la BRETAGNE !!!!!!

Ouvert par marisa29, 05 décembre 2015

Sam 5 Déc 2015 10:31 #2
MEL met toujours une sacre dose de cynisme ds ses propos et ses reflexions! Lui qui veut des produits de masse a bas prix pour remplir 90% de son rayonnage nous vante la qualite aujourdhui pour la brader demain.
Vini, Vidi, Pactoli
Sam 5 Déc 2015 10:55 #4
Et de l autre côté de la chaîne, le consommateur que je suis paye toujours plus cher. :colere
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Sam 5 Déc 2015 11:58 #5
dajotheo a écrit:
Et de l autre côté de la chaîne, le consommateur que je suis paye toujours plus cher. :colere

A voire, le budget des ménages consacré à l' alimentation est passé de 75% à 25% en 50 ans.

Les propos de MEL ont déjà été tenus par lui au printemps. Il faudrait que les vitis confirment ou non ses dires, il prend toujours l' exemple bordelais.
Impact des arrachages de vignes dans les années 60 sur le vignoble français ?

On pourrait rebondir en partant d' une idée : la décroissance en élevage.
Et cette question :"et si Dairy avait raison! De l' exemple Nz a adapté en France."
Sam 5 Déc 2015 12:06 #6
Tacyst, petite deviation du sujet, mais en nz petite production par vl, mais grosse production par ha! Ce n'est pas un systeme extensif ni decroissant! Par contre ils sont souples et reactifs... mais pas le meme marche du tout (tout poudre)
Vini, Vidi, Pactoli
Sam 5 Déc 2015 13:15 #7
gwendal raoul a écrit:
MEL met toujours une sacre dose de cynisme ds ses propos et ses reflexions! Lui qui veut des produits de masse a bas prix pour remplir 90% de son rayonnage nous vante la qualite aujourdhui pour la brader demain.


Image Image
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Sam 5 Déc 2015 13:21 #8
gwendal raoul a écrit:
Tacyst, petite deviation du sujet, mais en nz petite production par vl, mais grosse production par ha! Ce n'est pas un systeme extensif ni decroissant! Par contre ils sont souples et reactifs... mais pas le meme marche du tout (tout poudre)


Explication de texte:
Mel a t il raison quand il nous parle d' un paradis pour les vitis avec la foire aux vins?

Je reprends 2 idées:
1) De Dairy sur les Nz: un système herbager faible en intrants et souple en infrastructures
2) de Xavier: la réflexion que l' on ne peut valoriser que 22 des 24 Mds de L de lait à produire en France
Et donc pourquoi pas un retour à un système d' élevage hérité de nos grand-parents avec plus d' herbe, moins de maïs et des dates de vêlages plus axées sur le printemps
On peut également y incorporer les réflexions de Gérard ou de Jean François
Sam 5 Déc 2015 13:27 #9
Les foires aux vins en gms c'est un calvaire pour les producteurs petit ou grand.
Pour être référencé il faut se prostituer, accepté des conditions dignes de la féodalité.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Sam 5 Déc 2015 13:40 #10
tacyst a écrit:
gwendal raoul a écrit:
Tacyst, petite deviation du sujet, mais en nz petite production par vl, mais grosse production par ha! Ce n'est pas un systeme extensif ni decroissant! Par contre ils sont souples et reactifs... mais pas le meme marche du tout (tout poudre)


Explication de texte:
Mel a t il raison quand il nous parle d' un paradis pour les vitis avec la foire aux vins?

Je reprends 2 idées:
1) De Dairy sur les Nz: un système herbager faible en intrants et souple en infrastructures
2) de Xavier: la réflexion que l' on ne peut valoriser que 22 des 24 Mds de L de lait à produire en France
Et donc pourquoi pas un retour à un système d' élevage hérité de nos grand-parents avec plus d' herbe, moins de maïs et des dates de vêlages plus axées sur le printemps
On peut également y incorporer les réflexions de Gérard ou de Jean François


ne compare pas le susteme de nos grands parents et celui des néozélandais !!!
cela n'a rien à voir!!!
Mes grands parents avaitent 15 vaches, plein de personnes dans la ferme, ils s ortaient les vaches trés tard, des betteraves fourrageres qu'il fallait passer au chaudron en cas de gel, et qu'ils coupaient a la main en morceau le tout mélangé avec de la menue paille ("provanne"), en génétique, le taureau d eferme...
en NZ, c'est super intensif: 15/20000l d elait par ha, une conduite au mm de la gestion du paturage, c'est hyper, mais vraiment hyper technique: !!!
Il faut y aller pour le comprendre!
Sam 5 Déc 2015 13:42 #11
dajotheo a écrit:
Les foires aux vins en gms c'est un calvaire pour les producteurs petit ou grand.
Pour être référencé il faut se prostituer, accepté des conditions dignes de la féodalité.


Merci pour ton éclairage Dajotheo :pouce
Sam 5 Déc 2015 13:47 #12
Dairy a écrit:
tacyst a écrit:
gwendal raoul a écrit:
Tacyst, petite deviation du sujet, mais en nz petite production par vl, mais grosse production par ha! Ce n'est pas un systeme extensif ni decroissant! Par contre ils sont souples et reactifs... mais pas le meme marche du tout (tout poudre)


Explication de texte:
Mel a t il raison quand il nous parle d' un paradis pour les vitis avec la foire aux vins?

Je reprends 2 idées:
1) De Dairy sur les Nz: un système herbager faible en intrants et souple en infrastructures
2) de Xavier: la réflexion que l' on ne peut valoriser que 22 des 24 Mds de L de lait à produire en France
Et donc pourquoi pas un retour à un système d' élevage hérité de nos grand-parents avec plus d' herbe, moins de maïs et des dates de vêlages plus axées sur le printemps
On peut également y incorporer les réflexions de Gérard ou de Jean François


ne compare pas le susteme de nos grands parents et celui des néozélandais !!!
cela n'a rien à voir!!!
Mes grands parents avaitent 15 vaches, plein de personnes dans la ferme, ils s ortaient les vaches trés tard, des betteraves fourrageres qu'il fallait passer au chaudron en cas de gel, et qu'ils coupaient a la main en morceau le tout mélangé avec de la menue paille ("provanne"), en génétique, le taureau d eferme...
en NZ, c'est super intensif: 15/20000l d elait par ha, une conduite au mm de la gestion du paturage, c'est hyper, mais vraiment hyper technique: !!!
Il faut y aller pour le comprendre!



Re explication:
je n' importe pas les Nz et je ne retourne pas dans les années 50, juste une proposition pour une évolution de nos techniques vers moins de lait livré, plus d' herbe, moins de maïs, plus d' autonomie
Par rapport au titre du topic, comme je l' ai souvent dit, ne comptez pas sur moi pour sauver les bretons
Sam 5 Déc 2015 13:50 #13
Sinon pour les transformations du monde viticole je vous renvois à l excellent sujet que silos avait ouvert sur les crises du début du XXème siècle.
On a pas attendu cet e....fé de mel pour évoluer, et heureusement.

Sinon, toujours du point de vue du consommateur, pour la Bretagne c est des traditions et des valeurs profondément ancrés.
Par contre côté production agricole de qualité, ben de mon point de vue c est un no man's land.
Peut être il existe des aop, mais j en connais aucune.

Alors que pour le Sud Ouest, sans causé du bordelais, ben y a florès.
Donc la mel à pas tort.
Maos c est certainement pas à la gms de faire les cahiers des charges, sinon z êtes cuit
Sam 5 Déc 2015 14:03 #14
tacyst a écrit:
Dairy a écrit:
tacyst a écrit:

Explication de texte:
Mel a t il raison quand il nous parle d' un paradis pour les vitis avec la foire aux vins?

Je reprends 2 idées:
1) De Dairy sur les Nz: un système herbager faible en intrants et souple en infrastructures
2) de Xavier: la réflexion que l' on ne peut valoriser que 22 des 24 Mds de L de lait à produire en France
Et donc pourquoi pas un retour à un système d' élevage hérité de nos grand-parents avec plus d' herbe, moins de maïs et des dates de vêlages plus axées sur le printemps
On peut également y incorporer les réflexions de Gérard ou de Jean François


ne compare pas le susteme de nos grands parents et celui des néozélandais !!!
cela n'a rien à voir!!!
Mes grands parents avaitent 15 vaches, plein de personnes dans la ferme, ils s ortaient les vaches trés tard, des betteraves fourrageres qu'il fallait passer au chaudron en cas de gel, et qu'ils coupaient a la main en morceau le tout mélangé avec de la menue paille ("provanne"), en génétique, le taureau d eferme...
en NZ, c'est super intensif: 15/20000l d elait par ha, une conduite au mm de la gestion du paturage, c'est hyper, mais vraiment hyper technique: !!!
Il faut y aller pour le comprendre!



Re explication:
je n' importe pas les Nz et je ne retourne pas dans les années 50, juste une proposition pour une évolution de nos techniques vers moins de lait livré, plus d' herbe, moins de maïs, plus d' autonomie
Par rapport au titre du topic, comme je l' ai souvent dit, ne comptez pas sur moi pour sauver les bretons

qu'est ce qu'ils t'ont fait les bretons?

tu les connais, tu as déja été en Bretagne pour dire cela?

J'aime pas le sectarisme e n Agriculture! :itsnot
Sam 5 Déc 2015 14:09 #15
La bretagne c'est 20% du lait francais, 50% de l'emmental, 40 % de la poudre produite en france et seulement 2% des desserts lactes francais... ne cherchons pas plus loin... tous les investissements majeurs de la filiere bretonne sont sur des tours de sechage, donc ca ne va pas s'arranger. Les cooperatives y sont tres bien ancrees.
Vini, Vidi, Pactoli
Sam 5 Déc 2015 14:12 #16
Je m' en suis déjà expliqué avec Gwendal.
N' y vois rien d' excessif, j' ai pas prévu de couper la pointe bretonne et de l' envoyer au large
Sam 5 Déc 2015 14:25 #17
Image

An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Sam 5 Déc 2015 14:31 #18
Si ça ce n' est pas une preuve :mdr :mdr
Sam 5 Déc 2015 14:38 #19
Dairy a écrit:
tacyst a écrit:
gwendal raoul a écrit:
Tacyst, petite deviation du sujet, mais en nz petite production par vl, mais grosse production par ha! Ce n'est pas un systeme extensif ni decroissant! Par contre ils sont souples et reactifs... mais pas le meme marche du tout (tout poudre)


Explication de texte:
Mel a t il raison quand il nous parle d' un paradis pour les vitis avec la foire aux vins?

Je reprends 2 idées:
1) De Dairy sur les Nz: un système herbager faible en intrants et souple en infrastructures
2) de Xavier: la réflexion que l' on ne peut valoriser que 22 des 24 Mds de L de lait à produire en France
Et donc pourquoi pas un retour à un système d' élevage hérité de nos grand-parents avec plus d' herbe, moins de maïs et des dates de vêlages plus axées sur le printemps
On peut également y incorporer les réflexions de Gérard ou de Jean François


ne compare pas le susteme de nos grands parents et celui des néozélandais !!!
cela n'a rien à voir!!!
Mes grands parents avaitent 15 vaches, plein de personnes dans la ferme, ils s ortaient les vaches trés tard, des betteraves fourrageres qu'il fallait passer au chaudron en cas de gel, et qu'ils coupaient a la main en morceau le tout mélangé avec de la menue paille ("provanne"), en génétique, le taureau d eferme...
en NZ, c'est super intensif: 15/20000l d elait par ha, une conduite au mm de la gestion du paturage, c'est hyper, mais vraiment hyper technique: !!!
Il faut y aller pour le comprendre!

l'herbe ne pousse pas toute seule,pour avoir ce niveau de lait par ha il faut mettre beaucoup d'azote
Pas de directive nitrate chez eux
Sam 5 Déc 2015 14:39 #20
gwendal raoul a écrit:
La bretagne c'est 20% du lait francais, 50% de l'emmental, 40 % de la poudre produite en france et seulement 2% des desserts lactes francais... ne cherchons pas plus loin... tous les investissements majeurs de la filiere bretonne sont sur des tours de sechage, donc ca ne va pas s'arranger. Les cooperatives y sont tres bien ancrees.



Rien que pour ça au moins Dairy
https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmental_(r%C3%A9gion)
Ce n' est guère breton :hihi

http://www.gruyere-france.fr/
Ça, je n' ai pas le droit d' adhèrer, mon secteur n' a pas été retenu (zone sableuse de fond de vallée ne correspondant pas au terroir) :eusa_wall
http://www.comte.com/
Çà non plus :eusa_wall

Créve avec ton lait standard, c' est ce que je me dis

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut