Pour les anxiogènes patentés mais pas que.

Ouvert par trouspinette, 04 mai 2014

Mar 23 Oct 2018 19:24 #543
Au sujet des produits chimiques naturellement présents dans la nature.
https://geneticliteracyproject.org/2018/10/19/mother-nature-more-like-mad-scientist-mama-creator-of-chemicals-good-and-bad-for-humans/

................................

USA: Au sujet du rapport de la FDA sur les traces résiduelles de pesticides présentes sur les aliments.
https://www.foodbusinessnews.net/articles/12702-fda-pesticide-data-demonstrate-industry-commitment-to-food-safety

...........................

"Evolution récente de la végétation planétaire : « reverdissement » généralisé"
https://jacqueshenry.wordpress.com/2018/10/05/evolution-recente-de-la-vegetation-planetaire-reverdissement-generalise/
Mer 24 Oct 2018 19:05 #545
Mer 24 Oct 2018 22:00 #546
trouspinette a écrit:

On est désolé pour vos angoisses :shock: Professeur, que les consommateurs de Bio aient des risques de cancer diminués d'1/4 :-o semble étre terriblement anxiogéne pour la Trouspi&Co. :eusa_sick
Faut pas vous mettre dans de tel états, il vous faut juste une bonne chimio-thérapie avec double dose de Lysanxia. :byet
Publication Scientifique /JAMA Intern Med. Publié en ligne le 22 octobre 2018
Association entre la fréquence de consommation d'aliments biologiques et le risque de cance
r
Résultats de l'étude de cohorte prospective NutriNet-Santé
Points clés
Question Quel est le lien entre un régime alimentaire à base d’aliments biologiques (c’est-à-dire un régime moins susceptible de contenir des résidus de pesticides) et le risque de cancer?

Résultats Dans une étude de cohorte en population de 68 946 Français adultes, une réduction significative du risque de cancer a été observée chez les gros consommateurs d'aliments biologiques.

Signification Une fréquence plus élevée de consommation d'aliments biologiques était associée à une réduction du risque de cancer. Si les résultats sont confirmés, promouvoir la consommation d'aliments biologiques auprès de la population en général pourrait constituer une stratégie préventive prometteuse contre le cancer.

Abstrait
Importance Bien que les aliments biologiques soient moins susceptibles de contenir des résidus de pesticides que les aliments conventionnels, peu d'études ont examiné l'association entre la consommation d'aliments biologiques et le risque de cancer.

Objectif Étudier de manière prospective le lien entre la consommation d'aliments biologiques et le risque de cancer dans une large cohorte d'adultes français.

Conception, cadre et participants Dans cette étude de cohorte prospective réalisée auprès de la population adulte française française et basée sur la population, des données ont été incluses auprès des participants avec les informations disponibles sur la fréquence de consommation d'aliments biologiques et l'apport alimentaire. Pour 16 produits, les participants ont indiqué leur fréquence de consommation d'aliments biologiques étiquetés (jamais, à l'occasion ou la plupart du temps). Un score d'aliments biologiques a ensuite été calculé (plage de 0 à 32 points). Les dates de suivi étaient du 10 mai 2009 au 30 novembre 2016.

Principaux résultats et mesures Cette étude a estimé le risque de cancer en association avec le score des aliments biologiques (modélisé sous forme de quartiles) à l'aide de modèles de régression à risques proportionnels de Cox ajustés pour les facteurs de risque de cancer potentiels.

Résultats Parmi les 68 946 participants (78,0% de femmes; âge moyen [DS] au départ, 44,2 [14,5] ans), 1 340 premiers cas de cancer ont été identifiés au cours du suivi, les plus fréquents étant 459 cancers du sein, 180 cancers de la prostate, 135 cancers de la peau, 99 cancers colorectaux, 47 lymphomes non hodgkiniens et 15 autres lymphomes. Les scores élevés des aliments biologiques étaient inversement associés au risque global de cancer (ratio de risque pour le quartile 4 par rapport au quartile 1, 0,75; IC à 95%, 0,63 à 0,88; P pour la tendance = 0,001; réduction du risque absolu à 0,6%; ratio de risque pour une augmentation de 5 points, 0,92; IC 95%, 0,88-0,96).

Conclusions et pertinence :oops: Une fréquence plus élevée de consommation d'aliments biologiques était associée à une réduction du risque de cancer.
Bien que les résultats de l'étude doivent être confirmés, promouvoir la consommation d'aliments biologiques dans la population en général pourrait être une stratégie de prévention prometteuse contre le cancer.
Ven 26 Oct 2018 12:48 #547
Miloux11 a écrit:
trouspinette a écrit:

On est désolé pour vos angoisses :shock:
>>>Nouveau test:
Miloux11 quelles sont ces angoisses(sic) désolant "on"(sic) ?
Au fait qui est-ce "on"(sic) ?

Professeur, que les consommateurs de Bio aient des risques de cancer diminués d'1/4 :-o semble étre terriblement anxiogéne pour la Trouspi&Co. :eusa_sick
>>>Comme d'habitude/toujours vous écrivez par défaut et faute de pouvoir faire mieux encore n'importe quoi afin de satisfaire votre ridicule blocage ad hominem.
Au contraire si je partage cette info et si cela s'avère être une réalité (à voire selon la reproductibilité des faits) voilà une bonne nouvelle pour les adeptes du vrai "bio".Pour les fans comme vous du "bio" bêtement idéologique voici enfin peut-être des éléments sur les lesquels ils peuvent s'appuyer pour justifier le bien fondé des produits "bio".Si avéré, cela sera préférable à l'habituelle flopée d'âneries/inepties utilisée bêtement par ces adeptes fanatisés.

Faut pas vous mettre dans de tel états,
>>>Nouveau test:
Miloux11 quels "tels états"(sic) ?

il vous faut juste une bonne chimio-thérapie avec double dose de Lysanxia. :byet
>>>Venant de quelqu'un qui sans aucun scrupule utilise des produits chimiques ayant un profil toxicologique et environnemental très, très mauvais afin de produire/élaborer une boisson contenant un produit chimique cancérogène avéré/certain.
Le contenu de vos propos est un gag pour militants pseudo-écolos jamais regardants, volontairement ignares et ayant à l'évidence une rigolote chimophobie sélective afin de satisfaire des lubies idéologiques.
Miloux11 il vous faut juste tenter d'essayer de soulever votre chape de plomb idéologique afin de tenter d'essayer d'être à minima un personnage avec un peu de sérieux.
D'accord, étant donné le blocage ad hominem qui vous ronge en permanence et votre fanatique escalade d'engagement anti-agriculture Conv/OGM cela est à l'évidence impossible.

"Professeur--la Trouspi&Co"(sic)
>>>Que doit faire un adepte aigri fanatisé de la mouvance anti-agriculture Conv/OGM se caractérisant par un fanatique soutien à la mouvance anti-vaccins, par une absence récurrente d'argument rationnel, par une grande propension au dénialisme, ayant décrété arbitrairement que tous les agriculteurs Conv sont des demeurés/des idiots et trainant comme un boulet à une patte un blocage ad hominem qui le ronge en permanence.
C'est simple, toujours par défaut comme Miloux11 faire des tentatives d'amalgame, des ridicules cacas mous, des sophismes à 2 balles, du HS échappatoire, faire éventuellement mumuse avec le pseudo de son interlocuteur et par dépit et frustration comme un gamin aigri toujours insinuer, affabuler en le qualifiant arbitrairement de quelque chose;"Professeur--la Trouspi&Co"(sic)

Pathétique !

À la prochaine fois.
Publication Scientifique /JAMA Intern Med. Publié en ligne le 22 octobre 2018
Association entre la fréquence de consommation d'aliments biologiques et le risque de cance
r
Résultats de l'étude de cohorte prospective NutriNet-Santé
Points clés
Question Quel est le lien entre un régime alimentaire à base d’aliments biologiques (c’est-à-dire un régime moins susceptible de contenir des résidus de pesticides) et le risque de cancer?

Résultats Dans une étude de cohorte en population de 68 946 Français adultes, une réduction significative du risque de cancer a été observée chez les gros consommateurs d'aliments biologiques.

Signification Une fréquence plus élevée de consommation d'aliments biologiques était associée à une réduction du risque de cancer. Si les résultats sont confirmés, promouvoir la consommation d'aliments biologiques auprès de la population en général pourrait constituer une stratégie préventive prometteuse contre le cancer.

Abstrait
Importance Bien que les aliments biologiques soient moins susceptibles de contenir des résidus de pesticides que les aliments conventionnels, peu d'études ont examiné l'association entre la consommation d'aliments biologiques et le risque de cancer.

Objectif Étudier de manière prospective le lien entre la consommation d'aliments biologiques et le risque de cancer dans une large cohorte d'adultes français.

Conception, cadre et participants Dans cette étude de cohorte prospective réalisée auprès de la population adulte française française et basée sur la population, des données ont été incluses auprès des participants avec les informations disponibles sur la fréquence de consommation d'aliments biologiques et l'apport alimentaire. Pour 16 produits, les participants ont indiqué leur fréquence de consommation d'aliments biologiques étiquetés (jamais, à l'occasion ou la plupart du temps). Un score d'aliments biologiques a ensuite été calculé (plage de 0 à 32 points). Les dates de suivi étaient du 10 mai 2009 au 30 novembre 2016.

Principaux résultats et mesures Cette étude a estimé le risque de cancer en association avec le score des aliments biologiques (modélisé sous forme de quartiles) à l'aide de modèles de régression à risques proportionnels de Cox ajustés pour les facteurs de risque de cancer potentiels.

Résultats Parmi les 68 946 participants (78,0% de femmes; âge moyen [DS] au départ, 44,2 [14,5] ans), 1 340 premiers cas de cancer ont été identifiés au cours du suivi, les plus fréquents étant 459 cancers du sein, 180 cancers de la prostate, 135 cancers de la peau, 99 cancers colorectaux, 47 lymphomes non hodgkiniens et 15 autres lymphomes. Les scores élevés des aliments biologiques étaient inversement associés au risque global de cancer (ratio de risque pour le quartile 4 par rapport au quartile 1, 0,75; IC à 95%, 0,63 à 0,88; P pour la tendance = 0,001; réduction du risque absolu à 0,6%; ratio de risque pour une augmentation de 5 points, 0,92; IC 95%, 0,88-0,96).

Conclusions et pertinence :oops: Une fréquence plus élevée de consommation d'aliments biologiques était associée à une réduction du risque de cancer.
Bien que les résultats de l'étude doivent être confirmés, promouvoir la consommation d'aliments biologiques dans la population en général pourrait être une stratégie de prévention prometteuse contre le cancer.
Ven 26 Oct 2018 12:51 #548
Ven 26 Oct 2018 16:07 #549
Cancer et pesticides : les agriculteurs en première ligne ?
Le docteur Pierre Lebailly présentait les résultats de l’enquête Agrican (agriculture et cancer) au CHU d’Amiens le 19 octobre. Les liens de causalité sont avérés,
mais une exposition aux pesticides serait moins dangereuse que de fumer.


cancérogène avéré MAIS moins dangereux que le tabac :interr et donc ? c'est tout ce que vous avez trouvé pour nous rassurer Professeur?
Image
Combien de morts dus au tabac et à la cigarette ? 78 966 décès
Chaque année, en France, 78.966 personnes meurent des méfaits du tabac (2015) dont 44 000 par cancer. Le tabac est la première cause de cancers évitables.

216 décès par jour dus au tabac en France
En France, 78.900 décès (1 sur 9) sont dus chaque année au tabac.
Le tabac tue 3 fois plus que les homicides + l’alcool + les accidents de voiture + le sida + les suicides
1 fumeur sur 2 mourra prématurément d’une maladie due au tabac

7 mn ------ 1 cigarette = 7 minutes de vie en moins

Le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 78 000 décès prématurés chaque année en France. Le tabac est la première cause de cancers évitables, et responsable de l'augmentation de 20% du nombre de cancers du poumon chez les femmes entre 2005 et 2010.
Lun 29 Oct 2018 13:33 #550
Miloux11 a écrit:
Cancer et pesticides : les agriculteurs en première ligne ?
Le docteur Pierre Lebailly présentait les résultats de l’enquête Agrican (agriculture et cancer) au CHU d’Amiens le 19 octobre. Les liens de causalité sont avérés,
mais une exposition aux pesticides serait moins dangereuse que de fumer.


cancérogène avéré MAIS moins dangereux que le tabac :interr et donc ? c'est tout ce que vous avez trouvé pour nous rassurer
>>>Toujours par défaut et faute de pouvoir faire mieux vous écrivez comme d'habitude encore n'importe quoi afin de satisfaire le plus bêtement possible votre ridicule blocage ad hominem qui vous ronge en permanence.
C'est très simple:
Je ne veux surtout pas rassurer ou faire peur à quelqu'un(une).Je partage une info/un billet/un article dans un topic intitulé "Pour les anxiogènes patentés mais pas que".

Étant donné votre fanatique escalade d'engagement anti-agriculture Conv/OGM je comprends que vous ne pouvez pas accepter et concevoir ce partage d'infos/billets et articles.Donc, je comprends aussi votre besoin d'afficher votre obscurantisme qui forcément va très bien avec.

Professeur?
>>>Que doit faire un adepte aigri fanatisé de la mouvance anti-agriculture Conv/OGM se caractérisant par un fanatique soutien à la mouvance anti-vaccins, par une absence récurrente d'argument rationnel, par une grande propension au dénialisme, ayant décrété arbitrairement que tous les agriculteurs Conv sont des demeurés/des idiots et trainant comme un boulet à une patte un blocage ad hominem qui le ronge en permanence.
C'est simple, toujours par défaut comme Miloux11 faire des tentatives d'amalgame, des ridicules cacas mous, des sophismes à 2 balles, du HS échappatoire, faire éventuellement mumuse avec le pseudo de son interlocuteur et par dépit et frustration comme un gamin aigri toujours insinuer, affabuler en le qualifiant arbitrairement de quelque chose;"Professeur"(sic)

Pathétique !

À la prochaine fois.

Image
Combien de morts dus au tabac et à la cigarette ? 78 966 décès
Chaque année, en France, 78.966 personnes meurent des méfaits du tabac (2015) dont 44 000 par cancer. Le tabac est la première cause de cancers évitables.

216 décès par jour dus au tabac en France
En France, 78.900 décès (1 sur 9) sont dus chaque année au tabac.
Le tabac tue 3 fois plus que les homicides + l’alcool + les accidents de voiture + le sida + les suicides
1 fumeur sur 2 mourra prématurément d’une maladie due au tabac

7 mn ------ 1 cigarette = 7 minutes de vie en moins

Le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 78 000 décès prématurés chaque année en France. Le tabac est la première cause de cancers évitables, et responsable de l'augmentation de 20% du nombre de cancers du poumon chez les femmes entre 2005 et 2010.


>>>En effet, indéniablement la cigarette est aussi le mal.
Lun 5 Nov 2018 13:57 #553
Ven 9 Nov 2018 13:31 #556
Lun 12 Nov 2018 20:09 #557
"Steak haché : marketing de la sécurité des aliments versus maîtrise de la sécurité des aliments"
http://seppi.over-blog.com/2018/11/steak-hache-marketing-de-la-securite-des-aliments-versus-maitrise-de-la-securite-des-aliments.html

........................

"Bordeaux: Ce viticulteur abandonne la culture en bio car le cuivre... » sur 20 Minutes"
http://seppi.over-blog.com/2018/11/bordeaux-ce-viticulteur-abandonne-la-culture-en-bio-car-le-cuivre.sur-20-minutes.html
Mar 13 Nov 2018 20:56 #559
trouspinette a écrit:
"
"Bordeaux: Ce viticulteur abandonne la culture en bio car le cuivre... » sur 20 Minutes"
http://seppi.over-blog.com/2018/11/bordeaux-ce-viticulteur-abandonne-la-culture-en-bio-car-le-cuivre.sur-20-minutes.html

Tiens :eusa_think le RoundUp serait donc devenu un anti fongique maintenant ?
Extrait de ce babillage Trouspinesque de ci dessus :gene
Image
A moins que la Trouspi&Co n'ai l'intension de vendre de la bouillie bordelaise comme désherbant Bio :interr pour remplacer le glypho...

autre passage instructif:

"La grande majorité des traitements bio (préventif / mildiou) se fait à base de cuivre" rappelle-t-il, et, dans le Bordelais, "cela fait 140 ans qu’on utilise ce 'produit miracle' contre le mildiou [ la fameuse bouillie bordelaise]." Que l’on soit en bio ou pas, d’ailleurs.
Trouspinette nous proposerait-elle d'utiliser du Round Up contre le mildiou á la place?
Mer 14 Nov 2018 12:04 #560
Pour ceux qui préfèrent de l'information sur le sujet plutôt que de la propagande mensongère débile de la Trouspi&Co.

La réglementation en vigueur en France: ( qui doit être mise á jour en Janvier 2019)
Traitements en conventionnel:
Il n’existe pas de réglementation limitant l’utilisation de Produit cuprique conventionnels, pour la viticulture non-certifiée.
Les doses homologuées, ( sont des max utilisées comme recommandation par les fabricant en conv) sont de 1,5Kg de Cu /ha par application / Mildiou ne sont pas plafonnées ni par année ni pour 5 ans.

Traitement en A.Bio applicable depuis 2008
La limite actuelle régie par le règlement européen (889/2008), est de 6kg/ha/an sur une moyenne de 5 ans.
Les doses recommandées en conséquences sont de 200 á 400mg Cu / ha raisonnés par application ( soit 1/5 de la dose homol/Conv)
Cette réglementation ne s’applique que pour les exploitations certifiées en agriculture biologique et déja depuis plus de 10 ans.

L’AFSSA recommande une limite annuelle de 4kg/ha/an et projette que cette limite soit stricte par an et non en moyenne sur plusieurs années. Pour information, l’Allemagne et la Suisse ont généralisé cette limitation de 4kg/ha/an pour tous les modes de production.

En attendant la révision du cadre réglementant l'ANSES a en 2017 ajusté ses recommandations non contraignantes conseillant dans les parcours conventionnels ( Cu combiné avec autres MA de synthèse) de limiter une l'utilisation á 750mg Cu maximum par application avec un plafond de 4kg/an.
https://ephy.anses.fr/ppp/bouillie-bordelaise-rsr-disperss-nc

En matière de contrôle phytosanitaire du Mildiou, les produits antifongiques Conv ou pas ont tous un impact environnemental sur les sols, les cours d'eau, et la faune.
Les études recherchant l'optimisations raisonnée du contrôle des maladies fongiques en vigne montrent que les doses d'utilisation peuvent être considérablement réduite par un travail sur la qualité et la précision des méthodes d'application.
https://www.vinopole.com/uploads/tx_vinoexperimentation/Comportement_fongicides_Impacts_pratiques_IFV_Vinopole_2016.pdf

La problématique environnementale qui est réelle, fortement prise en compte par le cahier des charge AB et á déjá motivé la recherche de solutions alternatives, plus de 3000 études ont été produite dans ce sens. Concernant les résidus dans l'alimentation ou le vin, le cuivre étant un produit lessivable de contact ne se retrouve qu'en traces dans les produits consommable; traces qui pondérées en relation avec les apports nutritionnels quotidiens ( oligo éléments) indispensables recommandés ne peuvent être comparées á des contaminations par des matières actives de synthèse totalement étrangères au métabolisme vital.
https://www.centredurose.fr/app/files/pdf/decoupe/138729252613.12.pdf

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut