A l ombre de la tonnelle, un verre de rosé. A la main...

Ouvert par David Gaudin, 01 décembre 2015

Ven 26 Oct 2018 20:51 #2361
Miloux11, pour passer par Vinadeïs il faut obligatoirement y adhérer, et je ne pense pas que ce soit le cas de toutes les caves de ta région. Quand une coop possède une activité de négoce ou adhère à une structure comme Vinadéïs ou mème à un groupement, elle est obligé de le signaler en AG et de rendre des comptes à chaque AG. Que de tel groupes contribuent à faire chuter les prix du marché c'est bien possible, je te l'accorde, mais les coopérateurs qui daignent seulement se rendre à leur AG et ne pas dormir doivent connaitre les filiales et les structures de ventes de leur coop.
Quand ce groupe a fait les beaux yeux au coop. de chez nous, toutes nos structures ont sorties le drapeau rouge. Les négoces historiques sont loin d'ètre des saints, mais au moins on sait à quoi s'en tenir...
Ven 26 Oct 2018 21:08 #2362
Miloux11 a écrit:
Les sociétés écrans que la filière á mises en place pour enfumer les producteurs, c'est exactement le même système qui étrangle aussi les éleveurs et les céréaliers, et se raconter que chez nous dans la viticulture c'est pas pareil c'est se mettre la tête dans le sable, mêmes causes mêmes effets on va direct dans le même mur.

Ce que tu dis est faux,l'activité de négoce des caves coop (société écran pour toi :dingue ) est en général crée pour déveloper une boutique digne de ce nom et vendre des produits dérivés et non pas un quelconque trafic de vin.Je ne comprend pas ta paranoia vis à vis des coop,si Vinadeis à racheté des domaines et chateaux ce sont des indépendants comme toi qui s'engagent dans ce qu'ils décrient....
Ven 26 Oct 2018 21:31 #2363
Ca c'est la théorie, dans ces coops la tu ne recoit jamais d'infos préalable ni de compte rendu documenté de ce qui doit être voté á mains levées en AG á l'arrache en 5mn entre une heure et demi de rapport de gestion des commissaires aux comptes á 300 mots/mn, le Power Point idyllique de la stratégie marketing bouteille et l'apéro du dîner buffet ( payant ) qui attend.
Si tu veux des infos sur les statuts , la gestion , ou les orientations stratégiques il te faut prendre rendez vous pour consulter sous surveillance ce que la direction veut bien te montrer et tu dois payer tes photocopies á la page.
Le renouvellement du Conseil d'Administration se fait sans consultation préalable, les opérations de rachats externes sont présentées comme un fait accompli indispensable, les activités de négoce , les opérations complexes de création/fusions/partenariats de filiales externes á peine mentionnées, totalement omises ou noyées dans un jargon technique inaudible de façon á á rebuter toute tentative de compréhension.
En 10 ans d'AG je n'ai jamais entendu une seule question un temps sois peut intrusive dans l'assemblée.
Ven 26 Oct 2018 22:02 #2364
light83 a écrit:
Ce que tu dis est faux,l'activité de négoce des caves coop (société écran pour toi :dingue ) est en général crée pour développer une boutique digne de ce nom et vendre des produits dérivés et non pas un quelconque trafic de vin.Je ne comprend pas ta paranoia vis à vis des coop,si Vinadeis à racheté des domaines et chateaux ce sont des indépendants comme toi qui s'engagent dans ce qu'ils décrient....

On parle pas de la même chose lá, une boutique caveau de vente directe de bouteilles et produits dérivés c'est de l'épicerie pour les touristes de passage. Le négoce c'est des traders qui traitent des flux par milliers d'hectolitres entre producteurs de minerai ( principalement des coops et de l'import) les metteurs en marché ( Vinadeis et autres BigCoops, G.Bertrand,JJean, P.Mas etc ) et la Grande Distibution + Exports Bouteilles .
Un MégaCoop saucissonne son activité entre vinif de base, négoce, mise en marché et distribution, export, marques á royalties, et surtout finances pour jouer sur les marges et répartir la valeur ajoutée á son bon vouloir, en logeant les profits hors de portés des adhérents.
Mais le viticulteur lui n'est adhérent que de la structure Coop qui ne fait que la vinification payée au prix du marché mondialisé. C'est bien lui qui á financé d'une manière ou d'une autre le mammouth, mais il ne récupère que les miettes.
Alors parler de ''marché'' pour le vrac c'est une vaste fumisterie puisque ce sont les mêmes pour le gros des transactions qui achètent les hectolitres d'une main et qui les revendent de l'autre en bouteilles. Ce qui est enregistré á la DRAFF comme soit disant ''prix du marché'' n'est en rien le résultat d'une négociation ou d'une côte sur un marché ouvert libre.
Ven 26 Oct 2018 22:17 #2365
Miloux11 a écrit:
.
Un MégaCoop saucissonne son activité entre vinif de base, négoce, mise en marché et distribution, export, marques á royalties, et surtout finances pour jouer sur les marges et répartir la valeur ajoutée á son bon vouloir, en logeant les profits hors de portés des adhérents.
Mais le viticulteur lui n'est adhérent que de la structure Coop qui ne fait que la vinification payée au prix du marché mondialisé. C'est bien lui qui á financé d'une manière ou d'une autre le mammouth, mais il ne récupère que les miettes.

Mais qu'est-ce que tu racontes....
Le meilleur moyen de se rendre compte de ce qui se passe dans une cave coop c'est de rentrer au conseil et de participer activement à la gestion journalière.
Ven 26 Oct 2018 22:30 #2366
light83 a écrit:
...
Le meilleur moyen de se rendre compte de ce qui se passe dans une cave coop c'est de rentrer au conseil et de participer activement à la gestion journalière.

On est bien d'accord, mais pour le gros des Coops qui ''font le marché'' et nous plombent les revenus c'est du rêve, á l'heure actuelle . Une AG á quelques dizaines de vitis qui se connaissent ou une AG de 500 á 2000 anonymes c'est pas la même chose.
Sam 27 Oct 2018 08:50 #2367
Miloux, tu ramènes tout à ton cas personnel et particulier. Que tu nous expliques que Vinadeïs fait chuter le prix du marché, je le comprends sans problème et en plus ils sont là pour ça, mais je le répète, pas mal de coop de ta région sont encore indépendantes de ce groupe et il existe encore des négoces indépendant aussi.
Sam 27 Oct 2018 09:46 #2368
WESTVAR a écrit:
Miloux, tu ramènes tout à ton cas personnel et particulier. :eusa_eh .

Mon cas personnellement particulier ? Vinadeis c'est 1500 vitis, á Limoux c'est plus de 500 pour ton info personnelle.

Pour ma part mon cas n'est plus lá dedans, faut quand méme étre un mini cohérent et la première chose que j'ai faite c'est de ''payer'' pour en sortir et faire mes bouteilles personnelles en cave particulière. Et oui ca m'est resté en travers de me faire plumer encore á la sortie au lieu de récupérer un peu du capital que j'y avais placé.
Maintenant.... ceux qui sont super heureux de leurs acomptes persuadés qu'ils sont seul maître á bord, libre d'aller toucher +5 centimes du kilo dans la coop voisine pendant que la filière se gave copieusement sur leur dos ... sont sûrement très contents de leur sort.
Cocus mais contents.

Je comprends pas ce que tu veux dire '' Vinadeís qui est un groupe coopératif serait la pour faire baisser les prix?!'' ... si tu trouves ca normal ca confine au masochisme.
Sam 27 Oct 2018 11:57 #2369
C'est pas évident :eusa_think

La marge de négociation , vis à vis du négoce , est très limitée ….. la différence de prix entre des cuvées moyennes ou de qualité supérieure est faible …. le négoce vous fait vite sentir qu'il a le choix , qu'il peut se fournir ailleurs " toujours à moindre cout" , et qu'il y aura toujours quelqu'un prêt à vendre au prix proposé .

C'est vicieux !!!

Il se base sur 6-7000 euros de chiffre d'affaire hectare …. et estime que c'est bien suffisant pour un Languedocien .
Et que si vous n'avez pas atteint vos rendements maximum autorisés , c'est votre problème . Et pourtant , que représente la part du vin , dans une bouteille de Vin de Pays d'Oc du négoce , à 4-5-6-7 euros ? …. 60 cts d'euro :eusa_snooty Ridicule !!!!!!!!!

Hors en Languedoc , l'essentiel de nos vignes ne sont pas dans la plaine fertile , proche du littoral …. à un moment donné , tout le monde se rend bien compte que les rendements moyens plafonnent … et que même la plaine ne compense pas les Coteaux .

Donc quand la marge de négociation est faible , les prix systématiquement stables ou à la baisse , quels sont nos seuls leviers ?
- Les frais de cave ( frais de vinif ) ……. ils dépendent des volumes ( aléatoires )
- Les frais de l'exploitation …. notamment les phytos qui dépendent des conditions météo ( y a bien que Le Foll , pour décréter bêtement 50% de phytos en moins , sans aucun lien avec la réalité du terrain :dingue ) …. là aussi c'est aléatoire …. il n'y a que la progression des prix des phytos qui elle est constante !!! :blase
Quand au matériel récent , il est d'une fragilité affligeante !!!
-Le prix et la consommation du GNR ………. et là , c'est le grand retour en arrière . Un aberration écologique , avec des techniques gourmandes en carburants …..en attendant qu'ils suppriment "l'exception agricole" du GNR …. pour bien nous plomber nos bénéfices .

Bref !!!!
La seule chose qui reste à un prix indécent , c'est le prix de nos vins ……….. et pourtant c'est la base , l'essentiel , pour un volume de travail considérable !
Une fois de plus de ce cono de pays , le travail ne paie pas !!!

Maintenant , si la profession de se bouge pas , elle accepte donc cet état de fait !!! :eusa_snooty
Et pourtant c'est pas si compliqué de se mobiliser pour notre avenir ….. si rien ne change , dans quelques années ( et plus rapidement qu'on ne pense ) il ne restera plus que quelques poches de viticulture en Languedoc ( genre Pic St Loup )

Quand à l'écologie politique qui est l'argument facile ( et démagogique ) à toute nouvelle taxe et interdiction , il me tarde de voir les résultats d'Europe Ecologie Les Verts , aux élections européennes !!! :eusa_think






mathieu33 a écrit:
je vois que l'insoumis du forum reste fidèle à lui même! :lol:
votre secteur n'est peut être pas à la fête mais chez les autres ce n'est pas brillant non plus… les catastrophe s'enchainent à tel point que mêmes nos plus anciens n'ont jamais connu les branlées que l'on attrape!

au fait, un petit mot concernant les beaux discours prônant la solidarité pour les pauvres cons que nous sommes.... pour nous fourguer leur vendange à prix d'or pensant que l'on était trop débile pour se servir d'une calculatrice là pas de problème il y avait du monde mais que ces gens là ne s'inquiète pas toutes les vignes sont dehors et personne n'est à l'abris de ce genre de chose.


Salut mathieu ;)
Que s'est il passé ? :eusa_think .... tu es le seul représentant de la région Bordelaise .
Y a eu une autorisation d'achat de raisins et les prix ont flambé ?
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Sam 27 Oct 2018 12:42 #2370
Miloux11 a écrit:

Je comprends pas ce que tu veux dire '' Vinadeís qui est un groupe coopératif serait la pour faire baisser les prix?!'' ... si tu trouves ca normal ca confine au masochisme.

C'est bien sur pas normal, mais quand on connait le groupe c'est logique ; enfin c'est leur logique. Je pensais qu'ils allaient quand mème bien payer un peu plus longtemps pour écraser le négoce "historique" avant de descendre au raz des paquerettes, juste pour maintenir le coopérateur la tète hors de l'eau. Mais il faut dire qu'en face d'eux, c'est pas non plus des perdraux de l'année, et il y a eu des regroupements et des alliances en réaction.
Je pense qu'ils espéraient se retrouver plus ou moins seuls sur tout l'arc méditerranéen et faire la pluie et le mauvais temps et qu'au final le résultat est loin de celui espéré. Il y a plusieurs raisons à ça, d'abord les sempiternelles querelles de clocher qui ont toujours empéchées la fusion de caves dans pas mal de régions du sud et qui pour moi sont une bonne chose, la crainte des CA des petites coop de se faire avaler dans un grand groupe et les alertes de certains dirigeants des syndicats et fédérations qui ont vu le coup venir.
Cévenol rale sur ces frais de coop. il n'a qu'a proposer au CA de passer comme ici, moitié à l'ha et moitié au kilo, la solidarité à des limites et bien souvent ceux qui en bénéficie ne la demanderais pas. Mais si toutes les petites coop de son secteur avaient fusionnées dans une grande structure, pour soit disant réduire ces frais, c'est pas dit qu'elle ne soit pas tombé dans les griffes de Vinadeis et consort...
Sam 27 Oct 2018 13:51 #2371
Bof les fusions !!!! :eusa_think ………. c'est plus la tendance !

Pourquoi ?
On est en France … les mêmes erreurs à tout niveau …. fusionner pour cumuler les frais , sans optimiser les couts , en gardant la totalité du personnel , on l' a vu ….. si c'est pour partager la misère !!! :eusa_hand

Oh et puis , les choses se font naturellement ….. 2 coopératives sur 3 ferment , ou ont fermé … les viticulteurs migrent vers les coopés qui tournent ( avec des frais raisonnables ) . La sélection est naturelle !!!

Y a un phénomène qui apparemment n'inquiète personne ! :eusa_think
Je prends notre exemple …. chaque année , nous accueillons de nouveaux coopérateurs ( de plus en plus loin ; dans un rayon de 20km , voir plus ) ………. mais les volumes n'évoluent guère !
Nous faisons aujourd'hui avec une multitude de coopérateurs , ce que mon village seul faisait il y a 30 ans !

100 ha de + cette année …. et un peu moins que la récolte 2016 ! …………….. clair et net !

Qu'on ne me dise pas qu'il y a trop de vin en Languedoc !!! :eusa_naughty

Quand aux nouvelles structures coopératives flambant neuves , censées optimiser les couts et peser par les volumes ………. y a qu'à voir la cave de la "voie Domitienne" , qui devait regrouper tout l'ouest Montpellierain …….. dégun !!! :shock:
Même les types de Fabrègues qui sont juste à coté , préfère porter leur récolte à Quarante à 80 km :shock:

Putain mais oh , des coopératives avec du volume , y en a pas tant que ça !!!! Entre viticulteurs au même destin , ils devraient y avoir moyen de s'entendre !!!

On ne peut pas se passer du négoce ……. même avec le caveau , le mieux situé au monde !!!
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Sam 27 Oct 2018 14:09 #2372
WESTVAR a écrit:
passer comme ici, moitié à l'ha et moitié au kilo,


C'est pas aussi simple que ça ! :eusa_hand
Le volume , ça ne fait pas tout non plus :eusa_hand

Exemple , nos villages de Coteaux , en Merlot , ont donné des rendements moyens .... mais avec une trés belle maturité et des degrés supérieurs à 14,5° ( 14,8° et 15,2° pour moi )
Les villages de plaine , on évidemment une récolte plus abondante ....

Résultat .... cuvée merlot à 12° de moyenne , vert , invendable !!! :eusa_doh

Mélanger du bon avec du mauvais , ça fait du moyennas dont personne veut !


Comme quoi , le volume ne fait pas tout non plus !
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Sam 27 Oct 2018 20:02 #2373
@Roumègue : je t'ai envoyé un MP :byec
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Mer 31 Oct 2018 20:45 #2374
Ô pauvre , j'en ai appris une bonne aujourd'hui :lol: …. le monde est petit !!!

Une délégation de notre conseil est allé visiter une cave modèle ( :mdr ) .... ou ça ? A Pourrières !!!! :sill ... sans déconner !

Oh westvar , c'est toi qui les a accueilli ? :lol: .........(évite de dire mon village :eusa_ehh ) .............

Oh vous les avez enflammé :eusa_doh :lol: ....... ils sont revenus avec des projets pharamineux , des rêves pleins les yeux .... du coup ils veulent tout changer à la cave ( des pressoirs en veux tu en voilà ... du high tech comme si il en pleuvait ... et des contrôles parcellaires drastiques )

Ah con il croit désormais qu'avec du bon matos , par magie , on va péter à 300 euros/hl :lol: ....... ça , ça les a mis sur le cul ( c'est pas faute de leur dire .... mais bon quand ça sort directement de la bouche d'un varois :lol: )

Il faut qu'on fasse des aménagements , c'est clair .......................... mais ce qu'il nous manquera toujours , c'est l'appellation Provence . ça , ça a du mal à être compris !

En tout cas , bravo Westvar , t'en as fait quelque chose de beau et de performant , de ta cave :pouce ... apparemment pour en arriver là , y a eu du grincement de dents entre coopérateurs :lol: ....
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mer 31 Oct 2018 22:58 #2375
Roumegue a écrit:
Ô pauvre , j'en ai appris une bonne aujourd'hui :lol: …. le monde est petit !!!

Une délégation de notre conseil est allé visiter une cave modèle ( :mdr ) .... ou ça ? A Pourrières !!!! :sill ... sans déconner !

Oh westvar , c'est toi qui les a accueilli ? :lol: .........(évite de dire mon village :eusa_ehh ) .............

Oh vous les avez enflammé :eusa_doh :lol: ....... ils sont revenus avec des projets pharamineux , des rêves pleins les yeux .... du coup ils veulent tout changer à la cave ( des pressoirs en veux tu en voilà ... du high tech comme si il en pleuvait ... et des contrôles parcellaires drastiques )

Ah con il croit désormais qu'avec du bon matos , par magie , on va péter à 300 euros/hl :lol: ....... ça , ça les a mis sur le cul ( c'est pas faute de leur dire .... mais bon quand ça sort directement de la bouche d'un varois :lol: )

Il faut qu'on fasse des aménagements , c'est clair .......................... mais ce qu'il nous manquera toujours , c'est l'appellation Provence . ça , ça a du mal à être compris !

En tout cas , bravo Westvar , t'en as fait quelque chose de beau et de performant , de ta cave :pouce ... apparemment pour en arriver là , y a eu du grincement de dents entre coopérateurs :lol: ....

Il faut pas s'imaginer, le boulot qu'on a fait c'était du retard qu'on avait prit en s'endormant sur nos lauriers.
Des années sans rien changer de l'outil de vinif, et on est vite largué, surtout que la concurrence est rude entre coop. du secteur et que pas mal de collègue sont apporteurs sur plusieurs caves. Si on est maintenant considéré comme une cave modèle, ça me fait bien plaisir, parce qu'on avait la réputation de la cave moyennasse du secteur et il a fallu se bagarrer pour en arriver là.
Mais en effet, tu as raison, le matos ne fait pas tout, nous savions qu'il y avait un marché demandeur en face, très qualitatif, et prèt à payer la qualité à son juste prix, sans ça nous n'aurions surement pas prit la mème direction.
Je t'envois un MP pour le reste...
Jeu 1 Nov 2018 09:08 #2376
Il est toujours bon d'aller voir ailleurs comment font les autres cela peut apporter que du positif à ça cave.
On crois défois être bon dans certaines choses puis lorsqu'on voit les autres au final on peut s'apercevoir de certaines de nos lacunes.

Bien sur comme vous dites il faut bien retenir ce qui peut être adaptable à nos établissements car lorsqu"on sort de nos cantons il y a tellement de choses qui diffèrent que les méthodes peuvent changer énormément d'un endroit à l'autre.

Nous on a certaines méthodes ou réglements de vendanges qui pour moi sont très bien mais que certains coopérateurs s'en plaignent.
Après une sortie en extérieur et ayant vu des méthodes différentes mais plutôt moins bien que nous ben ils se sont ravisés et on compris que finalement chez nous c'était pas si mal.

Comme quoi ça a du bon dans les deux sens.
Jeu 1 Nov 2018 09:26 #2377
loict2006 a écrit:
Il est toujours bon d'aller voir ailleurs comment font les autres cela peut apporter que du positif à ça cave.
On crois défois être bon dans certaines choses puis lorsqu'on voit les autres au final on peut s'apercevoir de certaines de nos lacunes.

Après une sortie en extérieur et ayant vu des méthodes différentes mais plutôt moins bien que nous ben ils se sont ravisés et on compris que finalement chez nous c'était pas si mal.

Comme quoi ça a du bon dans les deux sens.

Ce qui est le plus dur à mon sens,c'est d'avoir une vision à moyen/long terme et s'y tenir,ne pas céder aux modes (tel ou tel appareil...) et bien étudier comment le coopérateur va payer chaque investissement.Au bout du compte chaque investissement doit apporter une plus-value(moins de personnel/gain de prix de vente...).Souvent aussi un oeil extérieur (cabinet d'ingeneering) est indispensable car c'est fini l'époque ou l'on achète un pressoir à la va vite.Il y a eu trop de rajouts au fur et à mesure des différents investissements,repenser dans la globalité peut être bénéfique.
Jeu 1 Nov 2018 10:11 #2378
C'est clair ! C'était toujours bon de voir ce qu'il se fait ailleurs ( et comment on le fait ) ;) … en n'oubliant pas à quel marché on peut prétendre !
Westvar , je t'ai réponde par MP ;)

Notre coopérative n'est pas adaptée aux Rosés ( tendance qui a l'air "durable" chez le consommateur :eusa_think )
Ce n'était pas notre culture locale .


Je suis "pour" adapter la cave , "pour" les investissements et "pour" des règles plus qualitatives .
Globalement les coopérateurs sont également pour .... tant qu'ils ne voient pas les frais de cave augmenter et tant qu'ils ne subissent pas les sanctions . :lol: …. ce qui arrivera
Ceci dit , ça va être compliqué :eusa_think ça ne se passera pas sans heurts !

Comment lisser l'investissement dans le temps ? ... pour ne pas étouffer les coopérateurs actuels ( sur du court terme ) ou endetter la future génération , si y en a une ( sur du long terme )

Enormément de nouveaux coopérateurs sont venus chez nous ( de loin souvent ) pour nos frais de cave bas (13-14euros/hl )

Mais ce qui posera le plus de problèmes , ce sera la sélection .....
De toute façon , on l'a bien vu cette année ... on ne peut pas sérieusement continuer à mélanger coteaux et plaines .. des qualités diamétralement opposées .
Compliqué car les coteaux améliorent la plaine ... mais la plaine baisse les frais de cave !
Va y avoir de la susceptibilité :lol:
Mais bon que voulez vous , les coteaux ont fait de belles choses cette année ... quand ils sont mis à part , ils sont déjà vendus à un prix correct .... mélangés à la plaine , pas mal de cuvées sont à la limite , ou carrément invendable :eusa_doh On l'a vu sur les merlots , les pinots , les cabernets . :icon_frown
Pareil pour les blancs ... tout mélangé , c'est moyennas .
La seule cuvée , qui sort du lot , de manière incomparable en terme de qualité , c'est la Roussanne ! Pourquoi ? C'est simple ... toutes les parcelles de ce cépage sont en clone et terre AOP ..... y a pas photo ! C'est le volume qui fait la qualité .... une Roussanne à 60hl/ha , c'est autre chose qu'un Vermentino à 150hl/ha . Le B.a;-ba

Autre problème et pas des moindres ....... y a bien que Roumègue qui s'inquiétait de l'érigeron ici ; mais moi j'en ai plus ; me suis pas levé un cul pour rien ............ les parcelles bandées d'érigerons ont donné de vins épouvantables ; et y en a des collègues infestés .
Comment on fait quand le propre et l'érigeronné sont mélangés ... je suis pénalisé une fois de plus .

Attention , je ne suis pas le meilleur :eusa_hand et j'ai pas X dizaines d'ha .... mais bon , c'est propre , y a pas maladies ( et surtout aucun mildiou cette année ) et mes vignes font leurs rendements dans l'appellation concernée ( tout en misant depuis toujours sur le retour à l'AOP ) ... j'ai planté pour ! Ce pari a été le bon ( et j'ai parié seul ici )

D'ailleurs comme dit cam34 , c'est pas demain que je taille :shock: mes feuilles sont d'un vert splendide .....
Je veux pas être mauvaise langue , mais quand je vois les vignes bios du secteur "marrons" qui ont reblaqué depuis , en bout de sarment .... je trouve que les vignes aux pesssssticides sont pleine de vie !
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Jeu 1 Nov 2018 10:44 #2379
Té , pour une fois , je ne vais pas rouméguer :lol:

Les bonnes nouvelles sont suffisamment rare dans le métier , pour devoir en parler .

Bon , vous me direz , ça part de la faible récolte 2017 , et le -40% que je me suis carré :eusa_doh

J'ai fait un dossier d'aide à la cotisation auprés de la MSA …. et pour une fois la MSA a été correcte . :pouce
C'est assez rare pour le souligner !
C'est une vraie bouffée d'air … un soulagement !
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Jeu 1 Nov 2018 11:28 #2380
Roumegue a écrit:
C'est clair ! C'était toujours bon de voir ce qu'il se fait ailleurs ( et comment on le fait ) ;) … en n'oubliant pas à quel marché on peut prétendre !
Westvar , je t'ai réponde par MP ;)

Notre coopérative n'est pas adaptée aux Rosés ( tendance qui a l'air "durable" chez le consommateur :eusa_think )
Ce n'était pas notre culture locale .


Je suis "pour" adapter la cave , "pour" les investissements et "pour" des règles plus qualitatives .
Globalement les coopérateurs sont également pour .... tant qu'ils ne voient pas les frais de cave augmenter et tant qu'ils ne subissent pas les sanctions . :lol: …. ce qui arrivera
Ceci dit , ça va être compliqué :eusa_think ça ne se passera pas sans heurts !

Comment lisser l'investissement dans le temps ? ... pour ne pas étouffer les coopérateurs actuels ( sur du court terme ) ou endetter la future génération , si y en a une ( sur du long terme )

Enormément de nouveaux coopérateurs sont venus chez nous ( de loin souvent ) pour nos frais de cave bas (13-14euros/hl )

Mais ce qui posera le plus de problèmes , ce sera la sélection .....
De toute façon , on l'a bien vu cette année ... on ne peut pas sérieusement continuer à mélanger coteaux et plaines .. des qualités diamétralement opposées .
Compliqué car les coteaux améliorent la plaine ... mais la plaine baisse les frais de cave !
Va y avoir de la susceptibilité :lol:
Mais bon que voulez vous , les coteaux ont fait de belles choses cette année ... quand ils sont mis à part , ils sont déjà vendus à un prix correct .... mélangés à la plaine , pas mal de cuvées sont à la limite , ou carrément invendable :eusa_doh On l'a vu sur les merlots , les pinots , les cabernets . :icon_frown
Pareil pour les blancs ... tout mélangé , c'est moyennas .
La seule cuvée , qui sort du lot , de manière incomparable en terme de qualité , c'est la Roussanne ! Pourquoi ? C'est simple ... toutes les parcelles de ce cépage sont en clone et terre AOP ..... y a pas photo ! C'est le volume qui fait la qualité .... une Roussanne à 60hl/ha , c'est autre chose qu'un Vermentino à 150hl/ha . Le B.a;-ba

Autre problème et pas des moindres ....... y a bien que Roumègue qui s'inquiétait de l'érigeron ici ; mais moi j'en ai plus ; me suis pas levé un cul pour rien ............ les parcelles bandées d'érigerons ont donné de vins épouvantables ; et y en a des collègues infestés .
Comment on fait quand le propre et l'érigeronné sont mélangés ... je suis pénalisé une fois de plus .

Attention , je ne suis pas le meilleur :eusa_hand et j'ai pas X dizaines d'ha .... mais bon , c'est propre , y a pas maladies ( et surtout aucun mildiou cette année ) et mes vignes font leurs rendements dans l'appellation concernée ( tout en misant depuis toujours sur le retour à l'AOP ) ... j'ai planté pour ! Ce pari a été le bon ( et j'ai parié seul ici )

D'ailleurs comme dit cam34 , c'est pas demain que je taille :shock: mes feuilles sont d'un vert splendide .....
Je veux pas être mauvaise langue , mais quand je vois les vignes bios du secteur "marrons" qui ont reblaqué depuis , en bout de sarment .... je trouve que les vignes aux pesssssticides sont pleine de vie !

Y a une dizaine d années ici on avait une comission de controle composée de viti de la coop qui passait dans toutes les parcelles ..ca crée des tensions entre vitis du coup on a demandé a notre oenologue conseil de s en chager... le paradis !!
Il controle cepage par cepage du debut de veraison au dernier cabernet !
Il donne un n° a chaque parcelle dans le cepage collectif et met des commentaires concernant la qualité...degré... mildiou... oidium... herbe...vigueur...et n hesite pas a declasser des parcelles pour pas contaminer les cuvés.
Ca fait pas plaisir a certains mais au moins c est un avis independant suivi pas le conseil d administration.
Les erigeron montant ds les souches c est un desastre pour les vins..des merlots a 12 12.5 personne n en veut...
Et pour les gros volumes... faut penser au vin de pays(pour nous c est pays des cevennes) qui se vendent mieux que mes sauvignons... au prix d un pays d oc en pouvant faire du 14 ou 15t /ha .
Et la tu melange pas avec les coteaux.
Vous avez la chance de pouvoir jouer sur plusieurs appelations...profitez en ... c est un gros atout.
Quand le Sage montre la lune.... l'idiot regarde le doigt !!

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut