Leçons à tirer de cette crise

Ouvert par ceres, 17 octobre 2016

Lun 30 Mar 2020 23:00 #281
george43 a écrit:
dans le contexte actuel gwendal r, a 1000 fois raisons.l'important ,c'est de "survivre" au sens propre et figuré.Les y a qu'a et faut qu'on sont désespérant!
La sortie de crise est espérée , souhaitée mais toujours pas visible.En attendant ,il est nécessaire de faire "le dos rond"et d' étre solidaire avec ses voisins
L'aprés : soit le naturel va revenir au galop
soit la sociétée entiére devra repenser sa façon d'etre de consommer de partager!

Demande à nos organisations d'elevage ( controle laitier,insémintion,para agricole) s'il font le dos rond
ILs font des augmentations de tarifs tous les ans
Beaucoup d'eleveurs ont subi les sécheresses et puis maintenant une baisse de prix et demain une grosse baisse sur la pac;
Alors le dos rond ça finit par terre!
Demain de nombreux producteurs vont partir à la retraite,et je doute que les jeunes ne soient pas très motivés pour faire du lait;
Mar 31 Mar 2020 08:38 #282
Avec l'arrivée du tsunami on savait ( enfin pas tous …) que nous allions morfler , ensuite quand ça va mal on commence toujours par talocher ceux d'en bas , mais contrairement à l'habitude , cette fois il va falloir partager les efforts , à tous les niveaux , par obligation !

Nous n'avons pas idée de l'issue de ce merdier , alors , se focaliser sur les fondamentaux , c'est tout ce que l'on peut faire pour l'instant .

Petite vidéo quotidienne de Philippe Béchade .

Mar 31 Mar 2020 12:18 #284
le prix du lait est influencé par deux évolutions :
-le volume de lait à transformer et son adaptation à la capacité acceptée du moment
-la valorisation qui en est faite une fois transformé et la part qui revient à la matière première

dans la situation inédite actuelle la moindre livraison de lait par les producteurs peut permettre "d'avaler " tout ou partie des déplacements de la consommation (plus de RHF, moindre attraits des spécialités -AOP- frais sophistiqués....exports incertains)
http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/alimentation/article/lever-le-pied-sur-les-concentres-pour-ralentir-la-production-laitiere-1172-167790.html#utm_campaign=Article&utm_source=Colonne-droite&utm_medium=FluxFildInfo
répond pour partie à cette question.
Mais il subsiste le second élément :
les déplacements de consommation qui changent la donne : les produits plus élaborés tiraient le lait vers le haut, moins consommé le lait correspondant pèse à la transformation (d'où l'alinéa précédent) mais surtout et on n'en parle pas ici encore génère des distorsions fortes entre laiterie selon leur mix-produits et écrase la valorisation du lait d'aucuns de ci-delà évoquant voir appliquant -20 (non compensé en première intention) ; - 20 compensé (avec effet litrage malgré tout, Sodiaal) ; -25 immédiat (non compensé en première intention) ; d'autres s'interrogent
ce second effet sera plus brutal et durable qu'une collecte minorée volontaire de printemps sur les résultats de l'année 2020 en croisant les doigts sur le climat par ailleurs.
Mar 31 Mar 2020 12:57 #285
xavier courboin a écrit:
le prix du lait est influencé par deux évolutions :
-le volume de lait à transformer et son adaptation à la capacité acceptée du moment
-la valorisation qui en est faite une fois transformé et la part qui revient à la matière première

dans la situation inédite actuelle la moindre livraison de lait par les producteurs peut permettre "d'avaler " tout ou partie des déplacements de la consommation (plus de RHF, moindre attraits des spécialités -AOP- frais sophistiqués....exports incertains)
http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/alimentation/article/lever-le-pied-sur-les-concentres-pour-ralentir-la-production-laitiere-1172-167790.html#utm_campaign=Article&utm_source=Colonne-droite&utm_medium=FluxFildInfo
répond pour partie à cette question.
Mais il subsiste le second élément :
les déplacements de consommation qui changent la donne : les produits plus élaborés tiraient le lait vers le haut, moins consommé le lait correspondant pèse à la transformation (d'où l'alinéa précédent) mais surtout et on n'en parle pas ici encore génère des distorsions fortes entre laiterie selon leur mix-produits et écrase la valorisation du lait d'aucuns de ci-delà évoquant voir appliquant -20 (non compensé en première intention) ; - 20 compensé (avec effet litrage malgré tout, Sodiaal) ; -25 immédiat (non compensé en première intention) ; d'autres s'interrogent
ce second effet sera plus brutal et durable qu'une collecte minorée volontaire de printemps sur les résultats de l'année 2020 en croisant les doigts sur le climat par ailleurs.



On y pense tous , le deuxième effet Kiss Cool , pour nous et pas que ….
Mar 31 Mar 2020 14:02 #288
xavier courboin a écrit:
le prix du lait est influencé par deux évolutions :
-le volume de lait à transformer et son adaptation à la capacité acceptée du moment
-la valorisation qui en est faite une fois transformé et la part qui revient à la matière première

dans la situation inédite actuelle la moindre livraison de lait par les producteurs peut permettre "d'avaler " tout ou partie des déplacements de la consommation (plus de RHF, moindre attraits des spécialités -AOP- frais sophistiqués....exports incertains)
http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/alimentation/article/lever-le-pied-sur-les-concentres-pour-ralentir-la-production-laitiere-1172-167790.html#utm_campaign=Article&utm_source=Colonne-droite&utm_medium=FluxFildInfo
répond pour partie à cette question.
Mais il subsiste le second élément :
les déplacements de consommation qui changent la donne : les produits plus élaborés tiraient le lait vers le haut, moins consommé le lait correspondant pèse à la transformation (d'où l'alinéa précédent) mais surtout et on n'en parle pas ici encore génère des distorsions fortes entre laiterie selon leur mix-produits et écrase la valorisation du lait d'aucuns de ci-delà évoquant voir appliquant -20 (non compensé en première intention) ; - 20 compensé (avec effet litrage malgré tout, Sodiaal) ; -25 immédiat (non compensé en première intention) ; d'autres s'interrogent
ce second effet sera plus brutal et durable qu'une collecte minorée volontaire de printemps sur les résultats de l'année 2020 en croisant les doigts sur le climat par ailleurs.


Merci pour l'analyse :pouce
Pour la partie conso, n'aurait on pu faire appel à la distri, faire des promos très "cassées", essayer de relancer la conso française par des campagnes de pub et une réorganisation des gms pour "placer" judicieusement les produits (dans le drive également). Le fromage est un produit de garde avec un bonne apport calorique, simple et pratique même confiné, facilement traçable et impactant peu sur le transport (surtout dans la crise actuelle)? :interr

Pour la partie réduction de prod
1) je n'ai rien contre mais sur quelle base?
En mode juste "freinez" c'est très con,peu engageant
Il faudrait, il me semble, un objectif (% par rapport à N-1) et une durée, ainsi qu'un effet compensatoire ( à définir) :icon_frown
2)Avec les crises et le réchauffement climatique on est nombreux ( du moins pour mon cas et pour ceux qui paturent) à avoir misé sur "fort sur la pousse d'herbe"/relache l'été car trop compliqué avec la chaleur)/reprise d'automne/ et sur du velours l'hiver (pour gèrer le contrat et à cause du cout d'alim hiverné)
Donc si j'écrase le pic de printemps, je ne reverrai pas le volume facilement sur l'année et avec l'écrasement du prix (même avec compensation sur le cout de prod), je perd de l'argent (petit prix*petit volume =petit chèque) :read

Durée de confinement,
L'Angleterre envisage 6 mois
https://www.courrierinternational.com/article/patience-en-pleine-epidemie-le-royaume-uni-envisage-un-retour-la-vie-normale-dans-six-mois
Mar 31 Mar 2020 14:15 #289
ben pour les prix en viande c'est la cata ! Là il faut expliquer comment les prix peuvent être aussi bas avec des rayons quasi vides et des importations qui ne rentrent plus .Qui tirent les ficelles ?
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Mar 31 Mar 2020 14:48 #290
rebelle a écrit:


"Miloux tu peux me mettre un post it dans le dos mais je n'ai aucune étiquette et je m'exprime toujours à titre personnel, toujours.

Qu'on se serve de cette crise, certes cyniquement, pour tout faire péter et tout remettre à plat, mois je dis banco! Boum!

On fout tout en l'air, plus de livraison pendant 6 mois, 0 tréso et on reconstruit tout sur des bases saines. Sauf que ce sera sans Jeronimo sans rebelle, sans tous ces agris déjà au bout du rouleau et qui en ont gros sur la patate et la tête dans le guidon. Mais comment leur en vouloir? Mais comment les laisser dans leur désespoir? Leur dire "amen" justement c'est les condamner, malgré eux.

Alors c'est sans doute présomptueux, c'est sans doute très facile pour moi, mais la seule chose à faire pendant cette crise c'est de courber l'échine, sans doute beaucoup moins que d'autres dont l'outil de travail a été atomisé, d'accepter de vendre les veaux pour 10 euros, ou de les garder, d'être payer encore et toujours 320 eur les mille litres, de fermer sa gueule vis à vis des seuls qui peuvent éviter le désastre dans les semaines qui viennent, c'est à dire ceux qui sont aux manettes, dans les filières comme au gouvernement, de faire au mieux tous ensemble.

Car quand tout sera terminé, quand et comment nul ne sait, il faudra être toujours là, forts, pour TOUT changer. Et c'est pas gagné du tout. Voilà mon propos, c'est le mien et seulement le mien. Je te le tiendrai tel quel, sans changer une virgule ni un mot "brutal ou prétentieux" en personne, face à face, comme je les tape derrière mon clavier. Ça je te le promet, à toi, à Jeronimo, à rebelle. Rendez-vous après le confinement ;)"

Mais attends encore 1 mois, puis 2, puis 6 Rebelle, et ça viendra, ça te viendra. C'est un labour du champs économique qui est en cours, après un coup de fissurateur, mais avant 3 coups de herses, puis un labour dans l'autre sens puis un passage de rotavator fin fin fin. L'ancien sol sera au fond en miette. Faudra du temps au nouveau pour refaire structure mais ce sera propre. Alors peut être en sachant quoi semer, sans sécheresse ni déluge, on récoltera à nouveau.
Vini, Vidi, Pactoli
Mar 31 Mar 2020 15:27 #291
gwendal raoul a écrit:
rebelle a écrit:
notre raoul va devoir réviser ses classics :lol:


"Miloux tu peux me mettre un post it dans le dos mais je n'ai aucune étiquette et je m'exprime toujours à titre personnel, toujours.

Qu'on se serve de cette crise, certes cyniquement, pour tout faire péter et tout remettre à plat, mois je dis banco! Boum!

On fout tout en l'air, plus de livraison pendant 6 mois, 0 tréso et on reconstruit tout sur des bases saines. Sauf que ce sera sans Jeronimo sans rebelle, sans tous ces agris déjà au bout du rouleau et qui en ont gros sur la patate et la tête dans le guidon. Mais comment leur en vouloir? Mais comment les laisser dans leur désespoir? Leur dire "amen" justement c'est les condamner, malgré eux.

Alors c'est sans doute présomptueux, c'est sans doute très facile pour moi, mais la seule chose à faire pendant cette crise c'est de courber l'échine, sans doute beaucoup moins que d'autres dont l'outil de travail a été atomisé, d'accepter de vendre les veaux pour 10 euros, ou de les garder, d'être payer encore et toujours 320 eur les mille litres, de fermer sa gueule vis à vis des seuls qui peuvent éviter le désastre dans les semaines qui viennent, c'est à dire ceux qui sont aux manettes, dans les filières comme au gouvernement, de faire au mieux tous ensemble.

Car quand tout sera terminé, quand et comment nul ne sait, il faudra être toujours là, forts, pour TOUT changer. Et c'est pas gagné du tout. Voilà mon propos, c'est le mien et seulement le mien. Je te le tiendrai tel quel, sans changer une virgule ni un mot "brutal ou prétentieux" en personne, face à face, comme je les tape derrière mon clavier. Ça je te le promet, à toi, à Jeronimo, à rebelle. Rendez-vous après le confinement ;)"

Mais attends encore 1 mois, puis 2, puis 6 Rebelle, et ça viendra, ça te viendra. C'est un labour du champs économique qui est en cours, après un coup de fissurateur, mais avant 3 coups de herses, puis un labour dans l'autre sens puis un passage de rotavator fin fin fin. L'ancien sol sera au fond en miette. Faudra du temps au nouveau pour refaire structure mais ce sera propre. Alors peut être en sachant quoi semer, sans sécheresse ni déluge, on récoltera à nouveau.

Gwendal toi qui trouve normal la chute de nos prix de vente lors de cette crise totament imprévu et imprévisibles, et qu il faut se réjouir de pouvoir travailler pour nourrir nos concitoyens, donne moi un seul autre corp professionnel qui prend des risques comme nous pour travailler en temp de crise, et donc prendre des risques, et qui o final en remerciements obtient une baisse de prix de vente et donc de sa rémunération au final
Mar 31 Mar 2020 15:40 #292
Y'a plus rien de normal mon lapin. Justement.
Vini, Vidi, Pactoli
Mar 31 Mar 2020 17:10 #293
Comme souvent je suis assez d'accord avec Gwendal, celui qui dérange mais qui est le plus lucide.

La crise va être dure à tous les étages, c'est ça qui va être nouveau... Donc ça sert à rien de tirer à boulet rouge avec la prime Macron ou autre compensation suite à cette saloperie. De toute façon, si on veut que la conso repartent et que les gens ne pensent pas au "toujours moins cher", il va nous falloir des alliés. Et il y en a!

J'suis comme 2ddg je prie pour une météo favorable qui pourrait nous permettre de "gérer la crise" au moins mal. Ne nous inquiétons pas, avec ce cataclysme il y a et va avoir beaucoup de messages du type "l'agriculture n'est pas l'unique responsable du réchauffement climatique" ou "la santé,l'alimentation, le transport... sont prioritaires" ou "arrêtons de tout délocaliser-soyons plus indépendant"...
Sauf que là, ça a fait tellement mal et peur à tout le monde que des choses vont changer... Préparons nous lucidement (ceux qui n'y croient plus doivent laisser leur place) et communiquons positivement. Construisons intelligemment.
J'suis d'avis avec Gwendal, c'est pas gagné mais c'est possible. Nul n'est infaillible face au Coronavirus...

On est en "guerre". C'est pas la même que les précédentes, mais il y aussi de belles périodes derrière. Courage à tous et protégez vous bien
Mar 31 Mar 2020 17:47 #294
gwendal raoul a écrit:
Y'a plus rien de normal mon lapin. Justement.

Tu m'a pas répondu, ou en déviant de la question initiale, pour ce qui est de l apres cette crise on foncé tous droit sur une récession, accompagnée d un crack boursier, alors ta prévision des jours meilleurs en agriculture tu rêve un peu
Mar 31 Mar 2020 18:43 #297
mono44 a écrit:
ben pour les prix en viande c'est la cata ! Là il faut expliquer comment les prix peuvent être aussi bas avec des rayons quasi vides et des importations qui ne rentrent plus .Qui tirent les ficelles ?


Remonte dans le sujet , Xavier dit :"plus inattendu il y a aussi un effet "drive-pas drive" , y'a que le steak haché qui marche .....
Mar 31 Mar 2020 19:01 #298
jeronimo63 a écrit:
gwendal raoul a écrit:
Y'a plus rien de normal mon lapin. Justement.

Tu m'a pas répondu, ou en déviant de la question initiale, pour ce qui est de l apres cette crise on foncé tous droit sur une récession, accompagnée d un crack boursier, alors ta prévision des jours meilleurs en agriculture tu rêve un peu


C'est donc justement le moment de qualifier pour la nième fois les dirigeants de notre coop de mafieux puisque il n'augmentent pas drastiquement le prix du lait de jeronimo dans ce contexte cataclysmique. Enfin pour le moment ils ont juste augmenté la saisonnalité par rapport à l'année dernière ces salopards, ils n'ont pas encore évoqué de baisse du prix du lait ces suceurs de sang, ils maintiennent la collecte coûte que coûte ces enfoirés, ils communiquent assez diligemment ces fieffés menteurs. On peut cependant leur en vouloir à mort de pas être capables de transformer directement le beurre en or massif. Lamentable, écoeurant, vivement la fin du confinement pour que j'aille pas aux AG me faire enfumer par ces voleurs qui ont laissé le covid19 se propager dans le monde entier exprès pour nous prendre 20 eur en avril et les redonner en août. :flower

Bon cette tragique parenthèse passée, le "normal" étant devenu le passé, sur les ruines on pourra proposer un modèle nouveau, p'têt bien révolutionnaire. Pour ça faudra (re)monter au créneau et pas seulement rester sur ses anciennes frustrations de râleurs invétérés (et je me mets dans le lot, et ce n'est pas sûr que ma misanthropie un peu imbécile et impatiente ne gagne pas encore une fois).
Vini, Vidi, Pactoli
Mar 31 Mar 2020 19:11 #299
Mar 31 Mar 2020 19:14 #300
Bon , du gros merdier dans lequel on est et de celui qui va suivre on peut aussi se dire que :"Le pire n'est jamais certain "
ce qui n'empêche pas d'être réaliste et de se préparer .

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut