L agriculture a t elle encore un avenir ?

Ouvert par ceres, 06 juillet 2016

Ven 21 Déc 2018 20:32 #321
:mdr :mdr il vous a pas échapper qu'elle a failli dire , que les agriculteurs votaient à,,,,,, 156 % :mdr :mdr :mdr
si çà c'est pas du bourrage d'urne :flower
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Sam 22 Déc 2018 14:58 #322
" .....
« Ce qui se passe en ce moment avec l’agriculture en France, c’est un énorme plan social, le plus gros plan social à l’œuvre à l’heure actuelle, mais c’est un plan social secret, invisible, où les gens disparaissent individuellement, dans leur coin, sans jamais donner matière à un sujet pour BFM » dit-il.

Il n’y a pas d’issue, insiste le narrateur. « Une fois qu’on sera aux standards européens, on n’aura toujours pas gagné, on sera même au seuil de la défaite définitive, parce que là on sera vraiment en contact avec le marché mondial et la bataille de la production mondiale on ne la gagnera pas », explique-t-il avec pessimisme ou lucidité selon le point de vue de chacun.
.... "
Sérotonine : Michel Houellebecq revient avec un livre sombre et poignant
https://www.ouest-france.fr/culture/livres/serotonine-michel-houellebecq-revient-avec-un-livre-sombre-et-poignant-6142581
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Sam 22 Déc 2018 16:36 #323
depuis un bail! je me souviens de la phrase pleine de sous entendus qui avait raisonné à mes oreilles alors que j'étais encore en activité: "Gageons qu'ils arrêteront d'eux mêmes"
Dim 23 Déc 2018 09:50 #324
ossau a écrit:
oh ouiiii! viens! prend moi ! là maintenant !

https://cdn-media.rtl.fr/cache/W-HqQzur ... r-2018.jpg


Waou !! Avec le recul on ne se lasse pas de la photo ( et du commentaire !! ) :D :D , la FNSEA dans tous ses états ..... ça la représente vraiment bien ..... même Benalla se demande qui est cette groupie :D :D :D
A la vu des derniers évènements , je suppose que conforme à leurs positions ( on cire toujours les pompes du plus fort ) :malade :dingue , elle se tiendrait à l'écart de lui aujourd'hui ... :dingue
Dim 23 Déc 2018 20:42 #325
ossau a écrit:
depuis un bail! je me souviens de la phrase pleine de sous entendus qui avait raisonné à mes oreilles alors que j'étais encore en activité: "Gageons qu'ils arrêteront d'eux mêmes"


c'est la plus grande hypocrisie intellectuelle et poussage au fossés de ce temps moderne : ,,, savoir où vont aller un bon nombre d'agris et rien leur dire !..... :colere
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Dim 28 Avr 2019 21:04 #330
https://www.franceinter.fr/emissions/foule-continentale/foule-continentale-28-avril-2019
Près du Mont Saint Michel, Emilie élève 30 vaches. Son père faisait de l'agriculture intensive, il est passé au bio. Elle observe à présent les voisins passer au bio intensif. Près de Riga en Lettonie, Alma élève 60 vaches. Ses parents et grands-parents étaient agriculteurs dans les kolkhozes, elle a renoncé au bio.
Mer 8 Mai 2019 13:21 #331
A défaut d'avenir , autant de projets destructeurs de terres , 2 par ici

https://actu.fr/pays-de-la-loire/sainte ... uJo4RpBuw4
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Jeu 9 Mai 2019 12:19 #332
Vous connaissez Bruno Lecomte ? Il a réalisé de nombreuses vidéos sur la réintroduction du loup, très bien documentées. Il réalise ici un essai sur "La financiarisation de l'environnement" ou "comment gagner de l'argent avec le ré-ensauvagement ?" 7 mn, pédagogique et je vous garantie que ça fout froid dans le dos...
https://youtu.be/UbTFetVG9OY
@sledoare
Mar 28 Mai 2019 13:19 #334
https://www.topagrar.com/panorama/news/daenemark-betriebe-in-der-schuldenspirale-11547083.html?utm_content=index

Un conseiller agricole danois a résumé la situation lors de la réunion annuelle du Young DLG à Kiel: "Notre agriculture est en faillite et elle est piégée dans un cercle vicieux de dettes élevées et de manque d'équité."

Les éleveurs danois de porcs et de produits laitiers se trouvent dans un cercle vicieux de passifs élevés, de manque d’équité et de liquidité. Enfin, les faillites ont considérablement augmenté en raison de problèmes de liquidités insurmontables.

"Notre agriculture est en ruine. Environ un tiers des exploitations sont dans le «rouge» ou risquent la faillite », a déclaré Sune Hallberg, consultante en gestion agricole au Danemark. Cela semble dévastateur.

Le ratio d'endettement dans l'agriculture danoise a également fortement augmenté en raison de l'effondrement des valeurs. Les nouveaux prêts ne sont pas approuvés, ce qui signifie qu'il n'y a pas de nouvelle liquidité. Le changement de génération est également rendu plus difficile, ce qui conduit à un vieillissement des gestionnaires. Les entreprises doivent s'aider elles-mêmes, car les banques sont en détresse.

Contexte: En vertu de la loi danoise sur les droits de succession, les exploitations ne peuvent être reprises qu'avec un crédit considérable. Ils ne sont normalement pas hérités, mais vendus à la génération suivante. Celles-ci commencent par un lourd endettement. La croissance ambitieuse des entreprises a été de plus en plus "tricotée à l’aide d’une aiguille chaude". La situation a complètement dégénérée à partir de 2005, lorsque les prix des terrains ont atteint des sommets astronomiques en raison de la baisse continue des taux sur les marchés des capitaux et des attentes de rendements exagérés. "Cela a fonctionné comme un médicament pour les entreprises: elles ont pu rapidement mettre en œuvre des étapes de croissance", a déclaré Hallberg.

Et tout le monde a participé. Les banques se livraient une vive concurrence pour les clients et l’équité n’était plus nécessaire. Ainsi, le fardeau de la dette des entreprises s'est développé parallèlement au prix du terrain. Cette évolution s'est arrêtée à la mi-2008 avec la crise financière. Depuis lors, le prix du terrain a presque diminué de moitié. Mais cela a réduit de moitié la valeur des garanties, ce qui a secoué le système bancaire danois. En juin 2011, la première banque régionale s'est effondrée. Une mesure à contrer était: pas de nouvelles affaires avec les agriculteurs et une réduction de la part du crédit agricole.

Conclusion: avec nos voisins du Nord, une réflexion a également été entreprise. "On se rend compte que l'agriculture sans équité ne fonctionne pas", a déclaré Hallberg.

Cela dit le bureau des statistiques de l'état
La situation économique des agriculteurs danois s'est considérablement détériorée au cours de la dernière année civile, principalement à cause de la sécheresse prolongée. Les revenus bruts des facteurs du secteur, le produit moins les coûts de production et les impôts plus les subventions ont diminué de 20,7% à environ 3,09 milliards d'euros par rapport à l'année précédente, selon les données préliminaires de l'Office national de la statistique.

Selon les statisticiens, la sécheresse avait entraîné une récolte de céréales historiquement modeste, mais les pertes de rendement ne pouvaient être compensées par des prix modérément plus élevés. Dans l'élevage d'animaux de ferme, les prix relativement bas pour les animaux d'abattoir auraient dû faire face à des coûts d'alimentation plus élevés en raison de la sécheresse. Ainsi, malgré des chiffres de vente inférieurs à la ligne, des résultats en baisse ont également été obtenus. Toutefois, l'Autorité a souligné que, malgré les graves problèmes liés aux conditions météorologiques et sur les marchés des animaux, 2018 n'est pas l'une des pires années du point de vue économique des vingt dernières années. Ce creux aurait marqué les années 2008 et 2009, lorsque les revenus du secteur à la suite de la crise financière et économique mondiale s'élevaient à moins de 2,5 milliards d'euros. Cela se compare avantageusement à la bonne année 2017 avec 3,91 milliards d’euros et à la précédente année record de 2012 avec près de 4,6 milliards d’euros. Cependant, l’agriculture danoise est depuis longtemps confrontée à un problème de dette structurelle.
Jeu 30 Mai 2019 05:52 #335
Ven 31 Mai 2019 18:20 #336
tacyst a écrit:

Il y a ça aussi au Luxembourg qui investit dans les maillons stratégiques des futures filières du plan B
http://www.rfi.fr/europe/20190530-luxembourg-solutions-innovantes-agriculture-plus-durable
Grandes culture maïs , colza, vignes , apiculture ... on se démène au Luxembourg pour placer ses pions, dans l'agriculture ''moderne'' et l'industrie de l'agroalimentaire qui va nourrir la planète.... :eusa_think

Tiens, au fait qui sont les créanciers qui ont monté les fameux LBO pour les grenouilles de coopératives qui veulent se faire plus grosse que le bœuf avec des comptes offshore au Luxembourg ?

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut