Recherches sur l'amélioration de la culture des plantes

Ouvert par Miloux11, 06 mars 2016

Mer 26 Juin 2019 18:45 #101
Biologie des systèmes végétaux: le réseau, ça compte énormément ...
https://www.researchgate.net/publication/49825382_Plant_systems_biology_Network_matters
La biologie des systèmes c'est essentiellement une histoire de réseaux. Une tendance récente a été d'associer automatiquement la biologie des systèmes à l'étude de réseaux de régulation de gènes ou d'interaction de protéines. Cependant, les approches de la biologie des systèmes peuvent être appliquées à de nombreuses autres échelles, de l'échelle subatomique à l'échelle de l'écosystème. Dans cette publication, nous décrivons des études aux niveaux sub-cellulaire, tissulaire, de plantes entières et de plantes cultivées et montrons comment ces études peuvent être reliées à la biologie des systèmes. Nous discutons des propriétés des approches système à chaque échelle ainsi que de leurs limites actuelles, et nous repérons dans chaque cas des avancées uniques à l’échelle considérée, mais représentant un potentiel pour les autres échelles. Nous conclurons en examinant des modèles de plantes reliant différentes échelles et en considérant les perspectives futures de la biologie des systèmes de plantes.
Lun 1 Juil 2019 12:11 #102
AGRO-ŒNOLOGIE : une nouvelle approche du sol au vin
Mar 2 Juil 2019 13:53 #103
la-revolution-metagenomique
https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-revolution-metagenomique

Une invention aussi importante que le microscope
En métagénomique, la première étape consiste d’abord à extraire l’ADN de l’échantillon prélevé par des traitements physiques, chimiques ou enzymatiques. Cet ADN « en vrac » est alors exploité de diverses manières, en premier lieu à des fins d’inventaire. En effet, certains gènes dits ubiquitaires sont présents chez tous les organismes vivants, par exemple ceux codant pour les ribosomes, mais leur séquence est propre à chaque espèce, constituant ainsi une sorte de code-barres biologique. En amplifiant puis en séquençant ces gènes ubiquitaires, les chercheurs peuvent désormais établir l’inventaire complet des espèces présentes dans l’environnement échantillonné. « C’est une vraie révolution, aussi importante que l’invention du microscope il y a 400 ans
Du monde sous nos pieds.
Un autre gisement de biodiversité microbienne se cache aussi sous nos pieds. Un seul gramme de terre peut en effet contenir jusqu’à un milliard de bactéries ! Et là encore, seule la métagénomique est capable d’étudier ce colossal réservoir biologique souterrain, qui regorge notamment de bactéries productrices d’antibiotiques naturels. « Alors que certaines bactéries pathogènes pour l’homme résistent aujourd’hui à tous les antibiotiques disponibles, ce gisement de nouveaux antibiotiques mis à jour par métagénomique est une excellente nouvelle », se félicite Pascal Simonet. Mais les antibiotiques sont loin de constituer la seule application potentielle de l’étude métagénomique des bactéries du sol. L’idée est aussi de trouver de nouvelles enzymes utiles pour l’industrie ou l’agriculture, mais aussi pour dépolluer ; c’est ainsi que l’on a découvert une bactérie dotée d’un gène capable de dégrader le lindane, un pesticide extrêmement persistant.

http://www.inra.fr/Grand-public/Ressources-et-milieux-naturels/Tous-les-dossiers/Metagenomique-du-sol
« Sur un hectare de sol, on recense entre 1 à 5 tonnes de vers de terres et autres petits animaux, 3 tonnes de champignons microscopiques, 1,5 tonnes de bactéries »

Dans les 10 dernières années les coûts d'analyse par séquençage génétique ont été divisés par 100 000, rendant opérationnels des outils de nouvelle génération pour l'étude , la gestion des sols et de leur capital vivant .
https://symposium.inra.fr/atlasfrancaisbacteriesol/content/download/3587/37186/version/1/file/Metag%C3%A9nomique.pdf
Mar 9 Juil 2019 19:24 #104
Comment les arbres pourraient sauver le climat
https://www.sciencedaily.com/releases/2019/07/190704191350.htm
4 juillet 2019 - source: ETH Zurich
Résumé:
Environ 0,9 milliard d'hectares de terres dans le monde conviendraient au reboisement, qui pourrait à terme absorber les deux tiers des émissions de carbone d'origine humaine. Une étude montre que cela constituerait la méthode la plus efficace pour lutter contre le changement climatique
Dim 11 Aoû 2019 16:39 #106
tacyst a écrit:
https://www.pnas.org/content/early/2019/07/26/1906419116
Augmenter l'hétérogénéité des cultures améliore la diversité multitrophique dans les zones agricoles
L’homogénéisation du paysage agricole est une menace majeure pour la biodiversité et la fourniture de services écosystémiques essentiels au bien-être humain. Il est bien connu que l’augmentation de la couverture semi-naturelle dans les paysages agricoles a un effet positif sur la biodiversité. Cependant, le rôle de la mosaïque de culture elle-même est mal connu. L'hétérogénéité des cultures dans le paysage a eu un effet beaucoup plus fort sur la diversité multitrophique que la quantité de couverture semi-naturelle dans le paysage, à travers 435 paysages agricoles situés dans 8 régions d'Europe et d'Amérique du Nord. L’augmentation de l’hétérogénéité des cultures peut être un moyen efficace d’atténuer les impacts potentiellement négatifs de l’agriculture sur la biodiversité sans avoir á réduire les surfaces en production


https://www.researchgate.net/publication/271212846_Reconsidering_the_role_of_'semi-natural_habitat'_in_agricultural_landscape_biodiversity_a_case_study
Mer 14 Aoû 2019 22:10 #107
https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... aux_101275
Des chercheurs français démontrent que les rendements des cultures sont plus élevés quand différentes plantes sont mélangées et qu’elles possèdent un patrimoine génétique diversifié.
https://www.researchgate.net/publication/274251293_Complementary_effects_of_species_and_genetic_diversity_on_productivity_and_stability_of_sown_grasslands
la diversité taxonomique et génétique peut jouer des rôles complémentaires dans l'optimisation de la production de fourrage pour le bétail dans les prairies gérées, et suggérons que les deux niveaux de diversité soient pris en compte dans les programmes de sélection végétale conçus pour accroître la productivité et la résilience des prairies gérées. des risques environnementaux croissants.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut