A l ombre de la tonnelle, un verre de rosé. A la main...

Ouvert par David Gaudin, 01 décembre 2015

Lun 22 Oct 2018 21:02 #2341
Petite récolte et prix en baisse,c'est le monde à l'envers chez vous....
Pour les frais de cave il se pratique de plus en plus:1 partie fixe/ha et 1 partie au kilo....ça "oblige" à travailler plus sérieusement et produire un peu plus.
Lun 22 Oct 2018 21:49 #2342
WESTVAR a écrit:
loict2006 a écrit:
Y’a vraiment plus de règle dans se monde du commerce. :boude On est bien le seul métier à vendre un produit sans en choisir son prix de vente :eusa_wall

Absolument faut, ta coop peut très bien choisir de ne pas vendre à ce prix là et d'attendre. Elle risque d'attendre longtemps mais c'est le risque.
Si le prix est parti à la baisse juste après la mi-octobre, c'est bien que quelqu'un a laché à ce prix là et a marqué le marché.
Que les marchés partent à la baisse en décembre/janvier ça se comprend, 15 jours après la fin des vendanges on brade déjà ? :dingue
Il faut bien réaliser que les cours c'est les ventes qui les fonts, et non l'inverse, et pour faire une vente il faut l'accord du vendeur et de l'acheteur.
. D’accord avec toi mais ce que je veux dire c’est que si tu demande à vendre 10% plus cher que ton voisin pour une qualité égale je doute que tu fasse affaires donc oui on est libre de son prix de vente mais le marché fait la tendance et pour la part je pense que ces tendances de prix sont plus dues aux acheteurs qu’aux vendeurs.
Lun 22 Oct 2018 21:51 #2343
De plus sur le marché du courtage on peut difficilement jouer de son image. C’est pas comme en vente directe ou le nom est synonyme de réputation bonne ou mauvaise.
Lun 22 Oct 2018 22:11 #2344
WESTVAR a écrit:
loict2006 a écrit:
Y’a vraiment plus de règle dans se monde du commerce. :boude On est bien le seul métier à vendre un produit sans en choisir son prix de vente :eusa_wall

Absolument faut, ta coop peut très bien choisir de ne pas vendre à ce prix là et d'attendre. Elle risque d'attendre longtemps mais c'est le risque.
Si le prix est parti à la baisse juste après la mi-octobre, c'est bien que quelqu'un a laché à ce prix là et a marqué le marché.
Que les marchés partent à la baisse en décembre/janvier ça se comprend, 15 jours après la fin des vendanges on brade déjà ? :dingue
Il faut bien réaliser que les cours c'est les ventes qui les fonts, et non l'inverse, et pour faire une vente il faut l'accord du vendeur et de l'acheteur.


C est pas chez nous que ça lache !! Certaines régions ont beaucoup produit et inondent le marché des vins de cépages.
Ton raisonnement est bon pour ton appelation ou en plus vous êtes en rupture de stock..là oui vous êtes maître de votre produit... mais nous !!!.cette année il manquera pas de vins en France...Sauf en Languedoc.
Quand le Sage montre la lune.... l'idiot regarde le doigt !!
Lun 22 Oct 2018 22:22 #2345
light83 a écrit:
Petite récolte et prix en baisse,c'est le monde à l'envers chez vous....
Pour les frais de cave il se pratique de plus en plus:1 partie fixe/ha et 1 partie au kilo....ça "oblige" à travailler plus sérieusement et produire un peu plus.

Jamais entendu parler de ça... mais ça a l air pas mal .... histoire de responsabiliser un peu les branquignoles.
Quand le Sage montre la lune.... l'idiot regarde le doigt !!
Mar 23 Oct 2018 00:31 #2346
Cevenol a écrit:
C est parti !!! Chute des prix de vente.
Chardonnays - 5%
Sauvignon -11%
Cinsault - 6%
Grenache -6%
Voila pour les 1eres ventes...
Moyenne de la cave ... 55hl / ha avec une amplitude de 16 a 110 hl/ha !!!
29€ /hl de frais ....pauvre de nous !!! C est toujour a cause des meme branleurs qu on morfle !!! Vinif a 135kg/hl... forcement quand on rentre de la paille... 800 mm de pluie hoo!!! 800 !!!fallait produire cette année... les 80/90hl /ha on avait les moyens de les faire... bin non !!! certains ont rentré des mirtilles...et fait du 16hl /ha de moyenne !!! En IGP coop !!! je vais vraiment finir par y aller en lozere... pour fuir ce milieu de merde.


Tu confirmes ce que je pressentais aussi :icon_frown

Les cours étaient mauvais déjà pendant les vendanges , pour une récolte régionale "sans plus"

Chez nous aussi les cours sont moyens à mauvais ..... les amplitudes hl/ha varient , mildiou/pas mildiou .... et cépages étrangers qui même en gag ont fait myrtilles .

Du coup triple peine .... taux de vinif élevé , frais de cave élevé , cours mauvais ( et pourtant les caves se sont vidées l'année dernière , avec la plus petit récolte historique du LR )

Je vais vous parler franchement .............

Donc on s'attend à des revenus guère mieux que l'année dernière .... et c'est pas la joie !!!!!!!
Avec des factures en phytos démentielles ........... à noter !!! Personne n'a relevé quand Caladoc30 parlait de l'explosion de la Redevance pour Pollution Diffuse .... on s'attend à une explosion des prix des phytos :blase ( et vous allez voir le cuivre ) ! Pas moyen de stocker , on ne connait pas les molécules qui vont encore être interdites .

A cela ajoutons la fin du glypho .... la conso de cette merde de GNR qui va exploser ( en attendant qu'ils nous le mettent comme pour le BTP au prix du Routier ) .... avec des interceps à 14-16.000 euros .

Euuuuuuuh les Languedociens ???? Y a pas un problème là ???? :interr .... le réveil s'est pour quand ???

On ne peut pas continuer comme ça !!!!!!!!!!!!!!!

A force , je vais plus m'en sortir !!! :eusa_think ......... faudrait que les collègues réfléchissent un peu .... et je n'ai ni personnel , ni gag , ni l'imposition ni les cots msa des types au réel ........ je crois que certains ferment les yeux sur leurs bénéfices réels ......

Pour moi , nous sommes clairement morts en Languedoc Roussillon .... "de tout un peu , ça commence à faire beaucoup" comme dirait un collègue ..................... je vois pas comment on peut s'en sortir !!!! :eusa_hand

Pour moi le message est clair depuis un petit moment , et limpide aujourd'hui .... ils veulent nous dégager !!!!

Exit l'Agrculture dans notre région .............

Tout ça , soit disant" pour nous "convertir" de "FORCE" au Bio :eusa_pray

J'en ai discuter avec mes collègues , les fournisseurs ..... pas d'avenir ici !!! Le dégout , l'écoeurement est partagé par tous !!!!!!

Il n'y a que la chambre d'agriculture qui se félicite de la situation ...... il y a tellement de néo-ruraux ( ou ça ? ) et le Bio s'est merveilleux ( les volumes sont catastrophiques dans la région )

On a les élus qu'on mérite :blase ....................... et ce peuple qui laisse crever ses paysans , mérite la famine dont il a oublié le souvenir !!!! Facile de verser dans l'idéologie , le ventre plein ……
Tout se paiera un jour ….. dans cette longue décadence

Qu'est ce que je déteste ce que la France est devenue ................ et la lacheté du monde viticole languedocien
:malade
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mar 23 Oct 2018 08:31 #2347
Roumègue, fait un peu le tour des forums agricoles, et tu verras qu'il n'y a pas que la viticulture Languedocienne qui est concerné.
Rarement un gouvernement n'a aussi mis à mal son agriculture. Et peu de secteurs ne sont, ou ne seront pas concerné. Sauf être complètement aveugle et sourd, on se rend bien compte que l'on est dirigé par des rêveurs complètement déconnectés et à la solde de qui gueule le plus fort.
Tout ces gens là rêvent d'une agriculture qui n'est pas viable genre ferme pédagogique. Et le projet d'orientation agricole est une vaste fumisterie électoraliste pour citadins.
Comme je te dis, encore une décennale à tirer et rideau.
Mar 23 Oct 2018 08:37 #2348
WESTVAR a écrit:
Roumègue, fait un peu le tour des forums agricoles, et tu verras qu'il n'y a pas que la viticulture Languedocienne qui est concerné.
Rarement un gouvernement n'a aussi mis à mal son agriculture. Et peu de secteurs ne sont, ou ne seront pas concerné. Sauf être complètement aveugle et sourd, on se rend bien compte que l'on est dirigé par des rêveurs complètement déconnectés et à la solde de qui gueule le plus fort.
Tout ces gens là rêvent d'une agriculture qui n'est pas viable genre ferme pédagogique. Et le projet d'orientation agricole est une vaste fumisterie électoraliste pour citadins.
Comme je te dis, encore une décennale à tirer et rideau.


Pareil... 10 ans grand max... et si je peux avant je fuirais avant :byec
Quand le Sage montre la lune.... l'idiot regarde le doigt !!
Mar 23 Oct 2018 09:36 #2349
"fais le tour des forums agricoles , Il n'y a pas que la viticulture Languedocienne qui est concernée" …. oui , tu as raison , sur l'Agriculture en général …. mais sur la Viticulture , avec 70 euros/hl ( voir moins ) en moyenne , nous avons les plus petits revenus de la France Viticole . Et nous sommes les seuls , de ce secteur , a vraiment être menacés .

T'as raison , sur ta façon de voir les choses .


On était plusieurs à discuter l'autre soir devant les hangars .....
Un collègue a 56 ans ; il commence à arracher ; plus que 4 ans et il arrête .... et heureux d'arrêter !!
Ceux qui prennent cette année , la 2ème boite successive , regrettent d'avoir choisi ce métier ...
Et ceux qui comme moi , on fait une récolte correcte sont écoeurés des prix et de l'avenir , de l'enfer ,qu'on nous promet !! ... nous les plus jeunes , avec nos 40 ans passés :dingue ..... aprés y a dégun !

On a perdu le sens des réalités ......
Le plus ancien nous racontait .... à l'époque , les prix HL étaient les mêmes qu'aujourd'hui ( et avec 500 frs , t'avais un autre pouvoir d'achat qu'avec ces malheureux 70euros )
17cts de franc le litre de gasoil ..... 17 cts de FRANC :shock: .... rien quoi !!!!
Avec 200hl ici , tu avais un tracteur ...... et aujourd'hui :dingue
Et un bon travailleur , essayait de mettre l'équivalent d'une récolte de coté .... aujourd'hui ici , t'es heureux quand tu ne perds pas d'argent tous les mois .
Le même au réel qui nous raconte ça et qui fait cette année un crédit pour payer ses phytos :eusa_doh
Bref tous les couts ont explosé sauf le prix de nos vins ….. et certains se félicitent de 70 euros :shock:

Maintenant ce qui est stupéfiant c'est la résignation absolue de la viticulture Languedocienne .... c'est vrai qu'il n'y a guère de jeunes , mais on crève en silence !
Toutes les nouvelles vont dans le même sens ... nous pousser vers la sortie !!!! Dans l'indifférence et la résignation .....

Et la situation de mon village est identique aux autres .... et encore moi , au forfait , en faisant tout , tout seul , je me démerdais .....mais quand t'as du personnel à l'année , ou que tu fais tout tailler par exemple , que tu te fous des abonnements au gag ( pour faire autant que moi sans ... voir moins ) je me demande comment les collègues au réel calculent :eusa_think
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 26 Oct 2018 09:25 #2350
Je ne comprends pas pourquoi il n'y a pas plus de prises de paroles sur ce sujet "grave" :eusa_think …. de l'Ardèche aux PO , la situation est identique !!!
Ce forum est notre "SEUL" espace de liberté d'expression …. il n'y a pas d'autres moyens pour faire remonter nos inquiétudes , nos colères !

Avec tant d'inscrits :shock: , tant de lecteurs .... c'est du gâchi !!!!!

Ou alors il n'y a que Cevenol et Roumegue qui sont inquiets pour notre avenir ????

J'ai de plus en plus l'impression que notre monde viticole ne fait pas exception à "l'individualisme exacerbé" de la société actuelle .......... le "chacun pour sa gueule" ; en croyant que les problèmes ne sont que pour les autres !!!

Vous n'avez qu'à voir les statistiques de la DRAAF , sur l'évolution du nombre des exploitations et des volumes en Languedoc Roussillon

Moi , je veux bien qu'un viti de chez nous me dise que tout va bien !

J'arrive pas à imaginer qu'un collègue lise nos commentaires et se dise : " Bé , j'ai rien à dire … j'en pense rien !" :eusa_think
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 26 Oct 2018 12:51 #2351
Vous pouvez taper sur les ministres qui se succèdent, les gouvernements, demander des aumônes de l'Europe accuser les journalistes les Bios et les écolos il n'en reste pas moins que l'agro alimentaire en France c'est presque 300 milliards d'euros, et que les filières qui font tourner ca appartiennent en majorité aux COOPs qui sont propriété des agriculteurs et viticulteurs qui sont supposés les contrôler pour se faire rémunérer décemment et jouer leur rôle de régulation du marché. Et en Languedoc les Coops dans la filière viti qui se porte très bien c'est une écrasante majorité qui appartient á la très grosse majorité des viticulteurs.
Qu'attendez vous? que ce soit le ministre , le gouvernement , les journalistes le conseil européen qui aillent voter dans les assemblée générale et les conseil d'administration á votre place ? Pour obliger les coopérative á faire leur job aux lieu de jouer les capitaliste exploiteurs d'exploitant ? et de déplacer votre pognon en payant des royalties pour les marques infiltrées dans des paradis fiscaux.
http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/les-paysans-doivent-se-reapproprier-leurs-cooperatives-1142-128541.html#utm_campaign=Article&utm_source=ArticlesSuggeres&utm_medium=bloc
La coopération agricole représente 85 milliards d’euros de chiffre d'affaires cumulés et 40 % de l’agriculture française. Nombre de marques bien connues du grand public sont détenues et développées par des coopératives agricoles. Qui ne connaît pas Yoplait, Candia, Beghin Say, Regilait, Florette, Francine, Banette ou encore Brossard ou Gamm Vert, toutes propriété de différentes coopératives ?
Des coopératives parfois coupées de leur base
Les coopératives agricoles représentent incontestablement une solution mais à une seule condition : qu’elles soient « bien » gouvernées. En effet, on ne peut pas passer sous silence le malaise croissant des adhérents, qui expriment de plus en plus nettement leur incompréhension, voire leur défiance, face à des coopératives parfois coupées de leur base. Des milliers de coopérateurs ont ainsi le sentiment que la stratégie des coopératives ne sert pas nécessairement ou directement leur intérêt.
Le risque majeur désormais est que la gouvernance des coopératives échappe totalement ou partiellement au contrôle des agriculteurs. Nos travaux menés ces cinq dernières années dans le cadre de la chaire Alter-Gouvernance nous ont permis de montrer que quatre grands types de cas de figure pouvaient être observés : la domination sociétariale, la domination managériale, l’autocratie des gouvernants et la gouvernance stratégique et politique.
Ven 26 Oct 2018 17:34 #2352
He oui roumegue.. il en manque du monde sur ce forum ! J etudie une nouvelle piste :mdr .. Est ce que certains connaissent la vente de vendange sur pied en languedoc ? Prix du kg selon cepage ? Ramassage ? Contrat ?
Je parle sur la totalité d une exploitation.
Quand le Sage montre la lune.... l'idiot regarde le doigt !!
Ven 26 Oct 2018 17:42 #2353
Arrête Miloux de comparer les coop viticoles et celles des céréales/lait/viande.Ca n'a rien à voir en taille,tu ne peux pas mettre au même niveau une coop viti de village ou de canton (150 à 500 adhérents et 15.000 à 100.000hls avec 5/20 salariés) et au hasard la coop d'Aucy/Triskalia 9.000 salariés et 3 M€ de CA....
Nos coop marchent plus ou moins bien selon comme elles sont gérées mais au final ce sont les négociants qui "font le marché",un coup je te met du vin espagnol,un coup je fourni la GD avec un prix au ras des pâquerettes...et moins ils sont nombreux au plus ils s'arrangent entre eux pour pas se concurrencer ni à l'achat ni à la vente...
Ven 26 Oct 2018 18:28 #2354
Il manque des participants … pas des lecteurs ! :eusa_think ………. y a pas d'autre forum viticole "actif" .

C'est dommage …. tu prends un sujet viticole , tu tapes "forum" , tu tombes sur terre-net !

Tu tapes PCAE forum , et la DDTM peut admirer toute la médiocrité de son action :boude

Ce forum est un excellent média !!!

Silence , silence , encore silence .... dans les AG , au conseil des coopés , etc........... silence auprés des fournisseurs , des conces. .......................................... comment voulez vous que les préoccupations de la profession remonte ..... nos dirigeants ? des ravis de la crêche ! Tout va toujours bien madame la marquise !!! :eusa_snooty

Et tu discutes avec les collègues ... on parle tous la même langue .... ceux qui n'ont rien à dire ne vivent pas "que" de l'agriculture !
Mais malgré tout , même avec un complément de revenu , on voit fondre nos bénéfices .... le chiffre d'affaire , ça veut rien dire !!!

Enfin !!!!!! Comme dans les manifs , y a plus dégun .... chacun pour sa gueule ! Chacun est plus fort que l'autre ! :eusa_snooty

Les gouvernements doivent se barder ...... vé les , les paysans !!! Aucune solidarité , aucune cohésion !!!! Bien trouvé le coup du "chef d'entreprise" , ça a tué "le paysan" en eux !!!! Un peu de flatterie ..... quelques aides ..... fini le caractère !

Miloux11 , comme dit light83 , nous ne sommes pas non plus dans ce système de méga-structure ...... ma coopérative est gérée correctement , par de vrais viticulteurs ...... franchement , ils font comme ils peuvent pour " répondre aux exigences" du négoce ....... c'est le négoce qui nous balade , avec ses désirs contradictoires !!!

On essaie d'être le plus réactif possible ....... j'ai rien à reprocher à ma coopé . Nous sommes une des coopés dont les frais sont les plus bas ....
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 26 Oct 2018 18:35 #2355
Cevenol a écrit:
He oui roumegue.. il en manque du monde sur ce forum ! J etudie une nouvelle piste :mdr .. Est ce que certains connaissent la vente de vendange sur pied en languedoc ? Prix du kg selon cepage ? Ramassage ? Contrat ?
Je parle sur la totalité d une exploitation.


Que des "on dit" , pas plus :eusa_think ...... y en a qui trouve ça bien et d'autres pas .

Chaque année ici , on reçoit un courrier de Lavaux ( je crois ) .... j'en sais rien .

Ce que je sais c'est qu'il manque du vin ..... et qu'on nous fait croire le croire ..... pour bien nous ouvrir :blase

Génial de lire "les cours sont à la baisse ; il y a trop de vin " .... et en même temps ... " le négoce importe d'Espagne , parce que le Languedoc ne produit plus assez ( ce qui pour moi est la réalité ...... production régionale divisée par 2 en 30 ans )
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Ven 26 Oct 2018 19:10 #2356
je vois que l'insoumis du forum reste fidèle à lui même! :lol:
votre secteur n'est peut être pas à la fête mais chez les autres ce n'est pas brillant non plus… les catastrophe s'enchainent à tel point que mêmes nos plus anciens n'ont jamais connu les branlées que l'on attrape!

au fait, un petit mot concernant les beaux discours prônant la solidarité pour les pauvres cons que nous sommes.... pour nous fourguer leur vendange à prix d'or pensant que l'on était trop débile pour se servir d'une calculatrice là pas de problème il y avait du monde mais que ces gens là ne s'inquiète pas toutes les vignes sont dehors et personne n'est à l'abris de ce genre de chose.
si nous avons perdu cette force qui autrefois remuait ciel et terre, ce que nous sommes, nous le sommes: des cœurs héroïques et d'une même trempe, affaiblis par le temps et le destin, mais forts par la volonté de chercher, lutter, trouver et ne rien céder
Ven 26 Oct 2018 19:26 #2357
light83 a écrit:
Arrête Miloux de comparer les coop viticoles et celles des céréales/lait/viande.Ca n'a rien à voir en taille,tu ne peux pas mettre au même niveau une coop viti de village ou de canton (150 à 500 adhérents et 15.000 à 100.000hls avec 5/20 salariés) et au hasard la coop d'Aucy/Triskalia 9.000 salariés et 3 M€ de CA....
Nos coop marchent plus ou moins bien selon comme elles sont gérées mais au final ce sont les négociants qui "font le marché",un coup je te met du vin espagnol,un coup je fourni la GD avec un prix au ras des pâquerettes...et moins ils sont nombreux au plus ils s'arrangent entre eux pour pas se concurrencer ni à l'achat ni à la vente...

Je suis bien d'accord, mais il manque quand mème une sacrée cohésion dans la profession. Le vin ils en ont besoin, sinon ils n'en achèteraient pas, et je n'ai jamais vu baisser le prix des bouteilles dans les GMS, mème quand les cours s'effondrent. Quand on voit le nombre de syndicat, commissions, inter-profession, fédérations, qui sont là pour justement stabiliser et gérer le marché, comparé à d'autres professions sur d'autres marchés ou c'est marche ou crève, je me dit qu'on a tout les outils pour que ça marche, et il faut avouer que chez nous ça marche pas trop mal. Alors pourquoi d'autres régions avec les mèmes structures ça foire complètement ?
Tu connais bien la chanson quand ça se casse la gueule, à la sortie des vendanges c'est toujours à celui qui lache le premier, mais jamais personne n'est montré du doigt. Et pourtant il y a des leviers, jouer sur les belles cuves pour marquer le marché à la hausse par exemple, ou bien laisser un peu pourrir avant de lacher. Mais pour ça il faut une vrais cohésion et moins de duperies.
Ven 26 Oct 2018 19:30 #2358
Roumegue a écrit:
Il manque des participants … pas des lecteurs ! :eusa_think ………. y a pas d'autre forum viticole "actif" .

C'est dommage …. tu prends un sujet viticole , tu tapes "forum" , tu tombes sur terre-net !

Tu tapes PCAE forum , et la DDTM peut admirer toute la médiocrité de son action :boude

Ce forum est un excellent média !!!

Silence , silence , encore silence .... dans les AG , au conseil des coopés , etc........... silence auprés des fournisseurs , des conces. .......................................... comment voulez vous que les préoccupations de la profession remonte ..... nos dirigeants ? des ravis de la crêche ! Tout va toujours bien madame la marquise !!! :eusa_snooty

Et tu discutes avec les collègues ... on parle tous la même langue .... ceux qui n'ont rien à dire ne vivent pas "que" de l'agriculture !
Mais malgré tout , même avec un complément de revenu , on voit fondre nos bénéfices .... le chiffre d'affaire , ça veut rien dire !!!

Enfin !!!!!! Comme dans les manifs , y a plus dégun .... chacun pour sa gueule ! Chacun est plus fort que l'autre ! :eusa_snooty

Les gouvernements doivent se barder ...... vé les , les paysans !!! Aucune solidarité , aucune cohésion !!!! Bien trouvé le coup du "chef d'entreprise" , ça a tué "le paysan" en eux !!!! Un peu de flatterie ..... quelques aides ..... fini le caractère !

Miloux11 , comme dit light83 , nous ne sommes pas non plus dans ce système de méga-structure ...... ma coopérative est gérée correctement , par de vrais viticulteurs ...... franchement , ils font comme ils peuvent pour " répondre aux exigences" du négoce ....... c'est le négoce qui nous balade , avec ses désirs contradictoires !!!

On essaie d'être le plus réactif possible ....... j'ai rien à reprocher à ma coopé . Nous sommes une des coopés dont les frais sont les plus bas ....

Je pense que l'endroit ou ça défouraille actuellement c'est sur twitter, mais c'est pas trop mon truc.
Ven 26 Oct 2018 19:32 #2359
Ma coop fait 10000hl... on est bien loin des detournements pour les caraibes. !!!
Sur 10 km2 y a 8 caves pour 190000 hls !!
Le probleme du languedoc effectivement c est une chute des rendements... une baisse des prix... et une hausse des depenses a la production !
Mathieu... on comprend bien que vous avez aussi de gros soucis... y a aucun doute... vs etes courageux d encaisser cet acharnement...mais ns ,languedociens, ne pouvont pas parler de ce que ns ne savons pas sur les autres regions...savoir ce qu il s y passe ... comparer... etc
D ou l interet de discuter et entendre des temoignages de tout le pays et d ailleurs....
Pour la solidarité ... tu ne m etonnes pas !
Parles en au eleveurs quand il manque du fourrage !!!
Quand le Sage montre la lune.... l'idiot regarde le doigt !!
Ven 26 Oct 2018 19:50 #2360
Les Coopératives en Languedoc Roussillon c'est près de 1 Milliard d'euros pour 15 000 viticulteurs adhérents de base. Ca représentent 70 % de la production, 9 exploitants sur 10 apportent aux caves coop. Une grosse partie du négoce passe dans les cuves de coopératives qui n'hésitent pas tout le monde le sait á s'approvisionner dans la Mancha, et á fournir les autres régions pour faire des assemblages. Tu crois vraiment le Syndicat et le Directeur de coops qui te racontent que ce sont les négociants qui font le marché ? Une bonne partie du négoce ce sont les coops elle mêmes qui le font.
Vinadeis á racheté 41 domaines et châteaux et des marques ou crois tu que passe le raisins payé aux adhérents au ''prix du négoce'' ? A Limoux la caves raconte aux vitis que si elle a racheté son négociant/export paravent au Luxembourg c'est pour mieux vendre leurs bouteilles, en oubliant de préciser que le vin passe en Belgique au prix du négoce pour ressortir en bouteilles á l'export, ou crois tu que va le différentiel vrac/bouteille?
Les coopératives n'ont aucunes raisons de te rémunérer au prix vrac du négoce, elles ont le devoir de rémunérer
en proportion de leur valorisation globale effective du vin, même si un partie est négociée en vrac.
Leur rôle économique c'est aussi de contrebalancer le poids du négoce privé en offrant une alternative plus rémunératrice aux vitis, ce rôle de régulation devrait bénéficier aussi aux coopératives basiques qui se limitent á vinifier du vrac. Ce n'est pas parce que ta petite/moyenne coop ne joue pas ce jeux la qu'elle n'est pas prise dans le système elles ne font que l'alimenter au bas de l'échelle.
Les sociétés écrans que la filière á mises en place pour enfumer les producteurs, c'est exactement le même système qui étrangle aussi les éleveurs et les céréaliers, et se raconter que chez nous dans la viticulture c'est pas pareil c'est se mettre la tête dans le sable, mêmes causes mêmes effets on va direct dans le même mur.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut