Recherches sur l'amélioration de la culture des plantes

Ouvert par Miloux11, 06 mars 2016

Mer 26 Juin 2019 18:45 #101
Biologie des systèmes végétaux: le réseau, ça compte énormément ...
https://www.researchgate.net/publication/49825382_Plant_systems_biology_Network_matters
La biologie des systèmes c'est essentiellement une histoire de réseaux. Une tendance récente a été d'associer automatiquement la biologie des systèmes à l'étude de réseaux de régulation de gènes ou d'interaction de protéines. Cependant, les approches de la biologie des systèmes peuvent être appliquées à de nombreuses autres échelles, de l'échelle subatomique à l'échelle de l'écosystème. Dans cette publication, nous décrivons des études aux niveaux sub-cellulaire, tissulaire, de plantes entières et de plantes cultivées et montrons comment ces études peuvent être reliées à la biologie des systèmes. Nous discutons des propriétés des approches système à chaque échelle ainsi que de leurs limites actuelles, et nous repérons dans chaque cas des avancées uniques à l’échelle considérée, mais représentant un potentiel pour les autres échelles. Nous conclurons en examinant des modèles de plantes reliant différentes échelles et en considérant les perspectives futures de la biologie des systèmes de plantes.
Lun 1 Juil 2019 12:11 #102
AGRO-ŒNOLOGIE : une nouvelle approche du sol au vin
Mar 2 Juil 2019 13:53 #103
la-revolution-metagenomique
https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-revolution-metagenomique

Une invention aussi importante que le microscope
En métagénomique, la première étape consiste d’abord à extraire l’ADN de l’échantillon prélevé par des traitements physiques, chimiques ou enzymatiques. Cet ADN « en vrac » est alors exploité de diverses manières, en premier lieu à des fins d’inventaire. En effet, certains gènes dits ubiquitaires sont présents chez tous les organismes vivants, par exemple ceux codant pour les ribosomes, mais leur séquence est propre à chaque espèce, constituant ainsi une sorte de code-barres biologique. En amplifiant puis en séquençant ces gènes ubiquitaires, les chercheurs peuvent désormais établir l’inventaire complet des espèces présentes dans l’environnement échantillonné. « C’est une vraie révolution, aussi importante que l’invention du microscope il y a 400 ans
Du monde sous nos pieds.
Un autre gisement de biodiversité microbienne se cache aussi sous nos pieds. Un seul gramme de terre peut en effet contenir jusqu’à un milliard de bactéries ! Et là encore, seule la métagénomique est capable d’étudier ce colossal réservoir biologique souterrain, qui regorge notamment de bactéries productrices d’antibiotiques naturels. « Alors que certaines bactéries pathogènes pour l’homme résistent aujourd’hui à tous les antibiotiques disponibles, ce gisement de nouveaux antibiotiques mis à jour par métagénomique est une excellente nouvelle », se félicite Pascal Simonet. Mais les antibiotiques sont loin de constituer la seule application potentielle de l’étude métagénomique des bactéries du sol. L’idée est aussi de trouver de nouvelles enzymes utiles pour l’industrie ou l’agriculture, mais aussi pour dépolluer ; c’est ainsi que l’on a découvert une bactérie dotée d’un gène capable de dégrader le lindane, un pesticide extrêmement persistant.

http://www.inra.fr/Grand-public/Ressources-et-milieux-naturels/Tous-les-dossiers/Metagenomique-du-sol
« Sur un hectare de sol, on recense entre 1 à 5 tonnes de vers de terres et autres petits animaux, 3 tonnes de champignons microscopiques, 1,5 tonnes de bactéries »

Dans les 10 dernières années les coûts d'analyse par séquençage génétique ont été divisés par 100 000, rendant opérationnels des outils de nouvelle génération pour l'étude , la gestion des sols et de leur capital vivant .
https://symposium.inra.fr/atlasfrancaisbacteriesol/content/download/3587/37186/version/1/file/Metag%C3%A9nomique.pdf
Mar 9 Juil 2019 19:24 #104
Comment les arbres pourraient sauver le climat
https://www.sciencedaily.com/releases/2019/07/190704191350.htm
4 juillet 2019 - source: ETH Zurich
Résumé:
Environ 0,9 milliard d'hectares de terres dans le monde conviendraient au reboisement, qui pourrait à terme absorber les deux tiers des émissions de carbone d'origine humaine. Une étude montre que cela constituerait la méthode la plus efficace pour lutter contre le changement climatique
Dim 11 Aoû 2019 16:39 #106
tacyst a écrit:
https://www.pnas.org/content/early/2019/07/26/1906419116
Augmenter l'hétérogénéité des cultures améliore la diversité multitrophique dans les zones agricoles
L’homogénéisation du paysage agricole est une menace majeure pour la biodiversité et la fourniture de services écosystémiques essentiels au bien-être humain. Il est bien connu que l’augmentation de la couverture semi-naturelle dans les paysages agricoles a un effet positif sur la biodiversité. Cependant, le rôle de la mosaïque de culture elle-même est mal connu. L'hétérogénéité des cultures dans le paysage a eu un effet beaucoup plus fort sur la diversité multitrophique que la quantité de couverture semi-naturelle dans le paysage, à travers 435 paysages agricoles situés dans 8 régions d'Europe et d'Amérique du Nord. L’augmentation de l’hétérogénéité des cultures peut être un moyen efficace d’atténuer les impacts potentiellement négatifs de l’agriculture sur la biodiversité sans avoir á réduire les surfaces en production


https://www.researchgate.net/publication/271212846_Reconsidering_the_role_of_'semi-natural_habitat'_in_agricultural_landscape_biodiversity_a_case_study
Mer 14 Aoû 2019 22:10 #107
https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... aux_101275
Des chercheurs français démontrent que les rendements des cultures sont plus élevés quand différentes plantes sont mélangées et qu’elles possèdent un patrimoine génétique diversifié.
https://www.researchgate.net/publication/274251293_Complementary_effects_of_species_and_genetic_diversity_on_productivity_and_stability_of_sown_grasslands
la diversité taxonomique et génétique peut jouer des rôles complémentaires dans l'optimisation de la production de fourrage pour le bétail dans les prairies gérées, et suggérons que les deux niveaux de diversité soient pris en compte dans les programmes de sélection végétale conçus pour accroître la productivité et la résilience des prairies gérées. des risques environnementaux croissants.
Dim 8 Sep 2019 19:14 #108
Une ferme expérimentale en Californie réinvente depuis plus huit années une agriculture de polycultures et élevages pour faire revivre ses sols et produire sans intrants. Expérience difficile dans un contexte de sécheresse historique subie par cette région.
Aventure de deux rêveurs, John Cinéaste et Molly chef-cuisinière lorsqu'ils font un choix qui les fait sortir de leur petit appartement à Los Angeles et les emmène à la campagne pour construire cette ferme de 86 Ha avec un financement participatif.
Image
Lun 23 Sep 2019 21:43 #110
une start-up de la ferme filme son histoire biodynamique
Lun 7 Oct 2019 22:16 #111

«Nous avons été faibles. Un vieux dicton dit... ils ne sont puissants que parce que nous sommes à genoux. Ça s’applique parfaitement à cette situation. Nous n’avons pas résisté aux lobbys. Nous sommes devenus leurs complices. Nous, les organisations mandataires de l’intérêt public, on n’a tout simplement pas fait notre job», a dénoncé le lanceur d’alerte devant la commission parlementaire au Quebec sur les pesticides,

M. Robert ... affirme qu’il y a déjà des méthodes «sans coûts importants pour le producteur et qui sont même rentables à court terme» pour réduire de façon importante l’épandage des pesticides. «C’est relativement simple, ce sont des méthodes connues depuis longtemps. Mais c’est plus compliqué que d’arroser avec du Roundup et de ne pas se casser la tête», ....

Une étude réalisée au CÉROM en 2014 et 2015 dans une cinquantaine de champs de maïs du Québec a trouvé que les ravageurs n’étaient suffisamment abondants pour causer des problèmes que dans 3,8 % des cas. Or jusqu’à tout récemment, 99 % des semences de maïs étaient traitées préventivement avec des néonicotinoïdes (un insecticide). C’est donc dire que la grande majorité de ces pesticides sont utilisées en pure perte,

http://meteopolitique.com/Fiches/Alerter-Divulguer/Louis-Robert-Agronome/Louis-Robert-agronome-ministere-agriculture-Quebec_index.htm
https://www.agrireseau.net/blogue?r=Auteur:%22Louis%20Robert%22
Sam 23 Nov 2019 10:58 #112
https://www.iddri.org/sites/default/files/PDF/Publications/Catalogue%20Iddri/Etude/201809-ST0918-tyfa_0.pdf
Une agriculture multifonctionnelle pour une alimentation saine en réconciliant les citoyens avec leurs agriculteurs dans un environnement préservé pour tous
Enseignements d’une modélisation du système
alimentaire européen
L’AGROÉCOLOGIE : UN PROJET AMBITIEUX ET SYSTÉMIQUE
Prendre en compte conjointement les enjeux d’alimentation durable des Européens, de préservation de la biodiversité et des ressources naturelles et de lutte contre le changement climatique suppose une transition profonde de notre système agricole et alimentaire. Un projet agroécologique fondé sur l’abandon des pesticides et des engrais de synthèse, et le redéploiement de prairies extensives et d’infrastructures paysagères permettrait une prise en charge cohérente de ces enjeux.
UNE MODÉLISATION ORIGINALE DU SYSTÈME ALIMENTAIRE EUROPÉEN
Le projet TYFA explore la possibilité de généraliser une telle agroécologie à l’échelle européenne en analysant les usages et besoins de la production agricole, actuelle et future. Un modèle quantitatif original (TYFAm), mettant en relation systémique la production agricole, les modes de production et l’usage des terres, permet d’analyser rétrospectivement le fonctionnement du système alimentaire européen et de quantifier un scénario agroécologique à 2050 en testant les implications de différentes hypothèses.
PERSPECTIVES POUR UN SYSTÈME AGROÉCOLOGIQUE MOINS PRODUCTIVISTE
Les régimes alimentaires européens, de plus en plus déséquilibrés et trop riches, notamment en produits animaux, contribuent à l’augmentation de l’obésité, du diabète et des maladies cardio-vasculaires. Ils reposent sur une agriculture intensive, fortement dépendante : (i) des pesticides et fertilisants de synthèse – aux conséquences sanitaires et environnementales avérées ; (ii) des importations de protéines végétales pour l’alimentation animale –
faisant de l’Europe un importateur net de terres agricoles. Un changement de régime alimentaire moins riche en produits animaux ouvre ainsi des perspectives pour une transition vers une agroécologie moins productive.
UNE ALIMENTATION DURABLE POUR 350 MILLIONS D’EUROPÉENS Le scénario TYFA s’appuie sur la généralisation de l’agroécologie, l’abandon des importation de protéines végétales et l’adoption de régimes alimentaires plus sains à l’horizon 2050. Malgré une baisse induite de la production de 35 % par rapport à 2010 (en Kcal), ce scénario :
– nourrit sainement les Européens tout en conservant une capacité d’exportation ;
– réduit l’empreinte alimentaire mondiale de l’Europe ;
– conduit à une réduction des émissions de GES du secteur agricole de 40 % ;
– permet de reconquérir la biodiversité et de conserver les ressources naturelles.
.
Dim 22 Déc 2019 03:11 #114
https://blogs.scientificamerican.com/observations/long-live-microbiomes/
SCIENTIC AMERICAN septembre 2019
Longue vie aux microbiomes!
Nourrir les communautés microbiennes à l'intérieur de notre corps et dans nos fermes pourrait être crucial pour la santé des humains et de la planète sur laquelle nous vivons

Pour récolter tous ces avantages d'un sol sain, nous devons nourrir le microbiome du sol et les microbiomes des plantes . Il y a tout un réseau trophique microbien hautement connecté dans le sol que l'agriculture industrielle intensive perturbe . Glyphosate a été montré pour empêcher la colonisation bénéfique des champignons mycorhiziens sur les racines, tout comme le maïs GM . À l'inverse, les pratiques organiques soutiennent une communauté microbienne plus diversifiée et plus robuste et des sols avec une biomasse microbienne, une activité et une diversité plus élevées , ainsi que jusqu'à trois fois plus de vers de terre. Comme le disait un éditorial de février 2015 dans Science , nous devons « donner aux sols leur dû ».

Chez les humains, nos quelque 30 billions de cellules correspondent à un nombre similaire de micro-organismes, notre «sol intérieur», qui fonctionnent dans tout notre corps en échange de nourriture et d'un abri. Notre microbiome remplit un large éventail de fonctions essentielles, telles que renforcer notre système immunitaire, fabriquer des vitamines et favoriser la digestion.
Dim 29 Déc 2019 20:37 #115
Un film éblouissant «Champignons fantastiques» montre la magie des champignons avec une sortie en salles en pleine expansion
https://www.forbes.com/sites/davidcarpenter/2019/11/06/dazzling-film-fantastic-fungi-shows-the-magic-of-mushrooms-with-an-expanding-theatrical-release/#4a8cb5a93c4a
le film raconte et décrit les bienfaits des champignons, l'étonnante toile fongique présente dans notre sous le sol. Appelé mycélium, les brins semblables à des synapses voyageant sous le corps fructifère des champignons peuvent courir sur des kilomètres en créant des connections souterrains qui aident à restaurer les arbres malades et à transmettre des nutriments essentiels à travers de vastes étendues de tapis forestier.

''Fantastic Fungi'' montre que l'utilité du champignon va bien au-delà d'une tranche de 95$ de truffe noire sur vos pâtes - il pourrait bien jouer un rôle clé dans la sauvegarde des futurs actes de l'humanité. C'est un film incontournable pour quiconque s'intéresse à la vie, à la mort et à la recherche du bien-être de la planète.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut