucoup dit que je suis pessimiste, je pense je suis que réaliste. Une grande difference.
Il vaut mieux marcher seul, qu'avec d'autres dans la mauvaise direction.
Les mutinationals et la politique s'ententent comme larrons en foire.
Ven 30 Déc 2016 17:24 #64
Salut Petit Mayenne ;)

Je ne peux pas me permettre de rentrer dans les détails de cette vente .

En gros .... c'est le cadre , les bâtiments au milieu de l'exploitation ( vaste maison , piscine , etc ) , la proximité de Montpellier qui font le prix .
La partie proprement agricole ( le parcellaire et ses cultures ) n'est pas l'essentiel du prix ( un tiers tout au plus ) et pas amortissable ..... même pas à long terme .
Je ne peux pas en dire plus ..... comme je connais trés bien l'exploitation et ses cultures .

Aucune banque ne prêtera cette somme ... économiquement ce n'est pas viable ! Et je sais de quoi je parle .

Et même si ça l'était ( viable ) comme je vois les collègues galérer pour obtenir des prêts raisonnables .... le crédit labricole ne lâche pas i,6 millions comme ça !
T'as intérêt d'en avoir autant sous le coude .... ce qui n'est pas le cas dans mon coin ... loin de là .

On s'attend à un investisseur qui s'achèterait une image ... quitte à perdre de l'argent . Quelqu'un qui veut s'amuser ... genre un touriste !
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 30 Déc 2016 17:46 #65
WESTVAR a écrit:
....Expliquez moi la gueule de celui qui vend une ferme avec corps de ferme, qui est obligé de passer par la Safer, et à qui on dit : on t'a vendu toute les terres, mais le corps de ferme tu te le gardes ou bien tu le brades ! Un corps de ferme nu, avec plein de paysans qui font de la poussière et qui tournent avec des pulseurs autour, c'est pratiquement invendable. C'est des grosses surfaces de batiment qui ne sont exploitables que difficilement hors de leur contexte. Dans ce cas là, de quel coté est l'escroquerie ? :eusa_think

Pas du tout,si le gars qui vend propose son bien direct à la safer elle peut simplement faire une proposition à la baisse (ou pas) et doit acheter l'ensemble puis morceler suivant les candidatures.Si les habitations sont trop chères pour les agris ça peut être vendu hors agris (même sans beaucoup de terres autour il y a toujours acquéreur tôt ou tard).
Si le gars signe un compromis avec un acheteur choisi par lui c'est aux agris de se mobiliser pour faire préempter par la safer qui rétrocède par lots.Bon plus c'est cher plus il faut une grosse pression locale!!
Ven 30 Déc 2016 19:10 #66
Light83, ce n'est pas du tout la politique qui ce pratique sur mon secteur. Il y a quelques années ça se pratiquait beaucoup plus. Je suis plus au nord que toi, le haut var et son désert sont à quelques kilomètres. Chez moi à la limite un corps de ferme trouverait preneur, et encore c'est pas dit, si ça fait trop ferme c'est compliqué. Plus au nord si les batiments sont séparés des terres ils partent en ruine.
Ven 30 Déc 2016 22:17 #67
WESTVAR a écrit:
Light83, ce n'est pas du tout la politique qui ce pratique sur mon secteur. Il y a quelques années ça se pratiquait beaucoup plus. Je suis plus au nord que toi, le haut var et son désert sont à quelques kilomètres. Chez moi à la limite un corps de ferme trouverait preneur, et encore c'est pas dit, si ça fait trop ferme c'est compliqué. Plus au nord si les batiments sont séparés des terres ils partent en ruine.

C'est pour cela que j'écris:C'est aux agris de se mobiliser......
Sinon en effet,la facilité pour la safer c'est de mettre en vente l'ensemble au prix fort ou de ne pas intervenir.
Sam 31 Déc 2016 12:59 #68
Et tu as raison . C'est vrai , il y a des régions qu'ils ont fait revivre ... dans les Corbières , parfois dans les Cévennes , par exemple .
Dans ce cas là , c'est positif .

A contrario , dans les secteurs , ou il n'y a pas ce problème de "désertification" , ils font exploser les prix du foncier .
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 21 Juil 2017 23:44 #69
Bonjour,
6 mois deja, que c'est il passé depuis?
J'ai eu un rendez vous au syndicat des vignerons, le grand chef en personne. Il m'a confirmé que c'est bien le syndicat qui a fait préempter. Comme je suis double actif, je ne suis pas prioritaire :dingue
Le vendeur a vendu sa vigne à la safer au prix dit. La safer a remis en vente au meme prix + frais.
J'ai postulé, je me doutais bien qu'ils n'allaient pas me rendre "ma vigne" mais je sais qu'en postulant, la safer envoi une lettre en disant: désolé, ce n'est pas vous qui a ete choisi, c'est monsieur intel...
Comme je n'ai toujours pas reçu ce courrier, je suis aller demander à la safer. Reponse: ce n'est pas encore passé chez le notaire mais c'est un investisseur qui a ete choisi. Cet investisseur n'est pas viticulteur mais il s'engage à la louer a un viti, je suis reparti avec le nom de ce viti.
Je suis aller voir le service juridique du syndicat des vignerons champenois auquel je souscris. Ils ne voient pas de probleme...je suis parti dégoûté. ..
Allez, c'est l'ete, il fait beau, j'ai eu tres peu de gelée printanière, j'ai fini les traitements, j'ai des beaux raisins :pouce
Jeu 4 Oct 2018 00:40 #70
midodiy a écrit:
Bonjour,
6 mois deja, que c'est il passé depuis?
J'ai eu un rendez vous au syndicat des vignerons, le grand chef en personne. Il m'a confirmé que c'est bien le syndicat qui a fait préempter. Comme je suis double actif, je ne suis pas prioritaire :dingue
Le vendeur a vendu sa vigne à la safer au prix dit. La safer a remis en vente au meme prix + frais.
J'ai postulé, je me doutais bien qu'ils n'allaient pas me rendre "ma vigne" mais je sais qu'en postulant, la safer envoi une lettre en disant: désolé, ce n'est pas vous qui a ete choisi, c'est monsieur intel...
Comme je n'ai toujours pas reçu ce courrier, je suis aller demander à la safer. Reponse: ce n'est pas encore passé chez le notaire mais c'est un investisseur qui a ete choisi. Cet investisseur n'est pas viticulteur mais il s'engage à la louer a un viti, je suis reparti avec le nom de ce viti.
Je suis aller voir le service juridique du syndicat des vignerons champenois auquel je souscris. Ils ne voient pas de probleme...je suis parti dégoûté. ..
Allez, c'est l'ete, il fait beau, j'ai eu tres peu de gelée printanière, j'ai fini les traitements, j'ai des beaux raisins :pouce


un propriétaire , devrait vendre à qui il veut !,,,,,, ( liberté , égalité , fraternité !)
comme pour une maison , on a le choix de passer par une agence , où non !
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Jeu 4 Oct 2018 09:35 #71
un agri m a raconté la même histoire
son fils déjà installer se met d accord avec un agriculteur qui va cesser son activité pour lui racheter une trentaine d ha ,aprés signature du compromis la safer préempte
elle revend à un riche particulier à la retraite , réputé acheteur de foncier
ce retraité a loué le terrain au fils du dit agriculteur qui m a rapporté les faits :dingue
le prix du bien aurait prix selon lui, au moins 2000 euros de l ha entre l achat et la revente

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut