Sujet de reflexion.

Ouvert par trouspinette, 24 février 2013

Ven 29 Juin 2018 13:58 #401
.......................................:blabla ...................................................... :eusa_boohoo
:gnight
Ven 29 Juin 2018 19:55 #403
Miloux11 a écrit:
.......................................:blabla ...................................................... :eusa_boohoo
:gnight


C'est rigolo d'avoir choisi ces smileys pour me faire comprendre que par défaut vous êtes dans le trou avec votre fatras d'allégations gratuites et arbitraires.C'est aussi une façon faute de pouvoir faire mieux de prendre la fuite pour cause habituelle d'incapacité permanente.

.................................

Autrement concernant l'article de 2015.


Celui-ci ne mentionne pas que le classement du glyphosate par le CIRC a été à juste titre invalidé par sa maison mère l'OMS et par l'ensemble des organismes de sécurité.C'est à dire que les autorités sanitaires de nombreux pays ayant évalué le glyphosate, donrt le JMPR qui est un groupe d’experts conjointement administré par l’OMS et le FAO ont invalidé le farfelu classement du glyphosate par le CIRC et cela suite à une réunion mixte (OMS-FAO) sur les résidus de pesticides. Tous sans exception !
Le glyphosate est utilisé dans plus d'une centaine de pays et les agences publiques de sécurité sanitaire du monde l’ont évalué de 1974 à aujourd'hui. Leur conclusion est unanime, aucun risque cancérogène avec du glyphosate quand celui-ci est utilisé comme il se doit de l'être en tant qu'herbicide.Aucun !

Aussi comme cet article date de 2015 il n'est pas à jour.Miloux11 vous ne l'avez même pas remarqué tellement vous êtes dépassé par votre "militante allégresse"
Le Sri Lanka a enfin décidé de s'appuyer sur le poids de la preuve scientifique et a fort justement levé l'interdiction d'utiliser du glyphosate.

J'ai relevé des trucs rigolos.
"de l’appauvrissement des sols (les plantes ont besoin d’un ensemble de choses pour grandir, comme de la matière organique, des choses qu’elles ne trouvent plus dans les terres lavées par les produits phytosanitaires....."
>>>Désolé mais même une forte teneur en M O ne suffit pas pour faire "grandir"(sic) une plante cultivée pérenne ou annuelle afin qu'elle produise un fruit/grains sains et donc commercialisable.Il faut aussi entre autres dans le sol une teneur en éléments fertilisants disponibles/efficients (soluble eau) en fonction de la plante cultivée.
Où sur le territoire français y a t-il en réalité des terres pauvres ?
Que veut dire/signifie terres pauvres vs une production d'une plante cultivée X ?
Pas pauvres là où en France les cultivateurs arrivent couramment à faire plus de 90Qtx/Ha (m^eme 3 chiffres) en céréales d'hiver et plus de 80 Qtx/ha en O P---plus de 80 tonnes/ha en P d T et Bet Suc--- entre 40 et 50 Qtx/ha en Colza H---60 à 7O Qtx en pois de printemps----8 à 11 T/Ha en lin à fibre.
Terre pauvre en France quand la moyenne nationale dépasse les 70Qtx en céréales en Conv.En "bio" celle-ci est entre 20 et 30 Qtx.....Terres pauvres ?
"Les terres sont lavées par les produits phytosanitaires". Lavées donc terres pauvres ?
Par exemple dans les vignes dites "bio" les terres sont lavées par les interventions répétées des fongicides à base de produits cupriques.C'est ça ?

Les algues vertes:
Cet article ne mentionne pas volontairement qu'une pollution éventuelle par des sels d'azote et le phosphore a aussi une origine organique.Vous savez la M O.
Sauf si l'auteur considère arbitrairement pour satisfaire une phobie chimophobe qui va bien qu'une molécule d'azote (N) est vilaine/méchante quand celle-ci provient d'un fertilisant de synthèse et gentille quand elle provient d'un fertilisant organique (lisiers, fumiers , autres).
Bref, c'est de l'azote N organique donc ce N d'origine organique n'est pas chimique.Simple pas fatiguant et convient bien à l'enfumage généralisé ou (et) au ignares très, très volontaires.

Un autre truc rigolo qui va bien aussi
"de la perte en biodiversité (l’exemple flagrant est celui des abeilles, menacées par les pesticides et la monoculture et dont la disparition, accompagnée par celle des...........;"
>>>>Pathétique quand même ce besoin permanent de trouver un bouc-émissaire afin de pouvoir justifier des phobies et lubies idéologiques.
Allez c'est pour le fun et contrairement à cet article c'est une info récente.
http://alerte-environnement.fr/2018/06/ ... -la-loire/
https://www.plateforme-esa.fr/article/p ... tes-et-des

Il y a aussi le rigolo canular de "la pomme qui était mieux avant" qui se doit d'être avaler sans aucun esprit critique par tous les fanatiques patentés de la mouvance anti-agriculture Conv/OGM/les vilains industriels qui fabriquent des trucs berk ! (D'accord, sauf les produits cupriques le spinosad et la gentille l'huile de neem).

Et aussi:
"Tous ces constats, accompagnés par le fait qu’un bon nombre d’intrants sont basés sur des produits non-renouvelables (on peut parler du phosphore, que l’on mine), laissent à penser que ce système n’est pas une solution à long terme.
>>>Oui mais je n'ai pas vu/lu dans cet article de proposition pour remplacer l'élément fertilisant "phosphore" qui est indispensable aussi quelque soit la forme d'agriculture (agriculture biologique, Conv, agriculture paysanne, agroécologie...).

Il existe d’autres formes d’agriculture et de système de production/consommation, où l’agriculteur tiens une position plus importante, où les rendements sont durables, stables et suffisants,
>>>Désolé mais ce n'est pas du tout sérieux.
L''agriculture biologique ou agriculture paysanne ne sont pas des exemples de rendements durables, stables et suffisants.C'est tout le contraire et il suffit d'essayer de se documenter pour comparer les rendements Conv vs ceux du "bio".Sans oublier le besoin impératif de nombreuses aides aux producteurs "bio" afin que l'exploitation soit viable et donc durable.

ou la production respecte l'environnement et les hommes (agriculture biologique, agriculture paysanne, agroécologie...). Cependant, le système dominant est largement soutenu et présenté comme la seule solution possible."
>>>Oui forcément tous les produits chimiques autorisés en agriculture "bio" sont respectueux de l'environnement et bien sûr des hommes.Comme par exemple les produits cupriques, le spinosad et l'huile de neem.

Il y a cela de rigolo aussi:
"Une de ces idées reçue, essentielle selon moi, est qu’il faut passer par une agriculture industrielle pour pouvoir « nourrir la planète ».
>>>L'agriculture Conv démontre sans surprise que son potentiel est nettement supérieur vs le potentiel du "bio".Imaginez les surfaces qu'il va falloir de disponibles pour arriver à avoir une quantité suffisante pouvant approcher 70% du potentiel Conv quand vous faites 25Qtx de moyenne en céréales "bio".

C’est un argument largement répandu, comme l’explique Marie-Monique Robin
>>>Là forcément si cette dame fait autorité en agronomie on ne peut que................rigoler (désolé mais c'est le minimum)

(Là, et puis là aussi mais faut pas l’dire), et il est proclamé comme une évidence, parfois même comme si l’emploi d’intrants chimique était "naturel"."
>>>Désolé encore mais l'emploi d'intrants de synthèse ou organiques n'est surtout pas naturel.C'est à dire qu'un intrant quel qu'il soit n'arrive par enchantzement/miracle de la nature dans un lieu dédié à la culture d'une plante (un champ).
Cette sélectivité rigolote et farfelue est digne d'une experte en agronomie.
Bref, Miloux11 en tant qu'agriculteur, comment faites vous pour avaler et ne pas relever toutes ces inepties ?

Une dernière rigolote:
"Il apparait donc que le « biologique » (ou le « naturel ») pourrait produire suffisamment pour nourrir la population mondiale (le débat ne devant pas être fixé sur « produit-t-on plus qu’en conventionnel ? »), ou au moins, il en a le potentiel."
>>>La méthode Coué, les croyances simplistes ne vont pas nourrir grand monde très longtemps.
Pour le fun:
L'auteur n'a pas osé prendre le triticale "bio" (à juste raison, très apprécié par les agri "bio") comme bon exemple de production performante.............naturelle !
Encore désolé mais l'agriculture "bio n'est surtout pas naturelle comme n'est pas naturellle la pratique de l'agriculture quelque soit l'itinéraire choisi.
Bref, la nature n'a jamais pratiqué l'agriculture.
Jeu 5 Juil 2018 19:20 #405
"Nous demandons le rétablissement structurel de l'aide au maintien à l'agriculture biologique et un accompagnement de tou.te.s les paysan.ne.s qui cherchent à protéger l'environnement en bannissant l'usage de pesticides chimiques de synthèse. A ce titre, l'autorisation du cuivre doit être maintenue. C'est cet usage qui permet de limiter nettement l'utilisation de pesticides et de lutter contre le mildiou. Sinon les « déconversions » qui ont déjà commencé, vont s'accélérer, en contradiction avec les ambitions affichées sur l'agriculture biologique."
https://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=7394
Mer 11 Juil 2018 12:43 #407
"Point de vue d'un agriculteur britannique: quelles sont les conséquences pour la durabilité, le public lorsque les innovations biotechnologiques sont refusées ?`
https://geneticliteracyproject.org/2018/07/10/uk-farmers-perspective-consequences-sustainability-public-biotechnology-innovations-withheld/

........................................

"Les périls de la recherche sur les OGM : un scientifique s'exprime-Devang Mehta*"
http://seppi.over-blog.com/2018/07/les-perils-de-la-recherche-sur-les-ogm-un-scientifique-s-exprime.html

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut