L agriculture a t elle encore un avenir ?

Ouvert par ceres, 06 juillet 2016

Ven 7 Juin 2019 23:59 #341
quand l'agriculture passe dans les mains de professionnels du fric et non de l'agriculture ! Le plus risible dans cette histoire c'est le soja contenu dedans ! Comment des assos caritatives peuvent se faire avoir comme ça en ne pensant même pas au désarroi des producteurs français et faire fonctionner d'abord et avant tout, la filière du pays pour en faire profiter des producteurs dans la galère ?


https://www.liberation.fr/checknews/201 ... 1559933757
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Dim 9 Juin 2019 21:34 #344
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Lun 10 Juin 2019 10:12 #345
Pour que l'avenir de l'agriculture soit autre chose que les agro-usines de la finance mondialisée, il va falloir commencer par prendre le taureau par les cornes et le pouvoir sur le système des Coop multinationales financiarisées en mettant á bas les félons du pseudo syndicat complice qui le verrouille servilement.
Sinon toutes ces jeunes vocations d'exploitants rejoindront les bataillons d'exploités réduits en esclavage dans cette zone franche de non-droit, ce cancer de l'agriculture qu'est devenu ce modèle ''Coop de France'' peaufiné par les financiers de l'ESSEC .

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/une-histoire-des-organisations-internationales-14-comment-est-nee-linternationale-ouvriere
Comment au XIXe siècle, les ouvriers se sont-ils organisés pour lutter contre la mondialisation du capital et la mise en concurrence des travailleurs ? Et ce à l'échelle internationale ? Après plusieurs années de réflexions et de tractations entre militants socialistes européens – au premier rang desquels Marx et Engels - un congrès ouvrier européen vote à Londres en septembre 1864 la création de l’Association internationale des travailleurs (AIT). Si les militants étaient peu nombreux à croire en ce projet ambitieux à ses débuts, et si sa conceptualisation, comme sa mise en œuvre, furent chaotiques, conflictuelles et contradictoires, l'empreinte que cette Première internationale a laissée est néanmoins considérable.

C'est sur les réseaux sociaux que ça doit se jouer, l'économie solidaire paysanne des gilets verts avec des syndicats et coops 2.0. C'est á notre portée et juste une questions de volonté.
Lun 10 Juin 2019 11:51 #347
Miloux11 a écrit:
Pour que l'avenir de l'agriculture soit autre chose que les agro-usines de la finance mondialisée, il va falloir commencer par prendre le taureau par les cornes et le pouvoir sur le système des Coop multinationales financiarisées en mettant á bas les traîtres du pseudo syndicat complice qui le verrouille servilement.
Sinon toutes ces jeunes vocations d'exploitants rejoindront les bataillons d'exploités réduits en esclavage dans cette zone franche de non-droit, ce cancer de l'agriculture qu'est devenu ce modèle ''Coop de France'' peaufiné par les financiers de l'ESSEC .

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/une-histoire-des-organisations-internationales-14-comment-est-nee-linternationale-ouvriere
Comment au XIXe siècle, les ouvriers se sont-ils organisés pour lutter contre la mondialisation du capital et la mise en concurrence des travailleurs ? Et ce à l'échelle internationale ? Après plusieurs années de réflexions et de tractations entre militants socialistes européens – au premier rang desquels Marx et Engels - un congrès ouvrier européen vote à Londres en septembre 1864 la création de l’Association internationale des travailleurs (AIT). Si les militants étaient peu nombreux à croire en ce projet ambitieux à ses débuts, et si sa conceptualisation, comme sa mise en œuvre, furent chaotiques, conflictuelles et contradictoires, l'empreinte que cette Première internationale a laissée est néanmoins considérable.

C'est sur les réseaux sociaux que ça doit se jouer, l'économie solidaire paysanne des gilets verts avec des syndicats et coops 2.0. C'est á notre portée et juste une questions de volonté.


nous ne sommes plus au XIX ème siècle , aujourd'hui l'argent est roi et la politique complètement corrompue . IL faut soit une révolution soit un miracle ou les deux . Désolée de le redire mais Marie a déjà expliqué et raconté l'histoire ,il y a déjà plus d'un siècle
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Lun 10 Juin 2019 11:58 #348
mono44 a écrit:
nous ne sommes plus au XIX ème siècle , aujourd'hui l'argent est roi et la politique complètement corrompue . IL faut soit une révolution soit un miracle ou les deux . Désolée de le redire mais Marie a déjà expliqué et raconté l'histoire ,il y a déjà plus d'un siècle


On n'est plus au 19éme, je ne suis pas Marx mais il y a des moyens de ''solidariser'' qui n'existaient pas á cette époque.
Dans ce systèmes corrompu des Coops, les agriculteurs restent juridiquement les propriétaires du capital et responsables par délégation des décisions et des holdings. Il y a de plus les ordonnances du 24 avril 19 les droits de votes á partir du moment ou on l'exerce pour renverser la table des conseil d'administration. Des moyens qui n'étaient pas á la disposition des ouvriers du 19éme et que nous avons le devoir moral de saisir vis á vis de la génération des jeunes coincés entre les post soixante-huitards et les technocrates décomplexés de la finance.

Victime des autres, bourreau de soi-même / Guy Corneau Editions Robert Laffont, 2003
https://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Livres/Victime-des-autres-bourreau-de-soi-meme
« Si nous avons été les artisans inconscients de nos malheurs, nous pouvons devenir les artisans conscients de nos bonheurs », tel est l’acte de foi auquel Guy Corneau invite ses lecteurs. Dans “Victime des autres, bourreau de soi-même”, il dresse un état des lieux des processus de sabotage et d’autodestruction auxquels nous nous livrons tous, sans toujours nous en rendre compte.
A l’aide du mythe d’Isis et d’Osiris, il montre que la dépression est l’occasion d’un éveil. C’est en puisant dans les ressources de l’amour, et avant tout de la compassion pour soi-même, que l’individu peut sortir de sa position de victime et renouer avec ses élans créateurs. Un livre utile


S'en remettre au miracle ou aux autres pour faire la révolution ce n'est que conforter l'argent et la corruption.

Et puis pour reprendre ta devise Mono ....
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein''
Lun 10 Juin 2019 12:24 #349
c'est bien pour ça, miloux que j'essaie d'expliquer au mieux avec mes faibles moyens , que je vais sur facebook expliquer parfois, même sur des pages ou il vaut mieux avoir une bonne couverture .

Tu ne vois pas assez large . Les coops ne sont rien à côté du monstre industriel qui lui n'est pas français . Pense "arme alimentaire " , "exploitation de la société ".... regarde les choses à l'échelle mondiale .

https://www.causeur.fr/jeunesses-ecolog ... win-161971
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Lun 10 Juin 2019 12:55 #350
pour faire changer les coop a titre individuel

eh bien solution simple et radical
retirer ses billes et aller voir ailleurs

personne ne m'a prêter de l'argent pour venir travailler chez moi

l'inverse est vraie

donc non je ne cautionne plus
je retire mes billes de ces coop

si nous étions assez nombreux a se retirer , le système changerait
Lun 10 Juin 2019 16:06 #351
ne rien leur acheter,ne rien leur vendre,ça ne durera pas longtemps
Lun 10 Juin 2019 16:27 #352
mono44 a écrit:

Tu ne vois pas assez large . Les coops ne sont rien à côté du monstre industriel qui lui n'est pas français . Pense "arme alimentaire " , "exploitation de la société ".... regarde les choses à l'échelle mondiale .

L'industrie n'est que le bras armé de la finance mondialisée qui a trouvé en France l'aubaine d'une zone franche dans le système coopératif détourné de sa mission; la question n'est pas de ratisser large mais de balayer devant sa porte en commençant par ce qui nous appartient légalement, dans nos coops ou nous avons le pouvoir juridique de voter la destitution CA et des gestionnaires qui détournent par milliards d'euros le produit financier de nos productions ( 87 Md € c'est le chiffre d'affaire des coops en France qui payent la matière première subventionnée et en dessous du prix coûtant, et c'est sans compter le gros de la marge qui est capitalisée sur des holdings offshore )
Avec les ordonnances du 24 avril https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038410197&categorieLien=id on est officiellement en droit de demander des comptes et la récupération de notre du sur les prix outrageusement abusifs que la pieuvre nous impose ; alors on pourrait attendre la révolution hypothétique du capitalisme mondial mais faudrait peut être commencer par lá non?

Et on peut attendre longtemps après ''Le syndicat majoritaire'' , dans ce système c'est nous par nos coops qui finançons la pieuvre FNSEA infiltrée á tous les niveaux qui nous pompe et touche des jetons cumulards des CA des coops, les Chambres d'Agricultures, les inter-professions, France Agrimer, Coop2Fr, MSA , Crédit Agricole etc ...

https://www.hcca.coop/Documents%20partages/ANR%20-%20Observatoire%20de%20la%20gouvernance%20des%20coop%C3%A9ratives%20agricoles%202018.pdf?Mobile=1
Lun 10 Juin 2019 16:51 #353
au moment de la crise de la vache folle on avait des contrats de taurillons avec la coop . 10 frs le kg , c'était tout ce qu'ils proposaient , aucune aide pour les éleveurs .Ils ne les prenaient même pas .Un jour mon mari en colère a pris la pince à castrer et les a mis au champs . La semaine suivante le marchand a tiré une sale gueule disant qu'on avait pas le droit patati , patata ... il n'a plus jamais remis les pieds à la maison .Une fois les cours termes finit de rembourser ,on ne s'est plus jamais servit du compte .
Je pense comme Lilo , les coop sont un faux problème . Il y a bien plus grave ailleurs
Il ne faut rien attendre des syndicats , ils sont trop occupés à se faire la guerre .C'est cette guerre qui nous coûte si chère
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Lun 10 Juin 2019 17:10 #354
Donc a ton avis le pb c'est les syndicats non-alignés , la mondialisation, les cours du marché, les écolos, les consommateurs qui savent pas consommer et les distributeurs .... tout vu á la TV , avec ça les profiteurs ont encore de beaux jours devant eux. :eusa_wall
Lun 10 Juin 2019 17:26 #355
Miloux11 a écrit:
Donc a ton avis le pb c'est les syndicats non-alignés , la mondialisation, les cours du marché, les écolos, les consommateurs qui savent pas consommer et les distributeurs .... tout vu á la TV , avec ça les profiteurs ont encore de beaux jours devant eux. :eusa_wall


Donc a ton avis le pb c'est les syndicats non-alignés OUI
la mondialisation OUI ELLE ENGENDRE LES MAUVAIS cours du marché
les écolos OUI DANS LEUR EXTREMISME
les consommateurs qui savent pas consommer BEAUCOUP CONSOMMENT EN FONCTION DE LEUR PORTE MONNAIE
les distributeurs OUI , EUX CALCULENT LEUR MARGES A L ENVERS POUR ETRE SURE DE GAGNER
Pour la télé, je ne la regarde jamais en dehors des infos . Je ne vois pas pourquoi les profiteurs en profitent plus avec ma vision des choses .
Ma vision des choses ,c'est que la profession ne sait plus se battre .Elle a tout accepté ,même l'impensable .Il valait mieux prévenir que guérir . Aujourd'hui comme Roumergue je trouve la profession très lâche et n'en attend plus rien
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Lun 10 Juin 2019 21:08 #356
mono44 a écrit:
Donc a ton avis le pb c'est les syndicats non-alignés OUI
Quand tu a un syndicat qui avec une petite majorité ( 53% des votes) sur une participation de moins de 50% de votants, cumule plus de 90% des Chambres avec la majorité absolue grâce au système de prime aux 1er, j'ai un doute sur l'effet de gue-guerre entre syndicats vois tu, ça s'appelle le syndicat unique.

la mondialisation OUI ELLE ENGENDRE LES MAUVAIS cours du marché
La mondialisation c'est un truc qui veut pas dire grand chose en général et rien du tout en particulier, on te sert ça opportunément pour te faire avaler des rémunérations minables du niveau Bengladesh
qui n'ont rien avoir avec un véritable marché puisque ce sont les groupes coopératifs qui le fixe en se vendant des matiéres premiéres a eux méme entre filiales.

les écolos OUI DANS LEUR EXTREMISME
mon opinion qui n'engage que moi, c'est que ça arrange bien les industriels de se défausser du problème des phytos sur les agriculteurs

Les consommateurs qui savent pas consommer BEAUCOUP CONSOMMENT EN FONCTION DE LEUR PORTE MONNAIE Ça c'est une loi économique de base .Même pour ce qui concerne les produits de consommation courante ce n'est pas spécifique aux produits de l'agro-alimentation. Ça n'explique pas pourquoi il nous faudrait vendre á perte

Les distributeurs OUI , EUX CALCULENT LEUR MARGES A L ENVERS POUR ETRE SURE DE GAGNER
Si les requins de la distri serrent les prix, c'est vrai sur tout les produits quand tu décomposes le calcul du prix á l'envers ce n'est pas la GD qui fait la culbute. La marge s'envole dans la transformation par des filiales successives du même groupe et royalties sur des marques pour atterrir au Benelux. Mais cette marge ne ''ruiselle'' jamais á l'envers chez le producteur

Pour la télé, je ne la regarde jamais en dehors des infos . Je ne vois pas pourquoi les profiteurs en profitent plus avec ma vision des choses .
Et tout ca c'est de l'enfumage pour te faire accepter l'impensable: travailler á perte de (sur)vivre de subventions , saigné par la coopérative même qui était supposée valoriser ta production en étant un contre pouvoir face au privés. Coopérative qui joue á la mondialisation avec ton pognon exfiltré au Benelux

Ma vision des choses ,c'est que la profession ne sait plus se battre .Elle a tout accepté ,même l'impensable .Il valait mieux prévenir que guérir . Aujourd'hui comme Roumégue je trouve la profession très lâche et n'en attend plus rien


Ma vision á moi, c'est que la seule mondialisation de l'histoire c'est celle de la finance opportuniste qui comme le coucou á installé son œufs bien au chaud dans le nid douillet des coopérateurs qui s'épuisent á nourrir leur bébé vorace.
Lun 10 Juin 2019 21:46 #357
Ca fait combien de temps que tu viens sur le forum ? On assisté à des trucs ici , je peux te dire que c'était des missiles verbaux mais des missiles quand même . Les syndicats ont passé beaucoup de temps et de forces à se faire la guerre .

La mondialisation en lait et en viande , ça veut tout dire ! Se sont des produits importés sans normes , à bas prix à chaque fois que nos prix semblent remonter un peu

les écolos , le problème est politique , ça rapporte des vois du moment que l'écologie touche les autres .Donc à partir du moment ou c'est l'agriculteur qui trinque et n'ont le particulier à travers sa façon de vivre ils applaudissent et sont d'accord

Il n'est pas question de vendre à perte pour le consommateur qui n'a pas le porte monnaie , pourtant de plus en plus tu entends , et pratiquement au quotidien , que tout le monde doit pouvoir consommer du bio donc pas chère

je n'ai jamais accepté l'impensable , je l'ai toujours dénoncé même ici . Nous avons refusé de signer bien des choses qui pour certains semblaient obligatoires . Nous nous sommes mis plusieurs fois en marge , ça n' a pas toujours plût aux voisins ... Que veux-tu que je fasse ? Je ne suis pas jeanne d'arc ! La prise de conscience et les réactions en refusant de signer n'importe quoi , en refusant certaines décisions politiques doivent être collectives sinon il ne peut rien en sortir .Tant qu'il y en aura plus de la moitié pour trembler et signer , c'est foutu
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Lun 10 Juin 2019 22:20 #359
Du même auteur: http://filierelait.blogspot.com/2017/10/la-formation-du-prix-du-lait-live.html

https://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/D-ou-vient-la-viande-que-nous-consommons-2015-07-20-1336445

Les importations en produit brut ( minerais)de viande , de lait , de vin sont une petite part qui pèse peu en volume mais servent de levier sur les prix et sont le fait majoritairement des transformateurs qui sont ... les filiales des coopératives qui ont intégrées aussi les Stés de négoce. C'est de la mondialisation mise en scène pour mieux faire pression sur le producteurs adhérant avec l’épouvantail du marché.

Il n'y a pas que les coopératives, dans leur sillage les privés ne se privent pas non-plus de profiter du filon.

Dans la filière vin Vinadeis 1er groupe coopératif est aussi le plus gros négociant et nous la fait avec le vin espagnol, pour payer le vin en vrac á prix coûtant aux vitis et transvaser le tout sur sa filiale en Hollande qui marge x4 hors de France.

C'est comme ca que le lait part de chez toi á 0,31€ l pour finir á 1,15 € en rayon , le vin paysd'Oc 0,50 €/75cl vrac au départ pour finir 5,50€ bouteille en rayon et au passage 2€ de marge nette en Hollande remonté dans une holding.
Mar 11 Juin 2019 12:29 #360
vous avez tous les deux raison

le problème c'est qu'il y a toujours quelqu'un pour produire a moins chère que toi

et électoralement on es pin up donc
et en plus nous sommes des pollueurs
donc une catégorie a elimine

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut