La montbéliarde à l' export

Ouvert par tacyst, 24 janvier 2016

Page 1 sur 1
Dim 24 Jan 2016 21:27 #1
Dim 5 Mar 2017 11:25 #2
Des montbéliardes chiliennes en Chine, une première

Milles génisses montbéliardes viennent d'embarquer pour la Chine, un marché demandeur de génétique. D'autres vont suivre.

Il y a 2 ans, le Chili devaenait le quatrième pays après l'Uruguay, l'Australie et la Nouvelle-Zélande à pouvoir exporter des bovins vifs vers la Chine.
Depuis, le pays sud-américain y a envoyé la majorité des 47 000 animaux reproducteurs exportés lors de 11 embarquements, selon le journal chilien El Heraldo Austral.
Le plus récent a eu lieu le 26/12 dernier et a été réalisé par la coopérative Cooprinsem, basée dans la région des lacs , à 1000km au sud de Santiago du Chili.
Cet embarquement était constitué de 3 000 têtes de bétail , dont 1 000 génisses de race montbéliarde pure pedigree vouées à la production laitière.
Le directeur des exportations de Coopriven, Felipe Gottschak, précise qu'il s'agit de "génisses de 8 à 14 mois de 280 à 300 kg et que la valeur totale du lot s'élève à 4 millions de dollars, soit une valeur moyenne de 1 200€/tête. L’intérêt pour les éleveurs est qu'à travers ce débouché outre-Pacifique, nous pouvons leur payer les jeunes vaches à un prix de 15% supérieur à la valeur locale."
Pour Cooprinsem, représentante exculsive de Coopex au Chili, cet envoi est une première pour la montbéliarde mais la deuxième du genre vers la Chine car la coopérative y avait exporté un contingent de hostein en 2015. Elle prévoit déjà un troisième embarquement durant le premier semestre de cette année avec 1 000 autres montbéliardes, annonce Felipe Gottschalk.
...
En effet la monbéliarde est bien implantée dans la région des Lacs, le principal bassin laitier du Chili. Selon Stéphane Fitamant, responsable export sur le continent américain pour Coopex montbéliarde "on compte plus de 40 000 animaux de race montbéliarde" parmi les quelque 450 000 v.l du cheptel laitier chilien.
...
Le Chili qui ne fait pas partie du Mercosur mais a souscrit à de nombreux traités de libre-échange bilatéraux, par exemple avec la Chine, est un exportateur de premier ordre dans le secteur agroalimentaire et la stabilité de son économie en fait un concurrent redoutable à l'export.

Extrait de l'article paru dans Réussir lait N°311 mars 2017

Bon Titian t'avais raison sur l’Amérique du sud :pleur

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut