LA FNSEA NOUS FAIT RIRE !

Ouvert par Debutant, 15 décembre 2014

Lun 15 Déc 2014 20:43 #1
la FNSEA s inquiete des revenus de ces agriculteurs depuis quand ? bien oblige de reagir face a l ecroulement des revenus celle ci se porte au chevet des malades agriculteurs il faut trouver des solutions pour retrouver de la valeur ajoute declare t elle !
ah bon ben ce n est pas avec les op mis en place au niveau de la prod laitiere qu elle y sera parvenu juste reussir a nous enfoncer un peu plus!!
le fameux productivisme montrerait il des grosses faiblesses ? seul remede aux problemes soit disant de rentabilite !
apres avoir reussi a faire endetter ses agriculteurs pour faire face a l exes de travail quelles solution propose donc la fnsea ja?
ETIENNE as tu reussi a negocier des prix depuis le temps que tu chantes qu il faut negocier ? le constat se precise !
Lun 15 Déc 2014 21:34 #2
Que se soit lait viande ,on vend le meme prix qu'il y a 10 voire 20 ans,par contre les charges ( comptable,controle laitier,ia,aliments ,véto..)on bien subi des augmentations. Donc le niveau vie des agriculteurs s'est dégradé malgré une production bien supérieure et tout ça au profit de tout ces organismes.
On ne peut continuer ainsi et les jeunes le savent bien,de moins en moins veulent se risquer à s'installer en lait
Lun 15 Déc 2014 21:39 #3
C'est normal qu'il y a de moins en moins de jeunes, les fermes sont de plus en plus grosses donc mécaniquement....
Lun 15 Déc 2014 21:48 #4
gerard a écrit:
C'est normal qu'il y a de moins en moins de jeunes, les fermes sont de plus en plus grosses donc mécaniquement....


Normal :eusa_think :eusa_think c'est comme ça , on y peut rien ... :byet
Lun 15 Déc 2014 21:51 #5
et pour les jeunes avec de petite structure sa va etre :eusa_wall
Impossible n'est pas............
Lun 15 Déc 2014 22:02 #6
pas obligatoirement,ça va etre dur pour celui qui a beaucoup d'annuités
Lun 15 Déc 2014 22:18 #7
la FNSEA c est qui?
pour moi ce sont les adherents que je qualifie de passifs ou de tradition!!
ces adherents qui se font ponctionner des cotisations que se soit lait cereales etc

quand je vois ce qui se passe dans le lait et personne ne reagit ( a part raler entre eux)
on sort d un systeme a quotas qui aurait pu etre ameliore en s adaptant a la demande , on laisse la maitrise du volume a l industrie qui de toute facon prendra sa marge et nous donnera ce qui reste!!
avec les quotas je pouvais changer de laiterie et enmener mon droit de production , apres si je pars je le laisse a l indus! et je pars bredouille !!
dans mon ex cooperative on en arrive a devoir faire des pervisons de livraisons a +ou - 3% sur des mois a l avance !!! si les previsions ne sont pas respectees y aura des penalitees!!
ou est donc le syndicalisme qui se disait de solution aux dernieres elections chambre!!
bref on en arrive a vraiment devenir de + en + des esclaves des industries agro alimentaires
Lun 15 Déc 2014 22:37 #8
éleveur en Dombes a écrit:
et pour les jeunes avec de petite structure sa va etre :eusa_wall

Je ne pense pas avoir une grande structure avec 56 ha et 300 000 litres de quota (enfin par rapport à ce que je vois autour de moi). Mais je fais attention à mon niveau d'investissement et je recherche l'autonomie au maximum... Après, je suis en bio mais rien ne dit que les cours seront toujours au beau fixe, on a connu des vaches maigres il y a pas longtemps. Pendant ma conversion notamment...
Mar 16 Déc 2014 00:31 #9
la coordination rurale ne fait pas mieux dans son commentaire ! Tout le monde souffre mais bien sure les céréaliers sont les plus sacrifiés comme toujours ! Comme si l'agriculture c'était seulement et uniquement les céréales !! Les autres sont toujours en second plan que se soit n'importe quel syndicat !


http://www.terre-net.fr/actualite-agric ... 06484.html
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Mar 16 Déc 2014 00:38 #10
mono44 a écrit:
la coordination rurale ne fait pas mieux dans son commentaire ! Tout le monde souffre mais bien sure les céréaliers sont les plus sacrifiés comme toujours ! Comme si l'agriculture c'était seulement et uniquement les céréales !! Les autres sont toujours en second plan que se soit n'importe quel syndicat !


http://www.terre-net.fr/actualite-agric ... 06484.html

lecture parsimonieuse de l'article, mais ça ne me surprend pas
Mar 16 Déc 2014 06:56 #11
j adore . Des syndicats qui ne représentent personne qui veulent s'exprimer au nom de tout le monde. Très drole. tres français, aussi. Des machins qui se regardent le nombril en se croyant plus forts que les autres. Quand au cartel, il n'a jamais été crée pour défendre les agriculteurs, c'est un instrument de contrôle d'une corporation, en collaboration avec le pouvoir politique.(référez vous aux origines de la création du cartel). :gnight
Mar 16 Déc 2014 12:59 #12
laitier35 a écrit:
mono44 a écrit:
la coordination rurale ne fait pas mieux dans son commentaire ! Tout le monde souffre mais bien sure les céréaliers sont les plus sacrifiés comme toujours ! Comme si l'agriculture c'était seulement et uniquement les céréales !! Les autres sont toujours en second plan que se soit n'importe quel syndicat !


http://www.terre-net.fr/actualite-agric ... 06484.html

lecture parsimonieuse de l'article, mais ça ne me surprend pas


ouais ouais , lecture parsimonieuse !!!


Pour la Coordination rurale, les prévisions de revenus pour 2014 « doivent retentir comme une sirène aux oreilles du gouvernement français et de Phil Hogan ». Le syndicat estime que le ministre de l’Agriculture a sacrifié les céréaliers.
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" Albert Einstein
mes vaches sont là pour me nourrir, pas pour engraisser l'état
Mar 16 Déc 2014 15:12 #14
Le revenu par actif producteur de lait est le meme q'en 2011,avec moins d'actifs et un prix plus élevé .
Mar 16 Déc 2014 15:27 #15
steph 72 a écrit:
Le revenu par actif producteur de lait est le meme q'en 2011,avec moins d'actifs et un prix plus élevé .

+ 1
c'est toujours beau d'annoncer une hausse du revenu , mais c'est encore plus facile quand on part de très bas , si le revenu est d'1 € l'an dernier et qu'il est de 3 € cette année , on peut annoncer fièrement une hausse de 300 % :itsnot
Mar 16 Déc 2014 23:59 #16
steph 72 a écrit:
Le revenu par actif producteur de lait est le meme q'en 2011,avec moins d'actifs et un prix plus élevé .

Attention, dans ces nouvelles stats 1/3 des agriculteurs ne sont plus pris en compte car considérés trop petits (article du monde du 15/12/2014). Sur quels critères ???
Mer 17 Déc 2014 03:24 #17
An douar zo re gozh evit ober goap anezhañ.
Image
Mer 17 Déc 2014 09:42 #18
padel50 a écrit:
steph 72 a écrit:
Le revenu par actif producteur de lait est le meme q'en 2011,avec moins d'actifs et un prix plus élevé .

+ 1
c'est toujours beau d'annoncer une hausse du revenu , mais c'est encore plus facile quand on part de très bas , si le revenu est d'1 € l'an dernier et qu'il est de 3 € cette année , on peut annoncer fièrement une hausse de 300 % :itsnot


heusement que c'est une bonne nouvelle l'augmentation du revenu des laitiers, mais au vue des commentaires ca donne plus envie d'allez se pendre que de prendre la vie du bon coté :eusa_wall
Vous en avez pas marre de voir tout en noir :dubitatif

autrement on pourrait peutetre demander a mettre en place un fond de solidarité avec les céréaliers comme on l'avait demander pour la crise de 2009? :gene
Mer 17 Déc 2014 10:22 #19
LA moyenne sur 3 ans en lait DAIRY et comme le souligne beaucoup quand il en reste de moins en moins ca aide..... diviser par 3 ou par 2 c est pas le meme resultat .
Mer 17 Déc 2014 11:15 #20
Debutant a écrit:
LA moyenne sur 3 ans en lait DAIRY et comme le souligne beaucoup quand il en reste de moins en moins ca aide..... diviser par 3 ou par 2 c est pas le meme resultat .

En 1992 , au moment de discuter le mode de calcul du fermage : les bailleurs l'avaient anticipé et ----------les preneurs se sont déchirés sur des détails
Résultat : ce n'est plus le cours d'une denrée ------- c'est un indice qui ne baissera pas

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut