les olives

Ouvert par David Gaudin, 15 octobre 2015

Jeu 15 Oct 2015 06:27 #1
salut,

bon j'ouvre le sujet car j'ai plusieurs petites questions

sur la mouche de l'olive,

qu'est ce ça vaut ce truc:

http://www.viotrap.com/main/?page_id=434&lang=fr

en faisant des recherches dessus sur internet, je suis tombé sur le site du moulin de pignan: (pignan dans l'hérault je précise)

http://coipignan.fr/le-coin-de-la-techn ... gique.html

et notamment sur cette histoire de inule visqueuse. tu en penses quoi l'insoumis?
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Jeu 15 Oct 2015 08:04 #2
dajotheo a écrit:
salut,

bon j'ouvre le sujet car j'ai plusieurs petites questions

http://coipignan.fr/le-coin-de-la-techn ... gique.html

et notamment sur cette histoire de inule visqueuse. tu en penses quoi l'insoumis?

Ah cette fameuse inule plus que visqueuse , l'oulibarde chez nous , si vous en manqué on peut vous en fournir gracieusement ,une plaie cette plante colonisatrice , envahissante...
Jeu 15 Oct 2015 14:03 #3
Bonjour à tous !

Dieu sait que je cherche également une solution "bio" contre la mouche . On retombe toujours sur les mêmes problèmes ...soit un problème d'efficacité ...soit un problème de cout ...et trés souvent les deux à la fois !

Tu vas bien sûr avoir des réponses d'Insoumis :lol: ...basés sur mon expérience et celle de mes collègues .

Alors le Viotrap ...
J'avais demandé un devis ...le principe était séduisant ... 4-5 mois ( je sais plus ) de protection avec un même " piège" .
Bon , c'est un piégeage massif ...1 pour chaque olivier en bordure .. 1 piège chaque 2 oliviers à l'intérieur du périmètre .
On arrive à un cout hectare proche de 1000 euros/ha :shock: ... concrètement tu hypothèques entre 900kg et 1T d'olives/ha ( pour l'huile ) rien que pour payer le piégeage ! ... c'est déjà particulièrement dissuasif !
Ce qui l'est définitivement , c'est l'inefficacité ! Un ami l'a utilisé cette année ( il l'a tenté malgré le prix ) ... on a visité la parcelle ; de mémoire , rares sont les olives saines . :eusa_doh

Le bilan n'est pas bon !

J'ai demandé en Espagne qu'elles sont leurs procédés "bio" ...
On m'a conseillé 2 produits à associer . Je te dis ça ...mais je ne connais pas l'efficacité , ni même si c'est autorisé en France .

Donc , c'est un traitement foliaire à base de Kenium ( extrait de pyrèthre ) et de Ripel ( extrait de piment ) ...comme ça , ton huile est déjà aromatisée pour la pizza :lol:
Le dosage : 1,5lha de Kenium + 2l/ha de Ripel pour un cout de 139 euros/ha ...

Rappelons nous que j'utilise 1l de diméthoate pour 1200 oliviers ( environ 5-6 ha ) ... je sais plus combien il coute ? 20 euros ???
Je vais pas m'en mettre pour 7-800 euros par traitement ...soit 3500 à 4800 euros , pour 5 traitements classiques !! :eusa_snooty
Et on sait même pas si c'est efficace !

J'avais lu la rubrique "inule visqueuse " du moulin de Pignan ( avec lequel on vient de fusionner d'ailleurs ) ...

Moi , je l'appelle l' inu"ti"le visqueuse :lol: ...comme terroir66 , dans mes oliveraies , j'en ai des tapis ...elle accueillerait , soit disant un auxiliaire concurrent à la mouche .
Ecoute . J'ai un plantier sur lequel je n'avais jamais passé d'insecticide ... envahi d'inules . Aucune olive n'a jamais résisté à la mouche ; et ce pendant quelques années . De là à avoir autant d'auxiliaires que de mouches ... c'est impossible ! Les conditions climatiques de ces dernières années ont fait exploser leur population .

Le seul traitement bio efficace contre la mouche est , et restera , un hiver froid ( pas -12°C non plus ...quelques gelées suffisent ...mais même ça , ça devient rare ) et un été chaud ! Pour le moment , il n'y a rien d'autre !

Syneis appat ... argiles ... un rapport cout/efficacité peu intéressant !

On attends "la" solution ... c'est pas pour demain !! :icon_frown
Jeu 15 Oct 2015 20:11 #4
1000 €/ha !!!! :shock:
Ils sont fada !
Ils croyent quoi ? que l'on ce rempli les poches de pognon a plus savoir qu'en foutre avec les oliviers ?
Sans déconner, demain il nous retire la St Dimethoate, et bé vé c'est simple. S'il n'y a pas un produit remplaçant au même prix, la culture de l'olivier est condamné. J'arrêterai de suite. La ronchoneuse, la pelle, et basta.
A la place, des chênes truffier .... pas de traitement, pas de frais, du bio quoi ! de quoi arrondir la misérable retraite .... en monnaie sonnante et trébuchante ... :idea:
Ven 16 Oct 2015 00:13 #5
T'as raison !!! ...mais on "est" condamné !!! :eusa_snooty
Cette année , combien de nos adhérents agés ont abandonné , faute d'accés aux insecticides . Moi , ça me fend le coeur ! :icon_frown
C'est toute une Culture que l'on efface dans notre vieux Languedoc !
Moi j'aime mes anciens (et anciennes!) qui viennent au moulin en C15 , en 4L ... qui t'apportent avec le coeur ce qu'ils ont ramassé à la main ! Ce moment de l'année qui est , pour eux , un moment de "vie" ...et ce lien à notre passé éternel !
Le matin , au moulin , je pouvais passer des heures à les écouter ... ce beau vestige vivant de nos racines profondes !
C'est ici que battait encore le coeur de notre Languedoc !
L'olivier est ce symbole d'éternité ...on brise , ce qui pourrait ressembler au dernier maillon d'une si longue chaine humaine !
Et on le brise avec tant de mépris !!

L'expression est lancé !!! "L'Or vert " disent ils !! :eusa_snooty ...qui en vit ? Personne ! Ou si peu ...
L'olivier ne fait désormais plus parti de la famille agricole ... il est devenu , par la force de nos dirigeants , un loisir pour riches retraités ...ou pire , l'image d'authenticité que s'offrent de riches investisseurs ! Victime de l'obsession d'un "bio" flatteur , valorisant socialement et moralement ... à travers lequel ils ne cherchent même plus de "bénéfice" économique .
Le Néo-Oléïculteur s'amuse ....

Il s'amuse ..et efface , petit à petit tout ce qu'il y a de "paysan" dans cette culture .

A priori , le diméthoate est interdit dés 2016 ! Qui peut continuer ? Investir dans du matériel et des techniques qu'une vie de récolte ne pourrait amortir ?
On te laisse les deltaméthrines , les lambda cyhalothrines qui ont une efficacité " relative " . Mais on t'interdit le diméthoate qui n'ont seulement est efficace , peu couteux , mais surtout , qui lui seul , n'est pas liposoluble !!!!!
Pas liposoluble !!! Il ne peut y avoir de résidus dans nos huiles !!!

J'attends la confirmation ... si effectivement le diméthoate est interdit , l'Afidol nous aura trahi ...il n'est qu'à voir son site qui n'est que propagande pour un "bio" généralisé .
Soit disant , aprés une récolte 2014 catastrophique , nos dirigeants avaient rencontré le Ministre de l'Agriculture pour , face aux dégats massifs de la mouche , demander un peu de souplesse , de tolérance dans nos luttes ..et aussi , demander un soutien à la filière , dans cette situation économique dramatique .

Le résultat ?
Ce serait l'interdiction du diméthoate ? ... pour mieux nous achever !
Quand à l'enveloppe dédiée à la filière ... à nos moulins , notre personnel et nos oléïculteurs ... elle n'a servi qu'à "pérenniser" ( mot syndical que je déteste) le budget du fonctionnement de l'Afidol ( ceux là même qui nous taxent à chaque litre ) et devrait servir à la promotion de nos huiles ... alors que nous n'avons pas de volume et que nous nous sommes coupés de tout intermédiaire !! :eusa_snooty
La honte ne l'est étouffe pas !!! Et ils n'ont même plus le courage de nous répondre !

Je suis le dernier adhérent à apporter ma récolte au moulin en tracteur avec le plateau à foin du grand père ...le dernier qui veut conserver cette image agricole , traditionnelle ...
Aprés avoir éliminer nos anciens ... les derniers agriculteurs ...va t on assisté au triste spectacle du ballet des pick up flambants neufs de touristes néo-ruraux qui s'amusent ?? Pendant que nos campagnes se vident !!
Va t on , une fois de plus , sacrifier une de nos plus belles traditions sur l'autel de l'écologie politique ?

Quand nos anciens seront partis , cette région n'aura plus aucune identité ...
Ven 16 Oct 2015 22:02 #6
Superbe L'insoumis, tout est dit, et le même sentiments.
Dans mon secteur, les anciens qui ont des oliviers déposent les armes aussi. Ceux qui ont des oliviers beaux, en pleines productions, et bien c'est les mouliniers qui les récupères en location. Les autres, sombres en harmas.
Les moulinier prestataires voyent pertinemment l'avenir sombre. De moins en moins de producteurs, et le chiffre d'affaire qui s'érode.
Pour limiter cette baisse, ils louent des oliverais.
Sauf qu'ils ne font rien, jamais d'engrais, un entretien ramené au stricte minimum.
Fatalement, un jour, ou, le moulinier laissera tomber, ou, c'est le propriétaire qui ce mettra en colère. Car s'il est payé en % d'huile récolté, viendra un moment, qu'a force de voir chaque année une baisse de rente, ça finira par péter.
L'olivier, ça toujours était une culture aléatoire, et ça le restera. En faire son métier pur et dur, et penser d'en vivre .... c'est ce foutre le doigt dans l’œil.
Celui qui veut louer, acheter des parcelles d'oliviers, c'est simple à trouver au Portugal .... des centaines d'hectares abandonnés cherchent acquéreur. Alors dans des pays où la main d'oeuvre n'est pas chère .... ils jettent l'éponge ! ça veux tout dire ...
Sam 17 Oct 2015 21:44 #7
Il faudra voir si le diméthoate reste autorisé en espagne, dans ce cas il faut aller se fournir là bas et traiter comme on le faisait ! Y'en a marre de ces c.ns d'écolos dans ce pays !!
Dim 18 Oct 2015 11:07 #8
au fan 1000 roro, ça restera dans leur carton.

cette année c'est cuit, l'an prochain si je peu je ferais du piégeage massif et de l'argile. de toute façon je fais ça plus pour le plaisir que pour le gain que j'en retire.

par contre, je me demandais. des oliviers, et donc de la mouche, on en cultive depuis probablement 10-12000 ans. comment faisais nos ancêtres? tu as déjà fait des recherches la-dessus aussi?

pour l'inule et autres plantes hôtes de prédateurs de la mouche je me disais bien que vu l'herbe que j'ai dans les oliviers, et vu l'attaque que j'ai eut l'an dernier, c'était pas possible que ça marche :mdr
mais bon je voulais être sur. ça aurait pu être une bonne piste.

j'aimerais bien reprendre à la taille mes arbres comme il faut. j'ai beaucoup de vieux bois, et des troncs très gros et très haut. le problème c'est que j'ai un vertige maladif. je ne peu rien y faire, je n'arrive pas à grimper plus haut qu'une chaise. j'ai essayé plein de truc mais rien à faire.
du coup j'aimerais les faire plus bas. mais je sais vraiment pas ce que je peu couper ou pas. et ça me fait mal au cœur de devoir "couper" des arbres aussi beau.

Image

Image

ça se voit pas par rapport à la photo, mais c'est 2 arbres font au moins 4 à 6 mètres de haut.
désolé pour la qualité de l'image, c'était à contre jour, et en plus il y avait une espèce de brumasse. tout était trempé.
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Dim 18 Oct 2015 14:20 #9
C'est vrai que pour passer en tracteur (sans cabine) dessous il y a(avait) une habitude de taille bras-levé au dessus du corps.Il ne faut pas hésiter et tronçonner à hauteur yeux et avoir des petits arbres..de toutes façon avec les cabines on ne passe plus dessous. Pour ne pas perdre trop de récolte c'est à faire en 2/3 ans et tu gagnes du temps à la taille :mdr
Dim 18 Oct 2015 18:37 #10
caladoc30 a écrit:
Il faudra voir si le diméthoate reste autorisé en espagne, dans ce cas il faut aller se fournir là bas et traiter comme on le faisait ! Y'en a marre de ces c.ns d'écolos dans ce pays !!


:pouce !!!!
Bien sûr , il sera autorisé partout ... sauf en France ( comme d'hab. ) !!! Ce qui n'empêchera pas Espagnols et Italiens d'exporter massivement chez nous !! ( comme d'hab. aussi )
Comme dit la chanson de Brassens ; " Quand on est con ...on est con :eusa_whistle " ! Et en France , l'écologie politique en tient une sacrée couche !!
Comment flinguer son Agriculture ? ...suivre l'exemple français !! :eusa_snooty

Il y a cependant quelque chose qui me plait profondément dans notre "Sud" , c'est notre culture de l'insoumission ...parlons sincèrement !! De ce qui se décide à Paris , à Bruxelles , ici on en a rien à " :eusa_whistle " ... qu'ils interdisent !!! Et aprés !!!
Y a pas un oléïculteur qui n'est pas prêt à franchir la frontière ... de nos dirigeants à l'oléïculteur le plus humble !
Et qu'ils aillent vérifier le local , l'aire phyto. et le contrôle technique de nos anciens :mdr ...ils ont intérêt d'y aller avec le gilet pare-b.... !!! :blase
Quoique !! C'est plus facile d'envoyer la gendarmerie chez un grand-père de 92 ans dans l'arrière pays gardois ...que de leur proposer d'aller faire un tour dans les quartiers de pissevin et valdegour à Nîmes !! Là , ça fait moins de zèle !!!

Enfin ! Va ! ... pour l'Afidol , la seule chose qui importe pour eux , c'est de pouvoir s'attirer la bonne sympathie et les faveurs des petites vedettes de Maussane ! :boude

Qu'ils continuent à se séguer sur Nyons et les Baux ...et qu'ils nous laissent tranquille !!! ...aqueste cop , me siei enfada !! :itsnot


Salut dajotheo ! :D

Haaa ...la mouche de l'olive :eusa_snooty ! Imagine qu'il y a 20-30 ans , nos anciens ne connaissaient pas ce problème ! Mon grand père n'a jamais connu la nécéssité de les traiter ! C'était extrêmement marginal comme dégat !
Ce que je pense ...
Les oliviers étaient alors tous cultivés ...la terre étaient régulièrement " griffée" au pied même des oliviers ! Avec des saisons plus marquées qu'aujourd'hui ... notamment des hivers "normaux" ( au sens ou aujourd'hui , chez moi , les gelées sont si rares ) qui sont essentiels dans la régulation des populations de mouche .
Bref ! Un sol griffé légèrement sous la frondaison , sur lequel passaient quelques gelées , permettait de détruire l'essentiel de la dernière génération de mouche enfouie au stade de pupe . Et de maintenir la population à un niveau raisonnable !

De nos jours , tant d'oliviers sont abandonnés ou agrémentent les jardins privés ...ce sont de véritables viviers !!!!! ... les hivers globalement "doux" n'arrangent rien ... même l'automne souvent ressemble à un été prolongé ; j'ai pu voir des mouches , certaines années , pondre encore en Novembre -Décembre !
Autant de raisons qui expliquent sa prolifération !
y a rien à faire ! Tu ne peux que limiter l'impact sur "tes " cultures ... c'est tout !

Quand à utiliser le sinéis appat ( Bio ) ... c'est une invitation à t'attirer toutes celles qui ne seraient pas forcément venues chez toi !

En piégeage , ce qui fonctionne , c'est le phosphate diammonique ..et pas le phosphate d'ammoniaque . Mais il te faudra piéger massivement ...mets autant de bouteilles que possible ! 1 par arbre , c'est pas assez ...sauf si t'as pas d'olives :lol:
Comme le dit en "off" un de nos spécialistes de l'olive ...les produits bio marchent trés bien ...quand il n'y a pas de mouches ou qu'il n'y a pas d'olive !

Si tu tentes l'argile ( courage ! ) ... associe le avec un terpène ! Le soleil , les fortes chaleurs le désagrègent .


La taille .
Tout dépend de la variété . Tu ne peux pas aller contre la nature même de certaines variétés .
Par exemple . Un ami a un cailletier ( variété emblématique des Alpes Maritimes ) ... on pourrait parler aussi de l'Olivière ( Aude P.O ) ... ces variétés atteignent naturellement de grandes dimensions .
Les rabattre massivement est contre nature ! Esthétiquement c'est triste ... et ce qui va se passer , c'est que ces variétés vont "exploser" en bois et partir sur une multitude de flèches ( sans parler des gourmands qui vont aussi exploser ...tant que l'olivier ne sera pas équilibré ) . Le problème , c'est que tu vas passer ta vie à tailler ... tu vas te battre pour lui imposer une taille auquel il n'est pas destiné . Et il ne trouvera jamais son équilibre naturel et produira probablement peu d'olives !
Ton olivier magnifique . Conserve le ainsi ! Au mieux pour récolter , si tu ne montes pas à l'échelle , prend toi un peigne téléscopique

Aprés pour les autres variétés ... il faut trouver l'équilibre ... un équilibre vertical et horizontal ! Si tu le rabats en permanence , il va s'étirer en largeur ; au point de ne plus pouvoir passer en tracteur ...et a contrario , si tu freines trop sa croissance en largeur , il va croitre en hauteur . Ce qui n'est pas évident pour la taille et la récolte .
C'est un aspect à prévoir d'ailleurs au moment de la plantation ... le 7mX7m de nos anciens avait du sens ... en dessous , à plus forte densité , trés rapidement la taille devient trop systématique ( pour maintenir un passage ) . Et c'est simple ; plus on taille , moins on a d'olives .

Bon allez , je m'arrête , sinon j'y suis demain encore :sill
Dim 18 Oct 2015 20:20 #11
Le problème c'est que moi les variétés c'est les petites noires, les grosses rouges, les grosses noires. Les rondes, les noires avec le bout pointu relevé. ..

Je vois bien les différences de ports, de couleurs ..., mais quand je demande à ceux qui sont censés savoir, j ai tout sauf la réponse au questions que je leur pose.
On dirais que leur "savoir" est trop important pour être divulgués à un néophyte.
Le moulinier est sympa, mais il est débordé.

J aimerais pouvoir amené dans mes arbres quelqu un qui sait et marqué chaque arbre, car évidemment tout est mélangé.

Par contre leur gratouiller les pieds, ça je peu l envisager sur une bonne partie de mon verger. J'ai un petit r50 qui demande que ça :pouce
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Dim 18 Oct 2015 22:09 #12
dajotheo a écrit:
Le problème c'est que moi les variétés c'est les petites noires, les grosses rouges, les grosses noires. Les rondes, les noires avec le bout pointu relevé. ..

Je vois bien les différences de ports, de couleurs ..., mais quand je demande à ceux qui sont censés savoir, j ai tout sauf la réponse au questions que je leur pose.
On dirais que leur "savoir" est trop important pour être divulgués à un néophyte.
Le moulinier est sympa, mais il est débordé.

J aimerais pouvoir amené dans mes arbres quelqu un qui sait et marqué chaque arbre, car évidemment tout est mélangé.

Par contre leur gratouiller les pieds, ça je peu l envisager sur une bonne partie de mon verger. J'ai un petit r50 qui demande que ça :pouce


C'est maintenant que l'on peut savoir la variété, avec la forme et la grosseur des olives.
J'ai un bouquin, il me semble que je l'avais numérisé .... faut que je regarde. Si je trouve quelques choses, je te l'envoi ...
Dim 18 Oct 2015 22:15 #13
dajotheo a écrit:
.....J aimerais pouvoir amené dans mes arbres quelqu un qui sait et marqué chaque arbre, car évidemment tout est mélangé.


Moi aussi je suis inculte en "race" d'oliviers j'entretiens l'existant.
Dim 18 Oct 2015 22:34 #14
light, faut qu'on fasse venir l'insoumis passer la journée dans nos oliviers.
en échange on lui rempli la voiture de rosé... :vin
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Lun 19 Oct 2015 00:46 #15
light83 a écrit:
Moi aussi je suis inculte en "race" d'oliviers j'entretiens l'existant.


:eusa_hand T'as pas entendu avec nadine ?? ...y a pas de noire , y a pas de rouge ; y a pas de verte ; y a pas de race ; ça n'existe pas !
Y a que des olives !!! ..... :mdr :mdr :mdr

dajotheo a écrit:
light, faut qu'on fasse venir l'insoumis passer la journée dans nos oliviers.
en échange on lui rempli la voiture de rosé... :vin


Hé , ça me ferait plaisir ! :D
Mais je vous rassure ... reconnaître les variétés d'oliviers , c'est compliqué ! Nos spécialistes vous direz qu'eux mêmes ne reconnaissent , avec certitude , qu'une quinzaine de variétés ... et généralement , ce sont les variétés emblématiques locales .
Honnêtement , c'est pas évident ! En France , les documents disent qu'il y aurait 400 variétés d'oliviers ...dont 50 seraient travaillé par les professionnels .
Il reste parfois un spécimen d'une seule variété ... et il reste indéterminé .
dajotheo a écrit:
Je vois bien les différences de ports, de couleurs ..., mais quand je demande à ceux qui sont censés savoir, j ai tout sauf la réponse au questions que je leur pose.
On dirais que leur "savoir" est trop important pour être divulgués à un néophyte.

:lol: ....hé non ! C'est parcequ'ils ne savent pas , non plus !
Quand à moi , je reconnais nos locales ( Picholine , négrette , verdale de l'hérault , rougette de pignan , lucques + l'aglandau du vaucluse et la bouteillan du var ) ...c'est comme pour le vin ; il faut se créer une mémoire , là , visuelle !

Viticool a parfaitement raison ; c'est à partir de maintenant que l'on peut les reconnaitre ...car il te faut "les feuilles " ( la forme , la couleur ) et les olives ( la taille , la forme et l'évolution des couleurs ) pour bien déterminer la variété . Et parfois , la taille aboutie de l'olivier .
Déjà , pendant la récolte , tu peux comparer tes olives avec ce que rapportent les adhérents ... c'est déjà un bon indicateur . Et partir du principe que tu as probablement des variétés locales , vu l'age de tes oliviers .
Aprés si ton moulinier n'en a aucune idée ...il va les mettre en "diverses" .

Pour affiner alors tes recherches , il te faut le document de viticool ... et tu compares ... si les feuilles sont proches ...regarde la forme des olives ...si elles sont proches .... c'est l'évolution des couleurs qui devrait faire la différence .
Et "méfi" ... pour ça évite les olives piquées :lol: .... il y a 3 semaines un collègue me dit : " T'es passé à mes oliviers ? Mes picholines tournent ! :eusa_think " .... auquel j'ai dû répondre : " Cherche pas ! Elles sont piquées ...ça tourne pas en septembre ! :lol: "

Gratouiller , c'est bien ... si tu es un peu isolé des parcelles de tes collègues ... car tu ne vas éliminer que tes pupes à toi ! Les vols de mouches ne connaissent pas de frontières . On en revient toujours au même problème ...il faudrait que tout le monde le fasse :icon_frown ... on subit les conséquences de tous ceux qui ne cultivent pas les leurs .
Par contre , le petit coup de griffe au r50 sous la frondaison serait idéal pour poser ton engrais au printemps ( et est obligatoire si tu y disposes de l'organique )
Lun 19 Oct 2015 20:11 #16
J'ai retrouvé la doc que j'avais numérisé sur les oliviers.
Dajo et light, je vous la transmettrai par mail. ;)
J'ai même une vidéo, mais il me faut la compresser car 2.5 Go ! :affray
Jeu 22 Oct 2015 06:49 #17
merci viticool,

j'ai pas encore eut le temps de tout voir ce que tu m'as envoyé, mais ça à l'air passionnant.

a+
venez me rejoindre sur twitter @dajotheo
y a de la lumière, il fait chaud, on s'amuse, on discute, on se bagarre
tout ça en 140 caractères
Sam 24 Oct 2015 16:35 #18
Anem !!! Deman matin , començam l'olivada 2015 !!! :D

Tout est prêt !!! Demain nous commençons par les "négrettes " et les "verdales de l'hérault " ...
Franchement , on vient de faire le tour des parcelles ...cette récolte ressemble à quelque chose , et on pourrait être surpris .
Certains oliviers sont somptueusement chargés ... l'année prochaine , on repassera un coup de "maxifruit" pour voir si ce foliaire est à l'origine de cette "bien meilleure" floraison .
Cette année , je l'avais dit ...si y a pas une olive , ça restera harmas ...la nature s'est enfin faite généreuse ;) .
Hé bé , je me suis pas trop mal démerdé . Un bon coup de broyeur d'accotement sous la frondaison ; un coup de "tondeuse tractée" (2,30m)
Mes oliveraies sont magnifiques !
Les batteries sont chargées ... le vibreur "active" a démarré au quart de tour àprés 2 ans d'inactivité ...et l'effeuilleuse est attelée au r80's .
Une chose me fait particulièrement plaisir ( ça c'est mon coté sentimental ) ...on a totalement rénové le plateau à foin du grand père ...bois et peinture ...on dirait qu'il sort du ferronnier en 1960 :sill Travailler avec du matériel qu'a connu mon arrière grand père , c'est une grand fierté !!
Dés lundi , je vous garantis de beaux bouchons sur la N113 direction Sommières :lol: ...amener ma récolte en tracteur , ça fait parti du plaisir ! Il allait avec mon Renault , avec sa belle croix du Languedoc sur la vitre arrière , ça a une autre gueule que d'y aller 4X4 flambant neuf !!! :lol:
Et oui , ça fait "paysan" ...ça tombe bien , j'en suis un !
Et les visiteurs du moulin ne s'y trompent pas ; ce coté authentique , ça attire la sympathie !

Allez , je vous souhaite bien du plaisir pour cette récolte ...car la récolte de l'olive , son coté artisanal , c'est avant tout du plaisir !
Un plaisir familial !!! Et le soir , avant de partir ... un bon feu à la tombée de la nuit ou l'on grille quelques castanhas , entourés des gens qu'on aime ...
Cette année , n'hésitez pas à mettre quelques belles photos :D ... un si beau métier !!!...que l'on montre à nos collègues forumeurs , ce bel art de vivre !
Aprés un 2014 "néant" ...cette récolte me rend euphorique !!! :sill
Sam 24 Oct 2015 17:35 #19
Euh excusez moi mais c' est quoi des castanhas :interr
Sam 24 Oct 2015 19:06 #20
Des chataignes ...en "Occitan" ! :D ...le "nh" en occitan se prononce "gn" ... "castanha" se prononce "castagn(a/e) " ...utilisé aussi pour dire bagarre :lol:

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut