quel temps !

Ouvert par loict2006, 10 octobre 2014

Mar 12 Juin 2018 10:27 #2401
Chasselas …. j'accorde beaucoup de crédit et de compétence à ton analyse ;) …. j'estime que tes conseils sont excellents , et ont un grand intérêt !!!! …. un grand merci ! :pouce …..

Tu m'as marqué avec ton fluopyram :lol: ….. il n'y a pas eu moyen de me refiler du Luna sensation cette année :mdr …. même si on me dit que c'est l'anti-botrytis qui était la cause de tant de problèmes ( Luna Privilège ) , je ne veux plus de cette molécule ! Principe de précaution !

Tu m'as influencé….. et Dieu s'est que c'est rare qu'on m'influence !!! :sill
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mar 12 Juin 2018 10:39 #2402
Chasselas a écrit:
... Je veux juste te mettre la puce à l'oreille si tu vois une diminution de la sortie de raisin les années suivantes, des mauvaises floraisons, des grappes qui sèchent etc. Le pire c'est le fluopyram, mais en Suisse on a même eu un avis officiel sur les fluopicolides. L'humidité et les traitements tardifs rendent les dégâts plus probables l'an suivant et vu que vous êtes bien humide...
:pouce

Sols asphyxiés par le gorgement d'eau sur des labours ou du glypho intégral, plus doses de fongicides importantes qui finissent lessivées accumulées dans la boue c'est la recette magique pour dézinguer tout le système fongique mycorhizien sur les racines et faire la place aux champignons sur les parties aériennes nettoyées par les pluies. Que se soit du cuivre Bio ou de la poudre miracle de Bayer c'est exactement le méme probléme, une plante sans son microbiote fongique est une plante malade.
Il y en a des pires et des moins meilleurs, mais les fongicides ne disparaissent pas par enchantement tels le nuage de Tchernobyl , tu les payes une fois chez ton dealer et tu te reprends l'addition cash au retour du bâton.
Et le comble c'est quand on t'explique qu'il faut retourner chez ton dealer pour te faire battre encore plus fort.
Mar 12 Juin 2018 10:52 #2403
[url]
https://www.google.ch/amp/s/amp.rts.ch/ ... teurs.html[/url]

J'ai un collègue qui a été touché en ne mettant que l'anti-oïdium !

J'ai largement bénéficié de tes conseils sur les engrais foliaires et t'en remercie. Ça a été spectaculaire. Cette année j'ai pris 5 jours d'avance pour la fleur avec 3x wuxal avant fleur ! C'est un peu similaire au maxifruit.

Je suis beaucoup intervenu sur le mildiou pour rendre un peu la pareil et parce qu'il faut qu'on se serre les coudes entre vitis après ces années catastrophiques. Quand je voyais les produits mis sur le forum et les intervalles de traitement, je me suis dit :" ils vont ajouter une nouvelle année catastrophique, alors qu'avec du Folpet générique + cuivre + soufre + de l'huile de coude (traiter tous les 7-8 jours) on fait des merveilles pour pas trop cher.

Ça va le faire ! Courage ! Les bacs vont peser plus que nornal, ne lâchez rien. :flower
Mar 12 Juin 2018 11:03 #2404
Miloux11 a écrit:
Chasselas a écrit:
... Je veux juste te mettre la puce à l'oreille si tu vois une diminution de la sortie de raisin les années suivantes, des mauvaises floraisons, des grappes qui sèchent etc. Le pire c'est le fluopyram, mais en Suisse on a même eu un avis officiel sur les fluopicolides. L'humidité et les traitements tardifs rendent les dégâts plus probables l'an suivant et vu que vous êtes bien humide...


Sols asphyxiés par le gorgement d'eau sur des labours, plus doses de fongicides importantes qui finissent lessivées accumulées dans la boue c'est la recette magique pour dézinguer tout le système fongique mycorhizien sur les racines et faire la place aux champignons sur les parties aériennes. Que se soit du cuivre Bio ou de la poudre miracle de Bayer c'est exactement le méme probléme, une plante sans son microbiote fongique est une plante malade.
Il y en a des pires et des moins meilleurs, mais les fongicides ne disparaissent pas par enchantement tels le nuage de Tchernobyl , tu les payes une fois chez ton dealer et tu te reprends l'addition cash au retour du bâton.


En se dégradant, le fluopyram donne une molécule proche des herbicides hormonaux. La vigne est très sensibles aux hormones. Ce n'est pas un problème de champignons du sol pour ce coup. Rumeur de bistrot... l'architecture du fluopyram est faite à partir d'un herbicide et Bayer savait qu'il jouait avec le feu... Mauvaise politique d'entreprise !

Mais Bayer fournit aussi du Mildicut au profil écologique meilleur que le cuivre et le soufre, délai de rentrée 6h !

Il faut trier l'ivraie du bon grain.
Mar 12 Juin 2018 11:16 #2405
Intéressant ca , tu es une véritable encyclopédie Chasselas :eusa_angel
Ceci dit ca ne fait que confirmer sur ce point spécifique que le fond du problème est dans l'empoisonnement du sol, et que tant qu'il peut te fourguer ses molécules au prix fort, pour le chimiste c'est le cadet de ses soucis.
Mar 12 Juin 2018 11:35 #2406
Miloux11 a écrit:
Intéressant ca , tu es une véritable encyclopédie Chasselas :eusa_angel
Ceci dit ca ne fait que confirmer sur ce point spécifique que le fond du problème est dans l'empoisonnement du sol, et que tant qu'il peut te fourguer ses molécules au prix fort, pour le chimiste c'est le cadet de ses soucis.


Pour le fluopyram c'était un empoisonnement direct de la vigne, pas par le sol. Si on enlevait du vieux bois ça allait mieux par exemple. Les politiques d'entreprise varient d'une firme à l'autre. Syngenta a moins d'affaires par exemple. Bayer les accumule... sang contaminé, huile frelatée, pilule Yasmina etc. Mais ceux qui auront mis deux Mildicut en intercalé vont gagner...


Il y a eu aussi des problèmes avec des préparations bio. Une des leçons serait de faire confiance aux produits sur lesquels on a du recul.

Je ne suis pas en bio, qqch entre deux où on a le droit d'utiliser du glypho et folpel. Mes sols n'ont aucun problème, ma vigne est en pleine santé.

Il ne faut pas se donner des axiomes pour évaluer une situation, mais les vrais axiomes sont la pérennité de ce qu'on fait pour tous. Objectivement, il y de très bons produits Bayer, des moyens et des mauvais. Bayer est dure en affaire, mais nous a indemnisé. J'ai perdu un chouilla par le jeu des moyennes de région car j'avais bien bossé et aurait été au-dessus de la moyenne de la région. Mais la moyenne de région de Bayer était 4 tonnes/ha au-dessus de la moyenne catastrophique de l'année au point que bcp de collègues disaient qu'on gagnait plus avec Bayer.
Mar 12 Juin 2018 13:13 #2407
Je suis parfaitement conscient de la résistance des CAA et autre cymox... toutefois je ne les utilisent jamais en préventif (les résistances sont apparues ainsi) , jamais plus d’une fois par an , avec rotation d’une année à l’autre ( si tant est que j’en ai besoin) entre les matières actives , renouvèlement au bout de 5jours avec un hydroxyde . Jusqu’a Présent j’ai maîtrisé ainsi ...

Je pars du principe que certe , il y a des résistances mais , elles sont surtout notables quand on use et abuse d’une spécialité ! La plupart des résistances sont apparues en champagne... pourquoi ? Quand on met 4 anti bot. Par an faut pas s’étonner !!!!! La mutation génétique est inévitable à force de bombarder constamment avec la même chose .... maintenant je ne dis pas que ma théorie est bonne , mais , pour l’instant , ça fonctionne chez moi ...

Le cymox que j’ai appliqué semaine dernière mes vignes n’en avait pas vu depuis 7ans . Pareil pour le dimetomorphe...

Au passage Chasselas , tu passes avec quel type de pulvé ? Tangentiel , pneumatique ?
Mar 12 Juin 2018 13:52 #2408
Ici on est dans 500mm en cumul 2018, avec 5 mois largement au dessus des moyennes trentenaires á se rythme on va vite péter le record annuel qui doit être dans les 900mm.
Le trait noir c'est cette année, bleu foncé records max mensuel /30ans , bleu clair Min/30ans la limite entre les deux = moyen
Image
Mar 12 Juin 2018 13:58 #2409
et comme chez nous on ne peut compter ni sur le mistral ni sur la tramontane pour sécher les sporulations, j'ai planté mon T4 375g/cu 3k soufre et un pyretvert de nuit entre deux ruixats, pour boucler mon encadrement de floraison.
Demain grattage de couilles sous la pleine lune pour maintenir la cadence.
Mar 12 Juin 2018 14:04 #2410
yannick24 a écrit:
Je suis parfaitement conscient de la résistance des CAA et autre cymox... toutefois je ne les utilisent jamais en préventif (les résistances sont apparues ainsi) , jamais plus d’une fois par an , avec rotation d’une année à l’autre ( si tant est que j’en ai besoin) entre les matières actives , renouvèlement au bout de 5jours avec un hydroxyde . Jusqu’a Présent j’ai maîtrisé ainsi ...

Je pars du principe que certe , il y a des résistances mais , elles sont surtout notables quand on use et abuse d’une spécialité ! La plupart des résistances sont apparues en champagne... pourquoi ? Quand on met 4 anti bot. Par an faut pas s’étonner !!!!! La mutation génétique est inévitable à force de bombarder constamment avec la même chose .... maintenant je ne dis pas que ma théorie est bonne , mais , pour l’instant , ça fonctionne chez moi ...

Le cymox que j’ai appliqué semaine dernière mes vignes n’en avait pas vu depuis 7ans . Pareil pour le dimetomorphe...

En fait, la résistance existe déjà. Quand on passe la tondeuse, on sélectionne les petites fleurs et les variations naines de ces fleurs, car forcément seules les petites fleurs ont pu se reproduire. Ce n'est pas une mutation, c'est une sélection des individus différents et insensible à une molécule. Du coup, si tu es blindé de mildiou, il est fort probables que les résistances sortent, de même que si tu utilises 3x de suite le même produit. Certaines résistances ne passent pas l'hiver car leur "fitness" est mauvais, elles se "re-créent" chaque saison. D'autres ont un bon "fitness" et font partie du paysage…

Pour le cas des CAA, j'ai assisté à un exposé sur le sujet et il y a des différences entre les molécules de ce groupe. Mais, elles ont un point commun, ces molécules conservent une efficacité en préventif, mais sont nulles en curatif. Si vous êtes blindés de mildiou, il ne faut accorder aucune confiance à ce genre de molécules dans le raisonnement de la durée d'intervalle. Fixez-vous comme limite, la durée du produit de contact qui y est additionné. C'est souvent 7-8 jours.

Je traite avec un turbo (turbine + buse à fente à 3 bars) de 200 litres. Mon choix est lié à la difficulté de mécanisation (murs, pentes de 40 %, etc.)

Au passage Chasselas , tu passes avec quel type de pulvé ? Tangentiel , pneumatique ?
Mar 12 Juin 2018 14:04 #2411
En fait, la résistance existe déjà. Quand on passe la tondeuse, on sélectionne les petites fleurs et les variations naines de ces fleurs, car forcément seules les petites fleurs ont pu se reproduire. Ce n'est pas une mutation, c'est une sélection des individus différents et insensible à une molécule. Du coup, si tu es blindé de mildiou, il est fort probables que les résistances sortent, de même que si tu utilises 3x de suite le même produit. Certaines résistances ne passent pas l'hiver car leur "fitness" est mauvais, elles se "re-créent" chaque saison. D'autres ont un bon "fitness" et font partie du paysage…

Pour le cas des CAA, j'ai assisté à un exposé sur le sujet et il y a des différences entre les molécules de ce groupe. Mais, elles ont un point commun, ces molécules conservent une efficacité en préventif, mais sont nulles en curatif. Si vous êtes blindés de mildiou, il ne faut accorder aucune confiance à ce genre de molécules dans le raisonnement de la durée d'intervalle. Fixez-vous comme limite, la durée du produit de contact qui y est additionné. C'est souvent 7-8 jours.

Je traite avec un turbo (turbine + buse à fente à 3 bars) de 200 litres. Mon choix est lié à la difficulté de mécanisation (murs, pentes de 40 %, etc.)
Mar 12 Juin 2018 19:12 #2412
Encore un orage aprés midi 23 mm de plus!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mar 12 Juin 2018 20:39 #2413
ENFIN ! Petit Mistral tout l'après midi :pouce ! Et là il commence à tomber je vais faire un phyto.
Je voulais faire une photo d'une grenouille dans une de mes ornières de phyto cet après midi, mais cette bestiole a plongé et j'ai pas eu la patience d'attendre qu'elle remonte ! J'ai jamais vu ça ! :dingue
Au moins j'ai de la biodiversité ! :mdr
Mar 12 Juin 2018 21:15 #2414
Chasselas > Tu vas dans la pente à 40% ?? Avec un chenillard alors ?
Mar 12 Juin 2018 22:15 #2415
Miloux11 a écrit:
et comme chez nous on ne peut compter ni sur le mistral ni sur la tramontane pour sécher les sporulations, j'ai planté mon T4 375g/cu 3k soufre et un pyretvert de nuit entre deux ruixats, pour boucler mon encadrement de floraison.
Demain grattage de couilles sous la pleine lune pour maintenir la cadence.


Ah ça t'a marqué le "grattage de couilles par pleine lune" :mdr .... trrrrrés efficaces en biodynamie ! Essentiel je dirais même …. mais à condition de se les manipuler sous fond de mozart :eusa_hand ..... :mdr

Ecoute , j'espère absolument que tu mèneras à terme une récolte saine .... je te souhaite le meilleur ..... cette empathie naturelle entre viticulteurs , on la ressent peu , à notre égard , venant des bios :eusa_think

Trés bien si ta stratégie est efficace :pouce
Je te conseillerai cependant un peu d'humilité .... il se vit des drames dans les vignes en ce moment :icon_frown .... il faut tout un tas de circonstances favorables pour ne pas basculer dans la catastrophe .... et ça arrive même aux meilleurs d'entre nous .
" Le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays . C'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer "
Edgar Quinet
Mer 13 Juin 2018 06:12 #2416
WESTVAR a écrit:
ENFIN ! Petit Mistral tout l'après midi :pouce ! Et là il commence à tomber je vais faire un phyto.

On a eu du bol tous les deux cet aprem,entre nous il est tombé qq chose de sérieux,c'était "noir comme de l'encre" j'espère pas de grêle.
Encore cet aprem puis une pose ds les orages,ouf! allez je vais écimer car rien fait pour l'instant,c'est la jungle....
Mer 13 Juin 2018 06:29 #2417
Chasselas a écrit:
En fait, la résistance existe déjà. Quand on passe la tondeuse, on sélectionne les petites fleurs et les variations naines de ces fleurs, car forcément seules les petites fleurs ont pu se reproduire. Ce n'est pas une mutation, c'est une sélection des individus différents et insensible à une molécule. Du coup, si tu es blindé de mildiou, il est fort probables que les résistances sortent, de même que si tu utilises 3x de suite le même produit. Certaines résistances ne passent pas l'hiver car leur "fitness" est mauvais, elles se "re-créent" chaque saison. D'autres ont un bon "fitness" et font partie du paysage…

Pour le cas des CAA, j'ai assisté à un exposé sur le sujet et il y a des différences entre les molécules de ce groupe. Mais, elles ont un point commun, ces molécules conservent une efficacité en préventif, mais sont nulles en curatif. Si vous êtes blindés de mildiou, il ne faut accorder aucune confiance à ce genre de molécules dans le raisonnement de la durée d'intervalle. Fixez-vous comme limite, la durée du produit de contact qui y est additionné. C'est souvent 7-8 jours.

Je traite avec un turbo (turbine + buse à fente à 3 bars) de 200 litres. Mon choix est lié à la difficulté de mécanisation (murs, pentes de 40 %, etc.)


Comme quoi , de nos expériences qui sont différentes, on en tire pas les memes enseignements !!! Alors , meme si je ne suis pas systématiquement d’accord avec tout ce que tu écris, je respecte et prends malgré tout note ! C’est ainsi que l’on avance :byec

Pour nous aussi c’est l´acalmie !!!! Enfin on va pouvoir souffler même si il reste du taf ... par contre on attend un peu pour mieux évaluer les dégâts de’ coulures et millerandage... bah oui 150mm sur fleur ça pardonne pas :eusa_wall
Mer 13 Juin 2018 08:00 #2418
Comme quoi , de nos expériences qui sont différentes, on en tire pas les memes enseignements !!! Alors , meme si je ne suis pas systématiquement d’accord avec tout ce que tu écris, je respecte et prends malgré tout note ! C’est ainsi que l’on avance :byec

Pour nous aussi c’est l´acalmie !!!! Enfin on va pouvoir souffler même si il reste du taf ... par contre on attend un peu pour mieux évaluer les dégâts de’ coulures et millerandage... bah oui 150mm sur fleur ça pardonne pas :eusa_wall


Ce n'est pas de moi ! Je ne peux pas savoir comment se passent les résistances sans faire du séquençage génétique ! :mdr Je te répète ce que j'ai appris et lu.

Pour les traitements avant la pluie, oui ça j'ai remarqué en pratique, mais vu qu'on nous l'a aussi dit en séance c'est du béton (théorie + pratique). Donc ne fait pas confiance aux produits qui "rattrapent les infections", il faut traiter avant la pluie. Mais certaines choses passent en année normale et ne vont pas passer cette année… attention au rot brun...

Je vous mets le lien des conclusions de notre année catastrophique 2016.

http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjS0LWm-M_bAhURK1AKHX2GDKMQFgguMAA&url=http%3A%2F%2Fwww.vitiplus.ch%2Fdocument%2F17%2520EXP%252000P%2520Retour%2520sur%2520la%2520pression%2520mildiou%25202016.pdf&usg=AOvVaw14iLrr8B3eLrAUM-sECpOW
Mer 13 Juin 2018 08:13 #2419
Ici, même en ce grattant les baloches sous la pleine lune ... sous un air de Mozart ....
La récolte est flambé à 100 % dans les grenaches bio. ( 8 traitements pour certains)
Beaucoup de dégât également en conventionnel.
Voilà la triste réalité.
Chez moi pour l'heure, tout à l'air propre et sain. Mais pour combien de temps ?
Inquiétant, car sont apparition est subite.

Ceux qui sont à 100 % de perte aujourd'hui, ils étaient à 50 % il y a 7 jours.
Et ceux qui était à 5 % d'infection le sont aujourd'hui à 50.
Si le temps ne vient pas en aide rapidement, je pense que pas grand monde vendangera cette année.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut