Crise du lait

Ouvert par claudetexier, 24 février 2013

Ven 2 Juin 2017 14:05 #6221
les dégâts de la crise et c'est pas fini
Sur interrenchères liquidation judiciaire dans le 72 d'une exploitation laitière ,batiment à vendre,matériel ,salle de traite 2x10 traite arrière.....
Laiturgie a raison ,des exploitations dans ce genre qui ferme ou qui vont bientôt fermer et il risque d'avoir un probleme d'appro.
Ven 2 Juin 2017 14:13 #6222
xavier courboin a écrit:
le beurre à 5300 , la poudre monte, la crème qui s'échange à plus de 6000 € la collecte l'axe franco-allemand à moins 5 %
Les boulangers-pâtissiers à la ramasse pour se voir livrer du beurre....
et nos indus (coop comme privé) qui n'ont pas anticipé avec suffisamment de vigueur dans leurs offres de fin février et beaucoup plus grave dans les MDD qui se passent depuis ces mouvements de tensions à la hausse, il y a plus que de l'incompétence ou de l'inconsistance dans leurs pratiques commerciales à notre grand préjudice.
alors aujourd'hui , en voulant de surcroît de manière honteuse confirmer leurs résultats 2016 (obtenus de la même façon qu'en 2009) en 2017 (ils ont baissé plus le prix du lait en 2016 que le prévu lors des fixations des PVI)
ils se font rattraper par des PVI par eux mêmes négociés pas à la hauteur :mdr
d'où la com de la fnil d'hier et concerté (la même frayeur , :hihi :hihi ) avec la fnclhttp://www.lafranceagricole.fr/actualites/elevage/prix-du-lait-les-cooperatives-veulent-revaloriser-les-pgc-1,1,3033271417.html?utm_source=FAA&utm_medium=infoquotidienne&utm_campaign=mailnumero
(désolé je ne sais mettre le verbatim de la FNIL dans mon texte)
Rex-Lavalensis a partagé son mouchoir humide avec Damien....
:affray barbeuk en vue :affray
ces deux com ne méritent que des actions violentes des producteurs étranglés , ;) serions-nous démotivés ?
J'ai bien vu cette semaine "22 , les v'la"
une réponse des Distributeurs intégrale aux producteurs s'impose
:colere hors de question que le marché national plafonne une hausse bien venue et nécessaire :itsnot



Incompétence, t'es sympa! Soit volonté de collaborer pour nous soumettre, soit nullité commerciale.

Au fait, MLCotentin n'est pas dans les MDD jusqu'au trou de nez tout en payant dignement?

Au fait
Vini, Vidi, Pactoli
Ven 2 Juin 2017 19:53 #6224
Matières premières
Publié le 02 juin 2017
PRIX DU BEURRE : PLUS UNE ALERTE MAIS UNE CRISE MAJEURE
La FEB (Fédération des Entreprises de Boulangerie) a pris la parole le 10 mai 2017, sur la hausse
alarmante du prix du beurre. Deux semaines plus tard, la hausse (alors de 87%) a franchi la barre
des plus de 100%. Il n’est plus question de seulement s’alarmer ; il s’agit, avec toute la filière, de
faire face à ce que l’on peut, en toute lucidité, qualifier de crise majeure sur fond de risque de
pénurie.
Une cotation à 5,37€ le kilo soit 65 centimes d’euro de hausse en deux semaines. C’est la réalité
à laquelle sont confrontés les entrepreneurs de boulangerie, viennoiserie et pâtisserie,
lesquels, voilà moins d’un an, achetaient le beurre moins de 3€/kg.
Ces niveaux de prix sont tout à fait inédits. Le prix du beurre certes volatile n’avait jamais atteint
de tels sommets. La pénurie de beurre apparaît comme une vraie menace pour la fin de l’année
et entraîne un vent de panique sur les marchés.




Pour les produits de pâtisserie et de viennoiserie, à forte teneur en beurre, les préoccupations
des producteurs sont de deux ordres :
1‐ éviter l’effondrement des marges atomisées par cette hausse
2‐ assurer sur le court et le moyen terme leur approvisionnement en matière première
pour éviter l’arrêt des lignes de production
La FEB en appelle à la responsabilité de tous les acteurs de la filière et notamment les acteurs
de la grande distribution et de la restauration pour que les fabricants puissent rapidement
répercuter dans leurs prix cette hausse. Les prix au consommateur des croissants, tartes,
brioches… vont devoir augmenter sensiblement très rapidement.
Afin que le marché se détende et que les prix reviennent à des niveaux cohérents, appel est
également lancé aux industries laitières pour mettre en fabrication davantage de beurre.
Il ne s’agit pas là de négociation mais bien d’adaptation en temps de crise. Il en va de la survie
des entreprises et de l’emploi du secteur.
:eusa_think

pourquoi on ne sevre pas les GMS pour approvisionner les acteurs du marché qui encaissent les hausses (en pleurant un peu mais bon ils feront comme nous ils s adapteront)

ARF oui c est plus compliqué..........

comme quand le petrole monte le lundi et que le mercredi le prix a la pompe grimpe :eusa_whistle :eusa_wall
Ven 2 Juin 2017 20:03 #6225
Ils sont sympas les boulangers... industriels pour beaucoup non? Faire plus de beurre pour faire plus de poudre pour éteindre tout espoir de notre côté.

En revanche on peut tous faire grève de lait, viennoiserie, pain, gâteau et tout le reste pendant 15 jours et mettre à genoux mrs Leclerc, Besnier et consorts, rappeler à la société que manger c'est un peu plus que juste pratique et pas cher, et infiniment plus important que de payer des joueurs de foot l'équivalent de 500 Millions de litre de lait ou des téléphones gros comme 2m3 de plomb blanc et lactosé.
Vini, Vidi, Pactoli
Sam 3 Juin 2017 08:27 #6226
Mon boulanger est sympa aussi , il s'étonne régulièrement que questionné je ne lui annonce pas une embellie sur notre prix du lait quand lui n'en revient pas de l'augmentation du beurre :shock:
Sam 3 Juin 2017 13:05 #6227
il devrait savoir qu'actuellement il enrichit son fournisseur de beurre .
Comment avoir le beurre et l'argent du beurre ? :dingue
Dim 4 Juin 2017 19:50 #6229
Parcequ'elles sont decouplé.....
Dim 4 Juin 2017 19:57 #6230
T'as pas bien compris mimi puisqu'elles sont découplées on devrait pas les compter.
C'est comme le prix moyen aop,bio,conventionnel moyennisé c'est de l'enfumage
Dim 4 Juin 2017 20:04 #6231
Aussi...
c'est l'art politique de construire des gros chiffres avec un melange de subside, de pret ..... et meme d'espoir.... qui fini par faire notre désespoir. ....
Jeu 8 Juin 2017 04:38 #6233
Il y a les postures, politiques, syndicales, et derrière tout cela il y a des hommes..... des vies, des familles........

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut