Sujet de reflexion.

Ouvert par trouspinette, 24 février 2013

Ven 29 Juin 2018 13:58 #401
.......................................:blabla ...................................................... :eusa_boohoo
:gnight
Ven 29 Juin 2018 19:55 #403
Miloux11 a écrit:
.......................................:blabla ...................................................... :eusa_boohoo
:gnight


C'est rigolo d'avoir choisi ces smileys pour me faire comprendre que par défaut vous êtes dans le trou avec votre fatras d'allégations gratuites et arbitraires.C'est aussi une façon faute de pouvoir faire mieux de prendre la fuite pour cause habituelle d'incapacité permanente.

.................................

Autrement concernant l'article de 2015.


Celui-ci ne mentionne pas que le classement du glyphosate par le CIRC a été à juste titre invalidé par sa maison mère l'OMS et par l'ensemble des organismes de sécurité.C'est à dire que les autorités sanitaires de nombreux pays ayant évalué le glyphosate, donrt le JMPR qui est un groupe d’experts conjointement administré par l’OMS et le FAO ont invalidé le farfelu classement du glyphosate par le CIRC et cela suite à une réunion mixte (OMS-FAO) sur les résidus de pesticides. Tous sans exception !
Le glyphosate est utilisé dans plus d'une centaine de pays et les agences publiques de sécurité sanitaire du monde l’ont évalué de 1974 à aujourd'hui. Leur conclusion est unanime, aucun risque cancérogène avec du glyphosate quand celui-ci est utilisé comme il se doit de l'être en tant qu'herbicide.Aucun !

Aussi comme cet article date de 2015 il n'est pas à jour.Miloux11 vous ne l'avez même pas remarqué tellement vous êtes dépassé par votre "militante allégresse"
Le Sri Lanka a enfin décidé de s'appuyer sur le poids de la preuve scientifique et a fort justement levé l'interdiction d'utiliser du glyphosate.

J'ai relevé des trucs rigolos.
"de l’appauvrissement des sols (les plantes ont besoin d’un ensemble de choses pour grandir, comme de la matière organique, des choses qu’elles ne trouvent plus dans les terres lavées par les produits phytosanitaires....."
>>>Désolé mais même une forte teneur en M O ne suffit pas pour faire "grandir"(sic) une plante cultivée pérenne ou annuelle afin qu'elle produise un fruit/grains sains et donc commercialisable.Il faut aussi entre autres dans le sol une teneur en éléments fertilisants disponibles/efficients (soluble eau) en fonction de la plante cultivée.
Où sur le territoire français y a t-il en réalité des terres pauvres ?
Que veut dire/signifie terres pauvres vs une production d'une plante cultivée X ?
Pas pauvres là où en France les cultivateurs arrivent couramment à faire plus de 90Qtx/Ha (m^eme 3 chiffres) en céréales d'hiver et plus de 80 Qtx/ha en O P---plus de 80 tonnes/ha en P d T et Bet Suc--- entre 40 et 50 Qtx/ha en Colza H---60 à 7O Qtx en pois de printemps----8 à 11 T/Ha en lin à fibre.
Terre pauvre en France quand la moyenne nationale dépasse les 70Qtx en céréales en Conv.En "bio" celle-ci est entre 20 et 30 Qtx.....Terres pauvres ?
"Les terres sont lavées par les produits phytosanitaires". Lavées donc terres pauvres ?
Par exemple dans les vignes dites "bio" les terres sont lavées par les interventions répétées des fongicides à base de produits cupriques.C'est ça ?

Les algues vertes:
Cet article ne mentionne pas volontairement qu'une pollution éventuelle par des sels d'azote et le phosphore a aussi une origine organique.Vous savez la M O.
Sauf si l'auteur considère arbitrairement pour satisfaire une phobie chimophobe qui va bien qu'une molécule d'azote (N) est vilaine/méchante quand celle-ci provient d'un fertilisant de synthèse et gentille quand elle provient d'un fertilisant organique (lisiers, fumiers , autres).
Bref, c'est de l'azote N organique donc ce N d'origine organique n'est pas chimique.Simple pas fatiguant et convient bien à l'enfumage généralisé ou (et) au ignares très, très volontaires.

Un autre truc rigolo qui va bien aussi
"de la perte en biodiversité (l’exemple flagrant est celui des abeilles, menacées par les pesticides et la monoculture et dont la disparition, accompagnée par celle des...........;"
>>>>Pathétique quand même ce besoin permanent de trouver un bouc-émissaire afin de pouvoir justifier des phobies et lubies idéologiques.
Allez c'est pour le fun et contrairement à cet article c'est une info récente.
http://alerte-environnement.fr/2018/06/ ... -la-loire/
https://www.plateforme-esa.fr/article/p ... tes-et-des

Il y a aussi le rigolo canular de "la pomme qui était mieux avant" qui se doit d'être avaler sans aucun esprit critique par tous les fanatiques patentés de la mouvance anti-agriculture Conv/OGM/les vilains industriels qui fabriquent des trucs berk ! (D'accord, sauf les produits cupriques le spinosad et la gentille l'huile de neem).

Et aussi:
"Tous ces constats, accompagnés par le fait qu’un bon nombre d’intrants sont basés sur des produits non-renouvelables (on peut parler du phosphore, que l’on mine), laissent à penser que ce système n’est pas une solution à long terme.
>>>Oui mais je n'ai pas vu/lu dans cet article de proposition pour remplacer l'élément fertilisant "phosphore" qui est indispensable aussi quelque soit la forme d'agriculture (agriculture biologique, Conv, agriculture paysanne, agroécologie...).

Il existe d’autres formes d’agriculture et de système de production/consommation, où l’agriculteur tiens une position plus importante, où les rendements sont durables, stables et suffisants,
>>>Désolé mais ce n'est pas du tout sérieux.
L''agriculture biologique ou agriculture paysanne ne sont pas des exemples de rendements durables, stables et suffisants.C'est tout le contraire et il suffit d'essayer de se documenter pour comparer les rendements Conv vs ceux du "bio".Sans oublier le besoin impératif de nombreuses aides aux producteurs "bio" afin que l'exploitation soit viable et donc durable.

ou la production respecte l'environnement et les hommes (agriculture biologique, agriculture paysanne, agroécologie...). Cependant, le système dominant est largement soutenu et présenté comme la seule solution possible."
>>>Oui forcément tous les produits chimiques autorisés en agriculture "bio" sont respectueux de l'environnement et bien sûr des hommes.Comme par exemple les produits cupriques, le spinosad et l'huile de neem.

Il y a cela de rigolo aussi:
"Une de ces idées reçue, essentielle selon moi, est qu’il faut passer par une agriculture industrielle pour pouvoir « nourrir la planète ».
>>>L'agriculture Conv démontre sans surprise que son potentiel est nettement supérieur vs le potentiel du "bio".Imaginez les surfaces qu'il va falloir de disponibles pour arriver à avoir une quantité suffisante pouvant approcher 70% du potentiel Conv quand vous faites 25Qtx de moyenne en céréales "bio".

C’est un argument largement répandu, comme l’explique Marie-Monique Robin
>>>Là forcément si cette dame fait autorité en agronomie on ne peut que................rigoler (désolé mais c'est le minimum)

(Là, et puis là aussi mais faut pas l’dire), et il est proclamé comme une évidence, parfois même comme si l’emploi d’intrants chimique était "naturel"."
>>>Désolé encore mais l'emploi d'intrants de synthèse ou organiques n'est surtout pas naturel.C'est à dire qu'un intrant quel qu'il soit n'arrive par enchantzement/miracle de la nature dans un lieu dédié à la culture d'une plante (un champ).
Cette sélectivité rigolote et farfelue est digne d'une experte en agronomie.
Bref, Miloux11 en tant qu'agriculteur, comment faites vous pour avaler et ne pas relever toutes ces inepties ?

Une dernière rigolote:
"Il apparait donc que le « biologique » (ou le « naturel ») pourrait produire suffisamment pour nourrir la population mondiale (le débat ne devant pas être fixé sur « produit-t-on plus qu’en conventionnel ? »), ou au moins, il en a le potentiel."
>>>La méthode Coué, les croyances simplistes ne vont pas nourrir grand monde très longtemps.
Pour le fun:
L'auteur n'a pas osé prendre le triticale "bio" (à juste raison, très apprécié par les agri "bio") comme bon exemple de production performante.............naturelle !
Encore désolé mais l'agriculture "bio n'est surtout pas naturelle comme n'est pas naturellle la pratique de l'agriculture quelque soit l'itinéraire choisi.
Bref, la nature n'a jamais pratiqué l'agriculture.
Jeu 5 Juil 2018 19:20 #405
"Nous demandons le rétablissement structurel de l'aide au maintien à l'agriculture biologique et un accompagnement de tou.te.s les paysan.ne.s qui cherchent à protéger l'environnement en bannissant l'usage de pesticides chimiques de synthèse. A ce titre, l'autorisation du cuivre doit être maintenue. C'est cet usage qui permet de limiter nettement l'utilisation de pesticides et de lutter contre le mildiou. Sinon les « déconversions » qui ont déjà commencé, vont s'accélérer, en contradiction avec les ambitions affichées sur l'agriculture biologique."
https://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=7394
Mer 11 Juil 2018 12:43 #407
"Point de vue d'un agriculteur britannique: quelles sont les conséquences pour la durabilité, le public lorsque les innovations biotechnologiques sont refusées ?`
https://geneticliteracyproject.org/2018/07/10/uk-farmers-perspective-consequences-sustainability-public-biotechnology-innovations-withheld/

........................................

"Les périls de la recherche sur les OGM : un scientifique s'exprime-Devang Mehta*"
http://seppi.over-blog.com/2018/07/les-perils-de-la-recherche-sur-les-ogm-un-scientifique-s-exprime.html
Mer 8 Aoû 2018 12:01 #409
Jeu 9 Aoû 2018 12:17 #411
Jeu 23 Aoû 2018 17:27 #414
L’étude qui Est ici ... dit cela :https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0959652617309666Les aliments issus de l'agriculture biologique sont souvent considérés comme plus respectueux de l'environnement que les aliments produits de manière conventionnelle, et l'Allemagne est l'un des marchés les plus importants et en croissance rapide pour les aliments biologiques en Europe. Toutefois, l’empreinte carbone et l’utilisation des régimes alimentaires biologiques, et leur comparaison avec les régimes alimentaires classiques, n’ont pas encore été quantifiées. En utilisant les données sur la consommation alimentaire de l’enquête nationale allemande sur la nutrition et l’empreinte carbone et les données sur l’utilisation du sol des produits alimentaires conventionnels et biologiques, l’empreinte carbone et l’utilisation des régimes alimentaires conventionnels et biologiques en Allemagne ont été calculées pour trois catégories de consommateurs. : hommes, femmes et leur moyenne non pondérée combinée. Les régimes conventionnels sont définis comme le régime moyen des consommateurs qui n'achètent pas de produits alimentaires biologiques; Les régimes alimentaires biologiques sont les régimes alimentaires moyens des consommateurs dont les achats alimentaires comprennent une grande partie des produits alimentaires biologiques. Les émissions de gaz à effet de serre associées au changement d'affectation des terres ne sont pas incluses. Les empreintes de carbone des régimes alimentaires conventionnels et biologiques moyens sont essentiellement les mêmes (environ 1250 eq-1 équivalent-1 an-1), alors que l'utilisation des terres pour fournir de la nourriture est d'environ 40% plus élevé dans le régime biologique (environ 1900 et 2750 m2 de couvert végétal-1 an-1 dans les régimes conventionnel et biologique, respectivement). Le régime alimentaire conventionnel moyen contient 45% de viande de plus que le régime biologique moyen, qui contient en revanche 40% plus de légumes, de fruits et de légumineuses (combinés). Les produits alimentaires d'origine animale dominent les empreintes de carbone et l'utilisation des terres (environ 70 à 75%) dans les deux régimes. Le régime alimentaire biologique, en particulier celui des femmes, est davantage conforme aux directives diététiques fondées sur la santé. Les empreintes de carbone liées à l'alimentation et l'utilisation des terres peuvent être réduites en adoptant des régimes contenant moins de produits alimentaires d'origine animale (d'autres mesures sont également discutées). Les conclusions générales sur les performances globales de l'agriculture conventionnelle et biologique ne sont pas étayées par cette étude puisque seules les empreintes carbone et l'utilisation des terres ont été évaluées, tandis que d'autres questions importantes telles que la biodiversité, les impacts écotoxicologiques et le bien-être animal n'ont pas été prises en compte.
Jeu 23 Aoû 2018 17:58 #415
trouspinette a écrit:

Donc ce que prétend la Trouspi-Corp c’est que 100 hectares d’OGM ensillage arrosés au RoundUp associé à son élevage en batterie opérés par deux techniciens de surfaces numérisés, logès dans leur HLM cage à poule... aurait un bilan environemental meilleur que 140 hectares de bocages, prairies paturées par des animaux en polycultures travaillés par une famille à la ferme. :eusa_think
Ou l’art de faire des raisonnements pseudo scientifiques opportunistes pour enfumer le lecteur, qui n’est pas un idiot et au final choisira en conscience le métier qu’il fait l’alimentation qui le satisfait, l’environnement de l’école des enfants et le paysage qu’il contemple de sa fenetre, voire ... l’air qu’il respire.
Mais tout celà n’est que fantasme « une dichotomie idéologique » (sic) pour le Prof&Co qui ne voit pas plus loin que le bout de ses lorgnons.
Jeu 23 Aoû 2018 21:06 #416
je pense simplement que l'argumentaire vise à démonter certains préjugés....
Jeu 23 Aoû 2018 22:00 #417
Ou à remplacer des préjugés indésirables par des préjugés plus opportuns à certains qui se moquent autant de l’environement, que des agriculteurs ou des consommateurs.
Peut importe que les arguments soient bidons là ou la pseudo-science Trouspinesque passe, la désinformation prospère.
Ven 24 Aoû 2018 04:24 #418
je ne pense pas....
démystifier.. . les systèmes, permet d'aller y chercher des pratiques intéressante pour son propre système de production..
la diversité ne doit pas être vu simplement sous l'angle végétal, mais aussi sous l'angle pratique culturale.... .
a chaque fois que tu améliore ton rendement , tu dilue l'impact au qx......
reste l'impact brute sur le milieu..... mais quand on regarde se qu'il est possible de faire en bande tampon, plantation, couvert, ex........ :byec
Ven 24 Aoû 2018 18:58 #419
@Miloux11

"Donc ce que prétend la Trouspi-Corp c’est que 100 hectares d’OGM ensillage arrosés au RoundUp associé à son élevage en batterie opérés par deux techniciens de surfaces numérisés, logès dans leur HLM cage à poule... aurait un bilan environemental meilleur que 140 hectares de bocages, prairies paturées par des animaux en polycultures travaillés par une famille à la ferme. :eusa_think
>>>Inventer encore par défaut et faute de mieux n'importe quoi n'est pas très sérieux.D'accord votre fanatique escade d'engagement anti-agriculture Conv/OGM ainsi que votre blocage ad hominem suintant de partout font que vous ne pouvez pas/plus écrire autre chose.

Ou l’art de faire des raisonnements pseudo scientifiques opportunistes pour enfumer le lecteur, qui n’est pas un idiot et au final choisira en conscience le métier qu’il fait l’alimentation qui le satisfait, l’environnement de l’école des enfants et le paysage qu’il contemple de sa fenetre, voire ... l’air qu’il respire.
>>>Le seul qui enfume le lecteur ici c'est encore vous avec vos mensonges et contrevérités.À part vos habituelles sparadraps cache misère qui par dépit consistent à balancer vos diatribes ad hominem plus ou moins rosado-verdâtres vous êtes toujours incapable de pouvoir justifier vos oppositions et le contenu de vos allégations arbitraires à charge.Incapable !

Mais tout celà n’est que fantasme « une dichotomie idéologique » (sic) pour le Prof&Co qui ne voit pas plus loin que le bout de ses lorgnons."
>>>Ici vous êtes bien le digne représentant de l'obscurantisme et du dénialisme qui font que vous êtes bien incapable de pouvoir voir grand chose de rationnel.

Ou à remplacer des préjugés indésirables par des préjugés plus opportuns à certains qui se moquent autant de l’environement, que des agriculteurs ou des consommateurs.
>>>Oui comme vous par exemple qui cultivez votre escalade d'engagement anti-agriculture Conv/OGM et une rigolote chimophobie sélective qui va avec en utilisant sans état d'âme/scrupule des produits chimiques ayant un profil environnemental très, très mauvais.Cela afin de produire une boisson contenant un produit chimique cancérogène avéré/certain.

Peut importe que les arguments soient bidons là ou la pseudo-science Trouspinesque passe, la désinformation prospère."
>>>C'est très simple.
Afin que le contenu de vos propos ne reste pas comme d'habitude/toujours uniquement gratuit et arbitraire et donc encore toujours farfelu.
Nouveau test:
Quels sont donc mes arguments bidons (sic) et quelle est cette pseudo-science (sic) ?

Autrement:
Concernant l'une des caractéristiques de votre démarche comportementale basée toujours par défaut et faute de pouvoir faire mieux sur de l'affabulation ad hominem entre autres âneries typiques de la mouvance anti-agriculture Conv/OGM.
"la Trouspi-Corp-Trouspinesque- le Prof&Co "(sic)
>>>Que doit faire un adepte toujours aigri, de plus en plus fanatisé de la mouvance anti-agriculture Conv/OGM se caractérisant par une absence récurrente d'argument rationnel, par une sublimation du dénialisme et trainant comme un boulet un blocage ad hominem qui le ronge en permanence.
C'est simple, toujours par défaut comme Miloux11 trouver un puéril caca mou ad hominem, faire des tentatives d'amalgame, des analogies simplistes ou du HS échappatoire, faire éventuellement mumuse avec le pseudo de son interlocuteur "Trouspinesque"(sic) et comme un gamin frustré et dépité toujours affabuler en le qualifiant arbitrairement de quelque chose; "la Trouspi-Corp-le Prof&Co"(sic).
Pathétique !

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut