Pour les fans des abeilles !

Ouvert par trouspinette, 18 septembre 2012

Mer 3 Avr 2019 18:55 #342
Lun 24 Juin 2019 19:51 #356
"« Même dans les endroits totalement bio, on a une forte mortalité d’abeilles »"
http://alerte-environnement.fr/2019/06/24/meme-dans-les-endroits-totalement-bio-on-a-une-forte-mortalite-dabeilles/

........................................

USA: Au sujet de la recherche concernant un parasite de l'abeille (Nosema Ceranae).
https://www.ars.usda.gov/news-events/news/research-news/2019/disrupting-one-gene-could-be-first-step-toward-treating-honey-bee-parasite-nosema-ceranae/
Mar 9 Juil 2019 11:29 #358
https://besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1365-2664.13392
Suisse : Une enquête nationale sur les insecticides à base de néonicotinoïdes dans les terres agricoles
Dans cette étude de terrain à grande échelle couvrant la totalité de la superficie agricole des basses terres suisses, nous montrons que des insecticides à base de néonicotinoïdes sont présents dans presque tous les échantillons de sol et de végétation, y compris les champs biologiques et les AGE, deux types de terres arables, qui ne devraient contenir aucun insecticide. . De plus, nous avons constaté que l'imidaclopride, l'insecticide néonicotinoïde le plus courant et le plus concentré en plantes et en sols, était temporairement interdit dans de nombreuses cultures échantillonnées (canola, maïs, pommes de terre, céréales de printemps). ). Nous pouvons proposer plusieurs explications non exclusives de la forte prévalence de ces substances dans tous les types de champs malgré l'interdiction.

Nous avons détecté des néonicotinoïdes dans 93% des sols et des cultures organiques et dans plus de 80% des sols et des plantes contenant de l'AGE, deux types de terres arables supposées exemptes d'insecticides. Nous avons également testé 16 échantillons de semences biologiques, dont 14 étaient positifs pour les néonicotinoïdes.
Enfin, nous avons calculé les quotients de risque (HQ) et les fractions potentiellement affectées pour 72 espèces bénéfiques et 12 espèces de parasites. Dans un scénario réaliste sur le terrain, nous avons constaté qu'entre 5,3% et 8,6% des espèces d'invertébrés en surface pourraient être exposées à des concentrations létales de clothianidine, et entre 31,6% et 41,2% pour des concentrations sublétales, en «production intégrée» et en champs conventionnels. Nous avons également constaté que 1,3% à 6,8% (jusqu'à 12,5% des QG) des espèces d'invertébrés utiles pourraient être exposés à des concentrations sublétales de néonicotinoïdes dans les AGE et les champs biologiques. En revanche, aucune espèce nuisible ne serait exposée à des concentrations mortelles, même dans le pire des scénarios.
Mar 9 Juil 2019 11:34 #359
trouspinette a écrit:


En mode Trouspi-Voici : ''LES ABEILLES BIO SONT PLUS DE 50% PLUS PRODUCTIVES QUE LES CONVENTIONNELLES''
Une étude qui vient d’être publiée dans Journal of Applied Ecology montre que l'agriculture biologique peut atténuer ce déclin (des abeilles). Les parcelles cultivées en agriculture biologique offriraient en effet aux abeilles domestiques plus de ressources, notamment par la présence d’adventices (que l’on appelle à tort « mauvaise herbe »), notamment. Les chercheurs ont trouvé jusqu'à 37% de couvain, 20% d'abeilles adultes et 53% de miel supplémentaire dans les colonies entourées de parcelles agricoles biologiques par rapport aux colonies situées dans des paysages agricoles conventionnels en examinant durant six ans près de 180 ruches dans le centre-ouest de la France.

Partager cette discussion sur les réseaux sociaux

Revenir en haut