je suis heureuse avec mes vaches

Ouvert par mono44, 04 octobre 2016

Mar 4 Oct 2016 20:54 #1
c'est mou ici ! C'est morose comme partout dans les conversations .J'entends tout le monde dire qu'ils en ont marre et qu'ils attendent la retraite avec impatience .Honnêtement j'en ai marre des emmerdes et des emmerdeurs comme tout le monde, mais malgré tout se lever le matin et n'avoir aucune bête à aller voir , quelle tristesse ! :byet
C'est quand même super le matin de traverser les champs , de voir tous ces petits nouveaux nés faire la course , de surprendre des biches , des sangliers ,des renards , d'entendre les oiseaux .... De voir les arbres changer de couleurs au travers des saisons . C'est la vie quoi ! Ben moi, je n'ai pas du tout envie de penser à la retraite , je suis heureuse avec mes vaches
Voilà ,c'était juste la petite pensée du jour ,dans un environnement très morose
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Mar 4 Oct 2016 21:06 #2
+1000 mono44
Mar 4 Oct 2016 21:11 #3
mono44 a écrit:
c'est mou ici ! C'est morose comme partout dans les conversations .J'entends tout le monde dire qu'ils en ont marre et qu'ils attendent la retraite avec impatience .Honnêtement j'en ai marre des emmerdes et des emmerdeurs comme tout le monde, mais malgré tout se lever le matin et n'avoir aucune bête à aller voir , quelle tristesse ! :byet
[i]C'est quand même super le matin de traverser les champs , de voir tous ces petits nouveaux nés faire la course , de surprendre des biches , des sangliers ,des renards , d'entendre les oiseaux .... De voir les arbres changer de couleurs au travers des saisons . C'est la vie quoi ![/i] Ben moi, je n'ai pas du tout envie de penser à la retraite , je suis heureuse avec mes vaches
Voilà ,c'était juste la petite pensée du jour ,dans un environnement très morose


Ben oui mono , c'est la vie que nous nous raconte là , comme celle d'un retraité :D

Moi aussi le matin il m'arrive de m'arrêter deux trois minutes à contempler les étoiles dans le calme avec mon clebs ( mon ombre ) , merveilleux , mais ça dure pas longtemps faut rebaisser la tête vite , le taf nous rappelle à l'ordre ...
Mar 4 Oct 2016 22:10 #4
mono44 a écrit:
c'est mou ici ! C'est morose comme partout dans les conversations .J'entends tout le monde dire qu'ils en ont marre et qu'ils attendent la retraite avec impatience .Honnêtement j'en ai marre des emmerdes et des emmerdeurs comme tout le monde, mais malgré tout se lever le matin et n'avoir aucune bête à aller voir , quelle tristesse ! :byet
C'est quand même super le matin de traverser les champs , de voir tous ces petits nouveaux nés faire la course , de surprendre des biches , des sangliers ,des renards , d'entendre les oiseaux .... De voir les arbres changer de couleurs au travers des saisons . C'est la vie quoi ! Ben moi, je n'ai pas du tout envie de penser à la retraite , je suis heureuse avec mes vaches
Voilà ,c'était juste la petite pensée du jour ,dans un environnement très morose

je confirme il y a bien des producteurs de lait heureux.....d ailleurs j ai echangés avec plusieurs de differrentes regions qui m ont avoués vivre les plus beaux jours de leurs carrieres d eleveurs......n ont pas par se qu ils rentraient tous chez biolait......MAIS PARCEQU ILS QUITTAIENT SODIAAL......ras le bol du mepris!!!!!!!!comme quoi le sourire revient malgres les menaces des technitiens lait,incapables d admettre que des eleveurs ne peuvent plus et leurs fassent l affront de partir :flower :flower :flower :flower :flower
a mediter
Mar 4 Oct 2016 22:45 #5
dans la meme veine
le gars de l'exportateur des génisses
au moins 20 ans au compteur
il dit qu'il fait des tournées avec des acheteurs étrangers
et à la fin de la journée les étrangers lui disent :
c'est fou mais ils sont tous déprimés , sauf ceux qui arrêtent le lait , eux ils ont la banane
Mar 4 Oct 2016 23:12 #6
entre2o a écrit:
dans la meme veine
le gars de l'exportateur des génisses
au moins 20 ans au compteur
il dit qu'il fait des tournées avec des acheteurs étrangers
et à la fin de la journée les étrangers lui disent :
c'est fou mais ils sont tous déprimés , sauf ceux qui arrêtent le lait , eux ils ont la banane

si un producteur de lait a la banane ici c'est notre amis dairy plus le lait baisse plus il est heureux,plus y a d'analyse pour nous niquer lui en a jamais assez il aimerais en avoir plus,lui plus on lui donnera de contrainte plus il aura la banane il doit etre sado maso :flower :flower :flower :flower
Mar 4 Oct 2016 23:24 #7
quitter sodiaal quand on le peut c'est sur que ca doit être bien !!!!!!!!!!!!!!!
même quand on arrête le lait ils se foutent de nous ..............

moi j'ai signifié par lettre recommandée que je souhaitais rester associé coopérateur tant que ma succession n'était pas certaine . et malgré tout j'ai reçu un e lettre pour m'annoncer mon passage en associé non coopérateur et des la fin de mes livraisons mon compte internet a été supprimé .............

ils sont pressés de délester les gens de leur droit a produire . :itsnot :itsnot
Mar 4 Oct 2016 23:34 #8
Même si je partage vos derniers post on va pas pourrir le sujet de mono. On gagne pas bien notre vie en agriculture mais on fait un super métier. :sleep
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Mar 4 Oct 2016 23:37 #9
"C'est quand même super le matin de traverser les champs , de voir tous ces petits nouveaux nés faire la course , de surprendre des biches , des sangliers ,des renards , d'entendre les oiseaux .... De voir les arbres changer de couleurs au travers des saisons . C'est la vie quoi !"

C'est vrai, mono tu as raison!!

Mais le souci c'est, le metier, si on est eleveur ou cerealier, est dans une vrai depression.
Et avec une depression, le beau exist, sure, mais on ne le voie pas, on ne le sentit pas.
Le depression c'est parce que le complete non appreciation, le complete exploitation du metier par notre societe.
Et notre metier, cest notre vie, c'est souvent notre heritage. Dans les bonnes annees, et dans les mauvaises.
En Syrie, il y a des oisseaux aussi, les animaux, le nature, mais qui labas les voie, les entends?
Peut etre demain serra mieux?
Beaucoup dit que je suis pessimiste, je pense je suis que réaliste. Une grande difference.
Il vaut mieux marcher seul, qu'avec d'autres dans la mauvaise direction.
Les mutinationals et la politique s'ententent comme larrons en foire.
Mer 5 Oct 2016 07:49 #10
mono44 a écrit:
c'est mou ici ! C'est morose comme partout dans les conversations .J'entends tout le monde dire qu'ils en ont marre et qu'ils attendent la retraite avec impatience .Honnêtement j'en ai marre des emmerdes et des emmerdeurs comme tout le monde, mais malgré tout se lever le matin et n'avoir aucune bête à aller voir , quelle tristesse ! :byet
C'est quand même super le matin de traverser les champs , de voir tous ces petits nouveaux nés faire la course , de surprendre des biches , des sangliers ,des renards , d'entendre les oiseaux .... De voir les arbres changer de couleurs au travers des saisons . C'est la vie quoi ! Ben moi, je n'ai pas du tout envie de penser à la retraite , je suis heureuse avec mes vaches
Voilà ,c'était juste la petite pensée du jour ,dans un environnement très morose


+1
perso, je suis trés heureux d efaire le métier que j'exerce....
pour rien au monde je ferais autre chose.
Mer 5 Oct 2016 07:56 #11
La période la plus épanouissante était sans aucun doute quand nous livrions á Leche Pascual.
Une grille de prix motivante et rémunératrice, un vrai lien livreur-acheteur, un sentiment de produire du lait de qualité pour confectionner des produits de qualité aussi.
Vraiment une grande fieté d'avoir pu bosser pour eux, meme si ca a mal fini :byet
Mer 5 Oct 2016 08:00 #12
entre2o a écrit:
dans la meme veine
le gars de l'exportateur des génisses
au moins 20 ans au compteur
il dit qu'il fait des tournées avec des acheteurs étrangers
et à la fin de la journée les étrangers lui disent :
c'est fou mais ils sont tous déprimés , sauf ceux qui arrêtent le lait , eux ils ont la banane

si ils ont la "banane" en arretant le lait, c'est qu'ils ont loupé quelque chose ...
Mer 5 Oct 2016 08:07 #13
Dairy a écrit:
si ils ont la "banane" en arretant le lait, c'est qu'ils ont loupé quelque chose ...


Si t'as pas 100 vaches t'as loupé ta vie :mdr

ceres a écrit:
Même si je partage vos derniers post on va pas pourrir le sujet de mono. On gagne pas bien notre vie en agriculture mais on fait un super métier. :sleep


Effectivement et on avait TOUT pour être heureux , on a pas su se préserver , nous et notre métier .
Mer 5 Oct 2016 08:15 #14
J'ai eu un voisin retraité qui avait fait du jardinage une passion : tout était nickel sur ses 1200 m2 puis à 77 ans le tonus a baissé ---on a vu des mauvaises herbes ( faut dire que même avec des lunettes , ils les cherchaient à tâtons) -----il travaillait à genoux et avait besoin d'un appui sérieux pour se relever ----------
un jour il m'a dit : quand un plaisir fait trop souffrir , ce n'est plus un plaisir et , 6 mois plus tard ,--------il ne souffrait plus
Mer 5 Oct 2016 08:26 #15
C est un sujet qui a été plusieurs fois débattu. Il faut arrêter aussi de se chercher des prétextes pour ne pas changer quand ça ne va vraiment plus. J adoré ce que j'ai fait pendant presque 30 ans. Si j'ai choisi de ne plus être agri à temps complet et reprendre un travail extérieur ce n est pas l echaffeau non plus. Je rencontre plein de gens intéressant ( des cons aussi :dingue) mon travail M apporte aussi des satisfaction et un vrai salaire. Et quand je n y suis pas je retrouve le plaisir d être dans la nature, à préparer des terres, semer, être seul, transpirer pour travailler pour moi en le fesant le mieux possible. Je suis plus du matin, être dans ses cultures au lever du soleil :pouce
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Mer 5 Oct 2016 08:30 #16
ce n'est pas la question d'avoir 20 ou 100 vaches, c'est de se lever le matin en aimant ce que l'on va faire.
Mer 5 Oct 2016 09:13 #17
Ce qui fait le plaisir , c'est de pouvoir couper pleinement de temps en temps; après on repart reboosté et mieux disposé à affronter les péripéties et les surmonter.
Mer 5 Oct 2016 09:27 #18
Dairy a écrit:
ce n'est pas la question d'avoir 20 ou 100 vaches, c'est de se lever le matin en aimant ce que l'on va faire.


Mais au contraire, il y a beaucoup des personnes qui se levent le matin pedant 4 fois, n'aiment pas qu'ils font pedant 36 heures, mais ils ont une vie perfet pedant le reste du semaine.
Nous, agriculteurs, nous avons des jours de 12 heures de travail, souvent 7 jours par semaine, et si nos travails ne sont pas respectée et ne remunerent pas, il ne reste pas grand chose. Et quand les dettes montent, et "madame" entretiens la famille financement, tu peux aimer que tu fais, mais tu ne vas pas arriver.
Beaucoup dit que je suis pessimiste, je pense je suis que réaliste. Une grande difference.
Il vaut mieux marcher seul, qu'avec d'autres dans la mauvaise direction.
Les mutinationals et la politique s'ententent comme larrons en foire.
Mer 5 Oct 2016 09:29 #19
on n'a pas besoin d'etre eleveur pour se lever le matin et contempler la nature. N'importe qui peut le faire. Je me leve tous les matins mais quand je vois les vaches c'est que pour du travail. Le seul moment ou je peux apprecier autour de moi c'est quand je prends mon cheval et que je vais me promener seule dans la nature et que je ne vois plus rien ni personne et ca fait beaucoup de bien mais des que je rentre c'est de nouveau boulot et toujours boulot et encore demain et encore apres demain et mon petit tour a cheval c'est toujours en plus du boulot et la c'est ras le bol de ne pas pouvoir profiter de la nature sans avoir encore tout le boulot a cote
Mer 5 Oct 2016 09:30 #20
si ils ont la "banane" en arretant le lait, c'est qu'ils ont loupé quelque chose ...[/quote]

yen a un qui a dit aussi " si tas pas une rollex a 50 ans ta loupé ta vie "

dairy quel mépris as tu envers les gens qui ne font pas les mêmes choix que toi !!!!!!!!!!!!!!
arrêter le lait n'est pas un échec c'est au contraire prendre sa vie en main quand on en a marre de bosser pour des abrutis qui eux nous méprisent

on pourrait en reparler dans une bonne quinzaine d'années , on verra si ta motivation sera toujours intacte

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut