Accueil   Grandes cultures   Cours et marchés  

Blé Dur

Ouvert par eric47200, 12 juillet 2013

Ven 12 Juil 2013 11:53

une culture d'avenir.


peu gourmande en intrants.


resistance au gel ( contrairement aux idées reçues , voir 2012)


les proteines seront de + en + recherchées à l'avenir.


trés resistant à la secheresse.


seul concurrent : le canada, pas l'ukraine,ni la russie.


rendement proches d'un blé meunier pour un cours largement superieur.


si vous faites du tournesol non irrigué du maiis non irrigué , de l'orge , du sorgho,, posez vous la question.


pas de frais de sechage, ni d'irrigation.


peu servir à : semoulerie (graine de couscous), fabrication pates,biscuiterie.


les pays du pourtour mediterranée sont habituellement deficitaires donc acheteurs.


 


 

Ven 12 Juil 2013 14:07

Je suis intéréssé.


comment resiste t il au gel ?


comment le commercialiser ?

Ven 12 Juil 2013 14:20

en standard resiste facilement à -8°C  à  -10 °C


certaines varietés sont plus resistantes que d'autres ( les trés precoces sont + fragiles


les demi precoces / tardifs sont trés peu fragiles )


cela depend aussi des dates de semis.chez moi creneau du 25/10 au 10/11


en cas de couverture neigeuse, il peut resister de  -18°C à -20 °C


la commercialisation : je ne peux pas donner d'adresses commerciales sur ce site :


- dans le sud 47


- environs de Montauban


- Gers


il y a des acheteurs.


les frais d'approche seront largement compensés par l'absence de frais de sechage et d'irrigation.


et par des cours superieurs .


 


 


 


 

Ven 26 Déc 2014 18:51
eric47200 a écrit:
une culture d'avenir.
peu gourmande en intrants.
resistance au gel ( contrairement aux idées reçues , voir 2012)
les proteines seront de + en + recherchées à l'avenir.
trés resistant à la secheresse.
seul concurrent : le canada, pas l'ukraine,ni la russie.
rendement proches d'un blé meunier pour un cours largement superieur.
si vous faites du tournesol non irrigué du maiis non irrigué , de l'orge , du sorgho,, posez vous la question.
pas de frais de sechage, ni d'irrigation.
peu servir à : semoulerie (graine de couscous), fabrication pates,biscuiterie.
les pays du pourtour mediterranée sont habituellement deficitaires donc acheteurs.
 
 


En Israël, ça doit très bien se marchander dans l'exploitation de la main d'oeuvre arabe.
Partager cette discussion
Accueil   Grandes cultures   Cours et marchés  
Revenir en haut