Accueil   Cultures specialisées   Le forum de la vigne  

produits de défense végétaux alternatifs

Ouvert par evergreen, 27 mai 2013

Ven 4 Sep 2015 20:39
Désolé pour l'initiateur de ce sujet intéressant dédié aux PVDA mais cela semble être le souhait insistant de Miloux11 de faire du HS.

Je ne connais pas de firmes quasi-philanthropiques.Et vous ?

Je ne connais pas de firmes (mais pourquoi pas ?) qui ont eu l'idée de tester in vitro (étude cytologique) l'éthinylestradiol des pilules contraceptives avec l'une des m a des produits qu'ils produisent avant de les proposer à l'emploi.
Surtout sachant que:
Le risque est toujours lié au danger avéré ou supposé et à l'exposition à celui-ci.Donc imaginez.

Pour le fun:
Imaginez aussi si ces firmes devaient faire des tests avec tous les alcaloïdes naturellement présents dans les végétaux que nous mangeons.Et si ils les avaient fait, vous risquez d'être surpris ou si vous êtes un anxiogène patenté.......effrayé.
Surtout sachant que vous pouvez mourir uniquement avec une présence forte de cucurbitacine.Un allemand en est mort dernièrement.


À mon avis:
Si vous souhaitez aborder ce sujet polémique, par respect envers l'initiateur de ce sujet intéressant (PDVA) ouvrez un topic dédié car ici c'est quand même HS.
Ven 4 Sep 2015 21:22
trouspinette a écrit:

Je ne connais pas de firmes quasi-philanthropiques.Et vous ?

Je ne connais pas de firmes (mais pourquoi pas ?) qui ont eu l'idée de tester in vitro (étude cytologique) l'éthinylestradiol des pilules contraceptives avec l'une des m a des produits qu'ils produisent avant de les proposer à l'emploi.
Surtout sachant que:
Le risque est toujours lié au danger avéré ou supposé et à l'exposition à celui-ci.Donc imaginez.
.


J'imagine donc, ces firmes que vous ne connaissez pas, qui font de la recherche á coup de milliard de $ dont le métier est par essence de mélanger et de faire réagir ensemble des molécules ... hé bé y z'ont jamais pensé pensé á ca ! D'ailleurs ils ont même pas pensé á tester
leurs adjuvants avec leurs molécules actives par rapport aux utilisateurs qui en prennent une 'bonne bouffée'' au bout de chaque rang en faisant demi-tour. Mais pour revenir au sujet ... c'est promis pour le biocontrole ils vont devenir très performants .
Ven 4 Sep 2015 21:47
Miloux11 a écrit:
trouspinette a écrit:

Je ne connais pas de firmes quasi-philanthropiques.Et vous ?

Je ne connais pas de firmes (mais pourquoi pas ?) qui ont eu l'idée de tester in vitro (étude cytologique) l'éthinylestradiol des pilules contraceptives avec l'une des m a des produits qu'ils produisent avant de les proposer à l'emploi.
Surtout sachant que:
Le risque est toujours lié au danger avéré ou supposé et à l'exposition à celui-ci.Donc imaginez.
.


J'imagine donc, ces firmes que vous ne connaissez pas, qui font de la recherche á coup de milliard de $ dont le métier est par essence de mélanger et de faire réagir ensemble des molécules ... hé bé y z'ont jamais pensé pensé á ca ! D'ailleurs ils ont même pas pensé á tester
leurs adjuvants avec leurs molécules actives par rapport aux utilisateurs qui en prennent une 'bonne bouffée'' au bout de chaque rang en faisant demi-tour. Mais pour revenir au sujet ... c'est promis pour le biocontrole ils vont devenir très performants .


:hihi :hihi :hihi
Hé miloux, si tu étais en conventionnel .... mais tu l'es pas ..... tu serais une chose, que certaine molécules ne ce mélangent pas.
Les vendeurs de phyto nous informes .... arrête de vomir sur les firmes et les conventionnels. ça devient d'un lourdas pénible.
J'ai pas envi de rentrer dans ce genre de débat, car il y a peut de chance que je garde un vocabulaire complaisant et courtois..... :sill
On peut critiquer les firmes, mais certaines de ses firmes, quant vous êtes malades, vous êtes bien content d'avoir des médicaments, et là, personne ce pose la question sur les molécules.
A moins que, vous soyez un disciple de secte, contre tout .... un gourou fossoyeur de l'agriculture ! ? !
Faut arrêter la fumette, hein ! :conflit
Ven 4 Sep 2015 22:34
viticool a écrit:

:hihi :hihi :hihi
Hé miloux, si tu étais en conventionnel .... mais tu l'es pas ..... ,
........ quant vous êtes malades, vous êtes bien content d'avoir des médicaments, et là, personne ce pose la question sur les molécules.
A moins que, vous soyez un disciple de secte, contre tout .... un gourou fossoyeur de l'agriculture ! ? !
Faut arrêter la fumette, hein ! :conflit


Tu sais viticool, le conventionnel j'en sort juste, et franchement ca m'a gonflé de payer en médocs phyto plus que je ne me paye moi même pour faire des hectos au prix du marché mondialisé . Je veux bien croire que la pression est passé miraculeusement á coté de chez moi, mais avec un budget de moitié en bio mes raisins sont plus propres. Tout le monde constate qu''on en met plus et qu'on a quand méme toujours plus de maladies.
Faut arrêter de se faire bourrer les méninges avec leur loobying á la trouspinette, genre '' c'est nous quón empêche le monde de crever de faim et sans nous vous vous feriez ravager par la peste''
alors moi c'est les lecons condescendantes de miss trouspinette qui me fatiguent vois tu, je préfères payer un bon toubib pour être en bonne santé plutôt que de me prosterner devant un mauvais qui me bourre de ses antibiotiques maison
Dim 6 Sep 2015 11:53
Miloux11 a écrit:
viticool a écrit:

:hihi :hihi :hihi
Hé miloux, si tu étais en conventionnel .... mais tu l'es pas ..... ,
........ quant vous êtes malades, vous êtes bien content d'avoir des médicaments, et là, personne ce pose la question sur les molécules.
A moins que, vous soyez un disciple de secte, contre tout .... un gourou fossoyeur de l'agriculture ! ? !
Faut arrêter la fumette, hein ! :conflit


Tu sais viticool, le conventionnel j'en sort juste,


Alors tu n'as pas de recul sur la bio. Dans mon coin, beaucoup de bio ont coupés court cette année. Ils ont repassés en conventionnel par force à cause du black-rot. Ses personnes là étaient en bio depuis plus de 5 ans. Et jusqu'à cette année, ils s'en étaient bien sorties.
Faut dire que l'on est pas dans une région à grosse pression.
Je suis pas contre la bio, ma fois, si on peut économiser des ronds sur certaines années, pourquoi pas .... mais de là a prendre des risques à perdre la totalité d'une récolte et donc un revenu annuel, c'est jouer avec le feu.
A l'heure d'aujourd'hui, une année de perte totale, c'est la clé sous le paillasson.
Après de dire que la bio revient moins cher, ça je suis pas certain .... il y a un calcul à faire .... !
Par exemple, moi en conventionnel j'ai fait 7 traitements cette année. En bio, ils sont à 12-14 de moyenne.
Donc, consommation GNR X 2
En bio, on part du principe, un appareil par tranche de 10 ha (par le fait, qu'il faut être très reactif en cas de contamination, c'est une question d'heure)
Donc, pour une exploitation de 30 ha, il faut 3 appareils prêt à intervenir 24 h/24 et 7 jours sur 7
Ce qui implique en plus des trois appareils, trois tracteurs, trois chauffeurs ....
Bref, si on comptabilise le tout ..... je ne suis pas certains de faire des économies ! :dubitatif
Dim 6 Sep 2015 19:20
Miloux11 a écrit:
trouspinette a écrit:

Je ne connais pas de firmes quasi-philanthropiques.Et vous ?

Je ne connais pas de firmes (mais pourquoi pas ?) qui ont eu l'idée de tester in vitro (étude cytologique) l'éthinylestradiol des pilules contraceptives avec l'une des m a des produits qu'ils produisent avant de les proposer à l'emploi.
Surtout sachant que:
Le risque est toujours lié au danger avéré ou supposé et à l'exposition à celui-ci.Donc imaginez.
.


J'imagine donc, ces firmes que vous ne connaissez pas, qui font de la recherche á coup de milliard de $ dont le métier est par essence de mélanger et de faire réagir ensemble des molécules ... hé bé y z'ont jamais pensé pensé á ca !
>>>>>>>>>Vous cherchez quoi avec vos contrevérités. Je vous cite: "Ces firmes que vous ne connaissez pas".
S'il vous plait relisez pour éviter ce genre d'âneries.
À mon avis (c'est subjectif) non il n'ont pas pensé à tester in vitro et in vivo l'éthinylestradiol des pilules contraceptives avec des ma.
Idem pour les testes avec des alcaloïdes naturellement présents dans les végétaux que nous mangeons.

D'ailleurs ils ont même pas pensé á tester
leurs adjuvants avec leurs molécules actives par rapport aux utilisateurs qui en prennent une 'bonne bouffée'' au bout de chaque rang en faisant demi-tour. Mais pour revenir au sujet ... c'est promis pour le biocontrole ils vont devenir très performants .
>>>>>>Vous écrivez encore une contrevérité.Ces tests sont obligatoires (rédhibitoires) pour qu'un produit phyto reçoive une AMM.
S"il vous plait, faites l'effort de vous renseigner à minima.
J'espère que la recherche publique et privé va réellement progresser sur les PDVA.Pour l'instant c'est vraiment pas terrible.
Autrement c'est bien si vous avez enfin envie de revenir sur les PDVA.



"Faut arrêter de se faire bourrer les méninges avec leur loobying á la trouspinette, genre '' c'est nous quón empêche le monde de crever de faim et sans nous vous vous feriez ravager par la peste''
>>>>>>>Pouvez vous me montrer où ai je écris quelque chose qui peut vous faire penser cela ?
........................................
alors moi c'est les lecons condescendantes de miss trouspinette qui me fatiguent vois tu, je préfères payer un bon toubib pour être en bonne santé plutôt que de me prosterner devant un mauvais qui me bourre de ses antibiotiques maison"(sic)
>>>>>>>>Faute de mieux votre obscurantisme évident et votre blocage ad hominem me concernant initient chez vous un "festival d'âneries et de contrevérités" ?
Mar 8 Sep 2015 14:53
viticool a écrit:
Hé miloux, si tu étais en conventionnel .... mais tu l'es pas ..... ,

......
Alors tu n'as pas de recul sur la bio.
...
Donc, pour une exploitation de 30 ha, il faut 3 appareils prêt à intervenir 24 h/24 et 7 jours sur 7
Ce qui implique en plus des trois appareils, trois tracteurs, trois chauffeurs ....
Bref, si on comptabilise le tout ..... je ne suis pas certains de faire des économies ! :dubitatif[/quote]

C'est pas faux, sans recul je ne peux pas tirer de conclusion probante si on veux rester rationnellement objectif.
Cependant le calcul que tu fais et qui se tient, prend comme hypothèse de départ qu'il faut rester couvert donc traiter tout les 10 jours et repasser en cas de dérive météo. On arrive á un nombre de traitements qui est (Nb en conv) + (Supp Bio) . C'est en accord avec la logique conventionnelle qui veut prévenir plutôt que renforcer les défenses naturelles.
C'est d'ailleurs ce á quoi je me suis préparé en 1er de conversion. ( stock cuivre et souffre pour 20ha + planning)
Au final j'ai fait du préventif sur les précoces et au mois de mai, puis au lieu de rester couvert en juin juillet j'ai adapté en fonction de la météo et de l'observation quotidienne. Avec 1 passage sur les précoces + 4 passages ''opportunistes ''sur tous je termine á 1,2k de cu /ha
et moitié de traitements (1 + 9 á dose réduite) conventionnel de 2014 . Jusque là pas d'attaque sur grappes et Je vendange cette année sans bouchons avec des petits rendements mais pas en baisse. Je suis pas á zéro défauts mais les vignes réagissent plutôt bien coté sanitaire et qualitatif.
Mon problème majeur reste donc que ma coop a elle aussi des objectifs calqués sur le conventionnel, puisque elle fourgue le bio dans le même circuit avec un cours calculé au plus serré par la GD. Si je veux m'en sortir j'ai plus qu'á faire mes bouteilles moi même ou fédérer quelques collègues en bio aussi pour démarrer une micro bio-coop qui fasse un vrai travail sur les produits et le réseau de vente.
Mar 8 Sep 2015 22:08
Est tu sur qu'en réduisant tes rendements et en supprimant les phytos de synthèses tu renforces les défences immunitaires de tes vignes ? On pourrait aussi en déduire qu'avec moins de feuillage et moins de raisins tes traitements de contact augmentent en efficacités vu la moindre surface à traiter et qu'en réduisant la pousse de tes vignes tu limites les parties les plus sensibles aux attaques c'est à dire les nouvelles pousses et les jeunes feuilles.
Par exemple que fait on en premier en conventionnel en cas de mildiou tardif : on rogne pour supprimer les pousses les plus sensibles, c'est plus qu'évident que des feuilles plus anciennes sont plus résistantes aux attaques.
J'ai des parcelles à faible rendement en conventionnel en bordure de colline, des trucs à moins de 40hl/ha, je n'ai jamais eu de problème d'oïdium ni de mildiou dessus !
On peut aussi dire que perdre 20% de récolte sur une récolte à 80 ou 100hl/ha c'est beaucoup plus voyant qu'une perte de 20% sur 30 ou 35hl/ha. Alors peut ètre que le peu de perte que tu nommes "pas à zéro défaut" semblerait une grosse perte sur de gros rendements.
Mer 9 Sep 2015 15:30
WESTVAR a écrit:
Est tu sur qu'en réduisant tes rendements et en supprimant les phytos de synthèses tu renforces les défences immunitaires de tes vignes ?

>>>>>>>>>> je me pose plutôt la question dans l'autre sens, en renforçant les défenses naturelles puis-je réduire les phytos
En raisonnant les rendements ... oui que ce soit par l'enherbement, ou en limitant l'azote donc la vigueur. (c'est pas nouveau)
En réduisant les phytos de synthése ... oui surtout des systémiques qui ont toutes les raisons d'interférer directement.
mais le principal conventionnel ou pas est sans doute dans la vie du sol et la diversité auxiliaire faune/flore


tu nommes "pas à zéro défaut" semblerait une grosse perte sur de gros rendements.
>>>>>>>>>>. ca veut dire que j'ai localement des traces sur feuilles acceptables, sans dégâts sanitaires. Mes rendements 2015/2014 sur parcelles déjà rentrées sont légèrement en hausse avec une année 2014 plutôt bonne en référence
Mer 9 Sep 2015 19:00
Au niveau de la vie du sol, je doute également qu'une terre peu amendée ai une vie du sol supérieure à une terre riche en éléments fertilisants avec un enherbement naturel 8 mois sur 12 . A voir la photo des cabernets de l'Insoumis dans le sujet vendange et la végétation hivernale que j'ai dans les miennes et en semant un couvert en plus il n'y a pas de problèmes de ce coté là . :interr Quand à la faune, elle est favorisé dans nos terres par les haies, ruisseaux et bosquets qui délimitent nos petites parcelles, et qui favorisent la recolonisation après un insecticide, que l'on soit en bio ou conventionnel il n'y a pas de différences notables. :eusa_hand
Mer 14 Oct 2015 19:52
trouspinette a écrit:
"De récentes découvertes laissent entrevoir des solutions alternatives aux insecticides et aux fongicides classiques."

http://agriculture-environnement.fr/dossiers/biotechnologie/la-fin-programmee-des-insecticides-et-des-fongicides



On est toujours dans la même soupe !
Si c'est pas avec des produits de syntheses c'est la biotechnologie.
Et là, c'est la transgénique que l'on modifie.
Bref, après les faucheurs de Maïs OGM, on aura les faucheurs de vignes ....
Mer 14 Oct 2015 20:30
Pour diminuer l'utilisation des PP la biotechnologie est une des solutions incontournables.
Refuser cet outil par obscurantisme ou pour des raisons politicardes afin de satisfaire des lubies idéologiques n'est pas une solution rationnelle à long terme.
Malheureusement vous avez peut-être raison si cette technique ouvre des bonnes pistes pour lutter contre les ravageurs et bioagresseurs de la vigne.
Aussi, il va bien falloir prendre des orientations efficientes de bon sens pour arriver à diminuer l'utilisation des PP sans mettre en péril la production agricole (toutes productions confondues).Celle-ci en fait partie avec d'autres bien sûr.
Mer 14 Oct 2015 20:50
Je suis d'accord, mais on n'a pas assez de recul pour savoir les effets secondaires des OGM.
Alors on entend tout et n'importe quoi sur la chose, des professeurs qui tirent la sonnette d'alarme, mais quant est -il exactement ?
Personne n'en sait rien.
Je suis ni pour, ni contre.
Personnellement, je ne prête aucune confiance sur les conclusions faites par certaine personnes.
Comme tu le précises "pour des raisons politicardes afin de satisfaire des lubies idéologiques" La phrase est explicite .... :pouce
Mer 14 Oct 2015 21:29
viticool a écrit:
Je suis d'accord, mais on n'a pas assez de recul pour savoir les effets secondaires des OGM.
>>>>>>>Quels seraient ces effets secondaires que n'ont pas les plantes isogéniques (la plante identique mais sans l'option du transgène).Plus de 25 ans que des PGM sont cultivées et jamais eu de problème.Que faut il d'autre ?
Imaginez au début de l'agriculture avec la sélection massale et plus tard avec la mutagenèse (la valse des gènes et totalement aléatoire) si "nous avions dit"; "pas assez de recul".Nous mangerions quoi ? Rien !
Pourtant, tous les jours vous ingérez des millions de gènes issus de plantes cultivées jamais testées comme le sont les PGM en vous nourrissant.Et cela sans jamais vous inquiéter.

Alors on entend tout et n'importe quoi sur la chose, des professeurs qui tirent la sonnette d'alarme, mais quant est -il exactement ?
Personne n'en sait rien.
>>>>>>>>C'est vrai.Mais quels sont donc ses professeurs spécialisés dans l'alarmistes ?
>>>>>>>>Cet outil, l'extinction de gènes par ARN interférant (gene silencing by RNA interference) et ceux à venir sont beaucoup plus précis que les autres techniques d'amélioration des plantes cultivées et comme indiqué dans ce billet il ouvre des solutions avec un très bon profil toxicologique et environnemental.C'est le souhait de tout le monde.

Je suis ni pour, ni contre.
Personnellement, je ne prête aucune confiance sur les conclusions faites par certaine personnes.
Comme tu le précises "pour des raisons politicardes afin de satisfaire des lubies idéologiques" La phrase est explicite .... :pouce
>>>>>>>>Il n'y a aucune raison agronomique et scientifique rationnelle pouvant justifier le refus des outils de la biotechnologie.
Partager cette discussion
Accueil   Cultures specialisées   Le forum de la vigne  
Revenir en haut