L agriculture a t elle encore un avenir ?

Ouvert par ceres, 06 juillet 2016

Dim 19 Nov 2017 13:46 #282
La bonne blague :gene il ne faut pas parler prix..... Il y a de l avenir pour celui qui accepte de travailler pour un demi salaire. Sinon biensur que c'est un beau métier que d être éleveur ( ou plutôt un sacerdoce) :gene :dingue
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Dim 19 Nov 2017 13:52 #283
ce qui n est pas dit dans l histoire c est que les laiteries du secteur commence à s inquiéter des cessions laitiéres au profit de la charrue
une chance pour le 59 il est interdit de labourer depuis quelques années
aprés, du moment qu elles ont leur volume elles couvriront leurs charges vu que c est le prix payé aux producteurs qui sert d amortisseur
c était pareil pour la céréale l année passée , ça pleurait chez les négoces cette année c est sourire jusqu aux oreilles
Dim 19 Nov 2017 14:58 #284
nicolas2129 a écrit:
pour en revenir au titre du topic, oui l'agriculture a un avenir, mais l'agriculture exportatrice et qui assure un certain niveau d'autonomie à la France, non.
Le "consommateur" sous l'influence des médias se dirige à minima vers le bio et pour les extrémistes vers le végétarien ou végan. Aujourd'hui tu trouves des produits bio en promo chez Intermarché quasiment au même prix que le conventionnel.

Encore aujourd'hui dans le torchon "Télégramme",
1. édito d'isabelle autissier incitant à agir "ici et maintenant" pour sauver la planète (donc acheter bio, local) Cette brave dame à le droit à un édito chaque semaine. Pourquoi elle, que représent-elle pour avoir cet accès à ce moyen de communication?
2. légumes: le zéro pesticide n'est pas pour tout de suite, comme si c'était un objectif à atteindre

Et la coordination rurale qui appel à manifester contre le soja OGM avec prélèvement pour analyse par un huissier. Je me demande si ce ne serait pas plutôt la Conf avec notamment 2 forumeurs bio du nord 29


petite précision
il ne s'agit pas de manifester contre les OGM
mais de dénoncer les doubles voir triples langages

on veut nous interdire le glyphosate mais on importe des produits cultivés qui utilisent du glyphosate
on veut nous interdire les OGM mais on les importe
on veut des produits finis sans OGM mais pas d'ambition européenne pour un vrai plan protéique qui permette àux filière végétales et animales d'être économiquement viable
on veut réduire les gaz à effets de serre mais on voudrait supprimer le glyphosate notamment pour les semis directs et simplifier
Dim 19 Nov 2017 15:07 #285
laitier35 a écrit:
nicolas2129 a écrit:
pour en revenir au titre du topic, oui l'agriculture a un avenir, mais l'agriculture exportatrice et qui assure un certain niveau d'autonomie à la France, non.
Le "consommateur" sous l'influence des médias se dirige à minima vers le bio et pour les extrémistes vers le végétarien ou végan. Aujourd'hui tu trouves des produits bio en promo chez Intermarché quasiment au même prix que le conventionnel.

Encore aujourd'hui dans le torchon "Télégramme",
1. édito d'isabelle autissier incitant à agir "ici et maintenant" pour sauver la planète (donc acheter bio, local) Cette brave dame à le droit à un édito chaque semaine. Pourquoi elle, que représent-elle pour avoir cet accès à ce moyen de communication?
2. légumes: le zéro pesticide n'est pas pour tout de suite, comme si c'était un objectif à atteindre

Et la coordination rurale qui appel à manifester contre le soja OGM avec prélèvement pour analyse par un huissier. Je me demande si ce ne serait pas plutôt la Conf avec notamment 2 forumeurs bio du nord 29


petite précision
il ne s'agit pas de manifester contre les OGM
mais de dénoncer les doubles voir triples langages

on veut nous interdire le glyphosate mais on importe des produits cultivés qui utilisent du glyphosate
on veut nous interdire les OGM mais on les importe
on veut des produits finis sans OGM mais pas d'ambition européenne pour un vrai plan protéique qui permette àux filière végétales et animales d'être économiquement viable
on veut réduire les gaz à effets de serre mais on voudrait supprimer le glyphosate notamment pour les semis directs et simplifier


Il est plus intelligent de dire "en attendant des résultats fiables, les agriculteurs prennent leurs responsabilité en réduisant voir suspendant leur utilisation du glypho"
Ça serait mieux passer auprès du grand public, preuve de notre respect envers eux, et que l'on ne fait pas n'importe quoi.
Plutôt que de soutenir de fait un géant de la phytopaharma qui a des casseroles au cul...et de pleurer contre le gros méchant Lactalis ou les grandes méchantes coops
Il y a eu un avant glypho, il y aura un après glypho...ne soyons pas stupides..pour une fois :gnight
Dim 19 Nov 2017 18:54 #286
Sur ce coup là c'est toi tacyst qui est complètement stupide.
1 Bayer Monsanto n'en a cure du glypho passé sous domaine public depuis une plombe, l'interdiction va même leurs profiter.
2 Le profil toxicologique est l'un des moins pire des herbicides mis à notre disposition.
3 L'abandon de cet herbicides suivis des autres, ce qui semble être le vrai dessin, aura inévitablement un coup énergétique important.
Sans parler au coup porté à la vulgarisation de L'A2C.
Vraiment cohérent en pleine cop23.

Dim 19 Nov 2017 19:12 #287
Titian :pouce
quand même :mdr !!!
Tacyst :eusa_hand on a rien, mais vraiment rien à gagner à se positionner comme thuriféraires de ces gens là :aie

la "difficulté" glypho est aujourd'hui un sujet politique et polémique
Dim 19 Nov 2017 21:03 #288
titian a écrit:
claudetexier a écrit:
Le libéralisme existe juste pour les prix agricoles, la fnsea adore!!!!!


Là je comprend mieux, c'est tout à fait cela, il y en a qui sont pour le libéralisme, ou du moins avec leur pré carré et tant qu'ils peuvent bouffer les autres...

communisme pour le nécessaire, capitaliste pour le superflu
Lun 20 Nov 2017 09:29 #289
Hazta Les gouvernants grecs ont été élus et réélus ....Les faits démontent que ces politiques étaient médiocres et corrompus. Les peuples sont rarement rationnels.
Jeu 23 Nov 2017 13:05 #291
@lm a écrit:
Grossir ou faire faillite, aux fermes de choisir

http://www.economiematin.fr/news-petites-fermes-multinationales-faillite

Image



Description du produit


Présentation de l'éditeur

L’obésité tue trois fois plus que la famine dans le monde. Les systèmes alimentaires occidentaux ont donné naissance à un terrible fléau en matière de santé publique. A l’origine : les politiques de l’agriculture intensive et l’agrobusiness, le tout saupoudré de désinformation et de guerres d’influences. Web, télé, radio, presse, affichage… Les campagnes publicitaires plébiscitant les produits alimentaires transformés pressent les consommateurs. La malbouffe s’est invitée à notre table depuis bien longtemps et pour certains foyers l’obésité s’est installée. L’industrie agroalimentaire se gave, tandis que les populations les plus vulnérables trinquent : les enfants, les jeunes adultes et les familles aux revenus les plus modestes. L’homme n’est pas la seule victime, sa planète aussi. Le fumier pollue l’atmosphère et des cours d’eau sont menacés par l’élevage industriel de vaches laitières. Du cagnard des fermes-usines de la Californie jusqu’à l’emblématique « ferme des mille vaches » des Hauts-de-France, en passant par leurs répliques dans toute l’Europe, le ballet est identique. Le bétail biberonné aux antibiotiques est mené vers l’abattoir sans jamais voir la couleur de l’herbe. Cet ouvrage analyse le phénomène de l’obésité par le prisme des jeux de pouvoir depuis l’apparition de l’obésité dans les années 50. Quelle est la feuille de route des puissants lobbies de l’industrie agroalimentaire américaine ? Les pouvoirs politiques font-ils preuve de naïveté ou de complicité depuis plusieurs décennies ? L’Union Européenne va-t-elle céder à la drague états-unienne pour un marché unique ? La France, pays de la gastronomie deviendra-t-elle celui de la malbouffe ? Les auteurs ont décortiqué les mécanismes de désinformation et d’influence des principaux acteurs de cette économie.


Biographie de l'auteur

Les auteurs sont tous les quatre titulaires d'un Exécutive Master en Management Stratégique et Intelligence Economique de l'Ecole de Guerre Economique (EGE). Economiste de formation, Trycia Mbukumbumba est experte en Stratégies internationales économiques et financières pour la République Démocratique du Congo. Slaheddine Aridhi, PhD., est expert technique dans le domaine des infrastructures de communication, de calcul de haute performance et des applications émergentes e-santé. Après 15 ans en tant que chef de projets, responsable Informatique, expert en gestion de données et CRM, Laurent Barrat est actuellement responsable veille et analyse de données. Journaliste de formation, Jonathan Louis est consultant e-réputation (veille des médias sociaux, marketing de contenus, relations presse digitales) et formateur.
Jeu 23 Nov 2017 13:41 #292
bref des gens "auto-experts" sans connaissances du brin d'herbe ou du maraîcher à l'assiette
Ven 24 Nov 2017 00:02 #293
comme disait "coluche" , donner le désert aux technocrates , l'année d'aprés , il faudra acheter du sable ailleur ............
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Ven 24 Nov 2017 16:05 #294
xavier courboin a écrit:
bref des gens "auto-experts" sans connaissances du brin d'herbe ou du maraîcher à l'assiette


Du coup, tout ce qu'ils peuvent dire est forcément idiot?

On a déjà vu des experts auto-proclamés être pertinents, et des gens du milieu bêtes à manger du foin...

C'est un peu facile (pour être gentil) de dénigrer l'ouvrage sans l'avoir parcouru. Je précise d'entrée: je ne l'ai pas lu, ça ne m’intéresse pas, et je n'ai pas l'intention de le défendre. Mais ce genre de réaction façon délit de sale gueule, ça m'horripile...
Ven 24 Nov 2017 16:42 #295
Moi c'est tout autant le pouvoir de subjugation et séduction propre à annihiler tout esprit critique qu'exercent quelques individus qui m'horripile.
Sam 25 Nov 2017 11:56 #296
laitier35 a écrit:
nicolas2129 a écrit:
pour en revenir au titre du topic, oui l'agriculture a un avenir, mais l'agriculture exportatrice et qui assure un certain niveau d'autonomie à la France, non.
Le "consommateur" sous l'influence des médias se dirige à minima vers le bio et pour les extrémistes vers le végétarien ou végan. Aujourd'hui tu trouves des produits bio en promo chez Intermarché quasiment au même prix que le conventionnel.

Encore aujourd'hui dans le torchon "Télégramme",
1. édito d'isabelle autissier incitant à agir "ici et maintenant" pour sauver la planète (donc acheter bio, local) Cette brave dame à le droit à un édito chaque semaine. Pourquoi elle, que représent-elle pour avoir cet accès à ce moyen de communication?
2. légumes: le zéro pesticide n'est pas pour tout de suite, comme si c'était un objectif à atteindre

Et la coordination rurale qui appel à manifester contre le soja OGM avec prélèvement pour analyse par un huissier. Je me demande si ce ne serait pas plutôt la Conf avec notamment 2 forumeurs bio du nord 29


petite précision
il ne s'agit pas de manifester contre les OGM
mais de dénoncer les doubles voir triples langages

on veut nous interdire le glyphosate mais on importe des produits cultivés qui utilisent du glyphosate
on veut nous interdire les OGM mais on les importe
on veut des produits finis sans OGM mais pas d'ambition européenne pour un vrai plan protéique qui permette àux filière végétales et animales d'être économiquement viable
on veut réduire les gaz à effets de serre mais on voudrait supprimer le glyphosate notamment pour les semis directs et simplifier


c'est bien là ! des contre sens qui n'émoustillent même pas ceux qui les sortent ! :eusa_wall
ce qui démontre un grand irréalisme et non prise de conscience de leur propre propos, vis à vis des changements indus ( peut être que dans d'autres pays ils peuvent employer leur famille , les politiques , mais ils viennent pas influencer la notre, comme d'autres produits agricoles peuvent influencer notre existance d'agriculteurs !!!) !
que des effets d'annonce qui peuvent être dévastateurs pour notre économie !
( encore un peu plus chaque jour , par des choix dictateurs , sans concertations avec les principaux intérressés ....!)
"La situation économique de notre pays ne nous permet pas de gaspiller le savoir-faire de ses paysans et encore moins de les mépriser en les conduisant vers une impasse économique nourrie par des fantasmes irrationnels. "
Sam 25 Nov 2017 12:26 #297
( encore un peu plus chaque jour , par des choix dictateurs , sans concertations avec les principaux intérressés ....!)

sans compréhension des réalités des principaux intéressés aurais-tu pu écrire
je rajouterai : sans volonté de compréhension car ils nous regardent de haut....dédaigneux pour nous..... "bas de plafond"
Dim 26 Nov 2017 09:17 #298
Il arrive un moment où il ne sert plus à rien à jouer les martyres et faire de jolis palabres, il faut aussi se remettre en question et s'adapter à la réalité. Le monde a changé et il ne sera plus celui d'y il l y a quelques années. c est très français de ne pas vouloir changer ou bien dans la douleur ( et quand nos concurrents ont déjà pris les 2 trains précédent) . :cache
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Dim 26 Nov 2017 10:12 #299
ceres a écrit:
Il arrive un moment où il ne sert plus à rien à jouer les martyres et faire de jolis palabres, il faut aussi se remettre en question et s'adapter à la réalité. Le monde a changé et il ne sera plus celui d'y il l y a quelques années. c est très français de ne pas vouloir changer ou bien dans la douleur ( et quand nos concurrents ont déjà pris les 2 trains précédent) . :cache



:facepalm Christiane ! sors de ce corps !! :manipulateur
Dim 26 Nov 2017 10:16 #300
ouais ça doit être ça l erreur fatale du paysan toujours se sentir dans l obligation de s adapter
ça fait combien de générations de paysans,auxquelles ont explique que ça ira mieux pour eux quand ils se seront adaptés à la mondialisation......?

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut