Recherches sur l'amélioration de la culture des plantes

Ouvert par Miloux11, 06 mars 2016

Dim 6 Mar 2016 12:51 #2
j'ai pas eut le temps de regarder miloux, mais cet après midi je m'y plonge.


moi qui buvant comme paroles d'évangiles tout ce que nous disait Mônsieur troupinette,je suis bien surpris qu'il y ait encore de la recherche sur ces vulgaires plantes cultivées non modifiées génétiquement.

j'aurais du m'en douter.....

pourtant Socrate il a fait une évaluation complète de la cigüe, ça aurait du me mettre la puce à l'oreille
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Dim 6 Mar 2016 16:52 #3
dajotheo a écrit:
j'ai pas eut le temps de regarder miloux, mais cet après midi je m'y plonge.
>>>>>>>C'est dommage et même comique quand on lit la suite de vos commentaires sophistiques.


moi qui buvant comme paroles d'évangiles tout ce que nous disait Mônsieur troupinette,je suis bien surpris qu'il y ait encore de la recherche sur ces vulgaires plantes cultivées non modifiées génétiquement.
>>>>Là vous insistez pour démontrer que vous avez aussi un blocage ad homnem récurrent qui fait que dans ce sujet que vous n'avez pas eu le temps de regarder (sic) vous vous efforcez de ramenez tout à trouspinette pour satisfaire celui-ci.
Le comble est que votre quête dans la recherche de sophismes ad hominem me concernant fait que vous opposez intentionnellement et fallacieusement ce sujet avec ceux concernant l'amélioration des plantes cultivées et donc les PGM.Ce sujet ne concerne pas l'amélioration des plantes cultivées et les différentes techniques qui lui sont attenantes mais surtout le fonctionnement du sol (interactions biologiques flores, faunes et bactéries vs P C), le couvert végétal en interculture et les techniques agronomiques de la culture de plantes cultivées associées fans la même parcelle.
Étonnant chez vous ce besoin volontaire d'absence de distinguo afin d'écrire quelque chose sur trouspinette mais surtout pas sur le sujet afin de satisfaire votre blocage ad hominem.

j'aurais du m'en douter.....
>>>>Que le sujet est secondaire et que le principal pour vous est de balancer un sophisme ad hominemn sur trouspinette (et non pas "troupinette") ?

pourtant Socrate il a fait une évaluation complète de la cigüe, ça aurait du me mettre la puce à l'oreille
>>>>>À lire le contenu de votre commentaire sur ce sujet cela en plus d'être incongru était à l'évidence totalement exclu de vos intentions.


Pour rester uniquement sur ce sujet car encore une fois, seul cela est l'important.

L'IAD ne m'est pas inconnu et personnellement je partage de nombreux point de vues agronomiques (pas tous bien sûr) contenus dans le discours de monsieur Konrad Schreiber.
De surcroit et c'est important, cet institut (peu importe son origine) s'efforce de dénoncer l'escalade d'engagement dans l'obscurantisme attenant à l'agriculture uniquement idéologique qui elle, ne pourra pas nourrir grand monde longtemps.
Dim 6 Mar 2016 19:18 #4
.... crise dominicale de paranoïa aigue had trouspinem...
Dim 6 Mar 2016 20:42 #5
Votre soutien à un intervenant qui faute de mieux ou par défaut a des commentaires uniquement ad hominem (votre spécialité) n'ayant bien sur aucun rapport avec le contenu intrinsèque du sujet (c'est la réalité) n'est pas surprenant.

Le comble est que cet intervenant précise en préambule n'avoir pas regardé votre sujet.Faut oser, Non ?
Alors cela justifie selon vous de balancer un sophisme d'école maternelle sur trouspinette qui n'était pas intervenu dans le dit sujet.Mettre en évidence ce sophisme HS c'est de la paranoïa selon vous.
Donc vous voulez me faire comprendre que pour vous, les commentaires sur le contenu intrinsèque de votre sujet ne sont pas l'important.L'important c'est un sujet même pas regardé par un intervenant qui balance un sophisme dominical(sic) à 2 balles sur trouspinette.Surprenant et à méditer, Non ?

Crise et paranoïa vous dites ?
Dim 6 Mar 2016 23:11 #6
merci miloux de m'avoir fait découvrir cette vidéo (et celles qui suivent), ainsi que le lien de l'IAD.

d'abord mea culpa maxima, j'ai fais une confusion entre ce que je croyais avoir lu dans le titre de ton post, et son sens réel. je devais pas être bien réveillé.

sinon, troupinette, tu sais ce que sais le second degré?
j'ai pas l'impression, ou alors on a pas le même.

j'ai trouvé la vidéo passionnante, et je vais essayer de la faire partager autour de moi.
en tous les cas, ça me conforte dans ma démarche de semis de couvert végétaux dans mes vignes.
je vais approfondir tout ce qui tourne autour de l'IAD, mais apparemment dans mon secteur y a personne (enfin j'ai rien trouvé encore).

:pouce :pouce :pouce
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Lun 7 Mar 2016 20:43 #7
"sinon, troupinette, tu sais ce que sais le second degré?
j'ai pas l'impression, ou alors on a pas le même."(sic)

Sans blague ?

Autrement je suis d'accord avec vous, nous n'avons pas la même interprétation sur le refuge explicatif de la réalité de votre version du "second degré" concernant vos commentaires uniquement sophistiques et ad hominem.
Mer 9 Mar 2016 15:38 #8
Qualifier partout la performance agricole ou agronomique de ''RENDEMENTS" alors qu''il ne s'agit que d'une mesure de PRODUCTIVITE brute en Vol/Ha, n'est ce pas une façon de pratiquer la politique de l'autruche en se focalisant sur une donnée plus secondaire que principale dans l'équilibre de nos comptes d'exploitation?
Des chercheurs de l'INRA on creusé un peut l'historique et la signification de cette dérive sémantique:
Le rendement d’une culture se dit du rapport entre la quantité récoltée et le facteur de production (terre, semence, travail, eau, ...) jugé pertinent dans la situation agricole considérée. C’est un moyen de juger l’efficacité de cette culture, par comparaison avec les rendements obtenus dans d’autres milieux ou avec d’autres techniques ou variétés.
Ces comparaisons ne conduisent à des conclusions valables et à des actions efficaces et utiles, que si on choisit de façon pertinente le numérateur (quelle mesure de la production) et surtout le dénominateur (par quel critère ou facteur limitant on divise cette production)

http://mots-agronomie.inra.fr/mots-agronomie.fr/index.php/Signification_des_rendements
Mer 9 Mar 2016 18:20 #9
le soucis (pour la viti en aoc je précise) c'est qu'on a un rendement plafond,et que bien souvent, si on veut espérer dégager un revenu décent (je parle de gagner 5000 € par mois, juste de quoi vivre), il faut être au plus prés de ce quota maxi.

moi sur mes terroirs, et vu les vignes que j'ai reprises, j'ai beaucoup de mal à atteindre ce quota et que je dois dépenser beaucoup d'énergie pour en approcher. donc du coup une rentabilité moindre.
trouver le compromis entre les moyens à déployer et le bon rendement est pas évident si on ne veut pas couler complétement. les vignes décrochent vites, et après pour retrouver un potentiel, et bien y faut ramer sévère.

en culture annuelle l'équilibre est certainement plus facile à localiser.

en tout cas je diffuse autour de moi la vidéo et quelques collègues commencent à se poser des questions.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 11 Mar 2016 11:45 #10
J'ai contacte l'IAD, j'attends leur réponse, je te dirais ce qu'il en découle.
Enfin pour moi c'est essentiellement pour la viti
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Sam 26 Mar 2016 01:21 #13
Depuis plus de 35 ans le RODALE INSTITUTE aux USA mène une expérimentation comparative des modes de cultures Bio/Organic et conventionnel.http://rodaleinstitute.org/assets/FSTBrochureweb.pdf
Les rendements volume/ha bruts Bio après conversion se stabilisent quasiment au même niveau que du conventionnel avec une valorisation et donc revenus bien supérieurs les couts de production restent légèrement supérieurs . Le résultat net pour l'agriculteur serait 3 á 6 fois celui du conventionnel.
Sam 26 Mar 2016 22:11 #14
@' Miloux11
L'agriculture dite biologique ,avec des résultats nets qui seraient de 3 à 6 fois celui de l'agriculture conventionnelle, C'est curieux de voir le peu d'engouement des agriculteurs Français pour cette technique miraculeuse !......En 2015 les surfaces consacrées à l'agriculture bio restent malgré tout minoritaires, avec moins de 5% de la surface agricole utile française.

Ces agriculteurs français sont des casaniers, ignorants, pour refuser un tel pactole à portée de main. Ils préfèrent manifester et accuser ce pauvre Le Foll d'incapacité
Sam 26 Mar 2016 23:07 #15
Ce qui est réellement miraculeux en France c'est que l'industrie agro-alimentaire trouve encore des agriculteurs conventionnels qui travaillent á perte pour les alimenter en matières premières. ... et comme mathématiquement 3 á 6 fois plus que rien ... ca fait toujours rien, il faudra á un moment changer de logique ou se passer d'agriculteurs
Lun 28 Mar 2016 23:02 #16
''Tout est bon dans le champignon''
Symbiose mycorhizienne contre Mildiou Oidium BlackRot et autre prédateur fongique?
http://www.dc.delinat-institut.org/merkblaetter/mykorrhiza/mycorhizes-fr-v2.pdf
Les mycorhizes sont des champignons vivant en symbiose avec des plantes. Les fins fils du champignon sont directement reliés aux racines des plantes et assurent un échange d'éléments nutritifs, où la plante fournit au champignon des combinaisons de sucres, et le champignon à la plante des minéraux importants (surtout du phosphore). A cet effet, la plante investit jusqu'à un quart du sucre qu'elle fabrique par photosynthèse! Les fins fils du champignon peuvent agrandir énormément le réseau racinaire de la plante, permettant à cette dernière un accès à des volumes de sol nettement plus importants et donc à plus d'éléments nutritifs et d'eau. Par ailleurs, le tissu du champignon protège les racines contre des bactéries, des champignons et des virus nocifs
Fongicides et mycorhizes ne font pas bon ménage
http://wikiagri.fr/articles/et-si-les-fongicides-devaient-devenir-selectifs-pour-laisser-certains-champignons-/3231
Des expérimentions plus poussées nous en diront plus , á suivre
http://www.ecoledoctorale.uha.fr/wordpress/wp-content/uploads/LVBE%201.pdf
Ven 8 Avr 2016 22:29 #17
Pour limiter la déperdition énorme de phosphore dans les fertilisations ( 80%), les mycorhizes peuvent améliorer très significativement son l'assimilation utile dans la culture.
http://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2014/02/19/penurie-phosphore-bombe-retardement


Revue scientifique des techniques d'amélioration agronomique de l'utilisation de la ressource
http://www.fao.org/docrep/007/y5053f/y5053f0d.htm
Ven 8 Avr 2016 22:32 #18
Je suis en train de voir pour faire un essai sur mes futurs plantiers avec du myco 800
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 8 Avr 2016 22:52 #19
je vais faire un essai aussi sur des plantiers qui ont du mal á démarrer, j'ai un couverts de roquette et ce n'est pas bon signe. Le pb c'est qu'il faudrait vite mettre de la minette ou du trèfle souterrain avant pour que les mycorhizes qui ne sont pas donnés prennent bien.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut