[Tuto] Le Marcottage

Ouvert par silos34, 25 novembre 2015

Mar 1 Déc 2015 09:08 #61
C est certainement les meilleures solutions.
Mais avant on plantait pour plusieurs générations.
Maintenant, le plus souvent on plante pour son comptable et/ où son banquier.

Depuis que je suis installé, j ai toujours environ 4 ha en repos et 16ha en production. Et je vois pas ce qui pourra m obliger à changer.

Malheureusement je ne suis que fermier, sinon autant que faire se peut, je planterai des haies fruitière,(olives, amandes, kaki, grenade,...).

Si je n étais pas en coop, et fermier, je pense que j aurais aussi remis en cause le système des AOC tels qu'il existe aujourd'hui.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Mar 1 Déc 2015 19:16 #62
Lolo34 a écrit:
terroir66 a écrit:
Pour le nouveau systême , on a 6 ans oui ; par contre si vous détenez des droits en portefeuille ils seront valables jusqu'à la date d'échéance du droit n+8 .Mais à vérifier quand même car à la viticulture on m'a dis jusqu'en 2020 ; chacun te vend sa sauce...
Par contre plus d'aide à la restructuration avec ce nouveau systême ,en plus pas sûr de pouvoir planter comme on veut ce sont les op qui gérent les nouvelles surfaces attribuées :eusa_doh .
Tout cela se clarifiera après la nuit du réveillon :ausa_drool !!!

Salut tu veux dire qu'il n'y aura plus de prime de plantation ??


pour les autorisations de nouvelles plantations que l'on pourra demandé il n'y aura plus aucune prime (prime plantation et palissage).
Mar 1 Déc 2015 20:18 #63
La prime est pour le moment maintenu quand on fait un arrachage/ replantation.

Mais comme ça été dit, si on veut augmenter sa surface en vigne avec des autorisation de plantation, la il n'y a pas de prime.
Je pense que c'est une bonne chose pour limiter l'extension des grosses structure, on sait ce que l'excés de production a donné il y a quelques années !
En ce moment on est dans une bonne période, il se plante beaucoup de vignes dans des terres de plaine, mais on s'est qu'en france on produit du vin trop chère du coup avant de vouloir en produire, il faudrait savoir ou on va le vendre car a l'export la concurrence sera rude !!
Et une autre chose, avant de replanter de nouvelles vignes, il faudrait déja réfléchir a reprendre toute celle qui ne vont pas avoir de repreneur dans quelques années avec tous les départ en retraite qui arrive....
Pour moi le bon sens serais de privilégier les céréales, arbo, maraichage dans les terres de plaine et les coteaux pour la vigne, les oliviers. Faire des céréales dans des terres maigres, je n'en vois pas trop l’intérêt....
Mar 1 Déc 2015 20:54 #64
caladoc30 a écrit:
La prime est pour le moment maintenu quand on fait un arrachage/ replantation.

Mais comme ça été dit, si on veut augmenter sa surface en vigne avec des autorisation de plantation, la il n'y a pas de prime.
Je pense que c'est une bonne chose pour limiter l'extension des grosses structure, on sait ce que l'excés de production a donné il y a quelques années !
En ce moment on est dans une bonne période, il se plante beaucoup de vignes dans des terres de plaine, mais on s'est qu'en france on produit du vin trop chère du coup avant de vouloir en produire, il faudrait savoir ou on va le vendre car a l'export la concurrence sera rude !!
Et une autre chose, avant de replanter de nouvelles vignes, il faudrait déja réfléchir a reprendre toute celle qui ne vont pas avoir de repreneur dans quelques années avec tous les départ en retraite qui arrive....
Pour moi le bon sens serais de privilégier les céréales, arbo, maraichage dans les terres de plaine et les coteaux pour la vigne, les oliviers. Faire des céréales dans des terres maigres, je n'en vois pas trop l’intérêt....


c'est bien joli de vouloir y implanter autre chose mais pour gagner quoi à l'ha?
Mar 1 Déc 2015 21:01 #65
caladoc30 a écrit:
La prime est pour le moment maintenu quand on fait un arrachage/ replantation.

Mais comme ça été dit, si on veut augmenter sa surface en vigne avec des autorisation de plantation, la il n'y a pas de prime.
Je pense que c'est une bonne chose pour limiter l'extension des grosses structure, on sait ce que l'excés de production a donné il y a quelques années !
En ce moment on est dans une bonne période, il se plante beaucoup de vignes dans des terres de plaine, mais on s'est qu'en france on produit du vin trop chère du coup avant de vouloir en produire, il faudrait savoir ou on va le vendre car a l'export la concurrence sera rude !!
Et une autre chose, avant de replanter de nouvelles vignes, il faudrait déja réfléchir a reprendre toute celle qui ne vont pas avoir de repreneur dans quelques années avec tous les départ en retraite qui arrive....
Pour moi le bon sens serais de privilégier les céréales, arbo, maraichage dans les terres de plaine et les coteaux pour la vigne, les oliviers. Faire des céréales dans des terres maigres, je n'en vois pas trop l’intérêt....


Ta raison ! si tout le monde plante des nouvelles terres en agrandissant les surfaces, bé vé, le grand retour à la crise assurée.
Déjà qu'en ce moment j'ai pas de bon écho sur les transferts de vins .... si on re-plonge en crise ..... ça va faire très mal.
Mar 1 Déc 2015 21:23 #66
Je vous fais remarquer une chose avec vitiplantation , c'est l'ère des autorisations de plantation .
Pas de prime , sauf si vous détenez des droits en portefeuille ,que l'on transforme en autorisation au fur et à mesure des replantations futures.
C'est un systême qui n'apporte rien au petit exploitant , pas d'aide , fini les contraintes.
Si vous détenez des droits en portefeuille , ils n'ont aucune valeur marchande , les transferts ont également disparu .
Le seul effet bénéfique à mon sens serait une gestion sévères de toutes ces nouvelles autorisations pour les aop par les syndicats de cru locaux , quand aux igp je sais pas comment France agrimer va gérer tout ça , en comité de bassin je suppose .
Seul moyen pour contourner le systême et bénéficier des aides à la restructuration , reprendre des vignes en fermage ou achat pour bénéficier des anciens acquis .
Mar 1 Déc 2015 22:50 #67
mathieu33 a écrit:
caladoc30 a écrit:
La prime est pour le moment maintenu quand on fait un arrachage/ replantation.

Mais comme ça été dit, si on veut augmenter sa surface en vigne avec des autorisation de plantation, la il n'y a pas de prime.
Je pense que c'est une bonne chose pour limiter l'extension des grosses structure, on sait ce que l'excés de production a donné il y a quelques années !
En ce moment on est dans une bonne période, il se plante beaucoup de vignes dans des terres de plaine, mais on s'est qu'en france on produit du vin trop chère du coup avant de vouloir en produire, il faudrait savoir ou on va le vendre car a l'export la concurrence sera rude !!
Et une autre chose, avant de replanter de nouvelles vignes, il faudrait déja réfléchir a reprendre toute celle qui ne vont pas avoir de repreneur dans quelques années avec tous les départ en retraite qui arrive....
Pour moi le bon sens serais de privilégier les céréales, arbo, maraichage dans les terres de plaine et les coteaux pour la vigne, les oliviers. Faire des céréales dans des terres maigres, je n'en vois pas trop l’intérêt....


c'est bien joli de vouloir y implanter autre chose mais pour gagner quoi à l'ha?


Je sais bien qu'il y a peu de cultures rentables dans ce pays !! La faute a qui, a ces branques de politiques qui n'ont rien compris a ce qu'est une entreprise, a ce qu'est des investissements ! Il y a trop lobbying des gros groupes et face a eux ils ne sont pas capable d'ouvrir un peu leur gueule pour que les choses changent !
Tant qu'il ne changerons rien, le pays continuera a s'enfonçer dans la mouise !
Ils ont détruit l'industrie et maintenant c'est l'agriculture qui disparait petit a petit ! On résiste parce qu'on est des passionnés et on accepte de travailler avec des salaires misérables sinon ça ferait longtemps que l'agriculture aurait disparu !

Il ne faut pas toucher au vignoble qui est en place mais je mets juste en garde ceux qui aurait des intentions de se tourner vers la culture de la vigne car en ce moment c'est rentable mais la vigne c'est du long terme avec des hauts et des bas, et si une nouvelle crise arrive a cause de trop de plantation ça entrainerait les nouveaux et anciens viticulteurs dans la galère, essayons d’être intelligent pour ne pas planter le marché du vin français !
Mer 2 Déc 2015 08:58 #68
A la réunion d info ou j étais allé, il disait que chaque année il était octroyé 110 ha de nouveau droit en AOC, et qu'avec le nouveau système ils allaient passé entre 110 et 150 selon les demandes, mais aussi et surtout en fonction de la santé de l AOC.
Ça me paraît raisonnable comme système.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Mer 2 Déc 2015 09:06 #69
dajotheo a écrit:
A la réunion d info ou j étais allé, il disait que chaque année il était octroyé 110 ha de nouveau droit en AOC, et qu'avec le nouveau système ils allaient passé entre 110 et 150 selon les demandes, mais aussi et surtout en fonction de la santé de l AOC.
Ça me paraît raisonnable comme système.

Tout dépend du volume de production dans ta région , à 50hl/ha ça fait quand même entre 5500 -7500hl ça fait pas mal .Pas la bonne solution à mon sens .
Mer 2 Déc 2015 19:35 #71
caladoc30 a écrit:

Je sais bien qu'il y a peu de cultures rentables dans ce pays !! La faute a qui, a ces branques de politiques qui n'ont rien compris a ce qu'est une entreprise, a ce qu'est des investissements ! Il y a trop lobbying des gros groupes et face a eux ils ne sont pas capable d'ouvrir un peu leur gueule pour que les choses changent !
Tant qu'il ne changerons rien, le pays continuera a s'enfonçer dans la mouise !
Ils ont détruit l'industrie et maintenant c'est l'agriculture qui disparait petit a petit ! On résiste parce qu'on est des passionnés et on accepte de travailler avec des salaires misérables sinon ça ferait longtemps que l'agriculture aurait disparu !

Il ne faut pas toucher au vignoble qui est en place mais je mets juste en garde ceux qui aurait des intentions de se tourner vers la culture de la vigne car en ce moment c'est rentable mais la vigne c'est du long terme avec des hauts et des bas, et si une nouvelle crise arrive a cause de trop de plantation ça entrainerait les nouveaux et anciens viticulteurs dans la galère, essayons d’être intelligent pour ne pas planter le marché du vin français !


je suis d'accord avec toi, on nous emmerde avec toujours plus de normes, de contraintes et pour ce qui concerne les droits de plantations, c'était un bon système alors pourquoi avoir tout modifié? :eusa_wall encore une fois merci à l'europe :eusa_hand

pour la diversification autre que la vigne, le gros problème c'est aussi la main d’œuvre. alors je pense qu'il vaut mieux avoir des cultures mécanisable un maximum et ne pas compter sur trop de main d’œuvre extérieure.
Mer 2 Déc 2015 20:41 #72
le probleme avec la diversification c'est que l'on ne peut pas cultiver n'importe quoi n'importe où , je vous donne un exemple chez moi dans la plaine innondable de l'herault on perd facilement le tournesol et le maïs a vec les crues de mi septembre sans oublier qu'a ce momment là je vendange plein pot pour ne pas perdre de vin parce qu'après c'est foutu pour l'année
et pour les céréales si tu semes tot , les pousses crevent d'etre restées sous l'eau
si tu semes tard tu ramasses du 15qx hectare, encore faut il avoir pu preparer les sols sans planter le tracteur , mais ça depend de la meteo de l'année . Dans la plaine on a que la vigne et les arbres fruitiers , par contre en coteau on peu faire de tout surtout avec de l'irrigation
Jeu 3 Déc 2015 08:15 #73
Le problème c est qu'au départ de la réforme, certain pays d Europe voulait carrément supprimer le système de droit de plantation et faite que se soit totalement libre.
Heureusement un certain nombre de pays viticoles s'y sont opposés.
Mais comme toujours il a fallu trouver un compromis, et c'est ce que nous avons la.
Après, en dehors de la phase de transition ou de vieux droits vont coexister avec les autorisations nouvelles (par arrachage ou création) , je pense que ça sera plus simple à gérer. Bon on perd 2 ans de repos du sol, certes.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Ven 11 Déc 2015 08:08 #74
Des infos en plus , de retour d'une réunion
Plus de primes pour les nouvelles autorisations de plantation.
Pour les détenteurs " d'anciens droit de plantation" les primes sont là.
A partir de janvier , il faut convertir vos droits en autorisation pour la parcelle que vous désirez planter en 2016 !!
Attention , s'il vous en reste ne les convertissez qu'au fil des plantations suivantes , ces anciens droits ont cours jusqu'en 2020 .
Un exemple , j'ai arraché une parcelle en 2015
naissance du droit il court jusqu'en 2023 , en 2020 je transforme mon droit en autorisation 3 ans en compte et demande de plantation 3ans de plus .

Ce nouveau changement , va réduire considérablement les opportunités des petits exploitants plus d'aide si on ne détient plus de droits !!!!
En plus cerise sur le gâteau , on peut planter sur l'aire d'appelation le cépage concerné sans passer comme avant pas l'inao , à part si l'odg a émis des mesures restrictives .
aÏe !!!
On va vers la cata !!! sais pas si je suis clair dans mes infos ,

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut