Le Vrai Prix Du Lait

Ouvert par gwendal raoul, 07 août 2016

Jeu 15 Juin 2017 21:36 #641
mais sur quels base de prix ont été négociés les contrats avec les gms en début d'année ?
Sachant qu'en gms le prix du lait et des produits laitiers à peu baissé depuis 2014 contrairement aux prix producteur,on peut bien en déduire que les prix négociés sont sur une base 340,les producteur se font bien berner,c'est pas la transparance qui règne .
Et ils demandent une hausse aux consommateurs!!!
Et on doit demander beaucoup plus quand on sait que meme pas 7 % reviennent au producteur.
Jeu 15 Juin 2017 21:41 #642
xavier courboin a écrit:
titian a écrit:
Arrête ce cinéma Xavier, tu pense convaincre encore qui ici , franchement ?
Il ont donné ce qui était déjà acté, ni plus ni moins.
On reste dans la même efficacité des traditionnelles barbecues ou d'une grève du lait raté, ça occupe juste le monde, enfin ça fait office de sifflet de cocotte minute...

montre ce que tu fais de mieux et après on cause


La réalité est cruelle, crois bien que je compati pour nous tous, même si le syndicat n'est pas ma tasse de thé.
Pour le reste fort heureusement je ne vais rien te montrer, d'autant plus que d'années en années tout les éléments convergent pour nous montrer la sortie, vaut-il encore mieux la choisir...
Jeu 15 Juin 2017 22:14 #643
Ne rêvez pas ce 340 durera que l été,après je vois bien une baisse " saisonnalisé " pour arriver vers 300 en décembre,on connaît par cœur leur magouilles
Jeu 15 Juin 2017 22:34 #644
xavier courboin a écrit:
lactalis se pliant à un "Sodiaal+ 1 ou 2" Tacyst tu gagnes sans bouger


Mais putain, je ne joue pas!
C'est pas un jeu!
Les propos de la FNCL, ceux de Geronimo, l'intervention des syndicats pour que les coopérateurs puissent mettre au pas leur direction...ça ne vous choque pas???????? :interr
Mais la prochaine fois faut appeler le voisin pour qu'il vous aide à traire vos vaches :eusa_wall
Parce que 340€ l'été+du blé à 145€+la sécheresse et c'est bon tout roule? :pascon

J'aimerais que ce soit différent chez Lactalis mais :x

vous passez votre temps à parler de l'Allemagne et bien ils s'interrogent sur le moment où ça va replonger car ça va replonger d'après eux ..;et comme on a toujours un temps de retard à la remonter...pour un temps égal à la descente :fatigue
Jeu 15 Juin 2017 22:45 #645
c'est parce que en France on n'aime pas la volatilité !
c'est un gros mot !
Jeu 15 Juin 2017 22:49 #646
tacyst a écrit:
xavier courboin a écrit:
lactalis se pliant à un "Sodiaal+ 1 ou 2" Tacyst tu gagnes sans bouger


Mais putain, je ne joue pas!
C'est pas un jeu!
Les propos de la FNCL, ceux de Geronimo, l'intervention des syndicats pour que les coopérateurs puissent mettre au pas leur direction...ça ne vous choque pas???????? :interr
Mais la prochaine fois faut appeler le voisin pour qu'il vous aide à traire vos vaches :eusa_wall
Parce que 340€ l'été+du blé à 145€+la sécheresse et c'est bon tout roule? :pascon

J'aimerais que ce soit différent chez Lactalis mais :x

vous passez votre temps à parler de l'Allemagne et bien ils s'interrogent sur le moment où ça va replonger car ça va replonger d'après eux ..;et comme on a toujours un temps de retard à la remonter...pour un temps égal à la descente :fatigue

Quel propos de ma par?je ne fait que mettre des preuves que leur fameux accord à 340 est de l enfumage car ce prix était déjà acquis depuis longtemps
Jeu 15 Juin 2017 22:50 #647
tacyst a écrit:
xavier courboin a écrit:
lactalis se pliant à un "Sodiaal+ 1 ou 2" Tacyst tu gagnes sans bouger


Mais putain, je ne joue pas!
C'est pas un jeu!
Les propos de la FNCL,
il y a un très bon article de monsieur chargé dans l éleveur laitier sur la segmentation ,
ses propos sur le sujet sont trés perspicaces :pouce
Jeu 15 Juin 2017 22:55 #648
rebelle a écrit:
tacyst a écrit:

Mais putain, je ne joue pas!
C'est pas un jeu!
Les propos de la FNCL,
il y a un très bon article de monsieur chargé dans l éleveur laitier sur la segmentation ,
ses propos sur le sujet sont trés perspicaces :pouce
on y reléve également que le prix allemand des douze derniers mois est de 271,4 et que le lait français est de 302,8
ça fait un bon moment que l on nous baratine sur le forum que nous sommes moins payés que nos voisins
va p "être falloir corriger le tir :hihi
Jeu 15 Juin 2017 23:12 #649
Il compare avec quoi le prix allemand l'ami Chargé, sûrement pas en TQC TPC plus open bar facturé comme le français :dingue
Ven 16 Juin 2017 00:01 #650
titian a écrit:
Il compare avec quoi le prix allemand l'ami Chargé, sûrement pas en TQC TPC plus open bar facturé comme le français :dingue


il faut savoir que le prix "français" c'est le constat de tous les laits, bio AOP Comté Beaufort....etc avec les primes qui vont avec , en clair c'est le "déboursé laiterie" ramené à 38-32
par rapport au lait de plaine tout venant qui lui est soumis aux concurrences externes on peut estimer que la surévaluation se trouve dans une fourchette +8 à 11 avec de plus un amortisseur à la baisse (les "autres laits "ne sont pas soumis à la volatilité à la baisse ....)

et là c'est sans rentrer dans l'influence des "B" voire "C" aboutis , d'ailleurs si je lis bien Viné , librement consenti
Ven 16 Juin 2017 00:10 #651
rebelle a écrit:
rebelle a écrit:
il y a un très bon article de monsieur chargé dans l éleveur laitier sur la segmentation ,
ses propos sur le sujet sont trés perspicaces :pouce
on y reléve également que le prix allemand des douze derniers mois est de 271,4 et que le lait français est de 302,8
ça fait un bon moment que l on nous baratine sur le forum que nous sommes moins payés que nos voisins
va p "être falloir corriger le tir :hihi


par omission tout à fait fortuite , je suppose , il a omis de citer leur niveau ces derniers mois
Ven 16 Juin 2017 01:49 #652
bon j ai du bafouiller le comparatif avec le lait allemand c est dans l actualité du magasin , ce n est pas un commentaire de m"sieur chargé
il y a un tableau récapitulatif du prix sur douze mois de différentes laiteries d europe
super a 42/34

danemark 298,8
pays bas 322,70
belgique milcobel289,8
danone normandie 325,55
grande bretagne 274,6
savencia 310,18
lactalis306,53
eurial302,14
sodiaal301,6
allemagne est274,7
irlandedairygold255
dmk allemagne nord256,1
irlande kerry agribusiness256
glanbia irlande 240,5
:sleep
Ven 16 Juin 2017 08:51 #653
xavier courboin a écrit:


... et là c'est sans rentrer dans l'influence des "B" voire "C" aboutis , d'ailleurs si je lis bien Viné , librement consenti

Tout à fait, puisque la restructuration a ceci de bien, qu'elle opère une sélection sur la docilité des moutons, pour ne pas aller jusqu'à dire sur la faible activité neuronale.
Ven 16 Juin 2017 20:44 #655
Voyons les choses positivement, Bruxelles n'éructera pas "Entente!" dans un réflexe pavlovien...

Laissons donc cours au libre arbitre de chacun avec en filigrane une exigence d'équité. La semaine prochaine on saura si c'est du flan ou si l'aval nous donne une part supplémentaire de la tarte tout en gardant de toute façon toute la garniture.

http://www.fnpl.fr/2017/06/fnpl-la-grande-distribution-sest-montree-consciente-de-limperatif-a-agir-pour-les-eleveurs-en-crise-mais-differe-sa-reponse/
Vini, Vidi, Pactoli
Ven 16 Juin 2017 21:20 #656
Surtout que la part de la tarte est toute minuscule et finalement qu'est ce que ce que le producteur va gagner pour l'été 340 au lieu de 330?
Est ce qu'on peut se contenter du minimum et jouer les mandiants.
Chacun des maillons de la filière doit gagner sa vie,mais comme on à affaire à des irresponsables qui ne pensent qu'a leur g...le,ils hypothèquent l'avenir meme de la filière.
Et ça les consommateur l'ont bien compris,les 2 maillons ont l'essentiel de la valeur ajoutée laissant un prix qui ne permet pas de se rémunérer.
Ven 16 Juin 2017 22:15 #657
Le prix payé par le transformateur à ses producteurs est fonction de ses divers débouchés qui ne sont pas tous dans les GMS.
Je ne suis pas sur que la stratégie actuelle qui consiste à ostraciser la transformation en la faisant passer pour le grand méchant loup de l'histoire et qui voit les GMS jouées sans arrêt la carte de la vertu soit efficace à moyen/long terme.
C'est du court terme qui vise à revaloriser (un peu) le prix du lait mais à long terme on peut s'interroger sur une possible détérioration du tissu de la transformation qui, coincé dans l'étau producteurs/GMS pourrait voir les plus fragiles disparaître, avec pourquoi pas une main mise des GMS dessus et les plus solides se détourner du marché hexagonal devenu trop compliqué.
On pourrait très bien y voir les prémices d'un scénario "à l'anglaise" qui serait préjudiciable pour les producteurs.

Le prix du lait payé aux producteurs doit résulter d'indicateurs clairement établis qui permettront aux O.P et aux coopérateurs d'estimer si oui ou non le transformateur fait le maximum.
Et non d'un volume conséquents d'indicateurs variés qui ,aujourd'hui, sont continuellement interprétés pour leur faire dire ce que l'on veut.
Ces indicateurs ne seraient en rien une atteinte à la libre concurrence, toutes les activités économiques en utilisent.

Il appartient aux transformateurs à s'organiser pour faire passer les hausses qu'ils ont besoin auprès des GMS.
Ce travail n'est pas celui des producteurs et il passe sans doute par une nette modification/suppression de la LME.
En tout état de cause c'est leur problème

Les producteurs ne sont pas là pour mettre en difficultés leurs transformateurs, ce n'est pas dans leur intérêt mais juste prendre toute la hausse afin de pouvoir payer leurs créanciers, investir et approvisionner une épargne de précaution; et limiter l'impact de la baisse.
Alors que le transformateur cherche toujours à écrêter la hausse et appuyer la baisse.

En tout état de cause ,aujourd'hui, la stratégie long terme de l'élevage laitier français reste à établir


Et si quelqu'un peut m'expliquer comment des négociateurs peuvent parler d'un "prix à 340€ au quel il ne faut pas oublier de rajouter les ventes de l'atelier lait et la Pac" :itsnot
Le prix du lait ne peut être mélanger à d'autres considérations :itsnot
Je ne vois pas comment on peut partir en négo avec une telle approche :eusa_wall :eusa_wall
Sam 17 Juin 2017 07:50 #658
Je lis juste qu'il faut les aider a reflechir vite...... :flower
Sam 17 Juin 2017 09:43 #659
si ce n etait que d aujourd hui le soucis de mettre des indicateurs ............ une fois de plus les chambres d agri les centres de gestions sont capables de remonter les couts de prod et ainsi de fixer un minimum de chose et surtout de discuter clairement sur les couts de prod chose que la fnsea est incapable de faire car elle s obstine a melanger les productions entre elles et a noyer le poisson dans un global d exploitation .
mais pas de bol le ble n est plus a 200 euros donc ca coince ! ajoute la secheresse en prime qui fait son petit travail de sabordage depuis qq annees .en resume toujours les memes au volant d une voiture sans frein
Sam 17 Juin 2017 09:55 #660
tacyst
Les producteurs ont la pac et les ventes de reformes,ok mais comment se fait qu'il y en ait autant à vivre avec un revenu à moins de 500 e par mois.
Nos parents avaient le meme prix du lait il y a 30 ans,n'avaient pas la pac mais avaient beaucoup moins de charges...
Si le prix du lait auraient suivi toutes nos charges on serait bien au dessus des 400 e.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut