maec

Ouvert par ceres, 27 janvier 2016

Mer 27 Jan 2016 20:03 #1
y a t il deja des experiences de mises en place de MAEC?
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Mer 27 Jan 2016 20:22 #2
Je me suis installé le 1er janvier 2016. Voulant beneficier de MAEC pour complémenter le revenu de ma petite exploitation, les conseillers de la chambre d'agriculture m'ont clairement répondu qu'ils n'y connaissaient rien.
En même temps, pourquoi souscrire une MAEC ? sachant qu'on ne connais pas les critéres exacts, et ne sachant pas quel sera le montant des aides et quand il sera payé ?
On le voit avec les DPB, on va arriver a la déclaration 2016 alors que la 2015 n'est pas réglée.
C'est un coup a se retrouver a rendre de l'argent pour des critéres qui on évolués, enfin je me demande qui peut risquer cela ?
Mer 27 Jan 2016 22:10 #3
En réponse à un message me disant que je n etais pas assez précis :pouce. Je suis en train de réfléchir à mettre une MAEC en place..réduction de produits phyto.. J espérais avoir des témoignages de personnes qui ont déjà signé une nouvelle version
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Mer 27 Jan 2016 23:16 #4
nous avons signé une maec en 2015 avec réduction du mais a 18% maxi de la sfp . vu l'arrêt du lait ca ne pose aucun souci .

vu la forte augmentation des surfaces en herbe , l'aspect réduction des phytos est jouable aussi . de toute façon déjà avant on n'utilisait aucun régulateur sur céréales .

il semble que l'enveloppe globale est déjà quasiment utilisée . il ne reste plus beaucoup de place pour 2016!!!!!!!!!!

j ai une journée de formation-information fin février . j'en saurai plus ...........
Mer 27 Jan 2016 23:55 #5
Signé une Maec système herbager en juin, toujours pas de réponse aujourd'hui :eusa_wall
Pour les ift, c'est une moyenne régionale et la DDT ne savais pas comment faire les calculs, apparemment c'est complexe :eusa_wall
Le montant des enveloppes c'est le gros point noire :itsnot

Sinon, le mieux placé pour te répondre c'est Hazta mais on ne le voit plus en ce moment :dubitatif
Mar 2 Fév 2016 16:59 #6
bon je laisse tomber .j aime savoir ou je vais quand je fais un calcul. M entendre dire qu il y a un gateau mais que l on ne sait pas si on sera 6 ou 60 ou bien meme 600 pour le manger :gene non merci .
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Mar 2 Fév 2016 17:08 #7
Tu peux t'expliquer stp, pour ceux qui n'y ont pas encore regardé, merci :read
Mar 2 Fév 2016 17:23 #8
je schematise .Il y a une somme allouee pour un type de maec et en fonction des surfaces engagees tu peux te retrouver avec une prime ha de 90 a 130 euros pour une reduc phyto de niveau 1 et pour un niveau 2 la fourchette va de 150 a 230 .Tout ca est indicatif car rien de definitif dans les choix .Trop complique pour moi .Et trop risque.il y a 15 ans j avais signe un CTE et au moins je pouvais faire mes calculs :flower
à 50 ans on attend plus rien de la vie mais on peut tout en espérer.
Sam 9 Avr 2016 09:04 #9
les règles définies l'an passé étaient assez claires et mettaient les maec a la portée de beaucoup de monde . sauf que victimes de leur succès ,on est en train de changer les règles déjà !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

du n'importe quoi !!!!!!!!!!!! certains avaient bien calé leur système et tout est remis en cause

http://www.paysan-breton.fr/productions ... compenses/
Sam 9 Avr 2016 09:58 #10
mais région par région ça peut être diffèrent .....................................
Sam 9 Avr 2016 10:13 #11
Pour mon cas
Dossier retoqué l'an passé et cette année plus d'argent :coolg
Du coût plus de phae ( engagé depuis le début) et pas de maec( herbagé pastorale)
150 ha non primés, :eusa_wall
Un lait à 265€
Je vais débrouiller sévère
Jeu 27 Juil 2017 12:43 #12
pour les paiements maec non versés de 2015 il y a un soucis de logiciel à ce qu il parait , c était prévus en juillet reportés en septembre
j ai l impression que ça ne marche pas mieux que sous l ancien gouvernement
Jeu 27 Juil 2017 18:11 #14
un début d'explication, honteux !!:
"""Un hold up inacceptable sur les soutiens à l’agriculture !
Stéphane LE FOLL et le précédent gouvernement ont laissé en héritage une énorme ardoise de
853 millions d’euros ! Contrairement aux engagements écrits en 2013 par François
HOLLANDE, ils ont sciemment fait l’impasse sur le financement en 2019 et 2020 d’une grande
partie des mesures de développement rural : agriculture biologique, mesures agro-
environnementales et climatiques (MAEC), assurances et plus particulièrement l’indemnité
compensatoire de handicaps naturels (ICHN).

La gestion du 2 ème pilier de la Politique agricole commune entre l’Etat, les Régions et l’Union
européenne est devenue une véritable boîte noire sur laquelle les agriculteurs exigent
dorénavant la plus grande transparence. Ils ne veulent plus faire les frais de cette opacité.

Pour sortir de cette impasse, plutôt que d’honorer la continuité de l’engagement de l’Etat en
trouvant les ressources nécessaires sur le budget national, Stéphane TRAVERT annonce un
prélèvement de 4,2 % sur les soutiens directs perçus par les agriculteurs.

Ce prélèvement est inacceptable quand de nombreux secteurs traversent une crise grave avec
des prix de marché qui ne couvrent plus les coûts de production, quand la moitié des
agriculteurs ont eu en 2016 un revenu inférieur à 350 euros par mois.

L’ambition affichée du Gouvernement pour l’agriculture est-elle vraiment au rendez-vous ?

C’est un très mauvais signal à l’heure du lancement des Etats Généraux de l’Alimentation
comme des autres chantiers ouverts. Le Gouvernement a une impérieuse obligation de
résultats concrets sur les prix payés aux producteurs, la simplification, la fiscalité, le retour à la
compétitivité… """
Jeu 27 Juil 2017 18:14 #15
et des prises de positions à être décontenancés :
Il manquerait près d’un milliard d’euros pour financer les aides Pac que sont l’indemnité compensatrice de handicap naturel (853 M€), les aides bio et les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) d’ici la fin 2020, selon plusieurs professionnels et syndicats agricoles. Afin de combler le déficit de paiement, certains représentants de la profession (Coordination rurale, APCA, FNSEA, AGPB, AGPM, Fop, CGB) demandent à ce que l’État cherche des fonds ailleurs pour abonder ces aides alors que d’autres (Confédération paysanne, FNAB, FNE, WWF et d'autres ONG) demandent un basculement plus important des aides du premier pilier vers le second. Pour Claude Cochonneau, président de l’APCA, «Bercy peut accepter un système de top-up sur certaines aides tout en étant euro-compatibles». Le Conseil supérieur d'orientation et de coordination de l'économie agricole et alimentaire (CSO) du 27 juillet est, de fait, annulé puisque des négociations bilatérales étaient toujours en cours le 26 juillet au soir. La France doit notifier les modifications de sa programmation Pac avant le 1er août. Une éventuelle modification du paiement redistributif est également en négociation entre la profession et le ministère (passage éventuel de 10 à 15 % de prélèvement sur le premier pilier). Elle doit aussi être notifiée à Bruxelles avant le 1er août .
Jeu 27 Juil 2017 21:06 #16
Il n'y a pas de "hold-up", et il faut arrêter l'hypocrisie : le fait que l'enveloppe ICHN / Bio / MAEC est insuffisante est connu depuis longtemps.
Mais la totalité de l'enveloppe est payée (ou est en train de l'être). Le montant annoncé correspond au dépassement de l'enveloppe, cumulé sur 5 ans.
Tout ça sent le déminage par le camp Macron, comme pour les APL: c'est pas nous, c'est Hollande...
La République en Marche paraît bien boîteuse et incapable d'anticiper quoi que ce soit, comme Le Foll avant elle.
Jeu 27 Juil 2017 21:44 #17
pas hold-up , dis-tu
et ça :
Pour sortir de cette impasse, plutôt que d’honorer la continuité de l’engagement de l’Etat en
trouvant les ressources nécessaires sur le budget national, Stéphane TRAVERT annonce un
prélèvement de 4,2 % sur les soutiens directs perçus par les agriculteurs.
en clair le paysan s'offre ses propres aides !
et franchement par exemple "ça me ferait mal aux seins" de payer les primes bio de mon voisin qui ne cesse de me traiter d'empoisonneur
Jeu 27 Juil 2017 21:58 #18
Les services déconcentrés de l'état des DDTM ex-DDAF-DDE, de modulation de DBP ex-DPU en suppression/évolution/maintien de MAEC ex-MAE-ex-SFEI en pilier I et II vert et moins vert avec minimi calculés sur avance de trésorerie non avancée et retardée à cause de ICHN et des surprimes sur 52 ha sauf défaut de SIE mais avant réintégration sur RPG tout en vérifiant la présence du caillou dans la parcelle 5 de l'ilot 15 près de la haie avec la bande enherbée à gauche et l'alignement d'arbres en équerre le long du cours d'eau IGN sec 10 mois sur 12 mais bien bleu... bla bla bla... et en plus ce charabia ne paie pas... hara kiri au PACstanistan
Vini, Vidi, Pactoli
Ven 28 Juil 2017 09:40 #19
xavier courboin a écrit:
pas hold-up , dis-tu
et ça :
Pour sortir de cette impasse, plutôt que d’honorer la continuité de l’engagement de l’Etat en
trouvant les ressources nécessaires sur le budget national, Stéphane TRAVERT annonce un
prélèvement de 4,2 % sur les soutiens directs perçus par les agriculteurs.
en clair le paysan s'offre ses propres aides !
et franchement par exemple "ça me ferait mal aux seins" de payer les primes bio de mon voisin qui ne cesse de me traiter d'empoisonneur


Et du coup Xavier, pour le non relèvement du paiement redistributif, tu t'insurges aussi contre ce hold-up? Parce que c'était un engagement aussi, il me semble.
Et pour la reculade sur le taux de SIE à adopter, tu t'es insurgé contre ce hold-up anti-écologique?

Quand on décide de maintenir le budget de la PAC pour ne pas le voir exploser, et donc qu'on fait des arbitrages, c'est un hold-up. Mais par contre, ça ne t'aurait pas posé de soucis qu'on diminue un autre budget pour financer celui de la PAC. Ou bien alors, tu es peut-être un fervent défenseur de l'endettement de l'état? Ou de l'augmentation des impôts?

Il faut vraiment arrêter l'hypocrisie: il y a un gâteau à partager, et trop de gourmands autour. Il faut forcément diminuer la taille des parts. Donc faire des arbitrages. Et l'arbitrage en question, qui fait passer des fonds du premier au second pilier, c'est pas ce qui se fait depuis plus de 15 ans, par hasard? T'as l'impression que c'est novateur? Tu ne t'y attendais pas?

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut