L agriculture a t elle encore un avenir ?

Ouvert par ceres, 06 juillet 2016

Mer 3 Aoû 2016 13:52 #41
Debutant,c'est vague tes infos,dans la somme???
Mer 3 Aoû 2016 13:56 #42
Que veux tu parce que l'APLI etait une asso crée par des producteurs,elle n'a pas été pris au sérieux , méprisée par les syndicats et ignorée des organisations agricoles.
Ils ont eu raison trop tot
Mer 3 Aoû 2016 14:00 #43
steph 72 a écrit:
Debutant,c'est vague tes infos,dans la somme???


Bou..... du c.. Ne connaitrais tu pas la saga de l'implantation holstein en Fr. ?
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Image
Mer 3 Aoû 2016 14:39 #44
c est un exemple pour dire qu avec du salaria il faut des prix car ce n est pas viable . et la situation que nous vivons ne va pas pouvoir durer ainsi
Mer 3 Aoû 2016 15:42 #45
Ouais mais depuis qu'on dit que çà va pas durer , çà dure quand même .
Et pour nous , petits français , il vaudrait mieux que çà dure le plus possible , le temps que tous ces gros allemands , danois ou hollandais donneurs de leçons aient dégueulé tout le contenu de leur estomac jusqu'à la bile .
Et après , on verra .... :eusa_whistle
Mer 3 Aoû 2016 21:27 #46
@Titian,
si tu voulais parler de l'Apli et de Pascal Massol, il fallait le dire. :eusa_angel
Tu n'as quand même pas honte d'avoir été apliste et Pascal Massol n'est pas fiché S? :copainp
On ne refait pas le passé (j'ai pas de citation de Lao Tseu :roll: )

Quand l'Apli était en plein boom, je ne crois pas qu'elle soit passée par chez moi( mais je peux me tromper) :dubitatif
Pascal Massol était passé au J.T eet avait dit "je ne suis pas le leader", désolé mais on ne fait jamais ça, un mouvement a toujours besoin d'un chef :eusa_wall
Vous tapez sur la fédé mais ,en local, on y trouve des types très bien par contre vous êtes tous silencieux sur l'OPL-CR qui a su bien plumer la volaille apliste (référence à Mitterrand et son "il faut plumer la volaille communiste")
L'Apli, après 2009 aurait du continuer son bonhomme de chemin et peut-être aujourd'hui en tirerait elle les fruits :eusa_pray

Enfin, les éleveurs sont des :eusa_silenced , après la crise, lors d'une réunion avec un type à M, il avait fait rire une salle pleine de producteurs avec les utopistes de l'Apli et leur prix de 400€ :eusa_wall On croit marcher sur la tête là

Pour mon age, un peu mois que Dairy (d'un cheveux mais je lui dois le respect de l'age) pour quasi autant d'année installé mais moins de Miles chez Air France :hihi
Jeu 4 Aoû 2016 09:03 #47
se marrer sur son cout de production faut vraiement etre abrutis .mais en meme temps sans etre mauvaise langue cela reflete le niveau du monde agricole .
les fermes s apparente a des entreprises donc c est fini de raisonner la fermette on se doit de raisonner en prix de revient .
c est pour cela que ce pallier avait ete fixe et se doit d etre evolutif .la notion d entreprise n est pas encore dans les tetes pour beaucoup .on investi sans reflechir mais vu ce qui se passe cela ne pardonne plus !
Jeu 4 Aoû 2016 09:19 #48
Et pour ceux qui se marrent ,combien connaissent leur cout de production??
Combien mettent le nez dans leur comptes,suivi de treso,des factures....
Jeu 4 Aoû 2016 09:23 #49
tacyst a écrit:


On ne refait pas le passé...



J'entend bien, de toute façons se serait vraiment trop cruel pour l'analyse et les constat la représentation qui se targuer de solution... passons.

Pour faire simple et simpliste, j'ai du mal à croire à un vrai réveil avec encore et toujours l'influence du HCCA ou du COPACOGECA derrière à la manoeuvre...
Jeu 4 Aoû 2016 09:37 #50
c est pas demain la veille,tu oublie l IFOCAP qui sort des cadres bien formater!!!
Jeu 4 Aoû 2016 09:39 #51
autant pour moi ; formaté
Jeu 4 Aoû 2016 11:18 #53
Le coût de production c est un fait. Il faut plutôt raisonner en prix d équilibre. Tu peux avoir un coût de production bas et être dans la merde momentanément avec les annuités.
Jeu 4 Aoû 2016 12:01 #54
agrisouris a écrit:
... il vaudrait mieux que çà dure le plus possible , le temps que tous ces gros allemands , danois ou hollandais donneurs de leçons aient dégueulé tout le contenu de leur estomac jusqu'à la bile .
Et après , on verra ...

Je crains que cela ne suffise et que cela dure encore plus, n'ont ils pas déjà un rapport très particulier à l'usure prompt à sauvegarder la force productive pour la filière de leurs pays respectifs.

Un exemple à suivre pour certains représentatifs de solutions :

http://www.macommune.info/article/la-fd ... tva-148149


"Pour sauver les banques, l'État a effacé des dettes. Aujourd'hui si l'État veut sauver l'agriculture, il faut prendre son courage à deux mains et effacer les dettes d'un certain nombre d'agriculteurs."

:itsnot
Jeu 4 Aoû 2016 13:22 #55
moi aussi j ai du mal avec LE un certains nombre d agriculteurs . ca veut rien dire leur action .
il faut se battre pour la revision de la lma ! source d un relevement des prix pour TOUS !!!!!!!!!
Jeu 4 Aoû 2016 13:56 #56
Je me pose une question ; j'ai baissé notre niveau prod par vl environ 1500 kg on fait plus de taux et tant mieux actuellement ; mais alors pour tous les elevages qui ont une grosse prod sup à 10500 ou en êtes vous économiquement ? Ce n'est pas valable seulement pour ces éleveurs , , tous sont concernés y compris ceux qui font 7500 8000 et qui donnent plus de 1500kg d' aliment ?
Autre chose concernant le travail : couvert végétaux , , dérobé etc mise place pour faire bien juste après la récolte céréales ; je trouve cela bien pour l'environnement mais quand on veut un peu souffler ppendant l'été c'est juste encore une surcharge de travail , chez certain le planning annuel de travail va exploser?
Jeu 4 Aoû 2016 14:19 #57
pauvpaysan a écrit:
c est pas demain la veille,tu oublie l IFOCAP qui sort des cadres bien formater!!!


http://www.ifocap.fr/

:gene Je connaissais pas ce

Image

:lol:
Jeu 4 Aoû 2016 14:30 #58
miton 72 a écrit:
Je me pose une question...

Désolé mais finalement les avis sur les coûts et la stratégie par rapport à la masse travail : c'est comme les trous du ***, tout le monde en a un... :gene

Et que dire de la énième discussion sur le sexe des anges : coût de production, au 1000L, à l'Ha ou pas, prix de revient, revenue disponible, EBE, prélèvement privés, pourquoi pas aussi tant qu'on y est : liasse fiscale, et etc... :dingue Quand on fait pas de sous avec une activité qui se prétend entrepreneuriale, ça ce vois vite, non ?
Jeu 4 Aoû 2016 14:49 #59
ce que qui se voit vite aussi ,c'est qu'il en faut de l'argent pour produire du lait et que si rien ne change ça vite s'eclaircir chez les producteurs mais aussi en amont.
Pour l'aval pas de souci ça baigne,du lait pas cher ,mais bon si la campagne médiatique perdure ça risque de pas etre bon pour eux. Un boycott sur une marque ,ils vont comprendre leur douleur
Jeu 4 Aoû 2016 14:51 #60
titian a écrit:
pauvpaysan a écrit:
c est pas demain la veille,tu oublie l IFOCAP qui sort des cadres bien formater!!!


http://www.ifocap.fr/

:gene Je connaissais pas ce

Image

:lol:

c'est cette page ci qui est intéressante http://www.ifocap.fr/formations/ :dingue
ça me rappelle une vielle histoire , une coop ,qui , a l'issue de ce genre de formation , avait décidé que ce n’était pas rentable de payer des gars pour aller acheter des veaux sur les marchés , il serait plus rentable de n'avoir qu'un gars qui réceptionne les veaux et les achète selon une grille de prix établie selon le poids du veau , c’était une bonne époque pour tous ceux qui avaient des veaux lourds ,mais mal foutus :gene :dingue , la coop perdait de l'argent , les engraisseurs ne voulaient plus de leurs veaux ,mais , les admins , bien formatés voulaient rester sur leur position :dingue , les maquignons étaient heureux , les marchés locaux étaient assainis des veaux merdiques :dingue
il suffit d'extrapoler ça a la transformation de produits laitiers pour comprendre bien des choses :idea: , le marché a évolué beaucoup plus vite que la formation :dubitatif

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut